Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2021 1 22 /02 /février /2021 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021

Dimanche 21 Février 2021 – point sur le Coronavirus le 20 Février au soir :

Plus de 22.000 nouvelles contaminations par le coronavirus ont été enregistrées dans les dernières 24 heures, tandis que le nombre de personnes hospitalisées a légèrement diminué, selon les chiffres diffusés samedi par Santé publique France. Depuis vendredi, 22.371 nouveaux cas ont été dépistés, contre 24.116 la veille et 21.231 samedi dernier, a indiqué l'agence sanitaire.

Le taux de positivité des tests (pourcentage de personnes testées positives sur l'ensemble des personnes testées) progresse légèrement, à 6,1%. La pression hospitalière reste élevée, avec 25.269 patients atteints du Covid-19 hospitalisés (pour 25.506 vendredi), dont 3.369 en réanimation (contre 3.380 la veille). Au cours des sept derniers jours, 9.395 personnes positives au coronavirus ont été admises à l'hôpital, dont 1.770 dans les services de réanimation. Le Covid-19 a fait 183 morts à l'hôpital en 24 heures en France, portant le nombre de décès depuis le début de l'épidémie à 84.147.

Dans le même temps, la vaccination continue de progresser, avec 2.540.702 personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin, selon les chiffres de Santé publique France arrêtés à samedi. Au niveau national, «la tendance sur les trois derniers jours n'est pas bonne, elle n'est plus bonne», a déploré le ministre de la Santé Olivier Véran samedi, en visite à Nice, où le taux d'incidence dépasse 700 cas positifs pour 100.000 habitants, soit plus de trois fois la moyenne nationale (190). Face à ces chiffres, le ministre a demandé au préfet et aux élus des Alpes-Maritimes de prendre d'ici à dimanche soir des «mesures complémentaires», comme un renforcement du couvre-feu ou un «confinement partiel ou total», pour faire face à la flambée du Covid-19.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021

Dimanche 21 Février 2021 – Frédérique Vidal insiste sur l'importance du débat sur "l'islamo-gauchisme" :

La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a indiqué dans un entretien au JDD souhaiter "qu'on relève le débat" alors qu'elle se trouve empêtrée dans une polémique après avoir demandé une enquête sur "l'islamo-gauchisme" à l'université. "Nous avons besoin d'un état des lieux sur ce qui se fait en recherche en France sur ces sujets", a indiqué Mme Vidal, assurant vouloir une enquête "au sens sociologique du terme".

La ministre s'est retrouvée prise dans une polémique après avoir dénoncé le 14 février "l'islamo-gauchisme" qui, selon elle, "gangrène la société dans son ensemble et l'université n'est pas imperméable", avant de demander mardi au CNRS "un bilan de l'ensemble des recherches" qui se déroulent en France, afin de distinguer ce qui relève de la recherche académique et ce qui relève du militantisme. Ces déclarations ont suscité de vives réactions dans le monde académique, au point que 600 universitaires (enseignants, chercheurs...) ont réclamé samedi, dans une tribune publiée par le journal Le Monde, sa démission en lui reprochant de "faire planer la menace d'une répression intellectuelle".

Récusant vouloir mettre en place une "police de la pensée", Mme Vidal y voit un "procès d'intention", assurant au contraire vouloir "déconstruire l'idée qu'il y aurait une pensée unique sur certains sujets et (...) protéger le pluralisme des idées à l'université". "Je suis universitaire. J'ai toujours défendu la liberté académique et les chercheurs", assure-t-elle. "Si les universitaires qui ne me connaissent pas ont pu se sentir froissés, ce n’était pas mon intention. Chacun doit pouvoir s’exprimer, c’est aussi dans le désaccord qu’on avance", a souligné la ministre.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021

Dimanche 21 Février 2021 – Génération identitaire manifeste à Paris contre son éventuelle dissolution :

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées samedi en début d'après-midi à Paris pour protester contre l'éventuelle dissolution du mouvement d'extrême droite radicale Génération identitaire, mesure réclamée de longue date par plusieurs associations mais dénoncée par le RN, a constaté une journaliste de l'AFP. «La décision de dissoudre Génération identitaire ne tient pas la route. A aucun moment, ils n'ont violé la loi. C'est de la gesticulation politique», a déclaré à l'AFP Patrick Hays, vice-président de l'Institution Jean-Marie Le Pen en cours de création, sur la place Denfert-Rochereau, dans le 14e arrondissement, bouclée par les forces de police et un service d'ordre très visible.

L'entourage du fondateur du FN (ex-RN) Jean-Marie Le Pen ne sera pas «physiquement présent mais le coeur y est», a fait savoir à l'AFP son entourage, précisant qu'il était représenté par Patrick Hays. Autour de lui, des manifestants scandaient «On est chez nous!», d'autres brandissaient des pancartes «Dissous car identitaire», alors que certains arboraient des casquettes avec le slogan «Make America Great Again», semblables à celles portées lors de la campagne de Donald Trump aux Etats-Unis.

A la tribune, les discours ont «remercié» le polémiste Eric «Zemmour de défendre nos idées», ainsi que l'ancienne députée FN, Marion Maréchal, et les ex-membres du FN Florian Philippot et Jean Messiha pour avoir témoigné leur soutien. A la même heure, à moins d'un kilomètre de là, dans le quartier de Montparnasse, une centaine de manifestants étaient rassemblés à l'appel de l'Union syndicale Solidaires Paris notamment, avec pour mot d'ordre la «riposte antifasciste sociale». Ce rassemblement avait été interdit par la préfecture de police au motif que le rassemblement a été déclaré «hors délai». Vers 14h30, la police a demandé aux manifestants de quitter la place. «C’est scandaleux d’avoir interdit un pauvre rassemblement pacifique comme le nôtre, il y a plus de forces de l’ordre que de manifestants alors que là-bas les néonazis manifestent tranquillement», a déclaré Karine, 36 ans, qui n'a pas souhaité donner son nom de famille.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021

Dimanche 21 Février 2021 – Chute de morceaux d'un avion en difficulté sur une zone habitée :

Un avion dont le réacteur droit s'est enflammé a perdu des morceaux de sa carlingue qui sont tombés samedi en banlieue de Denver, aux Etats-Unis.

Grosse frayeur pour les passagers d'un avion se rendant à Honolulu. Le réacteur droit de l'appareil de la compagnie United Airlines s'est enflammé peu après le décollage à Denver. Les pilotes ont envoyé un message de détresse indiquant que l'avion rencontrait un problème moteur, relate CNN, avant de faire demi-tour et d'atterrir sans encombres à l'aéroport de départ aux alentours de 13h30, samedi. En chemin, de nombreux morceaux de la carlingue se sont détachés et sont tombés au sol.

Des pans de ferraille ont été notamment retrouvés dans un parc où des équipes de football s'entraînaient à Broomfield (Colorado) et un gros morceau en forme de cercle est tombé dans un jardin de la ville, à quelques mètres seulement d'une maison. Les morceaux détachés n'ont fait aucun blessé en tombant sur le sol, selon le «Denver Post». Les 231 passagers de l'avion et ses 10 membres d'équipage, vont également bien, a fait savoir la compagnie aérienne. «Je peux honnêtement dire qu'à un moment j'ai pensé que nous allions mourir parce que nous perdions de l'altitude juste après l'explosion [du réacteur]», a déclaré un passager au quotidien. «J'ai attrapé la main de ma femme et je lui ai dit "C'est fini"». Un autre passager a indiqué à CNN avoir entendu un «grand boom». «Le genre de son que vous ne voulez pas entendre lorsque vous êtes dans un avion», a-t-il souligné.

La plupart des passagers du vol UA328 ont pu prendre place à bord d'un autre avion pour se rendre à Honolulu après l'incident. «Ceux qui n'ont pas voulu voyager avec nous cet après-midi ont été hébergés dans un hôtel», a complété la compagnie aérienne.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021

Dimanche 21 Février 2021 – Birmanie: funérailles d'une jeune manifestante au lendemain des violences les plus meurtrières :

La Birmanie se prépare dimanche aux funérailles de la première victime de la répression militaire, une épicière de 20 ans devenue une icône de la résistance anti-junte, au lendemain des violences les plus meurtrières depuis le coup d'Etat avec deux manifestants tués par les forces de l'ordre. Près de trois semaines après le putsch du 1er février, la mobilisation pro-démocratie ne faiblit pas des grandes villes aux villages reculés du pays. Face à cela, malgré le concert de protestations internationales, l'armée ne cesse d'accentuer la pression, avec de plus en plus d'incidents rapportés ces derniers jours.

Samedi, les tensions se sont rapidement intensifiées à Mandalay (centre) entre la police et des protestataires anti-junte dont des ouvriers en grève d'un chantier naval. Craignant des arrestations d'employés du chantier, certains manifestants ont lancé des projectiles sur les forces de l'ordre qui ont tiré. "Deux personnes sont mortes, dont un mineur qui a reçu une balle dans la tête et une trentaine ont été blessées, a indiqué Hlaing Min Oo, chef d'une équipe de secouristes volontaires.

Selon lui, "la moitié des victimes ont été visées par des tirs à balles réelles", les autres ont été blessées par des munitions en caoutchouc et des tirs de lance-pierres. Les tirs à balles réelles ont également été confirmés par des médecins travaillant sur le terrain, sous couvert d'anonymat par crainte de représailles. "Ils ont frappé et tiré sur mon mari et sur d'autres", a affirmé à l'AFP une habitante en pleurs. "Il ne faisait que regarder, mais les soldats l'ont emmené". Plus d'une dizaine de personnes ont été interpellées, d'après des médias locaux. Sollicitée, la police n'a pu être joint pour commenter ces informations.

Le pays s'est réveillé sous le choc. "Où est la justice?", "Stop terrorisme", "Combien de vies doivent être prises avant que le monde réagisse?", pouvait-on lire sur les réseaux sociaux. Les funérailles de la jeune épicière Mya Thwate Thwate Khaing, blessée par balles le 9 février et décédée vendredi, sont prévues ce dimanche. Des hommages ont débuté la veille à Rangoun, la capitale économique, des manifestants déposant des roses blanches et rouges devant son portrait avec de petits messages: "Tu es notre martyre", "Nous ne t'oublierons pas".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021

Dimanche 21 Février 2021 – Menu sans viande dans les cantines lyonnaises: Darmanin dénonce, Doucet réplique :

"Idéologie scandaleuse": le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est immiscé dans la polémique sur les menus sans viande imposés dans les cantines scolaires par la mairie écologiste de Lyon en raison des contraintes sanitaires. "En plus de l'insulte inacceptable aux agriculteurs et aux bouchers français, on voit bien que la politique moraliste et élitiste des +Verts+ exclut les classes populaires. De nombreux enfants n'ont souvent que la cantine pour manger de la viande... Idéologie scandaleuse", a tweeté le ministre samedi soir.

"On ne vous a pas entendu tenir ces propos à Gérard Collomb, membre de votre famille politique qui avait pris exactement la même mesure lors de la première vague" de Covid-19, a répliqué dimanche le maire EELV de Lyon, Grégory Doucet, sur Twitter également. La mairie explique son choix par la nécessité de respecter, à la demande de l'Éducation nationale, une distanciation de deux mètres entre les enfants à la cantine, ce qui revient à faire manger moins d'élèves en même temps.

Le recours à un menu unique - sans viande mais incluant œufs et poisson - vise à fluidifier le service afin que tous les repas puissent être servis durant la pause méridienne. Ce choix avait déjà été fait par la mairie de Lyon à la sortie du premier confinement au printemps dernier, sans faire polémique à l'époque. L'opposition locale a cette fois tiré à boulets rouges sur la mesure.

"Que la droite, qui s'est alliée à mon prédécesseur (Gérard Collomb, NDLR) au moment des municipales, crie à l'idéologie aujourd'hui me fait sourire", avait déjà réagi M. Doucet vendredi sur franceinfo. "Continuez à être dans la posture M. Darmanin, vous ne faites que masquer votre absence de fond", ajoute le maire dimanche. Le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt, le sénateur LR Bruno Retailleau et la députée LREM Aurore Bergé ont également critiqué la mesure lyonnaise sur Twitter. Des agriculteurs doivent manifester lundi devant l'Hôtel de Ville de Lyon à l'appel de certains syndicats (FDSEA et JA du Rhône).

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021

Dimanche 21 Février 2021 – Barbara Pompili en croisade pour les rhinocéros :

En Inde, la ministre de la Transition écologique est venue promouvoir l’expertise de la France. Une agence du gouvernement y participe à la protection des rhinocéros depuis 2012. Quasi éteinte il y a un siècle, l’espèce commence à se rétablir. Une réussite encourageante alors que Barbara Pompili défend à Paris la dernière loi écologique du quinquennat Macron.

Une corne de rhinocéros se vend environ 30 000 euros au marché noir quand, autour du parc de Kaziranga, le salaire mensuel moyen ne dépasse pas 200 euros. Elle aurait, selon la médecine traditionnelle chinoise, des vertus thérapeutiques et agirait sur la virilité. « Des superstitions ! Ce pouvoir aphrodisiaque n’a jamais été prouvé », insiste Arvind Madhav Singh, le directeur général des forêts de cette région de l’Assam, dans le nord-est de l’Inde. « Toutes les espèces menacées le sont pour ce genre de raison », grogne Barbara Pompili, assise face à lui pour le dîner. En pleine pandémie, la ministre de la Transition écologique est venue consacrer cinq jours à la défense du savoir-faire français en matière de développement durable et de préservation de la biodiversité. Les rhinocéros du Kaziranga lui doivent d’ailleurs beaucoup…

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021

Dimanche 21 Février 2021 – Grippe aviaire H5N8: la Russie dit avoir détecté le premier cas de transmission à l'humain :

La Russie a annoncé samedi avoir détecté le premier cas de transmission à l'être humain de la souche H5N8 de la grippe aviaire, ajoutant avoir informé l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de cette "découverte importante". "Le laboratoire a confirmé le premier cas d'infection d'une personne par le virus de groupe A, la grippe aviaire AH5N8", a déclaré à la télévision Anna Popova, à la tête de l'agence sanitaire russe Rospotrebnadzor. Ce virus a été détecté chez sept personnes contaminées dans une usine de volailles du sud de la Russie, où une épidémie de grippe aviaire a touché les animaux en décembre 2020, a précisé Mme Popova, ajoutant que les malades "se sentent bien" et n'ont pas de complications.

"Des mesures ont été rapidement prises pour contrôler la situation" dans ce foyer d'infection, a-t-elle indiqué. Si la souche H5N8 a "franchi la barrière inter-espèce" en se transmettant de l'oiseau à l'homme, "ce variant du virus ne se transmet pas d'une personne à l'autre à l'heure actuelle", a-t-elle encore déclaré. Elle a estimé que cette détection "donne au monde entier le temps de se préparer" en créant des tests et un vaccin, "dans le cas où ce virus deviendrait plus pathogène et plus dangereux pour l'homme et acquière la capacité d'être transmis de personne à personne". "Nous serions alors pleinement armés et pleinement préparés", a-t-elle poursuivi. Le laboratoire d'Etat russe Vektor, à l'origine de la découverte, a également estimé qu'il faut "aujourd'hui commencer à développer un système de test qui permettra de détecter rapidement les cas de cette maladie chez l'homme" et de "commencer le travail" en vue d'un vaccin.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021

Dimanche 21 Février 2021 – L'opposant russe Navalny condamné en appel et menacé d'une détention en camp de travail :

Le principal adversaire du Kremlin, Alexeï Navalny, visé par de multiples procédures judiciaires, a vu samedi sa peine d'emprisonnement confirmée en appel mais légèrement réduite à deux ans et demi, et risque désormais d'être transféré dans un camp de travail. Il s'agit de la première longue peine de M. Navalny confirmée en appel en près d'une décennie de démêlés avec les autorités. Revenu en Russie en janvier d'une convalescence en Allemagne après un empoisonnement dont il tient le président Vladimir Poutine pour responsable, Alexeï Navalny a été arrêté dès son arrivée. Il a ensuite écopé, le 2 février, de deux ans et huit mois d'emprisonnement.

Samedi, un juge de Moscou a légèrement réduit cette sentence d'un mois et demi, en prenant en compte une période passée par l'opposant en assignation à résidence, selon une journaliste de l'AFP présente à l'audience.

Au final, le militant anti-corruption de 44 ans devra purger une peine d'environ deux ans et demi de prison. Dans cette affaire, la justice a converti une peine de prison avec sursis pour fraude datant de 2014 en sentence ferme, pour violation de contrôle judiciaire. Dénonçant une décision "attendue" et "illégale", l'un de ses avocats, Vadim Kobzev, a indiqué que son client allait faire appel en cassation.

Présent à l'audience, le visage souriant, l'opposant a rejeté cette accusation en disant n'avoir jamais voulu se dérober aux autorités russes en allant en Allemagne et les avoir averties de son retour. "J'ai acheté un billet et j'ai dit à tout le monde que je rentrais à la maison (...) C'est juste absurde", a-t-il affirmé à la juge. La procureur, Elizaveta Frolova, a rétorqué en affirmant que l'opposant avait "ouvertement et effrontément" défié la loi. Selon elle, il avait violé son contrôle judiciaire à de nombreuses reprises avant même son empoisonnement présumé le 20 août.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021

Dimanche 21 Février 2021 – Covid-19 : Olivier Véran envisage un confinement local dans les Alpes-Maritimes :

Le ministre de la Santé Olivier Véran a demandé samedi au préfet et aux élus des Alpes-Maritimes de prendre d'ici à dimanche soir des «mesures complémentaires», comme un renforcement du couvre-feu ou un «confinement partiel ou total», pour faire face à la flambée du Covid-19.

«Je demande au préfet de continuer la concertation (...) avec l'ensemble des élus du territoire pour que, d'ici à la fin du week-end, nous puissions prendre des mesures complémentaires de protection de cette population des Alpes-Maritimes face à cette flambée épidémique. Ça pourrait prendre la forme d'une accentuation du couvre-feu, voire d'un confinement partiel ou total», a déclaré le ministre lors d'une visite à Nice.

Le maire LR de Nice, Christian Estrosi, qui a avait applaudi la décision de mettre en place un couvre-feu, s'est dit favorable à l'idée d'un confinement partiel ou total. «Si nous devions aller à un confinement partiel ou un peu plus important dans les jours qui viennent en fonction de l'évolution de l'épidémie, je les soutiendrais de la même manière, par exemple un confinement à l'occasion de chaque week-end», a-t-il déclaré.

Dans les Alpes-Maritimes, le taux de positivité des tests de détection est supérieur à 10%, contre une moyenne nationale de 6% et le taux d'incidence atteignait vendredi les 587 pour 100.000 habitants, selon l'Autorité régionale de santé (ARS). Dans la métropole de Nice, ce taux dépasse 700, soit plus de trois fois la moyenne nationale (190).

Le ministre de la Santé a par ailleurs annoncé des mesures supplémentaires, dont un renforcement des contrôles de respect des consignes sanitaires, le «dépistage massif» dans les écoles à la rentrée avec des tests salivaires ou l'envoi de 3.500 doses supplémentaires du vaccin Pfizer/BioNTech lundi et des «milliers de doses» de celui d'Astra-Zeneca. «Ce n'est pas le virus sud-africain qui circule ici, c'est surtout du variant anglais», a détaillé Olivier Véran.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021

Dimanche 21 Février 2021 – Meurtre en centre d'asile à Pau : l'agresseur soudanais mis en examen et écroué :

L'auteur présumé de l'agression mortelle vendredi d'un responsable de centre d'asile de Pau a été mis en examen dimanche pour assassinat.

Un Soudanais de 38 ans, auteur présumé de l'agression mortelle vendredi d'un responsable de centre d'asile de Pau, a été mis en examen dimanche pour assassinat et écroué, a annoncé le parquet. Au terme de sa garde à vue, qui avait été prolongée samedi, l'homme a été présenté dimanche à un juge d'instruction, mis en examen, et placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Pau, a indiqué la procureure de la République de cette ville Cécile Gensac dans un bref communiqué.

Il est poursuivi pour avoir agressé vendredi à coups de couteau -13 plaies ont été recensées- le chef de service du Centre d'accueil pour demandeurs d'asile (Cada) Isard-COS de Pau, où il avait été pris en charge il y a quelques années. La victime, un père de famille de 46 ans, travailleur social expérimenté et rompu aux dossiers d'asile, est morte de ses blessures peu après l'agression.

En France depuis 2015, et bénéficiant jusqu'à novembre dernier d'un statut de protection internationale subsidiaire, le mis en cause était voué à une expulsion prochaine, en raison de condamnations pour violences qui lui ont valu de la prison entre janvier 2017 et août 2018. Il n'avait pas répondu fin 2020 à deux convocations pour lui signifier la fin de son autorisation de séjour. En garde à vue, l'homme a expliqué aux enquêteurs qu'il «nourrissait des reproches» envers le Cada Isard-COS de Pau, et considérait «que sa situation n’a(vait) pas été correctement traitée», avait indiqué la procureure samedi.

Redoutant d'être renvoyé au Soudan en guerres, il était venu vendredi pour obtenir de cet organisme «un papier à l'attention de l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) afin de permettre son maintien sur le territoire national», selon Cécile Gensac.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1729) : 21 FEVRIER 2021

Dimanche 21 Février 2021 – Le Phocéa, l'ancien yacht de Bernard Tapie, a coulé au large de la Malaisie :

Passé du navigateur Alain Colas à l'homme d'affaires français Bernard Tapie, le Phocéa, voilier taillé pour la course au large en solitaire et transformé en yacht de luxe, a connu une destinée rocambolesque pour finir coulé au large de la Malaisie. «J'en ai chialé tellement c'est triste», a confié dimanche à l'AFP Bernard Tapie, après avoir appris la fin du navire. Le quatre-mâts de 72 mètres a sombré vendredi matin à proximité de l'île touristique de Langkawi, au lendemain d'un incendie qui l'a dévasté, a déclaré à l'AFP Mohamad Zawawi Abdullah, un haut responsable des garde-côtes malaisiens. Sept membres d'équipage ont été sauvés par les secours. Il restera de ces navires qui ont fait rêver les amoureux de la mer mais dont l'histoire mouvementée aboutit à une fin tragique.

Le navigateur Alain Colas avait confié à l'architecte naval Michel Bigouin, concepteur de plusieurs des Pen Duick d'Eric Tabarly, le soin de créer à Toulon ce monstre pour la Transat anglaise de 1976. Course qu'il termine... derrière Tabarly après une avarie. Baptisé Club Méditerranée, le voilier ultra-moderne n'aura pas d'autre opportunité de connaître la gloire en course et se retrouve amarré à Tahiti après la disparition d'Alain Colas en mer à bord du Manureva en 1978. «Je l'ai découvert en Polynésie en 1982, rouillé de partout, il servait de ponton d'amarrage», a raconté dimanche à l'AFP Bernard Tapie, «tombé fou amoureux de ce navire» qu'il rachète à la veuve d'Alain Colas et rebaptise «Phocéa».

L'«envie folle» de l'homme d'affaires ? «En faire un bateau extrêmement performant et extrêmement confortable» et «battre le record» de la traversée de l'Atlantique d'Ouest en Est datant de 1905. Le navire est rénové et modernisé par le même Michel Bigouin, ses mâts rehaussés, sa voilure augmentée. En juillet 1988, Bernard Tapie et son équipage quittent New York et essuient «une très forte tempête: le navire s'est couché deux fois et a croisé deux icebergs». Mais huit jours plus tard, la côte française. Le record est pulvérisé de quatre jours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens