Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2021 5 23 /04 /avril /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1772) : JEUDI 22 AVRIL 2021

Jeudi 22 avril 2021 - Le point du coronavirus le 21 au soir :

En France, l'exécutif maintient, en dépit d'une décrue encore fragile de l'épidémie, son objectif de lever progressivement les restrictions en mai, en supprimant la limite de déplacement de 10 km le 2 mai au soir et en rouvrant les terrasses mi-mai, grâce à l'accélération de la vaccination.

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en réanimation est resté au-dessus des 5.900 personnes mercredi, en dépit d'une très légère baisse, selon les chiffres publiés par Santé publique France. Mercredi, on comptait ainsi 5.959 patients dans les services de "soins critiques" (réanimation, soins intensifs et surveillance continue), contre 5.984 mardi. En 24 heures, 476 patients ont été admis dans ces services qui traitent les cas les plus graves, contre 601 malades la veille. Depuis une dizaine de jours, le nombre de patients en réanimation tourne autour de ce seuil des 5.900, encore loin du pic de la première vague en avril 2020 (autour de 7.000). Le nombre global de malades du Covid-19 hospitalisés est également en légère baisse, avec 30.954 patients recensés mercredi, contre 31.086 mardi.

Au total, 2.095 personnes ont été hospitalisées ces dernières 24 heures, contre 2.404 la veille, selon l'agence sanitaire Au cours des dernières 24 heures, 316 personnes sont mortes des suites du Covid-19, indique Santé Publique France. Également, 34.968 nouveaux cas ont été diagnostiqués positives au virus, ce qui représente une moyenne de 32.277 cas par jour sur les sept derniers jours.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1772) : JEUDI 22 AVRIL 2021

Jeudi 22 avril 2021 - Violences sexuelles: la loi protégeant les mineurs des crimes et délits sexuels promulguée :

Dans un climat marqué par des affaires retentissantes, comme celle du politologue Olivier Duhamel, mis en cause pour des agressions sexuelles sur un beau-fils adolescent, parlementaires et gouvernement s'étaient engagés à durcir au plus vite la législation.

Le texte, adopté définitivement le 15 avril par le parlement, prévoit qu'en dessous de 15 ans, tout mineur est considéré non consentant. Un nouvel article créé au sein du Code pénal réprime tout acte de pénétration sexuelle commis par un majeur sur la personne d'un mineur de moins de quinze ans -y compris tout acte bucco-génital- même sans violence, contrainte, menace ou surprise. La peine est de vingt ans de réclusion criminelle, dix ans s'il s'agit d'une agression sexuelle.

Une clause dite "Romeo et Juliette" est créée afin de ne pas pénaliser les "amours adolescentes" sincères: il n'y a pas infraction lorsque la différence d'âge entre l'auteur et le mineur est inférieure à cinq ans si la relation est légitime et librement consentie.

En cas d'inceste, il n'y a pas de seuil d'âge à 15 ans ou d'écart d'âge toléré: le mineur est présumé non-consentant jusqu'à ses 18 ans. Le viol incestueux est puni de 20 ans de réclusion, l'agression sexuelle incestueuse de 10 ans.

L'inceste peut être commis par un ascendant, un frère, une sœur, un oncle, une tante, un neveu, une nièce, un grand-oncle, une grand-tante, ou par le conjoint, le concubin ou le partenaire pacsé de l'une de ces personnes. Le responsable d'un tel acte doit avoir sur sa victime "une autorité de droit ou de fait".

La loi durcit par ailleurs notamment les peines pour les clients de mineurs prostitués âgés de 15 à 18 ans, et réprime la pratique de la "sextorsion", consistant pour un prédateur à inciter un mineur à se livrer à des pratiques sexuelles sur internet pour en obtenir les images.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1772) : JEUDI 22 AVRIL 2021

Jeudi 22 avril 2021 - Attentat de Nice : un homme soupçonné d'avoir fourni une arme à l'assaillant arrêté en Italie :

Un Albanais soupçonné d'avoir fourni une arme à l'auteur de l'attaque au camion perpétrée sur la Promenade des Anglais à Nice le 14 juillet 2016 a été arrêté mercredi en Italie, a annoncé jeudi la police italienne. La police "a capturé hier soir Endri Elezi, un ressortissant albanais de 28 ans faisant l'objet d'un mandat d'arrêt européen émis par les autorités françaises", a déclaré la police dans un communiqué, confirmant des informations publiées mercredi soir par plusieurs médias italiens. "Il est considéré comme responsable de la fourniture d'armes à Mohamed Lahouaiej Bouhlel, auteur de l'attentat terroriste commis à Nice le 14 juillet 2016. L'homme a été localisé à Sparanise (Caserte)", près de Naples (sud), a-t-elle précisé.

Endri Elezi, surnommé "Gino", aurait fourni à l'assaillant un fusil d'assaut, provenant d'un cambriolage et dissimulé dans une forêt sur les hauteurs de Nice, par l'intermédiaire d'un autre Albanais. La justice française avait émis un mandat d'arrêt européen à son encontre le 27 avril 2020. Cette arrestation intervient après que la cour d'appel de Paris a confirmé en mars le renvoi aux assises de huit personnes, dont Endri Elezi, pour cet attentat qui avait fait 86 morts.

En vertu du mandat d'arrêt européen, l'Italie est tenu de le remettre aux autorités judiciaires françaises d'ici 10 jours, si M. Elezi ne s'y oppose, sinon d'ici 60 jours. Puisque l'enquête est terminée et le procès déjà prévu, un supplément d'information devra être ordonné, notamment pour qu'il soit interrogé et soumis aux expertises psychiatriques et psychologiques obligatoires, avant de pouvoir être éventuellement jugé, a expliqué une source judiciaire française.

"Le procès n'étant pas prévu avant 2022, tous ces actes seront vraisemblablement réalisés d'ici l'audience et il pourra comparaître dans le box avec les autres", a commenté Me Eric Morain l'avocat de la Fédération nationale des victimes d'attentats et accidents collectifs (Fenvac). Le procès, dont les dates n'ont pas encore été annoncées, ne se déroulera pas avant 2022. Mohamed Lahouaiej Bouhlel ayant été abattu au volant du camion, la cour d'assises spéciale examinera les responsabilités de membres de son entourage et d'intermédiaires impliqués dans le circuit des armes qui lui étaient destinées.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1772) : JEUDI 22 AVRIL 2021

Jeudi 22 avril 2021 - Covid-19 et écoles : les syndicats d'enseignants attendent des mesures claires pour la reprise :

Un protocole sanitaire strict, des tests, la vaccination des personnels: les organisations syndicales d'enseignants attendent des mesures claires avant la reprise des classes lundi, qui doit se faire en présentiel en primaire et à distance pour une semaine dans les collèges et lycées.

Le gouvernement doit annoncer jeudi soir dans une conférence de presse les mesures prises pour ce retour de vacances, qui a lieu trois semaines après la fermeture des établissements scolaires. "Ces trois semaines n'ont pas du tout été utilisées pour préparer cette rentrée", déplore auprès de l'AFP Guislaine David, secrétaire générale du Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire. "Il nous faut un protocole beaucoup plus strict qu'avant la fermeture. On a dû fermer il y a trois semaines parce que le virus est entré dans les écoles".

Les syndicats, qui seront reçus au ministère jeudi à 14H00, demandent la fermeture d'une classe dès qu'il y a un cas positif, partout en France. "On demande à ce que la règle des cas contacts soit redéfinie. Actuellement, si un enfant est déclaré positif, le personnel n'est pas déclaré cas contact. C'est un problème surtout dans les maternelles, où les enfants ne sont pas masqués", explique Guislaine David.

Le Snuipp-FSU ainsi que SE-Unsa plaident pour un recrutement de personnels pour faire face aux absences liées au Covid. Le Snalc (secondaire) demande "une priorité vaccinale pour les personnels de l'éducation nationale". Depuis le week-end dernier, les enseignants de plus de 55 ans ont des "créneaux dédiés" dans les centres de vaccination. Mais "seulement 16% des enseignants et des accompagnants d'enfants en situation de handicap ont plus de 55 ans", explique Jean-Rémi Girard, du Snalc. Il souhaite en outre "des tests massifs" alors que l'exécutif réfléchit à déployer massivement à la rentrée des autotests des élèves.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1772) : JEUDI 22 AVRIL 2021

Jeudi 22 avril 2021 - Un sous-marin indonésien a disparu avec 53 membres d'équipage à son bord :

Des navires de la marine indonésienne ont été déployés jeudi, au deuxième jour de recherches intensives pour localiser un sous-marin porté disparu avec 53 hommes au large de Bali, alors que plusieurs pays ont envoyé des secours. "Il n'a pas encore été trouvé", a indiqué Julius Widjojono le porte-parole de la marine à l'AFP "Mais nous avons détecté la zone (...) et aujourd'hui environ 400 militaires et membres des secours ont été déployés".

Les recherches se focalisent autour d'une nappe d'hydrocarbures repérée sur la zone où le submersible, construit il y a une quarantaine d'années, a plongé mercredi aux cours d'exercices militaires au nord de l'île de Bali. Les hydrocarbures peuvent signaler soit des dégats sur le réservoir du submersible soit une décharge envoyée comme signal de détresse, selon le porte-parole.

53 personnes à bord du submersible qui se trouverait à une profondeur de 700 mètres, selon le commandant des forces armées indonésiennes Hadi Tjahjanto. Six navires de la marine et un hélicoptères participent aux recherches, ainsi que les secours en mer.

Le submersible de fabrication allemande, le KRI Nanggala 402, devait participer mercredi à des manoeuvres incluant le tir de torpilles. Il avait demandé l'autorisation de plonger tôt mercredi matin et le contact avec le sous-marin a été perdu peu après.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1772) : JEUDI 22 AVRIL 2021

Jeudi 22 avril 2021 - Covid-19 : un variant se propage dans une maison de retraite américaine malgré la vaccination :

Les cas de Covid-19 ont explosé en mars dans une maison de retraite aux Etats-Unis dont les résidents étaient pourtant vaccinés à plus de 90%, suite à l'introduction d'un variant par un membre non vacciné du personnel.

Les cas de Covid-19 ont explosé en mars dans une maison de retraite aux Etats-Unis dont les résidents étaient pourtant vaccinés à plus de 90%, suite à l'introduction d'un variant par un membre non vacciné du personnel, a révélé une étude de la principale agence de santé publique américaine publiée mercredi. Le virus s'est ensuite propagé dans cet établissement du Kentucky, contaminant 44 personnes, dont 24 résidents et 20 personnels soignants, dont 18 et 4, respectivement, avaient pourtant reçu deux doses du vaccin Pfizer, dénombre cette étude des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Ces travaux montrent donc les limites de la vaccination comme seule stratégie de lutte contre le Covid-19, notamment contre ses variants.

Bien qu'"essentielle", elle doit être accompagnée d'une "attention continue à la prévention des infections et aux pratiques de contrôle", soulignent ses auteurs, qui citent le lavage des mains, le dépistage en continu pour identifier les cas, l'isolation des personnes contaminées et la quarantaine des cas contacts et ce, "indépendamment de la vaccination". L'étude offre en outre un comparatif édifiant de la vulnérabilité des personnes contaminées, selon qu'elles soient vaccinées ou non.

Parmi les résidents contaminés, par exemple, seul un tiers des vaccinés ont souffert de symptômes, contre 83% des non-vaccinés. Et seuls 11% des vaccinés ont dû être hospitalisés quand cela a été le cas de deux tiers des non-vaccinés. Enfin, un seul résident vacciné sur 18 a succombé au virus. Parmi les non-vaccinés, au nombre de 6, deux ont perdu la vie. "Pour protéger les résidents des maisons de retraite médicalisées, il est impératif que les personnels soignants, ainsi que les résidents, soient vaccinés", soulignent donc les auteurs de l'étude.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1772) : JEUDI 22 AVRIL 2021

Jeudi 22 avril 2021 - Russie: Navalny est "en grave danger" pour des experts de l'ONU :  

L'opposant russe Alexeï Navalny, emprisonné et en grève de la faim depuis trois semaines, est "en grave danger" et doit pouvoir être évacué à l'étranger, ont exigé mercredi quatre experts des droits humains mandatés par l'ONU. "Nous demandons instamment aux autorités russes de veiller à ce que M. Navalny ait accès à ses propres médecins et de lui permettre d'être évacué à l'étranger pour un traitement médical urgent, comme elles l'ont fait en août 2020. Nous réaffirmons que le gouvernement russe est responsable de la vie et de la santé de M. Navalny pendant sa détention", écrivent-ils dans un communiqué.

"Nous pensons que la vie de M. Navalny est en grave danger", affirment ces experts indépendants nommés par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU mais qui ne s'expriment pas en son nom. Selon ses proches, M. Navalny, qui a cessé de s'alimenter le 31 mars pour protester contre ses conditions de détention, serait mourant. L'Occident réclame sa libération et la vérité sur son empoisonnement en août 2020 et dans lequel les services spéciaux seraient impliqués.

"Nous sommes profondément troublés par le fait que M. Navalny soit maintenu dans des conditions qui pourraient s'apparenter à la torture ou à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants", soulignent les quatre experts, qui sont les Rapporteurs spéciaux sur la liberté d'opinion et d'expression, sur la torture, sur les exécutions sommaires ou arbitraires et sur le droit à la santé physique et mentale.

"Les violations apparentes de l'interdiction de la torture ou d'autres mauvais traitements, de son droit à un avocat et, plus particulièrement, de son droit à des soins médicaux rapides et effectifs pendant sa détention ne font qu'accroître nos inquiétudes déjà profondes concernant la vie et la sécurité de M. Navalny", poursuivent-ils. Ils estiment que M. Navalny fait l'objet depuis plusieurs années d'"un schéma délibéré de représailles" en raison de ses critiques à l'encontre du gouvernement russe.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1772) : JEUDI 22 AVRIL 2021

Jeudi 22 avril 2021 - Sommet climat: Biden double l'objectif américain et appelle à l'action mondiale :

Joe Biden a dévoilé jeudi, lors de son sommet sur le climat, un nouvel objectif américain de réduction des émissions polluantes quasiment doublé, pour marquer le retour de l'Amérique dans la lutte contre le réchauffement et pousser le reste du monde à "l'action". Le 46e président des Etats-Unis a promis, à l'ouverture de cette réunion virtuelle de deux jours avec une quarantaine de dirigeants mondiaux, de réduire les émissions de gaz à effet de serre de la première économie mondiale de 50% à 52% d'ici 2030 par rapport à 2005. Cet objectif double quasiment l'ancien engagement de Washington d'une diminution de 26% à 28% à l'horizon 2025.

Mettant en garde contre "le coût de l'inaction" et vantant les bénéfices économiques "extraordinaires" qui peuvent découler des réformes écologiques, Joe Biden a exhorté le reste du monde à suivre l'exemple américain au nom d'un "impératif moral et économique". "Nous devons passer à l'action, nous tous", "nous devons accélérer", a-t-il martelé, rappelant qu'"aucun pays ne peut résoudre cette crise tout seul".

Joe Biden a rejoint dès le premier jour de sa présidence, en janvier, l'accord de Paris sur le climat dont Donald Trump avait claqué la porte il y a quatre ans. Depuis, à l'opposé du discours climatosceptique de son prédécesseur républicain, il décline les avertissements sur "l'urgence" pour éviter une "catastrophe". Et il a dévoilé un mégaplan pour les infrastructures américaines avec un important volet de transition écologique. Mais il est attendu au tournant au moment où il organise ce sommet à l'occasion de la Journée de la Terre. Avant de faire pression sur les autres pollueurs mondiaux afin qu'ils accélèrent la lutte contre le réchauffement, il doit rassurer quant à l'inconstance de son pays en la matière.

La diplomatie chinoise avait raillé la semaine dernière "un mauvais élève qui revient sur les bancs de l'école après avoir séché les cours". En l'absence des Etats-Unis pendant l'ère Trump, Xi Jinping s'était ainsi attiré des applaudissements fin 2020 en annonçant que son pays commencerait à réduire ses émissions de CO2 avant 2030, pour parvenir en 2060 à la neutralité carbone -- c'est-à-dire d'en absorber autant que d'en émettre. Le nouvel engagement de Joe Biden doit permettre à l'économie américaine d'atteindre cette neutralité carbone d'ici 2050.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1772) : JEUDI 22 AVRIL 2021

Jeudi 22 avril 2021 - Sommet climat: Macron demande d'"accélérer" et salue l'engagement américain de Biden :

Le président Emmanuel Macron a demandé jeudi d'"accélérer sur la mise en oeuvre des engagements de l’horizon 2030" sur le climat lors du sommet virtuel sur le climat organisé par les Etats-Unis. En débutant son discours, il a d'abord "salué l’annonce de la contribution américaine", le président Joe Biden ayant dévoilé un nouvel objectif américain de réduction des émissions polluantes quasiment doublé, lors d'une déclaration vidéo enregistrée.

"C’est un choix historique sur le chemin qui nous mène vers Glasgow" (ville qui accueillera la conférence climat de la COP 26 en novembre), a ajouté le chef de l'Etat. "Un seul objectif dans les prochaines semaines et les prochains mois: accélérer. Accélérer sur la mise en oeuvre des engagements de l’horizon 2030", a-t-il poursuivi, en demandant "un plan d’action qui soit précis, mesurable, vérifiable". "Au fond, 2030 est le nouveau 2050. C’est ce plan que l’Union européenne a mis sur la table en décembre, traduit dans une loi climat européenne avec le Green Deal pour lui donner corps. A nous donc maintenant de mobiliser tous les leviers dont nous disposons, l’innovation, la transformation, la régulation". "Ce sera au cœur de l’action européenne précisément ces prochains mois", a-t-il ajouté.

Il a aussi demandé de "transformer en profondeur notre système financier" et s'est félicité que le sommet qu'il a lui-même lancé, le One Planet Summit, ait "permis de réunir des fonds souverains, des asset managers, des private equity, pour tous s’engager derrière cette méthodologie commune" de mesures des investissements favoables au climat. "La France prendra toutes ses responsabilités dans les prochains mois pour aller plus loin sur le sujet de cette finance au service du climat", a-t-il ajouté. Il a enfin redemandé de "donner un prix au carbone" en "intégrant la dimension environnementale dans le coût des investissements et dans nos relations commerciales", allusion à la taxe carbone que l'UE veut mettre en place à ses frontières.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1772) : JEUDI 22 AVRIL 2021

Jeudi 22 avril 2021 - Elizabeth, petite fête privée et balade avec ses chiots pour ses 95 ans :

Bien qu’en deuil de son époux le prince Philip, la reine Elizabeth II a vu son 95e anniversaire fêté ce mercredi, avant qu’elle aille se balader avec ses chiots, cadeaux du prince Andrew.

Ce mercredi 21 avril 2021, Buckingham Palace a posté sur les réseaux sociaux une photo de la reine Elizabeth II. Une Elizabeth II telle qu’on a l’habitude de la voir, souriante, les yeux rieurs et coiffée d’un grand chapeau piqué de fleurs et de plumes.

En légende, il était noté qu’elle avait, ce jour, 95 ans. Il était rappelé: «HM (Sa Majesté, NDLR) est née le 21 avril 1926 au 17 Bruton Street à Londres, premier enfant du Duc et de la Duchesse d’York». Seule une phrase, à la fin, mentionnait qu’elle demeurait pour cette journée au château de Windsor, où elle observe une période de deuil après la mort de son époux, le prince Philip. Un deuil qui est sans doute également suggéré par un détail de ce cliché, qui date de sa visite au MI5 en février 2020: la tonalité de la tenue de la monarque, le violet étant une couleur de deuil, notamment dans la royauté.

Trois heures plus tard, le Palais publiait un court texte signé Elizabeth R. (pour Regina). Après avoir signalé apprécier beaucoup les nombreux «messages de bon vœux» reçus à l’occasion de son 95e anniversaire, elle poursuivait ainsi: «Alors qu'en tant que famille nous sommes dans une période de grande tristesse, cela a été un réconfort pour nous tous de voir et d'entendre les hommages rendus à mon mari, de la part de ceux du Royaume-Uni, du Commonwealth et du monde entier». Remerciant, en son nom et celui de sa famille pour le soutien et la gentillesse qui leur ont été témoignés ces derniers jours, elle ajoutait: «Nous avons été profondément touchés, et on continue de nous rappeler que Philip a eu un impact si extraordinaire sur d'innombrables personnes tout au long de sa vie».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1772) : JEUDI 22 AVRIL 2021

Jeudi 22 avril 2021 - La situation sanitaire "s’améliore", rentrée confirmée : les annonces de Jean Castex

Le Premier ministre Jean Castex a donné ce jeudi une conférence de presse sur la situation sanitaire.

La situation sanitaire "s’améliore" et la vaccination se poursuit

Le Premier ministre s’est félicité de l’amélioration de la situation sanitaire : «Le pic est derrière nous. La circulation virale baisse», a-t-il déclaré. «Cette décrue concerne près de 80 départements», a-t-il précisé. Le taux d’admission en ranimation «a atteint un plateau depuis quelques jours». Il y a 7600 personnes hospitalisées en soins critiques, dont 6000 pour le Covid-19.

«Nous sommes sur le bon chemin pour attendre notre objectif de 20 millions de personnes ayant reçu une première dose à la mi-mai et 30 millions à la mi-juin», s’est-il félicité, mettant en garde sur d’éventuels «retards» de livraison des vaccins.

 

Contrôles renforcés pour les voyageurs de certains pays

Des contrôles renforcés seront mis en place pour les voyageurs arrivant du Brésil, du Chili, d’Argentine, d’Afrique du Sud et d’Inde.

 

La rentrée en maternelle et primaire "confirmée"

Jean Castex a confirmé que les enseignements en présentiel reprendront pour les élèves de maternelle et de primaire dès lundi avec «un protocole très strict» et un «renforcement massif» des tests : 400 000 tests salivaires hebdomadaires seront réalisés dès la semaine prochaine dans les écoles élémentaires.

64 millions d’autotests ont été commandés pour les employés de l’Education nationale et pour les lycéens.

 

Objectif mi-mai pour la réouverture

Les contraintes de déplacement en journée seront levées à partir du 3 mai, a annoncé Jean Castex. «Ce qui pourra rouvrir dès la première étape ne pourra se faire que dans des conditions strictes», a-t-il déclaré, précisant que l'objectif de la mi-mai pour la réouverture des commerces, terrasses, activités culturelles et sportives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens