Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2021 6 27 /02 /février /2021 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1734) : 26 FEVRIER 2021

Vendredi 26 Février 2021 – point sur le Coronavirus le 25 Février au soir :

Selon les chiffres de Santé publique France communiqués jeudi soir, 25 403 nouveaux cas ont été enregistrés ces dernières 24 heures. 261 nouveaux décès du covid-19 ont été enregistrés à l'hôpital. 3430 patients sont actuellement en réanimation (+301 nouvelles admissions). 25 317 patients sont à l'hôpital (+1454 nouvelles admissions).

2 712 800 Français ont par ailleurs été vaccinés et 1 398 984 ont reçu leur seconde dose.

Lors d'une conférence tenue ce jeudi en fin d'après-midi, le Premier ministre Jean Castex a déclaré que «la situation sanitaire de notre pays s'est dégradée ces derniers jours». «Il faut tout faire pour retarder» le confinement, a-t-il affirmé. «Si la situation continue de se dégrader, nous prendrons des mesures renforcées qui entreront en vigueur» le 6 mars, a-t-il indiqué.

A Paris, la mairie a annoncé ce jeudi soir qu'elle souhaitait proposer un confinement de trois semaines pour endiguer la propagation du virus et de ses nouveaux variants, dont la part représente désormais 50% des nouvelles infections.

Ce nouveau confinement localisé pourrait permettre «d'avoir la perspective de tout rouvrir» à son issue, y compris bars, restaurants et lieux culturels, a affirmé le premier adjoint Emmanuel Grégoire jeudi sur France Info. Plutôt qu'un confinement le week-end, une mesure «très contraignante sur le plan de l'impact sociétal et assez peu efficace sur le plan sanitaire», le premier adjoint préfère «un confinement tout court» à Paris de façon à «vraiment redonner de l'oxygène et avoir la perspective dans trois semaines de tout rouvrir», tout en conservant des mesures de protection sanitaire.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1734) : 26 FEVRIER 2021

Vendredi 26 Février 2021 – Xavier Niel va financer une école gratuite d'agriculture :

Le fondateur de l'opérateur Free Xavier Niel va financer une école gratuite pour former aux métiers de l'agriculture en septembre prochain dans les Yvelines (78), a indiqué jeudi une source proche du dossier à l'AFP, confirmant des informations du magazine Capital.

L'objectif de cette école, qui verra le jour dans la commune de Lévis-Saint-Nom, est de former "un public adulte en reconversion professionnelle afin d'être salarié agricole ou repreneur" d'exploitation, a précisé la source. "Il y aura tout un écosystème sur place, de startup, d'espaces partenaires, d'espaces d'expérimentation", a-t-elle ajouté, précisant que 2.000 personnes seront formées chaque année au sein de cette école baptisée "Hectar".

Le magazine Capital a affirmé mercredi que le milliardaire - qui a déjà lancé l'école 42, une formation gratuite en informatique - sera associé à Audrey Bourolleau, ancienne conseillère agriculture d'Emmanuel Macron à l'Elysée. "L'établissement sera semble-t-il opéré par une société créée pour l'occasion, S4H, au capital de 100.000 euros, détenue à 51% par Audrey Bourolleau et à 49% par NJJ Exclusive, la société personnelle de Xavier Niel", a détaillé le magazine.

Avec une surface qui dépasse les 600 hectares, l'école comportera une cantine de 200 places, des cultures certifiées bio ou encore une laiterie qui produira du lait et du fromage.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1734) : 26 FEVRIER 2021

Vendredi 26 Février 2021 – Le maire de Bron, Jérémie Bréaud, cible d'insultes, de menaces physiques et de jets de projectiles :

Le maire LR de Bron (métropole de Lyon), Jérémie Bréaud, a annoncé jeudi avoir fait l’objet la veille au soir d’insultes, de menaces physiques et de jets de projectiles, tandis que son véhicule était caillassé. "La voiture de la municipalité dans laquelle je me déplaçais avec mon équipe a été défoncée sur un parking. Un groupe d'une dizaine d'individus âgés d'une vingtaine d'années nous a ensuite insultés et nous a lancé des projectiles, comme des canettes, des cailloux et morceaux de bois", a précisé Jérémie Bréaud à l'AFP.

L'incident s'est produit alors qu'il se déplaçait avec l'un de ses adjoints et son directeur de cabinet dans un quartier de sa ville. "Les consignes sont très clairement données au préfet pour retrouver les auteurs et les traduire devant la justice"

"Ces insultes, ces agressions, ces caillassages sont totalement inacceptables en République et les consignes sont très clairement données au préfet pour retrouver les auteurs et les traduire devant la justice", a réagi jeudi après-midi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, en marge d'une visite à Marseille.

Élu en juin, Jérémie Bréaud a placé son action sous le signe de la sécurité avec une augmentation massive des effectifs de la police municipale et le déploiement renforcé de la vidéosurveillance. "On dérange celles et ceux qui ne respectent rien et qui agissent en toute impunité. On gêne les trafics de drogue", estime-t-il.

Le mois dernier, des tags menaçant de mort Jérémie Bréaud avaient été découverts sur la palissade d’un chantier de la ville, dans le même quartier que d'autres découverts le 22 octobre, qui menaçaient déjà l'élu de décapitation.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1734) : 26 FEVRIER 2021

Vendredi 26 Février 2021 – Emmanuel Macron se fera vacciner "quand son tour viendra" :

 En conférence de presse à l'Elysée jeudi, Emmanuel Macron a rassuré sur le vaccin AstraZeneca et a indiqué qu'il se fera vacciner «quand le moment viendra de (sa) tranche d’âge». «Si c’est ce vaccin qui m’est proposé je le prendrai, bien évidemment», a-t-il ajouté.

Le vaccin AstraZeneca soulève de nombreuses questions sur ses effets secondaires et son efficacité. Pour l’heure, il est réservé aux personnes de 50 à 64 ans atteintes de comorbidités et aux professionnels de santé de moins de 65 ans. La Haute autorité de santé ne l'a pas recommandé à ce stade pour les tranches d'âges supérieures en raison d'un manque de données.

Lors d’une conférence de presse jeudi, à l'issue de la première journée d'une visioconférence entre les 27 dirigeants de l'Union européenne, le chef de l’Etat a tenté de rassurer sur ce vaccin. «Tout la transparence est faite sur AstraZeneca. Ce vaccin a ses critères, il est sécure selon les critères de nos autorités sanitaires, il a son efficacité telle que, de manière transparente, affichée. Donc je pense qu’il est tout à fait utile et doit être administré», a-t-il déclaré depuis un pupitre installé à l’Elysée.

C’est ce vaccin que le ministre de la Santé, Olivier Véran, 40 ans, a reçu début février. Une première dose qu’il s’est fait administrer au centre hospitalier de Melun, en présence de caméras et photographes. Emmanuel Macron, 43 ans, a assuré que lui aussi se fera vacciner : «Mon tour viendra. J’ai quand même le temps. Moi si c’est ce vaccin qui m’est proposé je le prendrai, bien évidemment», a-t-il encore répondu.

«Je respecterai aussi les directives qui me seront données, je tiens à ce que l’ensemble des dirigeants fassent comme le reste de la population donc je me ferai vacciner quand le moment viendra de ma tranche d’âge, si je puis dire. Et avec le protocole qui vaudra si j’ai encore des anticorps», a-t-il ajouté évoquant des ajustements en cours pour «les personnes qui ont eu le virus et qui ont encore des anticorps». Emmanuel Macron a été testé positif au Covid-19 en fin d’année dernière.

Après presque deux mois de campagne de vaccination, plus de 2,5 millions de personnes en France ont reçu au moins une dose de vaccin dont plus de 1,1 million ont été vaccinées avec deux doses.   

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1734) : 26 FEVRIER 2021

Vendredi 26 Février 2021 – Nouveau kidnapping dans une école au Nigeria, des centaines de filles portées disparues :

Des centaines d'adolescentes sont toujours portées disparues après l'attaque dans la nuit de jeudi à vendredi d'un pensionnat par des hommes armés dans le nord-ouest du Nigeria, où les enlèvements de masse ciblant des élèves se multiplient.

Les autorités locales ont confirmé à l'AFP l'attaque du collège-lycée de Jangebe, dans l'Etat de Zamfara par des hommes armés, ainsi que le kidnapping d'élèves.

"Les hommes armés sont arrivés dans l'école avec des véhicules, puis ils ont forcé certaines des filles à marcher avec eux", a déclaré Sulaiman Tunau Anka, le porte-parole du gouvernement local. "Nous sommes toujours en train de vérifier le nombre exact de filles enlevées", a-t-il ajouté.  De son côté, un professeur s'exprimant sous couvert d'anonymat a affirmé que "plus de 300 filles sont toujours portées disparues".

Un autre professeur a déclaré pour sa part que 600 adolescentes se trouvaient dans les dortoirs lors de l'attaque, et qu'"une cinquantaine" seulement ont été retrouvées. Il a ajouté que les jeunes filles manquant à l'appel ont pu être enlevées ou s'être échappées. Les forces de sécurité ont été déployées dans la zone "pour traquer ces criminels", selon les autorités locales.

Ce rapt est le dernier d'une série d'enlèvement d'adolescents perpétrés dans le centre et le nord-ouest du Nigeria par des groupes criminels, appelés localement "bandits", qui terrorisent les population, volent du bétail et pillent les villages.

Il y a neuf jours, des hommes armés ont envahi un pensionnat à Kagara situé dans l'Etat voisin du Niger, où 42 personnes, dont 27 élèves, ont été kidnappées.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1734) : 26 FEVRIER 2021

Vendredi 26 Février 2021 – Des diplomates russes quittent la Corée du Nord... en poussant un chariot ferroviaire :

Privés de transport transfrontalier, huit diplomates russes et leurs familles ont quitté la Corée du Nord en poussant un chariot ferroviaire.

Huit diplomates russes et leurs familles ont quitté la Corée du Nord à bord d'un chariot ferroviaire poussé par l'un d'entre eux, en l'absence de transport transfrontalier depuis l'adoption de restrictions liées au coronavirus.

Une vidéo postée sur le compte Telegram vérifié du ministère russe des Affaires étrangères montre notamment un secrétaire de l'ambassade de Russie, Vladislav Sorokin, poussant un chariot chargé de valises et de passagers, sur un pont ferroviaire situé à la frontière.

Ces passagers se réjouissent et lèvent les bras alors qu'ils se rapprochent de la frontière russe, après avoir effectué un périple de 32 heures en train depuis Pyongyang, suivi de deux heures de bus jusqu'à la frontière. "Le voyage pour rentrer à la maison a été long et difficile", a commenté jeudi soir le ministère.

"Enfin, la partie la plus importante du trajet a été de marcher à pied jusqu'au côté russe", a ajouté le ministère dans sa publication. "Pour cela, il faut un chariot, le mettre sur les rails, y installer les affaires, faire asseoir les enfants et y aller."

C'est à la force de ses bras que M. Sorokin, le seul homme de cette équipée - dont la plus jeune membre n'avait que trois ans - a fait avancer le chariot sur plus d'un kilomètre.

En janvier 2020, la Corée du Nord a fermé ses frontières pour se protéger du coronavirus apparu pour la première fois en Chine voisine.  Les trains transfrontaliers ainsi que les vols à destination ou en provenance de ce pays ont été suspendus.

Le personnel et les approvisionnements ne pouvant entrer dans le pays, le travail des diplomates et des travailleurs humanitaires a été sérieusement compliqué.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1734) : 26 FEVRIER 2021

Vendredi 26 Février 2021 – En attendant le rapport sur Khashoggi, appel cordial entre Biden et le roi Salman :

Pendant les quatre ans de l’administration Trump, les Etats-Unis et l’Arabie saoudite ont développé une alliance proche, notamment grâce à d’onéreux achats d’armements américains par le régime wahhabite très appréciés par le milliardaire. L’ancien président américain s’était même vanté d’avoir «sauvé la mise» du prince héritier Mohammed ben Salmane, accusé d’avoir joué un rôle dans l’assassinat du journaliste critique Jamal Khashoggi. L’ambiance pourrait changer sous la présidence de Joe Biden et le très attendu premier appel entre le nouveau président américain et le roi Salmane a eu lieu jeudi. Un résumé en a été publié par la Maison-Blanche : «Ils ont parlé de la sécurité nationale, dont les efforts diplomatiques menés par les Nations unies et les Etats-Unis pour mettre fin à la guerre au Yémen et l’engagement américain pour aider l’Arabie saoudite à défendre son territoire face à des attaques de groupes alignés avec l’Iran», est-il écrit dans le communiqué de presse.

Les deux dirigeants n’ont semble-t-il pas abordé le rapport de la CIA qui doit être publié imminemment, un résumé demandé par l’administration Biden. Selon les premiers éléments parus dans la presse, les services de renseignement américains devraient accuser directement «MBS» d’avoir a minima autorisé si ce n’est commandité le meurtre de Jamal Khashoggi, tué en octobre 2018 dans le consulat saoudien à Istanbul où il s’était rendu pour obtenir un document pour son mariage à venir avec sa fiancée Hatice Cengiz. Mais le journaliste, qui écrivait notamment pour le «Washington Post» des articles dans lesquels il critiquait l’omniprésence du prince héritier, son pouvoir grandissant et la répression lourde envers les militants des droits humains, n’est jamais ressorti de la représentation saoudienne. Son corps, qui aurait été découpé et brûlé par des agents saoudiens arrivés quelques jours auparavant à Istanbul, n’a jamais été retrouvé.

Malgré les éléments rassemblés par les services de renseignement de plusieurs pays, y compris un enregistrement sonore du meurtre obtenu par les Turcs, Donald Trump n’avait jamais officiellement pointé du doigt «MBS».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1734) : 26 FEVRIER 2021

Vendredi 26 Février 2021 – Covid-19 : Macron évoque un "pass sanitaire", qui ne sera pas un "passeport vaccinal" :

Emmanuel Macron tiendra une réunion avec des membres du gouvernement la semaine prochaine pour préparer la mise en place d'un "pass sanitaire", qui ne sera pas un "passeport vaccinal", en vue de la réouverture des lieux culturels et des restaurants fermés par la pandémie de Covid-19, a-t-il annoncé jeudi. La mise en oeuvre d'un tel instrument "va poser beaucoup de questions techniques, de respect des données individuelles, d'organisation de nos libertés" et, pour cela, "il faut (la) préparer dès maintenant techniquement, politiquement, juridiquement", a expliqué le président au cours d'une conférence de presse à l'issue de la première journée d'une visioconférence entre les 27 dirigeants de l'Union européenne.

"Je sens qu'il y a beaucoup de confusion parfois sur ce sujet", a-t-il ajouté, en insistant sur le fait que le pass sanitaire "ne sera pas uniquement lié à la vaccination". Car, a-t-il argumenté, "si on arrive à rouvrir certains lieux, nous ne saurions conditionner leur accès à une vaccination, alors même que nous n'aurions même pas ouvert la vaccination aux plus jeunes".

Parallèlement, les dirigeants européens ont discuté jeudi de la mise en oeuvre d'un certificat vaccinal qui permettra de "réorganiser la circulation entre États de manière plus fluide" lorsque les restrictions aux frontières seront levées.

"Nous devons éviter que chaque pays développe son propre système" et pour cela "travailler à une certification médicale commune", a indiqué le président français.

Les 27 ont demandé à la Commission européenne de définir des normes communes pour une reconnaissance mutuelle de certificats vaccinaux. Mais il n'y a pas de position commune à ce stade sur les droits qu'ils pourraient ouvrir. La Grèce, soucieuse de sauver son industrie touristique, a soumis en janvier une proposition à la Commission pour la mise en place d'un "certificat de vaccination" européen d'ici aux vacances d'été.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1734) : 26 FEVRIER 2021

Vendredi 26 Février 2021 – Confiner Paris ? Emmanuel Grégoire précise en fait que cela "n’aurait de sens qu'en Ile-de-France" :

Alors que Jean Castex a annoncé jeudi en conférence de presse que 20 départements, dont l’Ile-de-France, étaient placés sous haute surveillance en raison des mauvais chiffres liés au Covid-19, Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la mairie de Paris, s’est exprimé sur France Info. Prenant le contre-pied des décisions gouvernementales qui cherchent à éviter un confinement général en ne l’appliquant que les week-ends, il a lui affirmé vouloir confiner la capitale «pour trois semaines», «de façon à vraiment redonner de l'oxygène et avoir la perspective dans trois semaines de tout rouvrir», tout en conservant des mesures de protection sanitaire. Si la méthode du gouvernement d'engager le dialogue entre préfets et élus locaux «est la bonne», Emmanuel Grégoire estime que «la situation actuelle, qui nous semble un tout petit peu attentiste, est la pire parce que ce sont des demi-mesures avec des mauvais résultats». Ainsi, la mairie aimerait «un retour au télétravail obligatoire» et des mesures «ciblées, avec discernement et à durée limitée».

Ces propos ont immédiatement fait réagir, notamment le groupe d’opposition à la mairie formé des Républicains, centristes et indépendants, pour qui cette mesure est tout simplement inapplicable en raison notamment du nombre de personnes venues de banlieue qui se déplacent dans la capitale, dans les transports. «Prétendre confiner Paris sans tenir compte de ses voisins est un non-sens absolu: le virus ne s'arrête pas aux portes du périphérique», ont-ils clamé. «Comment fait-on dans une région où des millions de personnes prennent les transports en commun tous les jours pour aller travailler et se déplacent quotidiennement d'un département à l'autre?», a réagi la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse.

Sur Twitter, dans la soirée, Emmanuel Grégoire a précisé ses déclarations. «Il n’a jamais été question de confiner uniquement Paris, cela n’aurait aucun sens. Je sais que vous nous prêtez peu de qualités mais tout de même...», a-t-il répondu à Déborah Pawlik, ancienne conseillère de Paris et co-listière d’Agnès Buzyn dans le 17e arrondissement lors de la campagne municipale. A un autre internaute qui lui demandait : «L’idée c’est de confiner quelle zone du coup ?», Emmanuel Grégoire a fini par expliquer que «cela n’aurait de sens au moins qu’à l’échelle de l’Ile-de-France d’autant que tous sont sous surveillance comme annoncé par le Premier ministre (ou zone urbaine dense mais plus difficile à définir les contours)». D’après lui, cela «implique un dialogue large dans les jours à venir».

Alors qu’un autre internaute a écrit : «Promettre l’ouverture des restos, théâtres et cinéma c’est du mensonge à la sortie», le premier adjoint a affirmé que «de nombreux pays l’ont fait...». En Europe, le Portugal – avant de connaître une nouvelle vague meurtrière – avait rouvert ses restaurants notamment. De même que l’Espagne ou l’Italie.

Emmanuel Grégoire a donné vendredi matin une conférence de presse, pour préciser à nouveau son propos. Il a rappelé que la situation sanitaire est préoccupante malgré les efforts déjà faits par les Français. Se disant pas favorable au confinement le week-end, il a réclamé des mesures efficaces, notamment un renforcement des dépistages ciblés ainsi que «la mise en place obligatoire du télétravail». Moins affirmatif que la veille, il a déclaré cette fois-ci qu'un reconfinement de Paris est une «hypothèse».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1734) : 26 FEVRIER 2021

Vendredi 26 Février 2021 – Balkany visé par des plaintes pour diffamation et divulgation d'un document à caractère sexuel :

David-Xavier Weïss, premier adjoint au maire de Levallois-Perret, a déposé deux plaintes pour diffamation et divulgation d'un document à caractère sexuel contre Patrick Balkany, l'ancien maire de cette ville des Hauts-de-Seine, a-t-il dit à l'AFP. C'est la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRPD) qui est saisie de l'enquête a annoncé le parquet de Nanterre qui a confirmé vendredi le dépôt de ces plaintes.

Le 19 février, sur Facebook, Patrick Balkany a publié un message public dans lequel il réagissait à un commentaire de David-Xavier Weïss sur son récent placement sous bracelet électronique. "la Justice fait son travail", avait écrit l'adjoint au maire. "Ce petit monsieur est uniquement protégé par ses amours avec le Sénateur Karoutchi malgré son récent mariage avec un autre jeune homme (sic), il n'a jamais habité Levallois, il n'a jamais rien fait pour la Ville, il n'est adjoint que pour tenter de 'séduire' la communauté juive, apparemment sans succès", a écrit Patrick Balkany sur le réseau social. Des commentaires "homophobes" et "antisémites" a estimé auprès de l'AFP David-Xavier Weïss, qui a porté plainte pour diffamation et atteinte à la vie privée.

Plusieurs jours après, Patrick Balkany aurait envoyé un photomontage à caractère sexuel représentant David-Xavier Weïss à plusieurs personnes et notamment à la maire de Levallois-Perret, Agnès Pottier-Dumas. "Il faut que ça s'arrête", a réagit cette dernière qui a indiqué à l'AFP avoir bien reçu ce photomontage de la part de son prédécesseur. "On avait l'habitude des attaques publiques, notamment via les réseaux sociaux, mais là on atteint un degré qui n'est plus acceptable, on ne peut plus laisser passer ce genre de choses", explique-t-elle

"M. Weïss n'arrête pas de m'insulter moi et mon épouse, je n'ai pas porté plainte parce que ce n'est pas dans mes habitudes, je lui ai répondu", a réagi auprès de l'AFP M. Balkany, niant avoir envoyé le photomontage.

Depuis son départ de la mairie de Levallois-Perret, Patrick Balkany, qui va être prochainement placé sous bracelet électronique dans sa propriété de Giverny (Eure) afin de purger sa condamnation pour fraude fiscale, multiplie les critiques sur les réseaux sociaux et dans la presse contre la nouvelle équipe à la mairie de Levallois-Perret, qu'il a dirigée pendant plus de 30 ans. Selon une source proche de l'enquête, il n'a pas encore été entendu dans le cadre de cette affaire.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1734) : 26 FEVRIER 2021

Vendredi 26 Février 2021 – Engie s'engage à sortir du charbon dans le monde d'ici 2027 :

Le géant énergétique français Engie s'est engagé vendredi à sortir du charbon, très polluant et émetteur de carbone, en Europe d'ici 2025 et dans le monde d'ici 2027. "Notre priorité pour ces actifs est de trouver des solutions de conversion", a indiqué à des journalistes la directrice générale Catherine MacGregor. Des actifs pourront aussi être fermés et dans certains cas spécifiques cédés, a-t-elle précisé.

Cette sortie concerne "y compris la production d’énergie à base de charbon pour les réseaux urbains de chaud et de froid", indique le groupe dans un communiqué. Il reste aujourd'hui à Engie 4 GW d'actifs au charbon sur un portefeuille total de production d'électricité centralisée de 101 GW.

Engie publiait vendredi ses résultats annuels, dans le rouge l'an dernier sous le coup d'une dépréciation de 2,9 milliards d'euros sur ses actifs nucléaires en Belgique, en raison de l'abandon prévu de cette énergie dans le royaume. La perte nette a atteint 1,5 milliard en 2020, contre un bénéfice de 1 milliard en 2019, a indiqué le géant de l'énergie, également affecté par la pandémie de Covid-19.

Engie exploite sept réacteurs nucléaires en Belgique via sa filiale locale, Electrabel. Le pays a prévu de sortir du nucléaire à l'horizon 2025 mais Engie jugeait possible de prolonger la vie de deux réacteurs pour 10 ou 20 ans. "Il a été décidé d’arrêter tous les travaux de préparation qui permettraient de prolonger de 20 ans deux unités au-delà de 2025 car il semble peu probable que cette prolongation puisse avoir lieu", estime désormais Engie.

Pour 2021, Engie prévoit une performance financière qui "devrait s'améliorer significativement" dans l'hypothèse d'absence de nouvelle mesure de confinement majeur et d'un assouplissement progressif des mesures de restriction au cours de l'année.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1734) : 26 FEVRIER 2021

Vendredi 26 Février 2021 – Covid-19 : Estrosi pointe "une minorité qui se comporte de manière irresponsable" :

A quelques heures du début d'un week-end confiné, face à la flambée de cas de covid-19,  Christian Estrosi s'est adressé aux Niçois et a annoncé la fermeture de certains marchés et de certains endroits prisés de la ville, comme la Promenade des Anglais et les plages.

Nice se prépare à vivre un premier week-end confiné. A partir de 18h vendredi et jusqu’à 6 h lundi, les Niçois devront rester chez eux et ne pourront sortir que pour certains motifs (comme faire des courses, aller travailler, promener un animal de compagnie, faire du sport, ou encore la garde d’enfants et l’aide aux personnes vulnérables… ). La ville sera sous cloche durant deux week-ends.

A quelques heures de ce week-end, que la météo annonce ensoleillé, le maire de la ville Christian Estrosi s’est adressé à ses administrés. Dans une vidéo d’une douzaine de minutes, diffusée sur les réseaux sociaux, il rappelle la gravité de la situation sanitaire dans le département : «Les postes Covid occupent 140% des places initiales ce qui conduit à des déprogrammations d’interventions pourtant urgentes et à des transferts de patients». En outre, «le variant britannique représente actuellement 100% des tests réalisés», détaille-t-il à propos de ce variant beaucoup plus contagieux que la version initiale du Covid-19.

Aux mesures déjà annoncées par le gouvernement, le maire a annoncé avoir pris des «mesures locales efficaces». Pour éviter les «rassemblements trop massifs», Christian Estrosi a ainsi décidé de «fermer le trottoir sud de la promenade des Anglais, le quai des Etats-Unis, le boulevard Franck Pilatte, le sentier du littoral et les plages». La maire ferme également «les quatre marchés de la ville qui ne sont pas de première nécessité dont les flux ingérables et qui se situent dans les quartiers où l’analyse des eaux usées (pour détecter le présence de Covid-19, Ndlr) est particulièrement inquiétante». Filtrage et jauges seront en vigueur pour les autres marchés alimentaires.

«Restez chez vous dès lors que vos déplacements ne sont pas indispensables», conseille encore le maire. Le confinement - qui sera en vigueur deux week-ends de suite – est «une mesure difficile, qui peut paraître injuste et discutable», reconnaît-il apportant son soutien aux Niçois, mesurant la «lassitude» et les «difficultés».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens