Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2021 3 30 /06 /juin /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1828) : MARDI 29 JUIN 2021

Mardi 29 juin 2021 - Le point du coronavirus le 28 juin au soir :

La décrue se poursuit dans les hôpitaux, avec 1.304 patients en réanimation lundi et moins de 9.000 malades du Covid-19 hospitalisés, au plus bas depuis plus de huit mois, selon les chiffres officiels. Les soins critiques, réservés aux malades les plus gravement atteints, comptaient 1.304 patients lundi contre 1.345 dimanche et 1.655 il y a une semaine. Cet indicateur n'a jamais été aussi bas depuis le 3 octobre. 41 patients ont été admis dans ces services en 24 heures.

Au total, les hôpitaux accueillaient 8 846 personnes avec un diagnostic Covid-19, contre 8.986 la veille et quelque 31.000 mi-avril, au pic de la troisième vague. Les services hospitaliers ont comptabilisé l'arrivée de 176 patients en 24 heures. 44 personnes sont décédés en 24 heures (40 le lundi précédent). Le bilan atteint désormais 111.041 décès depuis le début de l'épidémie, début 2020.

Depuis la veille, 509 cas de Covid ont été enregistrés avec un taux de positivité stable depuis quelques jours, à 0,8%.

Du côté de la vaccination, presque la moitié de la population 49,7% %, 33.514.605 personnes) a reçu au moins une injection et près d'un tiers (32,2%, soit 21.735.972 personnes) est complètement vacciné (soit avec deux doses, soit avec une seule pour ceux qui avaient déjà eu le Covid ou ont reçu le vaccin Janssen). Ces derniers jours, le gouvernement et les autorités sanitaires ont insisté sur l'importance d'être complètement vacciné pour faire barrage au variant Delta du coronavirus, plus transmissible que les autres souches.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1828) : MARDI 29 JUIN 2021

Mardi 29 juin 2021 - Le spectre de la retraite à 64 ans crée des remous :

Plusieurs membres du gouvernement plaident ouvertement pour un report de l'âge de départ en retraite avant même l'élection présidentielle. Une éventualité qui soulève l'indignation à gauche et qui pourrait mobiliser contre elle les syndicats.

La réforme des retraites, laissée en suspens après des semaines de mobilisation des syndicats l'an passé, reviendrait-elle dans une version réduite, avec un âge de départ repoussé à 64 ans ? L'hypothèse est murmurée par l'exécutif dans la presse -«Le Monde» et «Les Echos», notamment, l'ont rapportée lundi. Dans ce scénario, l'âge de départ serait tout simplement porté à 64 ans contre 62 ans actuellement, dans le cadre du projet de loi financement de la sécurité sociale pour 2022, débattu à l'automne prochain. Une telle mesure aurait le mérite de la simplicité, alors que Emmanuel Macron a lui-même qualifié le texte débattu en 2020 de réforme «très ambitieuse, extrêmement complexe» et donc «porteuse d'inquiétude». Elle poserait également un problème politique à la droite, revigorée par les élections régionales, qui préconise de longue date d'allonger la durée de travail.

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a prudemment soutenu un relèvement de l'âge de départ, mardi sur CNews, sans confirmer l'âge de 64 ans. «C'est l'intérêt des Français et l’intérêt de la France que tout le monde, globalement, que notre pays, travaille davantage», a-t-il dit. Tout en insistant pour laisser la responsabilité de la décision à Emmanuel Macron, il a glissé qu'«on a jamais intérêt en politique à remettre à demain ce qu'on peut faire aujourd'hui». «Je pense qu'on n'a pas de temps à perdre», a renchéri Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité, sur France 2.

Le sujet est pourtant explosif. Avant la précédente tentative de réforme, la CFDT avait fait du recul de l'âge de départ une ligne rouge absolue. «Si, dans cette réforme, il y a l’idée qu’il faut travailler plus longtemps, c’est niet. C’est niet. S’il y a le moindre élément de réforme paramétrique, la CFDT se mobilisera», avait averti dans Paris Match le secrétaire général Laurent Berger, en décembre 2019. La CGT et FO, eux, s'étaient mobilisés contre le système universel proposé par la réforme de 2020 et ils sont opposés au recul de l'âge de départ.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1828) : MARDI 29 JUIN 2021

Mardi 29 juin 2021 - Nouveau bac : Blanquer veut encore renforcer le contrôle continu dès la rentrée :

Après deux années scolaires bouleversées par la crise sanitaire, Jean-Michel Blanquer souhaite encore renforcer le contrôle continu dans le cadre du baccalauréat dès la rentrée de septembre, une proposition qui suscite déjà les réticences des syndicats. Cet ajustement promet la disparition des évaluations communes mises en place en 2018 pour apaiser certaines oppositions syndicales. Il laisserait place à un contrôle continu plus souple, accompagnant les apprentissages et conduit dans le cadre de la classe, a souligné le ministère dans un communiqué.

Sans toucher à la répartition du bac nouvelle formule entre épreuves terminales (60%) et contrôle continu (40%), le but de cet ajustement «soumis au dialogue social» est de «consolider le baccalauréat dans sa formule actuelle, en passant d'une logique d'évaluation commune (au sein des 40%) à une logique de contrôle continu plein et entier», a-t-on expliqué rue de Grenelle. Ces propositions du ministère seront étudiées par les organisations syndicales dans le cadre d'un Conseil supérieur de l'éducation (CSE) le 8 juillet prochain. Les arbitrages définitifs ne viendront qu'après, selon le ministère.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1828) : MARDI 29 JUIN 2021

Mardi 29 juin 2021 - France-Suisse : La "tristesse" de Kylian Mbappé :

Kylian Mbappé s'est exprimé sur les réseaux sociaux après le choc France-Suisse de l'Euro de football, se disant «désolé» d'avoir «échoué» à marquer le penalty, entraînant la défaite des Bleus.

Kylian Mbappé a reconnu lundi qu'il était «très difficile de tourner la page» après son tir au but raté qui a scellé l'élimination de l'équipe de France contre la Suisse en huitièmes de finale de l'Euro, malgré le soutien de Didier Deschamps et de Pelé. «Très difficile de tourner la page. La tristesse est immense après cette élimination», a écrit Mbappé sur ses réseaux sociaux. «Je suis désolé pour ce penalty. J'ai voulu aider l'équipe mais j'ai échoué. Trouver le sommeil sera difficile mais c'est malheureusement les aléas de ce sport que j'aime tant», a ajouté l'attaquant du Paris SG.

Révélation du Mondial-2018, mais en deçà de son niveau pendant cet Euro où il n'a pas trouvé le chemin des filets, l'attaquant du Paris SG «a toutes les qualités pour avoir des jours meilleurs», a réagi, après la rencontre, le sélectionneur français Didier Deschamps.

Kylian Mbappé «est profondément triste, comme l'ensemble des joueurs. Personne ne peut lui en vouloir, à partir du moment où il prend la responsabilité, ça peut arriver, donc évidemment qu'il est très marqué», a également déclaré Deschamps au micro de TF1.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1828) : MARDI 29 JUIN 2021

Mardi 29 juin 2021 - Covid-19 : la variant delta "devient progressivement dominant" en France :

Le variant delta fait son chemin en France. Alors que des pays comme l'Angleterre, l'Australie ou encore Israël observent une reprise épidémique à cause de cette souche du coronavirus plus contagieuse apparue en Inde, plusieurs clusters ont été identifiés en France. Si le variant Alpha, anciennement identifié comme le variant britannique, reste majoritaire dans le pays, le variant indien «devient progressivement dominant» a déclaré mardi matin sur Franceinfo Olivier Véran, qui a fait savoir qu'il représentait désormais environ 20% «des nouveaux diagnostics». Il souligne tout de même que si la part de ce mutant augmente dans les tests positifs réalisés, le nombre de cas n'augmente pas pour autant, et on observe même une «baisse», a complété le ministre de la Santé. Entre dimanche et lundi 509 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés.

Le ministre a insisté sur l'importance de la vaccination pour faire face aux nouveaux variants, alors que le nombre de prise de rendez-vous pour se faire injecter une première dose de vaccins est en recul en France. «Si on est tous vaccinés, ça ne voudra pas dire zéro circulation du virus, mais ça voudra dire zéro impact sanitaire», a-t-il souligné, évoquant des discussions autour d'une injection d'une 3ème dose pour les plus âgés dans les Ehpad, «à la rentrée» pour pallier leur «système immunitaire (qui) répond moins bien».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1828) : MARDI 29 JUIN 2021

Mardi 29 juin 2021 - Eric Piolle se tourne vers la présidentielle :

Le premier écologiste à avoir conquis une ville de plus de 100 000 habitants, en 2014, se voit à l'Elysée. Eric Piolle, 48 ans, avait promis qu'il s'exprimerait après les élections régionales. Ce mardi, sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes et sur France Bleu Isère, il l'a fait, confirmant que son objectif est bien la présidentielle de 2022. «S'ouvre une nouvelle page pour moi, qui va nous lancer collectivement, parce que là aussi c'est un collectif, qui va nous lancer vers la primaire des écologistes en septembre», a-t-il déclaré à la radio. «Je viens apporter ce que je peux apporter, à savoir animer des équipes. Tracer un chemin, un cap. Savoir écouter, composer. Quand on est maire, on sait composer avec tout le monde. C'est cette expérience que je viens apporter dans cette nouvelle porte qui s'ouvre pour nous», a-t-il indiqué à la télévision.

Réélu avec un score très confortable en 2020 à la mairie de Grenoble (53,13% dans une quadrangulaire au second tour, mais sur fond de très forte abstention), Eric Piolle ne cachait plus que ses ambitions dépassent désormais les limites de sa commune. Lui qui a rassemblé écologistes et insoumis dans sa ville assure aujourd'hui vouloir «fédérer» un «arc humaniste», face au néo-libéralisme et à la «proposition identitaire de repli sur soi, réactionnaire».

A France Bleu Isère, il a exposé les grandes lignes de son futur programme. «L'économie, c'est mon ADN, j'ai travaillé vingt ans dans l'industrie, les quartiers populaires et les milieux ruraux, l'alimentation, le logement les questions du vécu», a-t-il déclaré.Il veut aussi mettre fin à «40 années d'impuissance», en réformant les institutions et en instaurant un référendum d'initiative citoyenne, une des revendications principales du mouvement des Gilets jaunes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1828) : MARDI 29 JUIN 2021

Mardi 29 juin 2021 - Après les régionales, des affiches "Zemmour président" dans plusieurs villes :

"Zemmour président". Des partisans du polémiste Eric Zemmour ont annoncé lundi avoir collé avec ce slogan des affiches de leur candidat espéré à la présidentielle sur les panneaux électoraux d'un millier de communes, après le second tour des élections régionales. Plusieurs de ces affiches, où on peut voir Eric Zemmour en veste noire et chemise blanche, étaient visibles à Paris sur les grands boulevards.

L'éditorialiste vedette de CNews et du Figaro avait vivement critiqué le Rassemblement national et Marine Le Pen au lendemain de son recul au premier tour des régionales, qui s'est confirmé au second.

"Dans la nuit du 27 au 28 juin, la France entière s'est recouverte d'affiches 'Zemmour Président'. 500 militants se sont mobilisés, 90 départements et plus de 1.000 communes ont été touchés", a précisé dans un communiqué l'association "Les amis d'Eric Zemmour". "L'opération de cette nuit est un cri de ralliement" pour qu'Eric Zemmour "déclare sa candidature" à la présidentielle et mette "fin à 40 ans d'inefficacité politique", soutient l'association. Son porte-parole est le LR Antoine Diers, directeur de cabinet du maire du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine), qui aimerait voir en 2022 le "remake de Sarko en 2007, qui met le FN à 10%".

"Voilà un lendemain d'élection qui chante", s'est réjoui le maire d'Orange ex-FN Jacques Bompard, en tweetant une photo des affiches dans sa ville. Jacques Bompard a initié de son côté des "comités de soutien" Eric Zemmour. "Peut-être qu'il faut passer à l'action", avait dit le polémiste début juin sur la chaîne YouTube "Livre noir", animée par des proches de l'ancienne députée RN Marion Maréchal, avant de se mettre lui-même en scène dans des petites vidéos sur Twitter.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1828) : MARDI 29 JUIN 2021

Mardi 29 juin 2021 - Emmanuel Macron chez JP Morgan pour marquer le retour d'activités financières en France :

 Le président de la République Emmanuel Macron a visité mardi les nouveaux locaux à Paris de la banque américaine JP Morgan pour se féliciter du retour d'activités financières en France, grâce au Brexit et, selon la banque, à un climat plus favorable aux affaires. Le chef de l'Etat a visité la nouvelle salle de marché de la banque, où se font des transactions de centaines de milliards d'euros sur les dettes française et européenne.

JP Morgan a décidé de rapatrier de Londres plusieurs centaines de traders, car depuis le Brexit certaines opérations ne peuvent plus se faire depuis Londres. La banque américaine va ainsi faire passer ses effectifs parisiens de 265 pré-Brexit à 700 fin 2021 puis 800 fin 2022, ont précisé ses dirigeants. La City de Londres reste son centre principal dans la région avec 19.000 emplois. Globalement, 3.000 nouveaux emplois vont être créés dans la finance en France d'ici la fin 2021 par rapport à la situation pré-Brexit.

"M. le Président, cher Emmanuel, je vous ai rencontré quand vous étiez ministre de l'Economie, vous m'avez demandé s'il serait possible de transférer une partie de nos activités de marché en France dans le cadre du Brexit. Ma réponse fut cinglante: mission impossible avec un président pour qui la finance est le premier ennemi", lui a déclaré le président de JP Morgan France, Kyril Courboin. Il faisait référence aux propos de l'ancien président François Hollande, qui avait qualifié la finance "d'ennemie" lors d'un discours pendant la campagne présidentielle de 2012.

Mais, a-t-il poursuivi, un nouveau président est arrivé, "ce jeune banquier plein de passion qui voulait changer la France" et dont le nouveau ministre de l'Economie Bruno Le Maire "nous a dit 'si vous avez un problème nous trouverons une solution'". Même enthousiasme chez le PDG de JP Morgan, Jamie Dimon, qui a rendu hommage à un président "cohérent, solide" pour le monde des affaires. "Merci de votre confiance", les a remerciés Emmanuel Macron. "Vous mettez votre argent ici, c'est la meilleure preuve d'amour" de la France, a-t-il souri. "3.000 emplois financiers ont déjà été relocalisés en France", s'est-il félicité, "et ce n'est qu'un début". Il a aussi échangé avec des alternants venus de quartiers défavorisés, accompagnés par l'association JobIRL qui est soutenue par la banque.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1828) : MARDI 29 JUIN 2021

Mardi 29 juin 2021 - Tour de France: les coureurs protestent après les nombreuses chutes :

Les coureurs du Tour de France ont manifesté mardi leur mécontentement face à la multiplication des chutes, en mettant pied à terre pendant une minute, 500 m après le départ de la 4e étape entre Redon et Fougères. En peloton regroupé, et au ralenti, les 177 coureurs encore en course, avec au premier rang les principaux leaders -- Mathieu van der Poel en jaune, Julian Alaphilippe en vert -- ont d'abord, et comme d'habitude, avalé au ralenti les neuf premiers kilomètres fictifs de l'étape, traditionnel défilé destiné à saluer le public au départ.

Arrivé au départ réel, le peloton, visiblement peu unanime sur la démarche à suivre, a continué son chemin, avant finalement de s'arrêter quelques centaines de mètres plus loin, à l'initiative du sprinteur Andre Greipel.

Pied à terre mais sans descendre de vélo, les coureurs sont restés à l'arrêt une minute, avant de reprendre la route.

Selon Radio Tour, "les coureurs ont marqué un arrêt et roulent au ralenti pour demander qu’un dialogue sur la sécurité s’instaure avec toutes les parties prenantes du cyclisme, UCI, organisateurs, équipes et coureurs".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1828) : MARDI 29 JUIN 2021

Mardi 29 juin 2021 - Frais d'ambassadrice des Pôles : l'enquête visant Ségolène Royal classée sans suite :

L'enquête préliminaire visant l'usage fait par l'ex-ministre Ségolène Royal des moyens mis à sa disposition en tant qu'ambassadrice des Pôles a été classée sans suite car elle n'a révélé "aucune infraction", a annoncé le parquet national financier (PNF) lundi. "Les investigations effectuées dans le cadre de cette enquête", ouverte fin 2019 suite à des informations publiées par Radio France, "n'ont permis de démontrer la commission d'aucune infraction. Ce dossier a donné lieu ce jour à une décision de classement sans suite", a annoncé dans un communiqué le procureur de la République financier, Jean-François Bohnert.

Cette enquête, confiée à la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE), portait sur l'utilisation des deniers publics par Mme Royal lorsqu'elle occupait la fonction d'ambassadrice des Pôles arctique et antarctique (2017-2020) mais aussi comme ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer (2014-2017).

Elle avait été ouverte en novembre 2019, au moment où la cellule d'investigation de Radio France l'avait accusée d'utiliser les fonds alloués à sa mission à des fins personnelles, notamment pour la promotion de son livre ("Ce que je peux enfin vous dire") ou de sa fondation "Désirs d'avenir pour la planète". Selon Radio France, l'assistante personnelle et le conseiller en communication attachés à son cabinet l'avaient, ensemble ou séparément, accompagnée à plusieurs reprises pendant un an et demi sur des événements sans rapport avec son activité officielle. Chargée de la négociation internationale pour les Pôles arctique et antarctique, elle disposait alors d'une enveloppe de 100.000 euros par an et de trois collaborateurs, financés par le ministère des Affaires étrangères.

Le média public rapportait aussi des factures de taxi élevées, par exemple un total de 1.430 euros pour le mois de novembre 2017, contrairement aux instructions du ministère demandant aux ambassadeurs d'éviter l'utilisation "onéreuse" des taxis. L'ex-candidate PS au second tour de la présidentielle 2007 avait dénoncé des "insinuations calomnieuses et diffamatoires" concernant cette fonction bénévole.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1828) : MARDI 29 JUIN 2021

Mardi 29 juin 2021 - 46 degrés à Portland, 47 degrés à Lytton : L'Ouest du Canada et des Etats-Unis suffoquent :

Ecoles et centres de vaccination contre le Covid-19 fermés, épreuves de sélection olympique décalées et habitants réfugiés dans des centres de «rafraîchissement» : l'Ouest du Canada et des Etats-Unis battait encore lundi de nouveaux records «historiques» de températures provoqués par un «dôme de chaleur» à l'intensité rarissime. A Portland (Oregon) et à Seattle (Etat de Washington), deux grandes villes du nord-ouest des Etats-Unis connues pour leur climat froid et humide, la température a atteint son plus haut niveau jamais enregistré depuis le début des archives, en 1940.

Il a fait 46,1 degrés Celsius à l'aéroport de Portland lundi après-midi (après un record de 44,4 degrés la veille) et 41,6 degrés à celui de Seattle, selon les relevés effectués par le service météorologique américain (NWS). Mais c'est l'ouest du Canada qui détient encore la palme. A Lytton, village au nord-est de Vancouver, le record établi la veille a encore été battu : le mercure a grimpé lundi jusqu'à 47,9 degrés. La température la plus élevée jamais enregistrée au Canada avant cette vague de chaleur était de 45 degrés en 1937.

Dans la région, les climatiseurs et ventilateurs sont en rupture de stock. Des villes ont ouvert des centres de rafraîchissement. Des campagnes de vaccination contre le Covid-19 ont été annulées, et des écoles fermées. «Une vague de chaleur prolongée, dangereuse et historique persistera tout au long de cette semaine», a mis en garde Environnement Canada, émettant des alertes pour la Colombie-Britannique, l'Alberta et certaines parties de la Saskatchewan, des Territoires du Nord-Ouest et du Yukon, frontalier de l'Alaska. «Nous sommes le deuxième pays le plus froid du monde et le plus enneigé», donc peu habitué à cette «chaleur du désert, très sèche», a confié lundi à l'AFP David Phillips, climatologue en chef d'Environnement Canada.

De l'autre côté de la frontière aussi, les Américains souffrent des températures étouffantes dans les Etats du nord-ouest. «Ce niveau de chaleur est extrêmement dangereux», mettait en garde le NWS lundi. Un marché de Seattle, le Ballard Farmers Market, a dû fermer plus tôt, sans doute une première «à cause de la chaleur», a expliqué à l'AFP son directeur Doug Farr. «La plupart du temps c'est à cause de la neige».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens