Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2021 2 22 /06 /juin /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1820) : LUNDI 21 JUIN 2021

Lundi 21 juin 2021 - Le point du coronavirus le 20 juin au soir :

La pression due au Covid-19 a continué de diminuer lundi dans les hôpitaux français, qui accueillent toujours moins de malades, y compris les cas les plus graves, selon les données de Santé publique France publiées lundi. Lundi, 10.386 patients occupaient les lits d'hôpitaux, contre 10.518 la veille, et 12.374 il y a une semaine. Le nombre de nouvelles admissions s'est élevé à 216 en 24 heures, précise l'agence sanitaire. Les services de soins critiques, qui soignent les cas les plus graves (réanimation, soins intensifs et surveillance continue) accueillaient 1.655 patients, contre 1.703 dimanche. Cet indicateur clé, passé en début de semaine dernière sous la barre des 2.000, est en nette décrue depuis fin avril, date du pic à 6.000 patients.

En 24 heures, 48 malades atteints de formes graves du Covid ont été admis dans ces services. Quarante personnes ont été emportées par la maladie en une journée, portant le bilan total à au moins 110.800 morts depuis le début de l'épidémie en mars 2020.

Côté vaccination, 18.701.201 personnes sont désormais complètement vaccinées, soit avec deux injections, soit avec une seule dose si elles ont reçu le produit de Janssen, ou si elles avaient déjà été infectées auparavant. Depuis le début de la campagne, 32.224.257 personnes ont reçu au moins une injection, soit 48,1% de la population totale et 61,4% de la population majeure.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1820) : LUNDI 21 JUIN 2021

Lundi 21 juin 2021 - Régionales : le bilan des intenses tractations en vue du second tour :

Au lendemain d'un premier tour des régionales, déserté par deux électeurs sur trois, les tractations en vue du second tour du dimanche 27 juin ont été intenses lundi.

Duel RN/LR en Paca après le retrait sous pression du candidat écolo, accords et désaccords à gauche, appel de LR aux candidats LREM à se désister: les tractations en vue du second tour des régionales ont été intenses lundi, sur fond d'inquiétudes pour la participation après un premier tour déserté par deux électeurs sur trois.

Les discussions doivent s'étaler jusqu'à mardi à 18h00 pour négocier alliances, fusions ou retraits de listes en vue du second tour dimanche. Dans la plupart des régions, les jeux sont faits. Ainsi en Paca, il y aura un duel entre le RN Thierry Mariani (36,38% au premier tour), et le sortant LR Renaud Muselier (31,91%). Après avoir affirmé qu'il se maintiendrait, l'écologiste Jean-Laurent Félizia (EELV/PS/PCF) qui avait recueilli 16,89%, a fini par renoncer sous une forte pression d'EELV et du PS. "Je n'avais pas le droit de jouer avec le feu", a expliqué M. Félizia, en appelant à "battre Thierry Mariani et sa triste cohorte"

En Ile-de-France, l'écologiste Julien Bayou, arrivé deuxième, a annoncé l'union de sa liste avec celles d'Audrey Pulvar soutenue par le PS et de Clémentine Autain (LFI/PCF) pour tenter de battre la sortante Valérie Pécresse (ex-LR), largement en tête avec 35,94%.

Un accord a également été scellé en Centre-Val de Loire: le président sortant François Bonneau (PS), arrivé en tête (24,81%), a annoncé la fusion de sa liste PS-PCF avec celle EELV-LFI portée par Charles Fournier (10,85%). On se dirige donc vers une quadrangulaire avec le RN Aleksandar Nikolic (22,24%), la liste LR-UDI de Nicolas Forissier (18,82%) et celle du candidat de la majorité présidentielle, Marc Fesneau (16,65%), ces deux derniers ayant échoué à trouver un accord.

En Bourgogne-Franche-Comté, la présidente socialiste sortante Marie-Guite Dufay (26,52%) et l'écologiste Stéphanie Modde (10,34%) ont annoncé une fusion. LREM (11%) se maintient, ouvrant la voie là-aussi à une quadrangulaire qui mettra également en scène le RN Julien Odoul (23,19%) et le Républicain Gilles Platret (21,04%).

En Nouvelle-Aquitaine, il n'y aura en revanche pas fusion entre la liste EELV (12,07%) et celle du président socialiste Alain Rousset (28,65%, en tête). Idem en Occitanie voisine, où aucun accord n'a été trouvé entre la présidente sortante Carole Delga (PS), largement en tête avec près de 40% des voix, et l'écologiste Antoine Maurice. Pas d'union des gauches non plus en Normandie face au sortant et favori Hervé Morin (Les Centristes).

En Bretagne, la liste du sortant Loïg Chesnais-Girard (PS), est arrivée en tête dimanche avec 20,95% et le jeu reste très ouvert. La liste EELV, en 4e position avec 14,84%, a annoncé qu'elle se présenterait seule.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1820) : LUNDI 21 JUIN 2021

Lundi 21 juin 2021 - Départementales : Claude Chirac et son binôme sortent en tête du premier tour :

Pour son premier engagement en politique Claude Chirac démarre fort. La fille de l’ex-chef de l’Etat et son binôme le conseiller municipal LR, Julien Bounie, ont obtenu près 60% des voix dimanche dans le canton de Brive 2, en Corrèze, pour le premier tour des élections départementales. Un scrutin marqué par une abstention record.

Le duo Chirac–Bounie a obtenu 58,44 % des suffrages, mais cela ne représente que 17,5 % des inscrits, alors qu’il en faut 25 % pour être élu dès le premier tour, précise «La Montagne».

«C'est un très grand bonheur, je suis très heureuse. Mais je suis aussi très consciente de notre responsabilité et d'une situation sur le plan de la participation qui n'est pas satisfaisante», a confié Claude Chirac au journal. «J'adresse un grand merci à ceux qui nous ont accordé leur confiance et aussi à tous ceux qui sont venus voter aujourd'hui (dimanche). La démocratie est notre bien le plus précieux et si on veut que la politique change des choses, il faut venir voter. »

Si le porte à porte et les tractages se poursuivent dès ce lundi , elle salue une campagne qui «a vraiment été passionnante». «Nous avons réussi à créer un dialogue constructif et très enrichissant. Nous en ressortons forts de beaucoup d'émotion, mais aussi de beaucoup d'informations qui nous ont été données. Cela aura été une campagne très utile», analyse-t-elle encore auprès du quotidien.

Claude Chirac avait annoncé sa candidature dans le fief de sa famille, début mai. «C’est le fruit de la rencontre de deux choses profondément ancrées en moi. D’une part mon attachement viscéral à la Corrèze et aux Corréziens. C’est la terre de ma famille, de mon enfance, de ma jeunesse. Et d’autre part, par nature et par les valeurs que l’on m’a transmises, l’importance que j’accorde à l’intérêt général et à servir, confiait-elle. Jamais je n’aurais pu imaginer qu’un jour ces deux choses puissent se rejoindre et s’exprimer au travers de cette candidature départementale. C’est vrai que j’ai beaucoup réfléchi, que j’ai beaucoup pesé la responsabilité que cela supposait».

Elle rappelait que le canton de Brive 2 est celui où sa mère Bernadette «a achevé son engagement départemental». «Commencer le mien ici, ça compte beaucoup pour moi. Cela fait sens». Elle avait informé sa mère de sa candidature : «Je crois qu’elle est assez heureuse. Elle m’a donné sa bénédiction, ce qui était très important pour moi».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1820) : LUNDI 21 JUIN 2021

Lundi 21 juin 2021 - Deux immeubles s’effondrent à Bordeaux :

 Le drame s'est déroulé lundi aux alentours de 0h30. Deux immeubles de trois étages situés dans le cœur historique de Bordeaux, non loin de la porte de Bourgogne, se sont effondrés. L'un d'entre eux était vétuste, inoccupé et en travaux tandis que l'autre était habité par neuf personnes. Bilan : trois blessés dont un jeune homme de 28 ans qui a été extirpé des gravats avec des blessures graves. Selon France Bleu Gironde, il se trouvait avec des amis lorsqu'il a chuté du quatrième étage.

Soixante-douze pompiers ont été mobilisés pour retrouver des survivants dans les décombres, ainsi que des chiens. Dix immeubles des alentours ont été évacués par mesure de précaution et une expertise va être menée lundi pour «identifier les éventuels risques qui subsisteraient pour les immeubles avoisinants», a fait savoir le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse, qui précise que les causes de l'effondrement restent pour l'instant inconnues.

Cinq jours plus tôt, un autre immeuble de deux étages s'était effondré non loin de là, dans le quartier Saint-Michel. Il était inhabité et faisait l'objet d'un arrêté de péril imminent.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1820) : LUNDI 21 JUIN 2021

Lundi 21 juin 2021 - Attaque à la voiture piégée au Mali, des soldats français et des civils blessés :

Une voiture piégée a attaqué lundi un véhicule de Barkhane à Gossi (centre du Mali), blessant des soldats de la force antijihadiste française au Sahel mais aussi des civils, a indiqué l'état-major français, confirmant des informations de responsables locaux. "En début de matinée, un véhicule suicide a attaqué un véhicule de la force Barkhane alors en mission de reconnaissance pour sécuriser les alentours de la base opérationnelle avancée de Gossi", détaille l'état-major dans un courriel adressé à la presse. "Des militaires français et des civils maliens ont été blessés par l'explosion du véhicule suicide. Ils sont en cours d'évacuation vers l’hôpital militaire de Gao". Un responsable militaire malien et un élu local, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, avaient peu avant fait état de trois soldats français blessés, évacués par hélicoptère vers la base de Barkhane à Gao.

D'après l'état-major français, "des unités d'alerte dont des hélicoptères Tigre et des Mirage 2000 interviennent pour appuyer les troupes au sol".Cette attaque intervient à l'heure où la France se prépare à entamer un désengagement progressif du Sahel. La force Barkhane (5.100 hommes actuellement) va disparaître au profit d'un dispositif recentré sur la lutte antiterroriste et l'accompagnement au combat des armées locales, via le groupement de forces spéciales européennes Takuba qui doit encore monter en puissance.

Selon le projet étudié par Paris, la France prévoit de quitter des bases du nord du Mali -- Tessalit, Kidal et Tombouctou -- d'ici à fin 2021 pour concentrer sa présence sur les emprises de Gao et Ménaka, plus proches de la zone dite des "trois frontières", aux confins du Mali, du Niger et du Burkina Faso, ainsi qu'à Niamey, la capitale du Niger.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1820) : LUNDI 21 JUIN 2021

Lundi 21 juin 2021 - Reprise des concerts debout le 30 juin, ouverture des discothèques le 9 juillet :

Les concerts avec du public debout seront à nouveau autorisés en France à partir du 30 juin, tandis que les discothèques pourront rouvrir «à compter du 9 juillet», ont annoncé lundi la ministre de la Culture et son homologue délégué aux PME. Le gouvernement a décidé une «réouverture des concerts debout à partir du 30 juin (...) avec une jauge de 75% dans les établissements en intérieur, et une jauge de 100% en extérieur», a déclaré Roselyne Bachelot après une réunion à l'Elysée avec les professionnels du secteur.

Le pass sanitaire (preuve de vaccination ou de test négatif récent) «ne sera exigé pour les concerts debout qu'au-delà de 1.000 spectateurs attendus», comme c'est le cas actuellement pour tous les spectacles en configuration assise, a précisé Roselyne Bachelot. Et pour ces concerts demandant le pass sanitaire à l'entrée, «le port du masque ne sera plus obligatoire mais recommandé», a-t-elle ajouté, soulignant que cette décision permettait de «finaliser la reprise des activités culturelles».

Les mêmes conditions s'appliqueront aux discothèques, seul secteur resté fermé depuis le début de la pandémie, soit 15 mois d'une «période difficile» pour leurs responsables et d'une «longue attente pour les clients», a reconnu Alain Griset.

Elles pourront rouvrir le 9 juillet mais l'accès sera réservé aux porteurs d'un pass sanitaire, une jauge de 100% à l'extérieur et de 75% à l'intérieur, sans port obligatoire du masque. «L'idée, c'est de permettre aux jeunes et aux moins jeunes de faire la fête en sécurité», a estimé le ministre délégué.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1820) : LUNDI 21 JUIN 2021

Lundi 21 juin 2021 - Iran: la centrale nucléaire de Bouchehr à l'arrêt suite à une "défaillance technique" :

La seule centrale nucléaire d'Iran, à Bouchehr, dans le sud du pays, est à l'arrêt lundi pour "quelques jours" après une "défaillance technique" de nature non précisée signalée par l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA).

"A la suite d'une défaillance technique à la centrale de Bouchehr (...) celle-ci a été temporairement arrêtée et déconnectée du réseau électrique national", a indiqué l'OIEA dans un court communiqué publié dans le nuit de dimanche à lundi. "Naturellement, après que cette défaillance technique aura été corrigée, la centrale sera rebranchée au réseau électrique national, dans quelques jours", ajoute le court communiqué.

Dotée d'un réacteur de 1.000 MW, la centrale a été construite par la Russie et a été mise en service en 2013. Bouchehr est un port du Golfe, plus proche des capitales de plusieurs monarchies de la péninsule arabique que de Téhéran, et situé dans une zone sujette fréquemment à des tremblements de terre.

Les pays arabes du Golfe voisins de l'Iran ont d'ailleurs maintes fois dit leurs craintes concernant la fiabilité de la centrale de Bouchehr et évoqué un risque de fuites radioactives en cas de séisme important. En avril, la région de Bouchehr avait été secouée par un tremblement de terre de magnitude 5,8 selon l'institut géologique américain USGS. Le séisme avait fait cinq blessés, selon les médias officiels iraniens. "Toutes les installations, les équipements et les bâtiments de la centrale nucléaire de Bouchehr sont en parfait état et ses activités n'ont pas été interrompues" par le séisme, avait alors indiqué le service des relations publiques de la centrale cité par l'agence officielle Irna.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1820) : LUNDI 21 JUIN 2021

Lundi 21 juin 2021 - Biden et l'UE enterrent la hache de guerre dans le conflit Airbus/Boeing :

L'UE et les Etats-Unis ont annoncé une trêve de cinq ans pour régler le vieux conflit Airbus/Boeing qui empoisonne leur relation, signe tangible d'un apaisement entre les deux blocs après les années Trump. «La réunion a commencé avec une percée sur les avions (...) Nous avions décidé conjointement de résoudre cette dispute. Aujourd'hui on a tenu promesse», a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, après l'arrivée du président américain Joe Biden à Bruxelles pour un sommet UE/Etats-Unis, première rencontre de ce type depuis 2017. «Cet accord ouvre un nouveau chapitre dans notre relation car nous passons d'un contentieux à une coopération sur l'aéronautique, après 17 ans de dispute», s'est-elle réjouie.

Les deux parties ont accepté de suspendre pendant cinq ans les droits de douane punitifs qu'ils s'infligent dans le cadre de ce contentieux, a expliqué à des journalistes la représentante américaine au Commerce Katherine Tai. Les Etats-Unis tentent de rallier l'UE dans leur bras de fer avec la Chine et voulaient profiter de ce sommet pour apaiser une relation transatlantique mise à mal par les années Trump.

«Au lieu de combattre l'un de nos plus proches alliés, nous nous retrouvons finalement ensemble face à une menace commune», a affirmé Katherine Tai, en confirmant la prolongation de la trêve, décidée sur ce dossier en mars et qui devait expirer en juillet. «C'est un exemple pour faire face à d'autres défis, comme celui de la Chine», a-t-elle ajouté. «L'Amérique est de retour. Il est dans l'intérêt absolu des Etats-Unis d'Amérique d'avoir une grande relation avec l'Otan et l'UE», a affirmé Joe Biden, au moment où il a été accueilli dans de grands sourires par Ursula von der Leyen et le président du Conseil européen, Charles Michel.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1820) : LUNDI 21 JUIN 2021

Lundi 21 juin 2021 - Le recul du RN aux régionales ralentit la course de Marine Le Pen vers l'Elysée :

Le recul du Rassemblement national au premier tour des régionales ralentit la course de sa présidente Marine Le Pen vers l'Elysée et interroge sa stratégie de "normalisation". Ces scrutins sont présentés au RN comme les dernières "marches" à franchir dans l'ascension de Marine Le Pen vers la présidence de la République. Gagner une région puis la gérer, comme l'espère encore le RN en Provence-Alpes Côte d'Azur, seule région où il est arrivé en tête (contre 6 régions en 2015), montrerait sa capacité à gouverner.

Si le RN n'emporte pas Paca, "Marine Le Pen ne pourra pas prétendre à être une force de gouvernement régional, ce qui lui permettrait de créer une véritable dynamique à 10 mois de la présidentielle", souligne le politologue Pascal Perrineau, qui a relevé sa "mauvaise humeur" à l'accueil des résultats. Marine Le Pen a reconnu que ses électeurs ne s'étaient "pas déplacés" et les a appelés "au sursaut" pour le second tour. Le maire de Perpignan Louis Aliot a suggéré de rendre le vote "obligatoire".

"Mais on ne voit pas très bien pourquoi les gens qui ne se sont pas déplacés iraient faire ce cadeau" aux candidats "qui, sur le terrain, n’ont pas réussi à les convaincre au premier tour", note Pascal Perrineau qui ne voit désormais pour le RN en région que la possibilité de "jouer ici et là, la force de blocage". Selon Ipsos, les électeurs RN sont ceux qui se sont le plus abstenus dimanche, à 73%, devant ceux de Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Dupont-Aignan (67% chacun), alors que les électeurs de droite de François Fillon sont allés davantage voter (44% d'abstention). Le RN a été victime "plus que d'autres" de l'abstention, "étant donné la sociologie de plus en plus populaire" du parti, selon M. Perrineau.

L'historien de l'extrême droite Nicolas Lebourg y voit pour sa part un "dégagisme" qui s'étend désormais au RN et à LFI. "Les mécontents" qui ne sont pas parvenus à s'exprimer "par des nouveaux partis" comme En Marche ou LFI, ou "des listes sans étiquette" comme aux municipales, sont entrés dans "une sorte de bouderie totale", selon lui. La meilleure arme à la colère "c'est le vote", a ainsi plaidé le numéro 2 du RN Jordan Bardella sur RMC et BFMTV lundi. "En restant chez vous (…) vous n'exprimez pas une colère vous la laissez perdurer", a-t-il souligné.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1820) : LUNDI 21 JUIN 2021

Lundi 21 juin 2021 - Distribution de documents électoraux : les prestataires sommés d'être prêts pour le 2e tour :

Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur a expliqué les avoir convoqués au ministère lundi matin "à la suite des dysfonctionnements inacceptables liés à la qualité de l'acheminement de la propagande électorale du premier tour des élections départementales et régionales". "A court terme", il "leur a rappelé l’obligation de résultats qui les liait" et leur a "demandé expressément de garantir que de tels dysfonctionnements ne se reproduisent pas pour le second tour" dimanche prochain. Il les a "enjoints de prendre toutes les mesures afin de rétablir un service normal".

Ils "proposeront d’ici ce soir des mesures fortes pour améliorer très concrètement l’information des électeurs"

Le ministre a ajouté que les deux prestataires "communiqueront directement afin d'apporter toutes les réponses légitimement attendues par les élus et candidats, ainsi que par nos concitoyens". Ils "proposeront d’ici ce soir des mesures fortes pour améliorer très concrètement l’information des électeurs", a poursuivi Gérald Darmanin.

Il a prévenu enfin que "tous les enseignements des erreurs commises seront tirés au lendemain du second tour de ces élections". "La gestion opérationnelle de cette mission (d'acheminement de la propagande électorale, NDLR) a connu des perturbations en mai", a reconnu Adrexo lundi dans un communiqué, disant avoir été "victime" d'une "cyberattaque".

"Avec la résolution de cet incident, Adrexo s'est organisée pour permettre à ses équipes de distribuer dans les meilleures conditions malgré les fortes contraintes informatiques et opérationnelles", a ajouté l'entreprise après sa convocation au ministère de l'Intérieur, assurant avoir "stabilisé ses systèmes d'informations" en vue du second tour.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1820) : LUNDI 21 JUIN 2021

Lundi 21 juin 2021 - Régionales-Ile de France: Tripatouillages à gauche :

Le candidat écologiste à la présidence de l'Ile-de-France Julien Bayou a annoncé lundi l'union de sa liste avec celles du PS et de LFI/PCF en vue du second tour du scrutin régional pour tenter de battre la présidente sortante Valérie Pécresse (LR).

«Ça y est, nous sommes uni-es avec Audrey Pulvar et Clémentine Autain pour l'écologie et la solidarité en Ile-de-France!», a indiqué sur Twitter le secrétaire national d'EELV, en tête à gauche dimanche avec 12,95% des voix. Mme Pécresse (ex-LR, Libres!) est arrivée largement en tête avec 35,94%. Dimanche, la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo avait déjà validé déjà cette stratégie. Dans un tweet, elle avait ainsi déclaré: «En Île-de-France, @julienbayou est arrivé en tête des listes de gauche et écologistes. J’appelle ce soir en responsabilité à un large rassemblement des forces de gauche et des écologistes à ses côtés pour l’emporter la semaine prochaine.»

Arrivés à la table des négociations au milieu de la nuit, dans la foulée de l'annonce des résultats, les trois candidats ont conclu à la mi-journée un accord qu'ils présenteront lors d'un déplacement commun à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) en fin d'après-midi. La principale interrogation autour de cet accord concerne la gratuité des transports, mesure phare et «pas négociable» d'Audrey Pulvar (11,07% des voix au premier tour) à laquelle Julien Bayou était opposé. Clémentine Autain (10,24%) promettait elle la gratuité pour les moins de 25 ans et tous les bénéficiaires des minima sociaux

Valérie Pécresse avait semble-t-il pris les devants en s'attaquant bille en tête à cette liste commune de la gauche dès dimanche soir. «Face à nous, nous trouverons une coalition d’une gauche radicale qui inclut l’extrême gauche de monsieur Mélenchon. Cette gauche là a perdu sa boussole républicaine. Elle a voté contre notre charte de la laïcité, contre le bouclier de sécurité, contre l’interdiction des burkinis sur les îles de loisirs, elle défend les réunions racisées, elle impose une écologie punitive et antisociale qui s’en prend à toutes les voitures au lieu de s’attaquer à la pollution. Elle veut enfermer nos jeunes dans l’assistanat quand nous voulons les conduire vers l’emploi», avait-elle déclaré. Si elle dispose d'une large avance, les trois candidatures de la gauche ont réalisé ensemble un peu plus de 34% des voix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens