Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1656) : 8 DECEMBRE 2020

Mardi 8 Décembre 2020 – point sur le Coronavirus le 7 Décembre au soir :

La France a enregistré 11.022 nouveaux cas de contamination par le coronavirus en 24 heures, largement au-dessus de l'objectif de 5.000 cas fixé par le gouvernement en vue d'un déconfinement. «On a des objectifs (à atteindre) pour le 15 décembre, pour le déconfinement. On est un peu inquiets», a commenté dimanche l'infectiologue Karine Lacombe. Au cours de la semaine écoulée, le nombre de nouveaux tests positifs quotidiens (tests PCR virologiques et tests antigéniques rapides) a fluctué entre 4.005 et 14.064, la moyenne s'établissant à 10.500 par jour.

"Nous sommes toujours face à un risque élevé de rebond épidémique", a averti le directeur général de la Santé Jérôme Salomon lors d'une conférence de presse lundi.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1656) : 8 DECEMBRE 2020

Mardi 8 Décembre 2020 – Figure des "gilets jaunes", Jacline Mouraud est candidate à la présidentielle de 2022 :

Jacline Mouraud, figure des "gilets jaunes", a annoncé lundi sa candidature à la présidentielle de 2022 en tant que représentante de "la France ordinaire" et face au "candidat" Emmanuel Macron qui, estime-t-elle, "n'est plus à la hauteur de sa fonction de président".

"En raison de la situation générale de la France, j’ai décidé, après mûre réflexion, de participer à l’élection présidentielle de 2022 pour représenter le peuple des gens ordinaires dont je suis", a déclaré Jacline Mouraud dans un courriel à l'AFP. "Mon ambition est de redonner la parole à ceux qui en ont été trop longtemps privés. Ma volonté est de rassembler le peuple français dans sa diversité, malgré les fractures nombreuses et injustes, qui déchirent notre société et qui nous divisent", écrit-elle.

Jacline Mouraud, 53 ans, avait posté en octobre 2018 sur Facebook une vidéo devenue virale qui dénonçait "la traque aux automobilistes", en faisant une égérie des "gilets jaunes". Jointe par l'AFP, Mme Mouraud a indiqué avoir "pris ses distances avec la violence du mouvement" des "gilets jaunes" tout en restant fidèle à la non violence du "canal historique" du mouvement.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1656) : 8 DECEMBRE 2020

Mardi 8 Décembre 2020 – Coronavirus : Passer sous la barre des 5.000 cas par jour, un objectif "très difficile" à atteindre :

La France est "encore loin de l'objectif de passer sous la barre des 5.000" contaminations quotidiennes par le nouveau coronavirus, fixé par le gouvernement, qui sera "très difficile" à atteindre, a prévenu lundi le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

"Malgré tous nos efforts, nous sommes toujours face à un risque élevé de rebond épidémique", a-t-il averti au cours d'un point presse. "Depuis quelques jours, le niveau des contaminations quotidiennes ne baisse plus" et l'impact de l'épidémie de Covid-19 sur le système hospitalier "reste majeur", a souligné le numéro deux du ministère de la Santé.

La France enregistre en moyenne 10.000 nouveaux cas par jour depuis une semaine, "contre 5.000 au coeur de l'été", un niveau qui est aussi celui visé par l'exécutif pour lever les restrictions de déplacement et rouvrir les établissements recevant du public à partir du 15 décembre. "Il est difficile de prévoir l'évolution mais si les conditions actuelles se poursuivent il sera très difficile d'atteindre cet objectif", a reconnu Jérôme Salomon.

Pressé de dire si cette situation pouvait remettre en cause le calendrier du déconfinement, il a expliqué que les autorités sanitaires étaient "dans une phase de diagnostic" et que "tout dépendra(it) de l'évolution dans les prochains jours".

Au-delà du 15 décembre, le directeur général de la Santé (DGS) a lancé un "message de prudence" concernant les fêtes de fin d'année, qui "font craindre que des contaminations importantes intrafamiliales aient lieu". "3.411 cas de plus" ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, a précisé Jérôme Salomon, mais les données de début de semaine marquent toujours un creux car moins de tests sont réalisés le dimanche. "L'impact hospitalier reste majeur et la pression en réanimation au dessus des seuils d'alerte", a ajouté le DGS, précisant que 26.365 malades étaient hospitalisés avec un diagnostic de Covid-19, dont 3.198 en réanimation.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1656) : 8 DECEMBRE 2020

Mardi 8 Décembre 2020 – Baromètre Ifop: Edouard Philippe, premier dans le coeur des Français :

Viré de Matignon en juillet, sacré homme politique préféré des Français en décembre. La nostalgie Edouard Philippe est à son sommet. Qu’ils soient de gauche, de droite, écolos, marcheurs et même lepénistes, les Français plébiscitent l’ancien Premier ministre, devenu une des rares valeurs refuges en politique. Qui l’aurait cru au début du quinquennat ? Après trois ans d’une relation sans nuages au sein du couple exécutif, la crise sanitaire rend le quotidien plus difficile entre eux. Le Premier ministre se singularise avec une franchise saluée par l’opinion quand le président louvoie, notamment sur la pénurie de masques. Emmanuel Macron se lasse et finit par reprendre seul les rênes du pouvoir. Depuis son départ, Edouard Philippe savoure sa popularité. S’il ne s’exprime pas sur la situation sanitaire, il reste dans le cœur des Français. Avec 69 % (+ 6) de bonnes opinions, il dépasse pour la première fois depuis mai 2017 Nicolas Hulot de quelques dixièmes. Il plaît aux jeunes (+ 12) et aux retraités (+ 5). Il séduit la gauche (+ 7) et les écologistes (+ 7). Il réussit à être à la fois le préféré des sympathisants Républicains (85 %), devant Nicolas Sarkozy, et le champion des marcheurs (93 %), devançant Emmanuel Macron. Enfin, il est apprécié par sept électeurs de Marine Le Pen sur dix.

L’exécutif termine l’année en légère baisse. Emmanuel Macron perd 3 points (46 %) et Jean Castex, 2 (45 %). Le président et le Premier ministre reculent surtout auprès des personnes âgées, respectivement – 13 et – 8, et chez les électeurs Républicains – 3 et – 6. Le couple exécutif maintient tout de même un niveau de popularité confortable.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1656) : 8 DECEMBRE 2020

Mardi 8 Décembre 2020 – Des éoliennes en pleine mer vont être installées au large de la Normandie :

Le ministère de la Transition écologique a dévoilé la zone retenue pour l'installation d'un nouveau parc éolien en mer, au large de la Normandie, qui sera situé au large du Cotentin. Plus précisément, «la zone retenue se situe à plus de 32 km des côtes et 40 km des tours-observatoires Vauban de St-Vaast-La-Hougue. Sur l'ensemble de la zone portée au débat, celle-ci présente un niveau d'activité de pêche faible et des enjeux de biodiversité limités», a détaillé le ministère dans un communiqué.

Cette décision est le fruit d'un débat public conclu fin octobre, qui «a permis de recueillir les avis de plus de 2.700 participants», précise le communiqué, ajoutant que le périmètre exact sera «affiné au cours de la procédure de mise en concurrence» qui doit désormais s'ouvrir.

D'une capacité d'environ 1.000 mégawatts, ce huitième parc éolien en mer français doit permettre de produire l'électricité nécessaire aux besoins d'environ 800.000 foyers. Ce projet s'inscrit dans la programmation pluriannuelle de l'énergie publiée en avril 2020. Le débat public a notamment mis en avant des «points d'attention sur la cohabitation des usages en mer, dont la pêche, et sur la nécessité de maîtriser les impacts environnementaux du parc», selon le communiqué ministériel. Il a également fait «ressortir le besoin de visibilité à long terme des acteurs locaux».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1656) : 8 DECEMBRE 2020

Mardi 8 Décembre 2020 – Bayou compare Macron au produit "Baygon vert", qui "a l'air vert" mais qui "est toxique" :

Le secrétaire national d'EELV Julien Bayou a dénoncé mardi le bilan "catastrophique" en matière d'écologie d'Emmanuel Macron qu'il a comparé au produit "Baygon vert", qui "a l'air vert" mais qui "est toxique". "Macron, c'est Baygon Vert, c'est-à-dire que sur l'affichage, ça a l'air vert et c'est intéressant et, en fait, la solution elle est toxique, c'est un poison pour l'environnement", a-t-il ironisé sur France Inter.

Julien Bayou a attribué "une note catastrophique" au président de la République: "le bilan que je retiendrai d'Emmanuel Macron, c'est la réintroduction des néonicotinoïdes, c'est-à-dire que sciemment on réintroduit des pesticides qui sont dangereux pour la santé humaine, pour la faune, pour les insectes". "On est en train de reproduire le même scandale sanitaire que le chlordécone aux Antilles ou l'amiante", a-t-il dit.

Le gouvernement a mené lundi une première série de réunions pour préparer le projet de loi issu des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, à l'heure où se multiplient les critiques sur la méthode et sur le fond, certains membres de la Convention choisissant même de les boycotter. Emmanuel Macron s'était engagé à soumettre les propositions de la Convention "sans filtre", soit au vote du Parlement, soit par référendum ou par application réglementaire directe. Vendredi, dans un entretien à Brut, il a toutefois jugé normal d'évaluer toutes les conséquences de ces propositions et de ne pas les adopter telles quelles.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1656) : 8 DECEMBRE 2020

Mardi 8 Décembre 2020 – Grippe aviaire : une première contamination de canards d'élevage dans les Landes :

 Un premier élevage français, produisant des canards dans les Landes, a été contaminé par la grippe aviaire depuis le retour en novembre de cette maladie virale, a annoncé mardi le ministère de l'Agriculture. La maladie avait dernièrement été détectée en France dans des animaleries et sur la faune sauvage, mais pas dans des élevages. «De manière préventive», l'abattage des 6 000 canards de l'exploitation, située dans la commune de Bénesse-Maremne, a été ordonné dès le 6 décembre, est-il indiqué dans un communiqué. Dès dimanche, la préfecture des Landes avait fait part d'une «forte suspicion» de contamination par le virus de l'influenza aviaire (communément appelée grippe aviaire) de type H5N8 dans cet élevage, après le constat d'une forte mortalité. «Afin de maîtriser le risque de diffusion du virus, les mouvements de volailles sont interdits» dans une zone de 10 km autour du foyer de contamination «où des mesures sanitaires strictes doivent être observées», souligne le ministère. Il indique que l'infection par le virus H5N8 vient d'être confirmée par laboratoire national de référence de l'Anses.

Le virus, «non transmissible à l'Homme, circule activement dans la faune sauvage en Europe par l'intermédiaire des oiseaux migrateurs», rappelle le ministère. Les premiers cas français avaient été détectés en novembre dans des animaleries, en Corse et dans les Yvelines, toutes livrées en oies par un particulier du Nord, selon des informations du ministère livrées début décembre. Plusieurs cas de cette maladie, hautement contagieuse et mortelle pour les oiseaux, ont également été confirmés parmi la faune sauvage. «Une oie bernache en Loire-Atlantique et trois cygnes en Meurthe-et-Moselle découverts morts en fin de semaine dernière viennent d'être confirmés atteints par le même virus H5N8è, rapporte mardi le ministère.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1656) : 8 DECEMBRE 2020

Mardi 8 Décembre 2020 – Ardèche : prison avec sursis pour avoir tué le coq Marcel pour son chant :

La mort du coq Marcel avait mobilisé les défenseurs du patrimoine rural. En mai 2020, l'oiseau avait été tué à Vinzieux (Ardèche) à coups de fusil et de barre de fer par un voisin de son propriétaire excédé par son chant dans un contexte de querelles de voisinage. Lundi, l'homme a été condamné par le tribunal correctionnel de Privas à 5 mois de prison avec sursis, 300 euros d'amende et trois ans d'interdiction de port d'arme. «Je regrette ce que j'ai fait je n'aurais jamais du prendre mon fusil. Mais j'étais excédé, je n'en pouvais plus», a déclaré le prévenu à la barre, cité par France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

La mort du coq Marcel avait connu un écho dans la presse nationale, et la pétition «Justice pour le coq Marcel», qui voulait faire valoir «la défense des animaux, de nos territoires ruraux face à des comportements remettant en cause la vie même dans nos campagnes», a récolté à ce jour près de 100 000 signatures.

En 2019, le cocorico du coq Maurice s'était lui aussi fait entendre au-delà du jardin de son propriétaire sur l’île d'Oléron (Charente-Maritime). Un voisin importuné par ses bruits avait saisi la justice, qui avait autorisé l'animal à poursuivre ses chants matinaux. Cette affaire avait incité l'Assemblée nationale à voter en janvier une proposition de loi introduisant la notion de «patrimoine sensoriel» des campagnes dans le droit français. Elle attend toujours d'être présentée aux sénateurs.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1656) : 8 DECEMBRE 2020

Mardi 8 Décembre 2020 – L'étonnant échange Macron-Sissi autour des "valeurs religieuses" :

En conférence de presse lundi, Emmanuel Macron et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi ont eu un échange remarqué sur la place des valeurs religieuses et des valeurs humaines. 

"Les valeurs religieuses doivent avoir la suprématie sur les valeurs humaines", affirme le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. "La valeur de l'homme est supérieure à tout", lui répond Emmanuel Macron lors d'un échange politico-philosophique en conférence de presse, lundi.

La conférence de presse des deux chefs d'Etat lundi à Paris touchait à sa fin quand un journaliste égyptien interpelle le président français sur les caricatures de Mahomet. "Les musulmans ont été blessés par les caricatures du Prophète. Je ne crois pas qu'on ait entendu des excuses", lui lance le journaliste. Les deux hommes remettent leurs oreillettes. Et saisissent l'occasion pour un échange direct, courtois mais ferme, sur la hiérarchie entre la religion et les lois. Un dialogue rarissime dans ces exercices diplomatiques convenus, qui fait écho au projet de loi français contre le "séparatisme" islamiste et pour le respect des lois républicaines.

Emmanuel Macron avait auparavant remercié le président Sissi, accueilli en grande pompe, pour avoir soutenu la France contre la virulente campagne de haine internationale dont elle a été la cible pour avoir défendu le droit à la caricature. Prenant la parole, Emmanuel Macron répète que les caricatures sont l'expression d'une presse libre et non un message de la France aux musulmans.

"Un journaliste, un dessinateur de presse écrit et dessine librement (...) Quand il y a une caricature, ce n'est pas un message de la France à l'égard du monde musulman. C'est l'expression libre de quelqu'un qui provoque, blasphème. Il a le droit, dans mon pays. Parce que ce n'est pas la loi de l'islam qui s'applique, c'est la loi d'un peuple souverain, qui l'a choisi pour lui-même. Et je ne vais pas la changer pour vous", réplique-t-il. "Ne le prenez pas comme une provocation du président de la République ou du peuple français", c'est "l'expression libre d'un dessinateur ou d'un satiriste, et d'autres lui répondent (...) Et les droits de l'Homme c'est ça. C'est que l'un peut provoquer, parfois choquer, et je le regrette. Mais un autre peut lui répondre, parce qu'ils se respectent et parlent en paix". "C'est ça l'apport de la philosophie des Lumières, le formidable apport des droits de l'Homme à la paix universelle et c'est ce qui fait que je les défendrai toujours partout".

Le président égyptien prend alors la parole pour répondre à son tour. "Un homme a le droit d'avoir la religion qu'il veut" mais "les valeurs humaines sont faites par l'Homme et peuvent être changées alors que les valeurs religieuses sont d’origine céleste et sont donc sacrées, elles ont la suprématie sur tout. Donc rendre égale valeurs humaine et religieuses nécessite un débat calme et objectif", dit-il posément mais fermement en se tournant vers le président français. "Si en vous exprimant vous blessez les sentiments de centaines de millions, et que vous trouvez que cela ne peut pas être révisé, en raison des valeurs de la France… Cela nécessite une plus ample réflexion", avance-t-il.

Emmanuel Macron, pourtant attendu pour un appel avec Angela Merkel, informe ses diplomates qu'il va prendre quelques minutes supplémentaires pour conclure.

"Mais, voyez, c'est sans doute là où il y a un risque de balbutiement de notre Histoire. Nous considérons que la valeur de l'Homme est supérieure à tout. Et c'est ce qui fait l'universalisme des droits de l'Homme, qui fonde la charte des Nations-Unies. Rien ne peut être au-dessus du respect de l'Homme et le respect de la dignité de la personne humaine". "Il y a en effet le respect de l'un à l'égard des autres, mais dans l'ordre du politique, le religieux n'entre pas. Et jamais une religion quelle qu'elle soit (...) parce qu'on se moque d'elle, n'a le droit de déclarer la guerre".

"Si nous considérons que le religieux supplante le politique", les régimes ne sont plus des démocraties, "ce sont des théocraties (...) Je ne pense pas que cela mène au meilleur". "C'est très important le débat que nous avons là. Et sur le plan international, l'ordre politique n'est pas structuré par le religieux, c'est un fait", a-t-il conclu avant que les deux hommes ne remettent leur masque et ne sortent en poursuivant leur conversation.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1656) : 8 DECEMBRE 2020

Mardi 8 Décembre 2020 – Ivanka Trump et Jared Kushner investissent en Floride :

À un peu plus d'un mois de la fin de la présidence de Donald Trump, Ivanka Trump et Jared Kushner ont les yeux rivés sur la Floride. Selon le «New York Post», la fille et le gendre du président ont acheté un terrain sur Indian Creek Island, un îlot recherché et surnommé «le bunker des milliardaires» en raison de ses résidents privilégiés, situé au nord de Miami. Ils pourront construire la maison de leurs rêves sur ce terrain de près de 7500 mètres carrés, précédemment possédé par Julio Iglesias, mis en vente à 31,8 millions de dollars. Ils vivent actuellement à Washington, dans le quartier huppé de Kalorama, où ils ont notamment pour voisin... un certain Barack Obama.

Les deux futurs anciens conseillers à la Maison-Blanche pourraient s'y installer une partie de l'année, comme fera certainement Donald Trump à Mar-a-Lago, à une heure d'Indian Creek Island. Ils pourraient partager leur temps avec New York, où ils vivaient avant l'élection du milliardaire, et le New Jersey, fief familial des Kushner, où le couple possède un cottage au sein du Trump National Golf Club de Bedminster.

Ivanka Trump et Jared Kushner n'ont pas encore livré leurs plans post-présidentielle, car Donald Trump refuse toujours de concéder publiquement sa défaite. Une obstination qu'ils ne défendraient pas en privé, mais ils partagent en revanche les inquiétudes du milliardaire quant aux possibles poursuites à leur encontre. Selon le «New York Times» et ABC News, Donald Trump envisagerait de gracier ses trois aînés, Donald Jr, Ivanka et Eric Trump, ainsi que son gendre Jared Kushner. Ce dernier avait eu un rôle crucial durant la campagne de 2016 et dispose d'un portefeuille très étendu en tant que conseiller à la Maison-Blanche. Son beau-père l'a notamment chargé de trouver une solution au conflit israélo-palestinien.

Ivanka Trump a elle-même dénoncé, la semaine dernière, «une nouvelle démonstration de la vindicte politique et du gaspillage d'argent du contribuable», après avoir été interrogée pendant cinq heures par un procureur chargé d'une enquête sur de possibles détournements de fonds entre le comité d'organisation de l'investiture de Donald Trump et la Trump Organization, dont elle était une vice-présidente jusqu'à son arrivée à la Maison-Blanche.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1656) : 8 DECEMBRE 2020

Mardi 8 Décembre 2020 – Début de la vaccination de masse au Royaume-Uni :

Le Royaume-Uni commence mardi à administrer aux personnes les plus vulnérables les premières doses d'un vaccin contre le nouveau coronavirus, espérant de cette campagne historique, la première dans un pays occidental, «une énorme avancée» dans sa lutte contre la pandémie. Le pays, le plus endeuillé en Europe par la maladie Covid-19 avec plus de 61.000 morts, est le premier dans le monde à avoir autorisé le déploiement du vaccin de l'alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech, une célérité critiquée par certains scientifiques.

En Angleterre, au Pays de Galles, en Ecosse et en Irlande du Nord, la priorité est donnée aux résidents et employés des maisons de retraite, une tâche compliquée par les défis logistiques liés au besoin de conserver le vaccin à -70 degrés. Suivront les soignants et les plus de 80 ans, et ainsi de suite par âge décroissant. Les autorités espèrent vacciner d'ici au printemps les neuf catégories prioritaires, qui comprennent les plus de 50 ans, les soignants et les personnes à risque. Elles représentent 99% des décès.

Selon des journaux britanniques, la reine Elizabeth II, 94 ans, et son époux le prince Philip, 99 ans, seront vaccinés prochainement. Ils pourraient même le faire en public afin d'encourager le plus grand nombre à se faire vacciner et contrer les anti-vaccins.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1656) : 8 DECEMBRE 2020

Mardi 8 Décembre 2020 – Au Creusot, Emmanuel Macron défend la "pertinence" du nucléaire :

Visitant le site Framatome du Creusot, mardi, le président de la République a de nouveau défendu l'énergie nucléaire comme essentielle à la lutte contre le réchauffement climatique. Une vision très contestée par les écologistes et les ONG.

Depuis qu'Emmanuel Macron se présente comme un champion de la lutte contre le changement climatique, il n'a jamais caché que le nucléaire restait au cœur de sa stratégie. En novembre 2017, à la COP23 de Bonn, il écartait déjà toute accélération de la fermeture des centrales. En visite mardi au Creusot, dans une usine de Framatome, Emmanuel Macron a répété son plaidoyer pro-nucléaire, après l'avoir déjà exposé dans le cadre d'une longue interview au média Brut la semaine dernière. «Moi, je ne suis pas antinucléaire», avait-il alors déclaré. «Moi j'ai besoin du nucléaire. Si je ferme le nucléaire demain, qu'est-ce que je fais?», avait-il interrogé.

Sur le site du Creusot -«l’une des seules forges au monde capables de réaliser les pièces de grande taille indispensables à la fabrication des composants primaires de l’îlot nucléaire», indique l'entreprise sur son site Internet-, Emmanuel Macron a assuré n'avoir «jamais été partisan du tout-nucléaire». Il en fait néanmoins une composante incontournable de l'avenir énergétique de la France. «L'énergie nucléaire, quand il s'agit de produire de l'électricité non intermittente tout en respectant et en protégeant le climat, est pertinente. Pourvu que l'on progresse sur la gestion des déchets, sur la sûreté (...) l'énergie nucléaire est une énergie décarbonée, une énergie sûre», a-t-il déclaré mardi. Ces propos interviennent après que Mediapart a révélé que Greenpeace a reçu une grande quantité d'informations sur les dispositifs de sécurité protégeant l'EPR de Flamanville, preuve aux yeux de l'ONG d'une «faille préoccupante» dans la circulation de l'information concernant ce site sensible.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1656) : 8 DECEMBRE 2020

Mardi 8 Décembre 2020 – Procès "Bismuth" : Quatre de prison, dont deux avec sursis, requis contre Nicolas Sarkozy :

Les réquisitions du parquet national financier ont été prononcées mardi, après une après-midi durant laquelle les procureurs ont exposé les faits qui justifient, à leurs yeux, la condamnation de Nicolas Sarkozy. L'accusation a demandé quatre ans de prison, dont deux avec sursis, contre l'ancien président de la République jugé pour corruption et trafic d'influence dans le cadre de l'affaire «Paul Bismuth», également surnommée «affaire des écoutes».

A l'issue de près de cinq heures d'un réquisitoire méthodique et aride, le procureur financier Jean-Luc Blachon a demandé les mêmes peines pour l'ex-haut magistrat Gilbert Azibert et pour Thierry Herzog, avocat historique de l'ancien président, demandant pour ce dernier qu'elle soit assortie de cinq ans d'interdiction professionnelle.

C'est la première fois qu'une peine de prison est requise contre un ancien président sous la Ve République. Dans l'affaire des emplois fictifs, le parquet avait demandé à l'époque la relaxe pour Jacques Chirac qui avait été finalement condamné.

«Les faits ne se seraient pas produits si un ancien président, avocat par ailleurs, avait gardé présent à l'esprit la grandeur, la responsabilité, et les devoirs de la charge qui fut la sienne», a lancé le procureur, soulignant qu'il avait été en tant que chef de l'Etat «le gardien de l'indépendance de l'autorité judiciaire».

«La République n'oublie pas ses présidents, ne serait-ce que parce qu'ils font l'Histoire. A l'inverse, on ne peut pas admettre d'un ancien président qu'il oublie la République et ce qu'elle porte depuis plusieurs décennies : un Etat de droit», a poursuivi Jean-Luc Blachon. Dénonçant les «effets dévastateurs de cette affaire qui vient cogner les valeurs de la République», le magistrat financier a estimé qu'elle avait «abîmé» l'institution judiciaire, la profession d'avocat et l'image présidentielle.

«La probité de Gilbert Azibert s'est éloignée», a-t-il tancé, dépeignant Thierry Herzog comme le «mauvais génie» du dossier. Mais «ces réquisitions justes ne sauraient jeter un voile opaque sur l'engagement d'une vie», a-t-il nuancé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens