Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1856) : JEUDI 29 JUILLET 2019

Jeudi 29 Juillet 2021 - Le point du coronavirus le 28 Juillet  au soir :

La flambée des contaminations se poursuit avec 26.871 enregistrées mardi, le chiffre le plus haut depuis la fin avril. A l'hôpital, le nombre de malades a atteint 7.208 mercredi, soit 490 patients de plus en 24 heures, et 91 personnes ont été admises en services de soins critiques, portant le nombre total de malades du Covid-19 dans ces services à 992 personnes.

Etat d'urgence sanitaire en Guadeloupe, nouveau protocole sanitaire à l'école et généralisation du pass sanitaire le 9 août : le gouvernement a déroulé mercredi ses mesures pour contenir la propagation du Covid-19, contre lequel plus de 50% des Français sont désormais vaccinés. A l'issue du Conseil des ministres, présidé en visioconférence par Emmanuel Macron depuis l'avion qui le ramène de Polynésie à Paris, le porte-parole du gouvernement a déploré une situation sanitaire "qui continue à s'aggraver et qui demeure préoccupante".

"Nous comptons désormais plus de 19.000 cas par jour en moyenne, c'est 97 % de plus qu'il y a une semaine", a souligné Gabriel Attal, en décrivant une carte de France "désormais presque entièrement rouge". L'état d'urgence sanitaire sera par ailleurs déclaré mercredi soir en Guadeloupe, à Saint-Martin et Saint-Barthélémy, en raison d'un taux d'incidence élevé et d'une couverture vaccinale trop faible dans ces territoires ultra-marins.

La France a dépassé mardi soir le seuil symbolique de 50% de sa population entièrement vaccinée, un niveau toujours éloigné du seuil d'immunité collective, estimé à environ 90% avec le variant Delta. La nouvelle loi sur les mesures anti-Covid, dont le pass sanitaire, entrera en vigueur le 9 août prochain, a par ailleurs indiqué le porte-parole du gouvernement, soit quatre jours après la décision attendue du Conseil constitutionnel. Depuis le 21 juillet, le pass est déjà obligatoire dans les lieux de loisirs et de culture (cinémas, musées...) qui rassemblent plus de 50 personnes. Il sera étendu aux cafés-restaurants, foires et salons, vols intérieurs, trajets en TGV, Intercités et trains de nuit.

M. Attal a promis une période initiale "d'adaptation et de rodage". "On fera des mesures d'accompagnement", a indiqué à l'AFP un poids lourd du gouvernement, alors que les cinémas ou les parcs d'attraction accusent des baisses de fréquentation marquées. "On va essayer de faire cela de façon la plus opérationnelle et fluide possible, de manière à avoir un bon taux de contrôle et, en même temps, de ne pas rendre la vie des voyageurs difficile", a précisé de son côté le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, qui veut éviter de "trop grandes files d'attente". Les détenteurs de billets de train qui passeraient un test se révélant positif se feront rembourser leur billet, comme c'est déjà le cas pour le transport aérien.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1856) : JEUDI 29 JUILLET 2019

Jeudi 29 Juillet 2021 - Macron grimé en Hitler : LREM porte plainte :

La République en marche (LREM) a porté plainte contre Michel-Ange Flori, propriétaire d'espaces publicitaires dont certains ont été utilisés pour montrer un photomontage d'Emmanuel Macron grimé en Adolf Hitler.

Une photo d’Emmanuel Macron en uniforme, moustache et coupe de cheveux du dictateur nazi Adolf Hitler; le sigle de son mouvement, La République en marche (LREM), détourné en croix gammée, sur des affiches proclamant «Obéis, fais-toi vacciner». C’est ce qu’on pouvait voir il y a quelques jours sur des panneaux publicitaires de quatre mètres sur trois mètres situés sur une quatre voie à La-Seyne-sur-Mer et à l'entrée de Toulon. D’après les informations du «Journal du Dimanche», le parti politique du chef de l’Etat a déposé plainte mercredi pour «injure et incitation à la haine» à l'encontre de Michel-Ange Flori, propriétaire des affiches.

L’afficheur varois, détenteur de 400 panneaux entre Bandol et Hyères, est habitué des campagnes polémiques sur les deux panneaux qu'il s'est réservé pour commenter à sa façon l'actualité. «Je viens d’apprendre que je serais entendu au commissariat de Toulon demain sur plainte du président de la république. Ainsi en macronie on peut se moquer du cul du prophète c’est de la satire mais grimer le président en dictateur c’est un blasphème», a-t-il tweeté mercredi.

Il s'était engagé aux côtés des gilets jaunes. «Vous voyez Hitler, mais on peut y voir Staline, ou moi j'y vois Charlie Chaplin dans Le dictateur», avait-il déclaré à l'AFP. Ces affiches visent à questionner «cette démocratie où les décisions sont prises sans discussion lors d'un conseil sanitaire», avait-il expliqué.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1856) : JEUDI 29 JUILLET 2019

Jeudi 29 Juillet 2021 - Braquage d'une bijouterie Chaumet à Paris :

deux suspects interpellés avec l'essentiel du butin : Deux suspects ont été arrêtés mercredi en fin de matinée sur une aire d'autoroute en Moselle, au lendemain du braquage d'une bijouterie Chaumet à Paris, et une «partie substantielle» du butin a été retrouvée en leur possession, a appris l'AFP auprès du parquet de Paris et de source policière. Le braquage avait eu lieu mardi après-midi dans une boutique du prestigieux joaillier Chaumet de la rue François-Ier, près des Champs-Elysées.

Un homme, venu à trottinette électrique, avait fait irruption vers 17 heures dans le magasin avec une arme de poing et s'était fait remettre bijoux et pierres précieuses, sans violences, avant de repartir également en trottinette, emportant un butin évalué entre 2 et 3 millions d'euros.

Les deux suspects, nés en 1967 et 1977, voyageaient mercredi à bord d'un autocar quand ils ont été interpellés en fin de matinée sur une aire de l'autouroute A4 à Longeville-Lès-Saint-Avold, «grâce à la remarquable mobilisation de la Brigade de répression du banditisme (BRB)», a souligné le parquet de Paris. L'enquête de flagrance avait été ouverte mardi du chef de «vol avec arme».

La maison Chaumet est surtout connue dans le monde pour son établissement historique de la place Vendôme. Celui-ci avait fait l'objet d'un braquage en 2009. Des pierres précieuses pour un montant de 1,9 million d'euros avaient été dérobées.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1856) : JEUDI 29 JUILLET 2019

Jeudi 29 Juillet 2021 - Plusieurs candidats à la présidentielle sont anti-éolienne :

La campagne présidentielle s’annonce mal. La classe politique a été vexée. Ses laïus n’ont intéressé personne. Elle veut sa revanche. Elle cherche des idées. Comment nous appâter ? Par miracle, plutôt que de spéculer sur le projet affolant de voir Cyril Hanouna animer les débats, un objet de bonne vraie polémique jette un peu de sel dans le prochain potage électoral : les éoliennes. Tout à coup ces pauvres petites déchaînent la haine. Dieu sait pourtant qu’elles ne sont pas nombreuses : 8 000 en tout. Sur un territoire de 551 000 kilomètres carrés ! Soit une éolienne tous les 70 kilomètres carrés. On en annonce 15 000 dans dix ans. Il faudra les chercher pour les trouver.

Mais peu importe : déjà un chœur de bergers d’Arcadie pousse des cris d’orfraie. On attente à la beauté de notre pays. On ne songe pas à la souffrance des populations locales. On oublie les paysans amoureux de leur coin de paradis. Et le chant des oiseaux. Et le doux souffle de la brise. C’est Rousseau qu’on déracine. Tout ça pour quelques mâts et quelques ailes qu’on trouvait délicieusement poétiques quand ils s’appelaient moulins. Ces installations bien dessinées, esthétiques et introuvables défigureraient nos campagnes. Il vaut mieux entendre ça que d’être sourd mais quand même. Comme si la France avait besoin de ces libellules pour être agressée, saccagée, polluée et disgraciée. Les entrées de ville sont partout transformées en immenses centres commerciaux pleins de plastique, de béton, de réclames et de parkings.

Même chose pour les centres-villes : la tour Bretagne à Nantes, celle du Crédit lyonnais à Lyon, la tour Montparnasse à Paris et mille autres aberrations urbaines. Il y a cinquante ans qu’on laisse construire n’importe quoi n’importe où. Sans oublier le menhir post-apocalyptique qui vient de se poser à Arles sous les applaudissements. Peu importe : Éric Zemmour fait une allergie à l’éolien. Marine Le Pen aussi. Pas d’inquiétude à son propos : hier elle voulait sortir de l’euro, ça lui est passé. Elle a des lubies puis elle en change.

Mais Xavier Bertrand s’y est mis à son tour. Réchauffé par sa victoire régionale, son ego s’est ouvert comme une fleur au soleil. Et là, en bonne ceinture noire de calcul politicien, il limaçonne à travers la province pour s’abattre sur ces pauvres éoliennes comme la mouette sur le merlan. S’il voulait voir des horreurs qui salissent la France, il n’avait pourtant qu’à ouvrir les yeux à deux pas de chez lui où Euralille se dresse comme une énorme verrue de verre en bordure du Vieux-Lille, de ses jolies rues pavées et de leurs anciennes maisons de briques rouges. Au lieu de ça, prisonnier de ses calculs comme le piquet du ciment, il vante les mérites du nucléaire.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1856) : JEUDI 29 JUILLET 2019

Jeudi 29 Juillet 2021 - Alerte au tsunami en Alaska après un puissant séisme :

Un séisme de magnitude 8,2 s'est produit tard mercredi au large de la péninsule d'Alaska, selon l'Institut américain de géophysique (USGS), provoquant une alerte au tsunami dans cet Etat américain. Le tremblement de terre s'est produit à 22H15 locales (06H15 heure française) à 91 km au sud-est de la localité de Perryville, située à quelque 800 km d'Anchorage, la plus grande ville de l'Alaska, selon l'USGS.

Le système américain d'alerte aux tsunamis a lancé une alerte pour le sud de l'Alaska et la péninsule d'Alaska. Dans un communiqué, il a mis en garde contre des «vagues de tsunami dangereuses» le long de certaines côtes, avant de préciser deux heures plus tard que ces vagues resteraient inférieures à 30 centimètres au-dessus du niveau de la marée. Les sirènes d'alerte au tsunami ont retenti à Kodiak, une île d'environ 6.000 habitants sur la côte, mais aucun tsunami n'y a été signalé selon la radio locale, KMXT.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1856) : JEUDI 29 JUILLET 2019

Jeudi 29 Juillet 2021 - Coronavirus : la Martinique se reconfine :

Le préfet de Martinique, Stanislas Cazelles, a annoncé mercredi un nouveau confinement de l'île à partir de vendredi 19h pour une durée d'au moins trois semaines. "Nous sommes inquiets, la situation sanitaire s'aggrave et les chiffres de la Covid-19 explosent", ont assuré lors d'une conférence de presse Olivier Coudin, le directeur adjoint de l'Agence régionale de santé (ARS), et Stanislas Cazelles. "Cette hausse se répercute sur le nombre d'accueils aux urgences, en hospitalisation et en réanimation: le CHUM (Centre hositalier universitaire de Martinique) a atteint un niveau de saturation", précise par ailleurs un communiqué de la préfecture de Martinique.

En conséquence, le couvre-feu en vigueur en Martinique à partir de 21 heures sera ramené à 19 heures jusqu'à 5 heures du matin avec des conditions de circulation plus strictes, selon le préfet qui rappelle que "les premiers confinements avaient permis de baisser considérablement les taux de contamination: 45% en moyenne". Stanislas Cazelles a précisé qu'il faudrait se munir d'une attestation pour se déplacer au-delà d'un rayon de plus de 10 km du domicile.

Il a également indiqué que tous les commerces resteraient ouverts, le port du masque étant globalement respecté, mais que les restaurants seraient en revanche fermés. Pour ces derniers, ainsi que les salles de sports et lieux sportifs couverts, le chômage partiel spécial Covid et le fonds de solidarité seront maintenus, précise la préfecture.

La Martinique est passée de 2.241 cas positifs la semaine dernière à 3.537 cas, selon la préfecture qui précise que la tendance à la hausse se confirme avec 1.100 cas positifs déjà enregistrés sur les deux premiers jours de la semaine. Le taux d'incidence du Covid-19 passe de 280 cas à 995 pour 100.000 habitants, selon la préfecture. "Freiner le virus apparaît d'autant plus urgent, que la population martiniquaise est moins immunisée, globalement plus âgée, et donc plus fragile, que celles des régions où le Covid-19 a davantage circulé et où le taux de vaccination est plus important", souligne encore la préfecture.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1856) : JEUDI 29 JUILLET 2019

Jeudi 29 Juillet 2021 - JO-2020 - Aviron : Claire Bové et Laura Tarantola médailles d'argent en deux de couple poids légers :

Claire Bové et Laura Tarantola ont offert à la France sa neuvième médaille des Jeux olympiques de Tokyo en terminant à la 2e place de la finale de deux de couple poids légers en aviron. Leur médaille d'argent s'ajoute à celle en or de Matthieu Androdias et Hugo Boucheron, décrochée mercredi en deux de couple. L'aviron français fait donc mieux à Tokyo qu'à Rio, d'où les rameurs tricolores étaient repartis avec l'or en deux de couple poids léger messieurs, et le bronze en quatre de pointe sans barreur poids léger.

A l'issue d'une course particulèrement serrée, les Françaises n'ont été devancées que par les Italiennes Valentina Rodini et Federica Cesarini, devançant les Néerlandaises Marieke Kaijser et Ilse Paulis, vice-championnes du monde, qui ont fait l'essentiel de la course en tête. "Quand on passe la ligne, on ne sait pas vraiment combien on est. Et quand je vois le panneau (des résultats), je me dis 'c'est pas vrai ils ont dû se tromper '. C'était un grand rêve" pour nous, a réagi Laura Tarantola au micro de France Télévisions après la course.

Bové, elle non plus, ne "réalise pas" vraiment: "Au départ j'étais dans la lune, puis je me suis ensuite concentrée sur le bateau et la course, j'ai écouté les Hollandaises à coté de nous. A la fin je ne sais pas combien on est", a expliqué celle qui il y a deux ans regardait encore les Jeux olympiques d'hiver à la télévision, en se demandant comment elle réagirait si elle remportait une médaille.

Vice-championnes d'Europe en 2019, Tarantola, 27 ans, et Bové, 23 ans, avaient remporté cette année l'étape de Coupe du monde disputée fin avril à Zagreb, alors que Tarantola revenait d'une blessure au dos. Elles avaient fini troisièmes à Lucerne (Suisse) un mois plus tard.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1856) : JEUDI 29 JUILLET 2019

Jeudi 29 Juillet 2021 - En Tunisie, le président Saied lance une offensive anticorruption :

Le président Kais Saied, qui vient de réaliser un coup de force en Tunisie, a lancé une offensive anticorruption, en réclamant des comptes à 460 hommes d'affaires accusés de détournement de fonds sous l'ère Ben Ali.

Trois jours après avoir suspendu l'activité du Parlement pour un mois et s'être emparé de l'ensemble du pouvoir exécutif, le chef de l'Etat a fustigé les "mauvais choix économiques" faits ces dernières années en Tunisie, lors d'une rencontre mercredi soir avec le président du patronat (Utica).

M. Saied, qui n'a pas encore nommé du Premier ministre, s'en est pris à "ceux qui pillent l'argent public". Ils sont "460" à devoir "13,5 milliards" de dinars (4 milliards d'euros) à l'Etat, a-t-il rappelé, en citant un ancien rapport d'une commission d'enquête sur la corruption et les malversations sous l'ancien régime du dictateur Zine El Abidine Ben Ali.

"Cet argent doit revenir au peuple tunisien", a martelé le président. Pour cela, il compte offrir à ces hommes d'affaires un arrangement judiciaire. En échange de l'abandon des poursuites, les sommes remboursées bénéficieraient aux régions les moins développées de la Tunisie.

Face à l'inflation continue qui mine le pouvoir d'achat des Tunisiens, M. Saied a également demandé aux commerçants et grossistes de "baisser les prix". Il a aussi réclamé une relance de la production de phosphate, l'une des rares ressources naturelles du pays. Ancien fleuron de l'économie tunisienne, la Compagnie des phosphate de Gafsa (CPG) a vu sa production s'effondrer depuis la révolution de 2011, à cause d'un manque d'investissements et de troubles sociaux à répétition.

M. Saied souhaite "que le phosphate revienne à son activité passée", et a implicitement souligné les soupçons de corruption qui entourent cette industrie, en évoquant des "gens au sein du Parlement qui se protègent avec l'immunité" parlementaire.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1856) : JEUDI 29 JUILLET 2019

Jeudi 29 Juillet 2021 - JO 2020 - Judo : Médaille d'argent pour Madeleine Malonga, battue en finale des -78 kg :

La judoka française Madeleine Malonga, battue en finale par la Japonaise Shori Hamada, a obtenu la médaille d'argent dans la catégorie des -78 kg jeudi lors des JO de Tokyo, apportant ainsi à l'équipe de France sa 10e médaille. Cette défaite en finale est une petite déception pour Malonga, N.1 mondiale dans sa catégorie et championne du monde en 2019. Elle a été dominée sur ippon par immobilisation par Hamada, sa principale rivale, qu'elle avait battue en finale des Mondiaux 2019.

N.2 au classement mondial, la Japonaise ajoute donc un titre olympique à son sacre mondial de 2018. Pour Malonga, l'année 2021 aura été frustrante avec deux médailles d'argent aux Mondiaux puis aux JO, deux épreuves où elle visait l'or.

Avant son duel face à Hamada, Malonga avait dominé en demi-finale la Sud-Coréenne Hyunji Yoon, disqualifiée pour avoir reçu trois pénalités, deux pour sortie du tapis et une pour prise au pantalon.

La Française avait commencé son tournoi par un combat maîtrisé face à l'Autrichienne Bernadette Graf, battue par ippon après un peu plus d'une minute. Son quart de finale a en revanche été compliqué contre la Cubaine Kaliema Antomarchi, qu'elle avait auparavant battue trois fois en trois combats. Malonga a rapidement inscrit un waza-ari, mais la Cubaine a égalisé et l'a poussée à une prolongation tendue. La championne du monde 2019 s'en est finalement sortie et s'est imposée par ippon après un peu plus d'une minute dans le temps supplémentaire.

La médaille de Malonga est la cinquième pour le judo français, après l'or de Clarisse Agbégnénou, les argents de Sarah-Léonie Cysique et Amandine Buchard et le bronze de Luka Mkheidze.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1856) : JEUDI 29 JUILLET 2019

Jeudi 29 Juillet 2021 - JO 2020 : les fleurettistes françaises décrochent l'argent par équipe :

L'équipe de France de fleuret féminin, composée d'Ysaora Thibus, Anita Blaze, Pauline Ranvier et Astrid Guyart, sévèrement battue en finale jeudi à Chiba par la Russie 45 à 34, a décroché la médaille d'argent, le onzième podium pour le camp tricolore depuis le début des Jeux de Tokyo. Après l'or de Romain Cannone dimanche à l'épée et le bronze lundi au sabre de Manon Brunet, l'équipe de France d'escrime égale d'ores et déjà sa récolte de Rio-2016 ainsi que sa performance des Jeux de Montréal en 1976. La France avait décroché l'or à Moscou en 1980, face à l'URSS, avant de remporter la médaille de bronze à Los Angeles en 1984.

Depuis, le fleuret féminin n'était plus monté sur un podium olympique, terminant à la quatrième place notamment à Rio-2016. Dans un Makuhari Messe Hall de Chiba résonnant des "davaï, davaï" du camp russe et sous les yeux de Thomas Bach, président du CIO et ancien escrimeur, les Bleues ont fait preuve de combativité, face notamment à deux médaillées en individuel dimanche, Larisa Korobeynikova en bronze, et Inna Deriglazova en argent, et titrée à Rio-2016. Mais ce fut insuffisant.

Malgré la confiance acquise par Ranvier, vice-championne du monde en 2019, Thibus, vice-championne du monde en 2018 et Blaze après leur "remontada" extraordinaire en demi-finale face aux Italiennes, championnes olympiques à Londres-2012, après avoir compté jusqu'à 12 touches de retard, les Tricolores n'ont rien pu faire contre d'implacables Russes. Remplaçante, Astrid Guyart est rentrée en jeu en fin de rencontre pour tenter le tout pour tout, alors que la France était menée de dix points, mais en vain. L'équipe de France a l'occasion de faire mieux qu'à Rio puisqu'il reste trois chances de podium, voire de titres, vendredi (épée messieurs par équipes), samedi (sabre dames par équipes) et dimanche (fleuret messieurs par équipes).

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1856) : JEUDI 29 JUILLET 2019

Jeudi 29 Juillet 2021 - Ce 29 juillet, nous avons consommé l’ensemble des ressources planétaires de 2021 :

Le «jour du dépassement» survient ce jeudi 29 juillet, soit plus de trois semaines plus tôt que l'année passée.

Depuis jeudi, l'humanité a consommé l'ensemble des ressources planétaires : c’est «le jour du dépassement». Cet indice, calculé par l'ONG américaine Global Footprint Network, a pour but d'illustrer la consommation toujours plus rapide d'une population humaine en expansion sur une planète limitée. Pour le dire de façon imagée, il faudrait cette année 1,7 Terre pour subvenir aux besoins de la population mondiale de façon durable. La date est calculée en croisant l'empreinte écologique des activités humaines (surfaces terrestre et maritime nécessaires pour produire les ressources consommées et pour absorber les déchets de la population) et la «biocapacité» de la Terre (capacité des écosystèmes à se régénérer et à absorber les déchets produits par l'Homme, notamment la séquestration du CO2).

Le «dépassement» se produit quand la pression humaine dépasse les capacités de régénération des écosystèmes naturels. Il ne cesse, selon l'ONG, de se creuser depuis 50 ans: 29 décembre en 1970, 4 novembre en 1980, 11 octobre en 1990, 23 septembre en 2000, 7 août en 2010. En 2020, cette date avait été repoussée de trois semaines sous l'effet des confinements liés à la pandémie de Covid-19. Le rebond cette année s'explique à la fois par une hausse de l'empreinte carbone de 6,6% ainsi qu'une diminution de la biocapacité forestière mondiale de 0,5% «due en grande partie au pic de déforestation en Amazonie», selon l'ONG. Si l'empreinte carbone liée aux transports reste inférieure aux niveaux antérieurs à la pandémie, celle liée à l'énergie devrait nettement rebondir.

«Ce jour du dépassement est un symbole qui nous rappelle que nous ne pouvons pas continuer à consommer comme nous le faisons aujourd’hui sans tenir compte des ressources. A un moment, quand il n’y en aura plus, il n’y en aura plus. C’est un rappel important du fait que la crise n’a pas vraiment changé les choses», a déclaré à LCI la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. «Ces données montrent clairement que les plans de relance de l'ère post-Covid 19 ne peuvent réussir à long terme que s’ils s'appuient sur la régénération et la gestion raisonnée des ressources écologiques», estime Laurel Hanscom, PDG de Global Footprint Network, cité dans le communiqué.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1856) : JEUDI 29 JUILLET 2019

Jeudi 29 Juillet 2021 - Environ 400 sans-abri s'installent sous des tentes place des Vosges à Paris :

Environ 400 sans-abri, dont des familles avec enfants et des mineurs non accompagnés, ont planté des tentes jeudi à Paris sur la très chic place des Vosges afin de demander à l'Etat "des solutions d'hébergement dignes et pérennes", a constaté une journaliste de l'AFP. Ces sans-abri sont accompagnés par le "Collectif Réquisitions", qui regroupe plusieurs associations, dont Utopia, solidarité migrants Wilson et le DAL.

"Nous prévoyons de rester jusqu'à la mise à l'abri de l'ensemble des personnes présentes", a prévenu Philippe Caro, de solidarité migrants Wilson. "Nous sommes ici pour hausser le ton : il y a 400.000 logements vides en Île-de-France. Nous demandons une meilleure application de la loi sur les réquisitions", a-t-il poursuivi. "Nous avons choisi ce lieu car c'est un lieu touristique à Paris. Nous voulons montrer une autre face de Paris. Rendre visibles les invisibles, aussi dans les quartiers chic", a expliqué à l'AFP Pierre Mathurin, coordinateur d'Utopia Paris.

Dans un communiqué, le DAL explique qu'il s'agit de la 9ème action du "Collectif Réquisitions". En mai, cette organisation connue pour ses actions coup de poing et des sans-abri avaient occupé un gymnase appartenant à la mairie de Paris. Fin janvier, c'était une ancienne école maternelle du XVIème arrondissement, puis mi-février l'Hôtel-Dieu.

Le Collectif a "permis à près de 3.000 personnes de ne plus vivre dans la rue ou un abri de fortune. L'installation dans l’espace public de plusieurs centaines de sans-abri a été le seul moyen de faire respecter leur droit à être hébergés jusqu’à leur relogement", assure le DAL.

"Avec cette action nous voulons sortir d'un engrenage : au lieu de trouver des hébergements, l'Etat se repose sur nous. Nous trouvons des logements parce que personne d'autre ne le fait mais on ne devrait pas être là pour pallier les manquements de l'Etat. Avec ces actions on leur rappelle que c'est leur rôle, pas le nôtre", a dénoncé Pierre Mathurin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens