Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2021 5 07 /05 /mai /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1786) : JEUDI 6 MAI 2021

Jeudi 6 mai  2021 - Le point du coronavirus le 5 mai au soir :

Le nombre de malades du Covid-19 dans les services de réanimation poursuit sa lente décrue, tout comme celui de l'ensemble des personnes atteintes qui sont hospitalisées, selon les chiffres de Santé publique France publiés mercredi.

Les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) comptaient 5.402 patients contre 5.504 mardi et 5.630 lundi. C'est le chiffre le plus bas depuis le 5 avril, quand 5.433 patients avaient été comptabilisés dans ces services accueillant les cas les plus graves. On s'éloigne ainsi de la barre des 6.000 et du pic alarmant de la première vague d'avril 2020 (autour de 7.000).

Le total des patients Covid à l'hôpital est également en nette baisse, à 27.686 contre 28.427 mardi et 28.950 lundi. Il y a une semaine, les hôpitaux accueillaient plus de 30.000 patients Covid.

246 personnes sont par ailleurs décédées mercredi à l'hôpital au cours des dernières 24 heures, un chiffre proche de celui de la veille (+3), portant le nombre des décès à au moins 105.660 depuis le début de l'épidémie, dont 79.393 à l'hôpital

En 24 heures, le nombre de nouveaux cas positifs a atteint 26.000, contre 24.371 mardi. Le taux de positivité, qui correspond au pourcentage de personnes contaminées parmi celles qui sont testées, reste stationnaire à 7,4% sur les sept derniers jours (taux consolidé à J-3).

Côté vaccination, 542.811 personnes ont reçu le sérum dans les dernières 24 heures. Au total 16.763.053 personnes ont reçu une première injection dans le pays depuis le début de la campagne de vaccination et 7.148.514 personnes les deux injections.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1786) : JEUDI 6 MAI 2021

Jeudi 6 mai  2021 - Cluster dans un navire amarré au Havre : confirmation de dérivé du variant indien :

La présence d'un «virus dérivé du variant indien» a été confirmée sur deux des 16 cas de Covid-19 détectés parmi les marins d'un navire amarré au Havre, a appris mercredi l'AFP auprès de l'Agence régionale de santé (ARS) de Normandie. «Les investigations virologiques réalisées sur l’échantillon de deux prélèvements confirment la présence d’un virus dérivé du variant indien», a fait savoir l'ARS à l'AFP. «Les résultats des séquençages réalisés à la demande de l’ARS de Normandie (...) ont été transmis hier (mardi, ndlr) par l'Institut Pasteur (Centre national de référence pour les virus respiratoires)», a précisé l'ARS.

Le 18 avril dernier, un foyer de contagion de Covid-19 avait été déclaré parmi les 25 membres d'équipage d’un navire au Havre. Des cas positifs avaient été identifiés alors que le navire était en mer. L'ensemble de l'équipage avait été mis à l’isolement dès l'apparition des signes avant leur arrivée au Havre (cas positifs et contacts à risque) et la totalité de l'équipage a été dépistée. «Après leur arrivée à quai, l’isolement des 16 cas confirmés s’est poursuivi, en hôtel dédié, accompagné d’un contrôle strict, pour 15 d’entre eux. Cet isolement est aujourd’hui terminé», indique l'ARS, spécifiant qu'«un marin est hospitalisé».

«Les neuf autres membres d’équipage négatifs, identifiés comme contacts à risque, sont alors restés en quarantaine à bord, sans contact avec l’extérieur, afin de préparer le navire pour la relève. Ce week-end, et suivant un protocole spécifique, ces neuf marins ont également rejoint l’hôtel pour y finir leur quarantaine».

Quelques cas de variant indien ont été détectés en Nouvelle-Aquitaine et dans les Bouches-du-Rhône, après deux premiers cas en Guadeloupe. Repéré dans au moins 17 pays, le variant indien inquiète à cause de la spectaculaire dégradation de la situation sanitaire en Inde.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1786) : JEUDI 6 MAI 2021

Jeudi 6 mai  2021 - Cazeneuve juge que Mélenchon "doit être combattu", LFI dénonce "la vieille gauche poussiéreuse" :

L'ex-Premier ministre socialiste Bernard Cazeneuve considère que le leader de LFI "doit être combattu". "Jean-Luc Mélenchon doit être combattu. Je ne suis pas de ceux qui considèrent que l'union de la gauche doit se faire dans l'ambiguïté", déclare Bernard Cazeneuve dans un entretien à "L'Express" en ligne mercredi.

Alors que la gauche tente difficilement de se rassembler dans la perspective de 2022, Bernard Cazeneuve estime que "la gauche humaniste, républicaine, universaliste ne peut pas gouverner avec la gauche de la radicalité et de la complaisance à l'égard de certaines formes de violence". Une gauche qui "pense qu'il vaut mieux s'indigner, dénoncer, tout contester plutôt que de prendre le risque d'affronter les événements"

Il oppose ainsi "la gauche de gouvernement", qui "considère que c'est son honneur et sa grandeur d'accepter, quand tout est difficile, de prendre ses responsabilités", à "une autre gauche, plus contestataire", "toujours plus habile à préparer le prochain congrès qu'à construire un projet pour notre pays", qui "pense qu'il vaut mieux s'indigner, dénoncer, tout contester plutôt que de prendre le risque d'affronter les événements (...), cultiver la pureté des utopies, revendiquer toujours l'authenticité plutôt que de se compromettre en gouvernant".

Pour l'ancien Premier ministre, qui précise qu'il n'entend pas se présenter à l'élection présidentielle, "la gauche d'action est souvent victime du jugement de la gauche de contestation" et "la gauche toute entière peut finir par se perdre" à "ce jeu dangereux".

Invité à réagir sur Sud Radio, Adrien Quatennens a assuré que LFI n'avait "aucune autre prétention que celle de gouverner ce pays, avec une politique à la fois de gouvernement et de rupture". Il a critiqué "la vieille gauche poussiéreuse qui ressort de son placard pour taper sur Jean-Luc Mélenchon", taxant la gauche "de Bernard Cazeneuve, François Hollande", de "gauche d'accompagnement, qui s'accommode de l'économie de marché, du capitalisme, essaie à la marge de changer de place la vaisselle et le rangement dans les placards". Face à elle, il y a "la gauche de rupture", dans laquelle "il ne reste quasiment plus que nous" et qui est "incarnée essentiellement aujourd'hui par Jean-Luc Mélenchon", candidat déjà déclaré pour la présidentielle de 2022, a-t-il fait valoir.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1786) : JEUDI 6 MAI 2021

Jeudi 6 mai  2021 - La baleine égarée en Méditerranée a peu de chances de retrouver son milieu :

La baleine grise égarée en Méditerranée a "une bonne stratégie" --suivre le littoral jusqu'à Gibraltar pour trouver la sortie-- mais des chances "extrêmement minces" de retrouver son milieu du Pacifique Nord, a déclaré mercredi un responsable de l'Office Français de la Biodiversité (OFB). "Du fait du réchauffement climatique et de la fonte des glaces, il y a maintenant une possibilité de passer entre le Pacifique et l'Atlantique et il est probable que cette jeune baleine inexpérimentée" de 15 mois se soit "trompé de chemin", arrivant ainsi dans l'Atlantique puis en Méditerranée, a expliqué à l'AFP Eric Hansen, responsable régional de l'OFB sur la façade méditerranéenne.

Entrée dans cette mer fermée au niveau du Maroc, elle a coupé de l'Afrique du Nord à l'Italie, a remonté les côtes italiennes et françaises, parvenant à se libérer seule d'un filet de pêche à Port-Saint-Louis-du-Rhône, dans le sud de la France, mardi matin puis cherchant avec insistance à explorer le port de Sète (Sud) dans l'après-midi, a raconté M. Hansen.

"On a vraiment l'impression qu'elle cherche à sortir de la Méditerranée quand on la voit essayer de rentrer dans un port comme celui de Sète", a-t-il souligné

"Elle a rencontré pas mal d'obstacles mais elle n'est pas déboussolée", a poursuivi le responsable de l'OFB. "Sa stratégie est bonne, si elle continue elle va descendre le long des côtes espagnoles et arriver à Gibraltar. Si tout va bien, elle va pouvoir ressortir côté Atlantique. Ca ne veut pas dire que c'est gagné pour elle parce qu'après il faut qu'elle remonte" vers le Pacifique Nord.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1786) : JEUDI 6 MAI 2021

Jeudi 6 mai  2021 - SpaceX réussit enfin l’exploit :

La société d’Elon Musk est parvenue à faire décoller puis atterrir son prototype de fusée géante Starship.

Un prototype de la fusée géante Starship développée par SpaceX, dont les quatre précédents vols d'essais s'étaient soldés par d'impressionnantes explosions, a réussi mercredi son atterrissage, a confirmé le patron de l'entreprise, Elon Musk. Atterrissage de Starship nominal!», a-t-il tweeté, ce qui signifie dans le vocabulaire spatial que la manœuvre s'est effectivement déroulée sans encombre. Des flammes s'échappaient de la base de la fusée peu après l'atterrissage, selon la retransmission vidéo diffusée par l'entreprise, mais elles semblaient avoir été éteintes grâce à des canons à eau quelques minutes plus tard.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1786) : JEUDI 6 MAI 2021

Jeudi 6 mai  2021 - Nouvelle lourde perte pour Air France-KLM, qui veut croire en l'été :

 Toujours accablé par la pandémie, le groupe aérien Air France-KLM a annoncé jeudi avoir subi une nouvelle lourde perte de 1,5 milliard d'euros au premier trimestre, et compte sur l'été pour commencer à remonter la pente. Les restrictions persistantes aux déplacements ont eu pour conséquence une chute de 73,4% du nombre de passagers et de 57% du chiffre d'affaires, à 2,2 milliards d'euros, par rapport au premier trimestre 2020, a précisé le groupe franco-néerlandais dans un communiqué. Le second trimestre, jusqu'ici, "ne montre pas d'amélioration notable" de l'activité, a déclaré le directeur financier, Frédéric Gagey, lors d'une conférence de presse téléphonique, espérant un "redémarrage" au cours de l'été.

Aux abois et très endetté, Air France-KLM a été recapitalisé le mois dernier avec l'aide de l'Etat français, qui a doublé sa participation de 14,3% à 28,6%. La nouvelle chute du trafic passagers traduit la poursuite des fermetures de frontières face au Covid-19. Air France-KLM, qui exploite en temps normal un important réseau long-courrier comme ses concurrents Lufthansa et IAG (British Airways, Iberia), y est très vulnérable. "On ne peut pas dire que la situation épidémique à ce stade, en tout cas au niveau international, se soit vraiment améliorée, même si on voit ici ou là des premiers chiffres qui montrent que les campagnes de vaccination commencent à produire leurs effets", a constaté M. Gagey.

Le groupe, dont les compagnies Air France, KLM et Transavia ont déployé au premier trimestre 48% de leurs capacités (en sièges-kilomètres disponibles) de la même période de 2019, avant la pandémie, va légèrement les augmenter au second trimestre, à 50%. Au troisième trimestre, qui inclut la cruciale période estivale, "le groupe prévoit une capacité en sièges-kilomètres disponibles comprise entre 55% et 65% par rapport à 2019", a détaillé Air France-KLM. Mais anticiper l'activité reste "difficile", car les voyageurs réservent tardivement en raison des incertitudes sanitaires, a concédé M. Gagey.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1786) : JEUDI 6 MAI 2021

Jeudi 6 mai  2021 - Macron annonce la vaccination "sans limite d'âge", la veille pour le lendemain

Emmanuel Macron a annoncé jeudi l'ouverture de la vaccination aux plus de 50 ans dès le lundi 10 mai. De même, chacun pourra dès le mercredi 12 mai, sans limite d'âge, prendre rendez-vous la veille pour le lendemain.

En visite dans le 15e arrondissement, au vaccinodrome installé au Parc des expositions de la Porte de Versailles, le premier vaccinodrome parisien, le chef de l’Etat a fait deux annonces majeures autour de la vaccination, qui se «poursuit à marche forcée». Ainsi, à partir de lundi 10 mai, la vaccination sera ouverte au plus de 50 ans. Il a ainsi avancé de quelques jours le programme, initialement l’ouverture à cette tranche d’âge était prévue pour le 15 mai. Les rendez-vous pourront être pris à partir de vendredi, a déclaré Emmanuel Macron, accompagné du ministre de la Santé Olivier Véran et de la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa.

En outre, dans la nécessité de ne jeter aucune dose du précieux sérum, le chef de l’Etat a a annoncé que les Français, quel que soit leur âge et leur état de santé, pourront à partir du mercredi 12 mai, prendre rendez-vous la veille pour le lendemain pour se faire vacciner avec des doses de vaccin non utilisées. Pour «ne pas qu'on gâche quelque dose que ce soit», «à partir de mercredi 12, vous pourrez regarder la veille les doses disponibles et cela quel que soit votre âge, et s'il y a, à l'endroit où vous êtes, des doses disponibles le lendemain, et donc des rendez-vous pas pris, ils seront ouverts sans limite d'âge», a-t-il ainsi expliqué.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1786) : JEUDI 6 MAI 2021

Jeudi 6 mai  2021 - Départementales : Marine Le Pen candidate à Hénin-Beaumont au nom de la "proximité" :

Marine Le Pen, qui ne s'est pas représentée aux élections régionales dans les Hauts-de-France, sera néanmoins candidate en juin aux élections départementales dans son fief Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, où elle est déjà députée, au nom de la "proximité".

"Mon combat politique se mène quotidiennement à vos côtés, au plus proche de vous: c'est pour ça que je participerai à la bataille des élections départementales sur le canton d'Hénin-Beaumont 2 avec Steeve Briois", maire RN de la ville, a annoncé sur Twitter la candidate à l'Elysée et présidente du Rassemblement national.

"Plusieurs candidats à la présidentielle avant moi avaient perçu cet attachement local -cette élection dans un canton- comme la clef de la compréhension d'un pays qu'ils s'apprêtaient à diriger", explique Marine Le Pen dans une vidéo attachée à son tweet.

"De fait, la déconnexion avec les profondeurs du pays a fini par créer des dirigeants hors sol, surpris par les événements qu'ils ne voient pas venir, abasourdis par les bouillonnements que leur incapacité à l'empathie provoque. La crise des gilets jaunes en est le plus accablant constat", souligne la candidate, dans une critique implicite à Emmanuel Macron. "A l'heure des grands déracinements, à l'heure de l'évanescence de pouvoirs insaisissables, je crois en la proximité, celle des hommes et celle des décisions, celle des réflexions et celle des actions", fait-elle valoir.

"C'est de cette terre de France, de cette terre noire du charbon de nos mines, tant baigné de sueur, de larmes et de sang qu'a jailli en 2007 le sursaut national", conclut la députée, qui s'était présentée pour la première fois dans le Pas-de-Calais aux législatives de 2007.

 

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1786) : JEUDI 6 MAI 2021

Jeudi 6 mai  2021 - Christian Estrosi quitte à son tour LR en dénonçant une "dérive" :

Le maire de Nice Christian Estrosi a annoncé jeudi qu'il quittait à son tour Les Républicains et appelé, après le psychodrame autour des régionales en Paca, à "reconstituer une grande formation politique". "Je m'en vais de LR", une décision "pénible pour le gaulliste que je suis", a expliqué M. Estrosi au Figaro, en déplorant "la dérive d'une faction qui semble avoir pris en otage la direction du parti" pour faire capoter le projet d'alliance entre LREM et LR aux régionales.

S'il se dit "gaulliste depuis toujours", M. Estrosi déplore n'avoir "jamais subi une telle violence dans (son) parti" que lors des discussions autour de cette affaire depuis dimanche, où il assure avoir été qualifié, tout comme M. Falco, de "malfaisant". "Ce qui est malfaisant c'est de ne rêver que d'entre soi" et "de pactiser avec nos ennemis de l'extrême droite", ajoute M. Estrosi, qui demande aux Républicains de "dire clairement qu'en toutes circonstances et dans toutes les élections, ils feront barrage à l'extrême droite avant toute chose".

"Je regrette toujours les départs, mais cette décision a le mérite de la cohérence", a de son côté déclaré à l'AFP le président de LR Christian Jacob. "Conformément aux valeurs de notre famille politique, nous sommes et nous resterons les opposants déterminés à l'idéologie du Rassemblement national", a-t-il ajouté. Considéré comme "Macron-compatible", M. Estrosi avait jeté un pavé dans la mare en septembre dernier en suggérant un accord entre la droite et Macron pour 2022.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1786) : JEUDI 6 MAI 2021

Jeudi 6 mai  2021 - Covid-19 : Macron "favorable" à la levée des brevets sur les vaccins, la gauche moque un revirement :

Saluant la mesure sur le fond, l'opposition de gauche a vilipendé jeudi le revirement "hypocrite" d'Emmanuel Macron qui, dans le sillage de Joe Biden, s'est finalement dit "favorable" à la levée des brevets sur les vaccins anti-Covid. Longtemps réticentes, plusieurs puissances mondiales ont été inspirées jeudi par l'annonce la veille de l'administration américaine en faveur de la levée des brevets en raison des "circonstances extraordinaires" de la pandémie en cours.

La Commission européenne et l'Allemagne se disent désormais prêts à en discuter et le président russe Vladimir Poutine a indiqué voir d'un bon oeil cette idée défendue depuis des mois par de nombreuses ONG, de syndicats ou de pays comme l'Inde ou l'Afrique du Sud.

En France, Emmanuel Macron s'est lui aussi dit jeudi matin "tout à fait favorable à ce que la propriété intellectuelle soit levée" sur les vaccins anti-Covid. "Oui nous devons évidemment faire de ce vaccin un bien public mondial", a insisté le chef de l'Etat en inaugurant le premier grand vaccinodrome à Paris.

Cette sortie a aussitôt été dénoncée comme un revirement "hypocrite" par la gauche française qui réclamait un telle mesure depuis des mois. "Papa Biden a parlé. Mini Macron s'aligne", a ironisé le chef de file de la France insoumise en candidat à l'Elysée, Jean-Luc Mélenchon. "Hypocrite Emmanuel Macron", a enchaîné son lieutenant Adrien Quatennens sur Twitter. "Vous vous êtes battu contre cette levée des brevets sur le vaccin pour servir vos amis du fric et des laboratoires pharmaceutiques ! La France a voté CONTRE à l'Organisation Mondiale du Commerce! Biden vous inspire? Parfait: taxez les riches !"

De fait, Emmanuel Macron s'était plusieurs fois opposé à la levée des brevets, lui préférant les dons aux pays démunis. "Le sujet, nous le savons aujourd'hui, n'est pas celui-là. C'est celui du transfert de technologie, de la mobilisation des capacités de production", avait-il ainsi déclaré le 23 avril. Son secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes Clément Beaune avait aussi souligné en avril, devant l'Assemblée nationale, que ça ne "sert à rien" de lever les brevets faute d'outils de production suffisants dans les pays en développement, tandis que la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher avait qualifié la mesure de "fausse bonne idée".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens