Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2021 1 08 /02 /février /2021 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021

Dimanche 7 Février 2021 – point sur le Coronavirus le 6 Février au soir :

La pénétration en France est "beaucoup plus lente" que dans d'autres pays, "probablement par la combinaison d'un certain nombre de mesures qui ont été prises et de freins", a analysé le virologue Bruno Lina, chargé de cette cartographie. Après avoir augmenté tout au long du mois de janvier, le nombre de malades hospitalisés avec un diagnostic Covid s'est stabilisé cette semaine juste sous les 28.000 personnes. La pression hospitalière reste donc forte, avec 27.327 patients hospitalisés samedi dont 3.215 en réanimation. Côté bilan, la maladie a tué 78.794 personnes depuis le début de l'épidémie. La campagne de vaccination se poursuit, sur fond d'approvisionnements toujours limités et de contraintes logistiques. Et le troisième vaccin disponible dans l'Union européenne, celui d'AstraZeneca, a commencé à être utilisé samedi, en priorité pour des soignants de moins de 65 ans.

Les vacances d’hiver ont démarré samedi pour une partie des écoliers français (la zone A, celle de Lyon, Bordeaux ou encore Grenoble)dans un climat morose pour le tourisme et un contexte épidémique extrêmement fragile. La circulation du coronavirus s'est stabilisée "à un niveau très élevé", a relevé vendredi Santé publique France (SpF) dans son bulletin hebdomadaire. Samedi, 20.586 nouveaux cas ont ainsi été confirmés. Cette situation "ne permet pas d'écarter l'hypothèse d'une aggravation de la situation épidémiologique dans les prochaines semaines, liée à la poursuite de la circulation (des) variants" plus contagieux du coronavirus, note l'agence sanitaire. Dans ce cas, des mesures "plus strictes" deviendront "nécessaires", a expliqué Daniel Levy-Bruhl, responsable de l'unité infections respiratoires de SpF vendredi. La part des cas suspectés d'être des variants (anglais, sud-africain ou brésilien) du virus SARS-CoV2 s'élevait à 14% de tous les cas détectés en France au 27 janvier, avec un taux proche de 20% en Ile-de-France, selon des résultats préliminaires publiés jeudi. Au 7-8 janvier, la proportion du variant britannique avait été mesurée à 3,3% des cas positifs.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021

Dimanche 7 Février 2021 – Covid-19 : "Tout se jouera sur notre capacité à contrôler la progression du variant anglais" :

"D'éventuelles nouvelles restrictions" vont dépendre de "notre capacité à contrôler la progression du variant anglais", estime l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, dans un entretien au Journal du dimanche.

Le variant anglais était responsable de 3,3% des nouvelles contaminations en France début janvier, et de 14% à la fin du mois, rappelle Arnaud Fontanet. "Si on continue sur cette trajectoire (...), on atteindra 30-35% à la mi-février et le nombre d'admissions à l'hôpital sera alors autour de 2.000 par jour. Le variant deviendra majoritaire autour du 1er mars", indique ce membre du Conseil scientifique, dont les recommandations guident l'exécutif.

Il a par ailleurs détaillé les lieux de contamination relevés par la 3e étude ComCor pour l'Institut Pasteur, étude qui confirme les conclusions des deux premières. "La transmission se fait beaucoup en famille ou entre amis", relève-t-il. "Le télétravail protège mais les contaminations sont moins fréquentes au bureau qu'en octobre", sans doute grâce à une meilleure application des gestes de protection et au port du masque, selon lui.

Les commerces, lieux religieux et transports publics n'accroissent pas "non plus le risque d'infection", contrairement au covoiturage, "sans doute car l'espace est réduit et le port du masque pas systématique".

Interrogé sur la décision du président Emmanuel Macron de ne pas confiner les Français, Arnaud Fontanet déclare qu'un confinement, "s'il avait été accepté par la population, aurait permis de soulager les hôpitaux et de reprendre le contrôle de l'épidémie". "Mais le coût économique, social et scolaire aurait été très élevé", a-t-il souligné. "Du coup, le gouvernement a choisi de laisser une dernière chance au non-reconfinement, au risque de voir la situation sanitaire se dégrader encore et d'être contraint plus tardivement au reconfinement".

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021

Dimanche 7 Février 2021 – François Hollande: "La laïcité n'est pas contre les musulmans" :

L'ancien président de la République François Hollande a affirmé que la laïcité n'était "pas contre les musulmans" mais au contraire permettait "la liberté de culte" de toutes les religions, dimanche sur Radio J. "La laïcité n'est pas contre les musulmans, pas plus qu'elle n'est contre les catholiques ou contre les juifs", a-t-il affirmé.

Au contraire, elle permet "la liberté de culte et la liberté de conscience", "elle assure la neutralité de l'Etat et fait qu'aucune religion ne vienne interférer dans les lieux où elle n'a pas sa place", a-t-il expliqué.

"Je dis aux jeunes 'quelle chance vous avez de vivre en France!'. Vous pouvez croire ou de pas croire. Il n'y a pas de religion d'Etat. Dans beaucoup de pays, y compris démocratiques, il y a des religions d'Etat", a-t-il ajouté.

Interrogé sur les déclarations de Jean-Luc Mélenchon, leader de La France Insoumise, qui a accusé le gouvernement de "stigmatiser" les musulmans avec son projet de loi contre le séparatisme, l'ex-chef de l'Etat a répondu: "prétendre qu’un texte de loi puisse être regardé comme un texte contre les musulmans, ce n’est pas favoriser la concorde nationale".

L'Assemblée nationale, qui examine le projet de loi "confortant le respect des principes de la République", a voté unanimement jeudi une des mesures phares du texte qui prévoit de punir de cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende toute personne menaçant, violentant ou intimidant un élu ou un agent du service public dans le but de se soustraire totalement ou partiellement aux règles des services publics.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021

Dimanche 7 Février 2021 – Sénatoriales pour les Français de l'étranger :

Ségolène Royal tête d''une "liste citoyenne" : Ségolène Royal va conduire une "liste citoyenne" aux élections sénatoriales pour les Français de l'étranger, repoussées à septembre en raison de la crise sanitaire, a indiqué samedi l'ex-candidate à la présidentielle à l'AFP.

"Je vais conduire une 'liste citoyenne' qui transcende les clivages droite/gauche", a affirmé Ségolène Royal. La présidente de l'ONG Désirs d'avenir pour la planète n'a pas demandé l'investiture du PS mais sera néanmoins "rattachée au groupe socialiste du Sénat".

Le numéro deux de sa liste sera Mehdi Benlahcen, président PS du groupe Solidarité et Ecologie (regroupant de nombreux élus socialistes, écologistes et divers gauche) à l'Assemblée des Français de l'étranger.

Ségolène Royal, finaliste de la présidentielle 2007, a affirmé avoir pris sa décision en raison de la décision de Claudine Lepage, actuelle sénatrice PS des Français hors de France, de ne pas se représenter. Les élections sénatoriales ont eu lieu en septembre 2020, mais en raison de la crise sanitaire, l'élection des six sénateurs des Français établis hors de France a été repoussée d'un an.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021

Dimanche 7 Février 2021 – Marc Pulvar, père d'Audrey Pulvar et figure du syndicalisme martiniquais, accusé de pédophilie :

Marc Pulvar, grande figure du syndicalisme martiniquais décédé en 2008, est accusé d'avoir été un "pédocriminel" par trois femmes de sa famille qui expliquent, dans une tribune, vouloir mettre un terme à l'"héroïsation du personnage". "A l'âge de 7 et 10 ans, nos routes ont croisé celle d'un homme", écrit la conseillère territoriale Karine Mousseau avec ses cousines Barbara Glissant et Valérie Fallourd, dans ce texte consulté samedi par l'AFP. "On l'encense aujourd'hui encore en Martinique, parce qu'il a été un militant, syndicaliste, défenseur des opprimés."

"C'était l'oncle de la famille, le favori, adulé déjà, par tous. Une confiance totale, qui dure encore aujourd'hui de manière posthume, et que nous avons décidé de briser, une fois pour toutes", ajoutent-elles au sujet du père d'Audrey Pulvar, adjointe à la mairie de Paris. "En finir avec cette héroïsation du personnage, ne plus jamais lui rendre un quelconque hommage à l'avenir et désormais penser à lui comme il le mérite: Marc Pulvar, alias Loulou pour les intimes, était un prédateur sexuel", écrivent-elles encore.

Professeur de mathématiques, Marc Pulvar a marqué le syndicalisme et la vie politique martiniquais en créant la Centrale syndicale des travailleurs martiniquais puis en co-fondant le mouvement "La Parole au Peuple", qui deviendra par la suite le Mouvement indépendantiste martiniquais. Il est décédé en 2008 à l'âge de 71 ans.

Dans une déclaration à l'AFP, sa fille, Audrey Pulvar, indique avoir "été mise au courant des crimes commis" par son père "il y a une vingtaine d’années quand mes cousines nous en ont parlé". "Cela a été un choc très profond pour mes proches et moi. Tant qu'elles ne souhaitaient pas s'exprimer publiquement, ce n'était pas à nous, à moi, de nous substituer à leur parole de victimes", ajoute l'adjointe à la mairie de Paris et tête de liste aux régionales en Ile-de-France. "Elles sont en mesure et ont décidé de le faire aujourd'hui: je les soutiens pleinement et admire leur courage. Je souhaite qu'elles soient entendues et que leur parole soit respectée", poursuit l'ancienne journaliste.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021

Dimanche 7 Février 2021 – L'Ocean Viking va débarquer en Sicile avec 422 migrants secourus :

Face aux conditions météo qui se dégradent, l'Ocean Viking va pouvoir accoster dans le port sicilien d'Augusta et y débarquer les 422 migrants qu'il a recueillis en mer au large de la Libye, a-t-on appris dimanche auprès de SOS Méditerranée, l'affréteur du navire. Selon cette ONG basée à Marseille, son navire-ambulance devrait arriver à Augusta vers 19H00 dimanche.

Le feu vert de autorités italiennes est arrivé quelques heures après un communiqué de SOS Méditerranée relayant l'appel au secours de Luisa Albera, coordinatrice des opérations de recherche et de secours sur le navire. "Les 422 personnes à bord, dont des bébés, des enfants, des femmes enceintes et des mineurs isolés, ont les mêmes droits que toute personne secourue en mer. Ils doivent en toute urgence débarquer dans un port sûr", affirmait-elle dans ce texte.

"Les conditions météo sont en train de se dégrader et l'arrivée possible de la pluie et de forts vents vont encore aggraver la situation", insistait Mme Albera, en soulignant qu'il n'était pas possible de mettre toutes les personnes recueillies à l'abri des intempéries, certaines d'entre elles étant contraintes de rester sur le pont arrière du navire.

Depuis qu'il a repris la mer à la mi-janvier à Marseille, après plusieurs mois bloqué à quai en Italie, l'Ocean Viking a recueilli 424 personnes au total. Deux d'entre elles, une femme enceinte et son compagnon, ont été évacuées par hélicoptère vers Malte vendredi.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021

Dimanche 7 Février 2021 – Birmanie: la jeunesse se mobilise contre le coup d'Etat :

 Des dizaines de milliers de Birmans manifestaient dimanche à Rangoun contre le coup d'Etat qui a renversé Aung San Suu Kyi, le plus important rassemblement depuis le soulèvement populaire de 2007, tandis que les connexions internet ont été partiellement restaurées.

Les manifestants, quelque 100.000 selon diverses estimations, étaient réunis près de l'hôtel de ville de la capitale économique, où des policiers anti-émeutes ont été déployés en nombre. Aucun affrontement n'a été rapporté. D'autres rassemblements, qui drainaient également des foules très importantes, se tenaient dans plusieurs villes du pays, selon des journalistes de l'AFP.

Il s'agit des plus grosses manifestations depuis "la révolution de safran" de 2007, au cours de laquelle des dizaines de personnes avaient été tuées par les militaires. "Nous ne voulons pas de la dictature! Nous voulons la démocratie", scandaient les contestataires, dimanche à Rangoun, sous un concert de klaxons.

Non loin de là, des protestataires agitaient des drapeaux aux couleurs de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND) et faisaient le salut à trois doigts, en signe de résistance.

Malgré la peur, dans un pays habitué aux répressions sanglantes comme en 1988 et 2007, des habitants sont de nouveau sortis dans les rues aux premières heures de la journée pour "chasser les démons", les militaires, en tapant sur des casseroles.

Samedi, des dizaines de milliers de personnes avaient déjà manifesté dans plusieurs villes pour condamner le putsch qui a mis un terme à une fragile transition démocratique de dix ans. Les militaires ont instauré l'état d'urgence pour un an, arrêté Suu Kyi, cheffe de facto du gouvernement civil, et d'autres responsables de la LND.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021

Dimanche 7 Février 2021 – Covid-19 : Emmanuel Macron se met en scène sur Instagram pour rappeler les gestes barrières :

Le chef de l'Etat a posté sur son compte Instagram samedi une série de photos le mettant en scène pour rappeler les différents gestes de barrières, dans la cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus.

Afin d’éviter un troisième confinement du pays, dont l’ombre plane sur la France depuis quelques semaines, notamment à cause de la présence de variants sur le sol hexagonal, le chef de l’Etat appelait mardi les Français à rester «extraordinairement responsables» face au coronavirus. «Ce n'est pas notre stratégie de vaccination qui permettra d'éviter à court terme un reconfinement ou non», déclarait Emmanuel Macron sur TF1. Mais «c'est notre mobilisation à tous, c'est-à-dire notre capacité à tenir les gestes barrières» et «notre capacité à bien respecter le triptyque tester-accompagner-protéger».

Ces gestes barrières, martelés depuis maintenant bientôt un an, le chef de l’Etat les a rappelés samedi via son compte Instagram, se mettant en scène pour chacun d’eux. On le voit ainsi mettre un masque, aérer une pièce, se désinfecter les mains avec du gel hydroalcoolique.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021

Dimanche 7 Février 2021 – Covid-19: "efficacité limitée" du vaccin d'AstraZeneca contre le variant sud-africain :

Selon un porte-parole d'AstraZeneca cité vendredi par le Financial Times, une étude portant sur 2.000 personnes a montré que le vaccin britannique présentait "une efficacité limitée contre les formes modérées de la maladie due au variant sud-africain".

Le vaccin britannique développé par Oxford-AstraZeneca n'est pas efficace contre les formes modérées du Covid-19 liées au variant sud-africain, mais pourrait l'être contre les formes graves, a affirmé dimanche la chercheuse de l'université d'Oxford Sarah Gilbert.

Selon un porte-parole d'AstraZeneca cité vendredi par le Financial Times, une étude portant sur 2.000 personnes a montré que le vaccin britannique présentait "une efficacité limitée contre les formes modérées de la maladie due au variant sud-africain".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021

Dimanche 7 Février 2021 – Egypte - Al Masa, la cité surgie des sables :

En Egypte, a 45 kilomètres du Caire, le maréchal président Sissi construit une nouvelle capitale digne des pharaons.

Couverts de poussière, le regard éteint, des ouvriers s’entassent dans des bus touristiques aux noms enchanteurs, « Tourisme Sphinx Travel » ou « Merveilles Travel », réquisitionnés faute d’activité. Ils laissent derrière eux un chantier titanesque, une ville à demi accouchée, parsemée de grues et d’engins de construction. Bienvenue à Al Masa, « le diamant » en égyptien. C’est ainsi que le président Abdel Fattah al-Sissi a baptisé ce qu’il espère être le joyau de son règne : une oasis de béton surgie en plein désert sur 700 kilomètres carrés (soit sept fois Paris intra-muros), censée devenir la nouvelle capitale administrative du pays. Un rêve à l’égyptienne, comme en eurent les plus grands pharaons.

Celui d’une cité hors norme, vaisseau amiral d’un empire déchu auquel son maître actuel veut redonner puissance et gloire. Dans les années 1960 et 1970, Sadate et Nasser s’étaient eux aussi laissé enivrer par le fantasme d’une ville nouvelle à leur nom. Des projets mort-nés. Le président Sissi, lui, a choisi d’aller vite. En 2015, un an seulement après son arrivée au pouvoir, la naissance d’Al Masa est annoncée en grande pompe, lors d’une conférence internationale, devant un parterre de patrons et de chefs d’Etat. Douze mois plus tard, le chantier commence.

Dans un pays dont la population croît de deux millions chaque année, l’enjeu est avant tout urbain. Il s’agit de désengorger ce Caire tentaculaire qui déborde sur des kilomètres. Ces dernières décennies, de multiples villes-satellites ont déjà essaimé dans le désert. C’est le cas de New Cairo. Jaillie dans les années 2000, elle ambitionnait d’accueillir cinq millions d’habitants. Elle en abrite aujourd’hui à peine un million et demi. Pour le pouvoir, la raison en est simple : New Cairo aurait été bâtie trop près de la capitale. Un argument qui permet de justifier l’emplacement d’Al Masa, à 45 kilomètres au nord-est du Caire… Le choix est aussi géopolitique : il permet au gouvernement de se rapprocher du canal de Suez, lien stratégique entre l’Asie, les pays du Golfe et la Méditerranée, et d’assurer une meilleure sécurisation du Sinaï, fortement exposé au terrorisme.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021

Dimanche 7 Février 2021 – Présidentielle 2022 : la droite "a faim" et n'a "pas de divisions de fond" , assure Dati :

A quinze mois de l'élection présidentielle, la droite cherche encore une incarnation mais présente, contrairement à la gauche, un front résolument uni, a assuré samedi l'ancienne ministre sarkozyste Rachida Dati qui n'exclut pas d'être elle-même candidate pour 2022.

"A droite, nous n'avons pas de divisions de fond, nous avons le même socle idéologique, les mêmes convictions. Après c'est l'incarnation, mais aucun candidat potentiel à droite ne dénigre le voisin, ça n'existe plus", a souligné l'ex-garde des Sceaux sur BFM-TV, moquant une gauche où "M. Mélenchon ne s'entend pas avec Mme Hidalgo, M. Montebourg n'est pas d'accord avec Mme Hidalgo, qui n'est pas d'accord avec M. Jadot ou M. Bayou".

La droite, "elle a faim" et "face à l'état du pays, elle veut absolument être une alternative crédible (...) A un moment donné, une personnalité s'imposera et tout le monde se rangera derrière cette personnalité, nous sommes tous en connexion", a ajouté la maire LR du VIIe arrondissement de Paris qui, sans faire acte de candidature, a souligné à plusieurs reprises ces derniers mois avoir "un rôle à jouer" pour 2022.

Si la direction des Républicains appelle à se concentrer sur le travail de fond en attendant de désigner son champion, plusieurs ténors de droite ont commencé à prendre leurs marques, comme le chef des sénateurs LR Bruno Retailleau ou les présidents ex-LR de région Valérie Pécresse et Xavier Bertrand.

A gauche, le chef de file LFI Jean-Luc Mélenchon a déjà annoncé sa candidature. L'écologiste Yannick Jadot, la maire PS de Paris Anne Hidalgo et l'ancien ministre socialiste Arnaud Montebourg ont également envoyé des signaux pour 2022.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021
LA MARCHE DU MONDE (1716) : 7 FEVRIER 2021

Dimanche 7 Février 2021 – En images : Carnaval à Venise , pas de touristes, mais toujours de la magie :

Sur la mythique place Saint-Marc à Venise, plongée dans un épais brouillard, flânent des couples déguisés en nobles de la Sérénissime et des enfants costumés s'aspergent de confettis. C'est le coup d'envoi du carnaval, mais version Covid, en grande partie virtuel et sans la foule habituelle de touristes.

"C'est totalement surréaliste. Ce qui me frappe le plus, c'est le silence. Pendant le carnaval, on entendait toujours la musique, les gens qui s'amusent. Mais Venise sous les brumes, ça reste un endroit magique", estime Chiara Ragazzon, 47 ans. Cette employée de bureau est venue avec son mari de Jesolo, à une cinquantaine de kilomètres de là. Même si la Vénétie est passée en zone jaune, à risque modéré de contagion, les habitants ne peuvent pas se déplacer en dehors de la région italienne.

A quelques pas de la place Saint-Marc, Hamid Seddighi, 63 ans, vêtu d'une blouse de peintre tachée, s'affaire à confectionner un masque de carnaval: il le moule, le sculpte, le lisse délicatement, les mouvements sont rapides, d'une précision chirurgicale. Dans l'atelier de sa boutique, Ca' del Sol, des masques faits de papier mâché, de dentelle ou de fer, ornés de cristaux de Swarovski, s'entassent sans trouver preneurs: depuis le début de la pandémie, son chiffre d'affaires a plongé de 70%, faute de touristes étrangers, sa principale clientèle.

"J'ai eu le coup de foudre pour les masques, j'en fait depuis 35 ans. Mais là c'est dramatique, je n'en ai vendu que deux pour le carnaval", se désole l'artisan d'origine iranienne en ajustant son béret noir.

Avant la pandémie, le carnaval rapportait environ 70 millions d'euros, dépensés par une moyenne de 567.000 touristes, selon la commune de Venise. Devant la Basilique Saint-Marc, une trentaine d'artisans masqués portant de longues capes noires se figent en silence pour "rappeler au monde qu'ils existent encore et résistent".

Pour inciter les habitants de la cité des Doges à perpétuer la tradition, l'association des artisans de Venise a lancé une campagne assortie de rabais, sur le thème: "Le carnaval des Vénitiens, masqués ... et avec le masque" anti-Covid.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens