Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2020 2 08 /12 /décembre /2020 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1655) : 7 DECEMBRE 2020

Lundi 7 Décembre 2020 – point sur le Coronavirus le 6 Décembre au soir :

Les données publiées dimanche soir par Santé Publique France indiquent 11 022 nouveaux cas par rapport à hier et 175 décès. Au total en France, 2 292 497 cas ont été confirmés et au moins 55 155 décès constatés depuis le début de la pandémie. Le nombre de nouveaux cas correspond au niveau constaté fin septembre, alors que se préparait une seconde vague de contaminations qui a culminé à plus de 50 000 nouveaux cas par jour début novembre.

Le 24 novembre dernier, Emmanuel Macron avait fixé l'objectif à atteindre pour permettre le début du déconfinement. «Le 15 décembre, si nous sommes bien arrivés autour des 5000 contaminations par jour et environ 2500 à 3000 personnes en réanimation, nous pourrons passer à une nouvelle étape», avait-il déclaré.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1655) : 7 DECEMBRE 2020

Lundi 7 Décembre 2020 – Sissi et Macron attendus sur les droits de l'Homme en Egypte :

Le président français Emmanuel Macron reçoit lundi son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi, partenaire stratégique de la France, pour faire le point sur plusieurs crises régionales, dont la Libye, mais les deux chefs d'Etat seront aussi très attendus sur la situation des droits de l'Homme en Egypte. Le président égyptien est arrivé dimanche à Paris pour une visite d'Etat au protocole très réglé - une escorte à cheval acommpagnera son cortège jusqu'au palais de l'Elysée - durant laquelle il rencontrera les principaux responsables politiques français.

Point d'orgue de cette visite, il sera reçu une première fois lundi à 10h30 (09h30 GMT) par Emmanuel Macron, pour un entretien suivi d'un point presse, puis une seconde fois dans la soirée autour d'un dîner en format restreint. Lutte contre le terrorisme, Libye, conflit israélo-palestinien, défis stratégiques liés à l'Iran, crise politique au Liban: les sujets régionaux, sur lesquels Paris et Le Caire sont largement en phase, ne manqueront pas.

Les échanges risquent d'être plus compliqués sur les droits de l'Homme, même si trois dirigeants de l'Initiative égyptienne pour les droits personnels (EIPR) ont été libérés juste avant la visite du président Sissi, au terme d'une forte mobilisation internationale.

Les défenseurs des droits humains accusent Emmanuel Macron de dérouler le "tapis rouge à un dictateur", l'Egypte comptant plus de 60.000 détenus d'opinion selon les ONG. Depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée en 2013 et l'arrivée au pouvoir l'année suivante d'Abdel Fattah al-Sissi, une répression croissante s'est abattue sur toute forme d'opposition, islamiste ou libérale. Après avoir refusé de "donner des leçons" à son hôte en octobre 2017, s'attirant les foudres des défenseurs des droits de l'Homme, le président Macron a promis d'aborder le sujet de front lundi.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1655) : 7 DECEMBRE 2020

Lundi 7 Décembre 2020 – La prime de Noël versée la semaine prochaine à 2,5 millions de ménages modestes :

La prime de Noël, d'un montant inchangé depuis 11 ans, sera versée les 15 et 16 décembre à «2,5 millions de ménages aux revenus modestes», a annoncé lundi le ministère des Solidarités. Mise en place par le gouvernement de Lionel Jospin en 1998, cette aide est accordée aux bénéficiaires de certains minima sociaux, comme le revenu de solidarité active (RSA), l'allocation de solidarité spécifique (ASS) et l'allocation équivalent retraite (AER), a précisé le ministère dans un communiqué. Ce «coup de pouce pour les ménages les plus fragiles avant les fêtes de fin d'année» sera versé le 15 décembre pour les bénéficiaires du RSA et le 16 décembre pour les autres bénéficiaires.

Il «traduit l'engagement du gouvernement pour soutenir le pouvoir d'achat des foyers aux revenus modestes, a fortiori dans le contexte de crise sanitaire et social induit par l'épidémie de Covid-19», a souligné le ministère.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1655) : 7 DECEMBRE 2020

Lundi 7 Décembre 2020 – Rudy Giuliani positif au Covid-19 et hospitalisé :

L’ancien maire de New York et actuel avocat personnel de Donald Trump a été contaminé au Covid-19.

Dimanche, Donald Trump a annoncé que son avocat personnel Rudy Giuliani, qui mène la fronde judiciaire pour tenter de faire invalider la victoire de Joe Biden, a été contracté le Covid-19. «Rudy Giuliani, de loin le meilleur maire de l’histoire de New York, qui a travaillé sans relâche pour mettre à jour l’élection la plus corrompue (de loin !) de l’histoire des Etats-Unis, a été testé positif au Virus Chinois. Rétablis toi vite Rudy, nous allons continuer !» Il ne reste plus que quelques jours à l’équipe de campagne du président sortant pour mener leurs poursuites judiciaires : le collège électoral se réunit le 14 décembre et assez d’Etats ont déjà certifié leurs résultats pour élire officiellement le démocrate Joe Biden. Dans son tweet, le président américain a écrit une fois de plus le terme «virus chinois» pour désigner le coronavirus, qu'il utilise pour, dit-il, rappeler l'origine du virus, faisant fi des accusations de discrimination.

Selon le «New York Times», l’avocat de 76 ans a commencé à ressentir des symptômes en fin de semaine dernière et a été admis au CHU de Georgetown. Sur Twitter, lui-même a remercié ses «amis et abonnés pour les prières» : «Je reçois de très bons soins et je me sens bien. Je vais me remettre rapidement et rester à jour de tout», a ajouté celui dont le fils Andrew avait annoncé, le 20 novembre, avoir été testé positif. Andrew Giuliani était apparu, encore la veille, aux côtés de son père lors d’une conférence de presse. Aucun ne portait de masque. Mercredi, lors d’une audience devant le comité électoral du Michigan, Rudy Giuliani avait demandé à un témoin de retirer son masque «si elle était à l’aise» avec cette idée. Après avoir demandé aux personnes autour si on l’entendait correctement malgré son masque, elle l’a gardé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1655) : 7 DECEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1655) : 7 DECEMBRE 2020

Lundi 7 Décembre 2020 – Avortement : les Polonaises passent à l'attaque :

Face au gouvernement ultraconservateur qui veut interdire l'IVG, elles sonnent la mobilisation.

Elle se souvient des deux commandements martelés par ses professeurs d’« éducation familiale », des cours donnés dans tous les établissements du pays : se marier tôt et avoir de nombreux enfants. Elle a en tête les visages des prêtres qui, lors du catéchisme, obligatoire, répétaient : « Il faut rester vierge jusqu’au mariage. Utiliser une contraception est un péché, se faire avorter vous enverra en enfer. » Maja Stasko, 26 ans, longs cheveux blonds et grands yeux verts, résume : « Ne jamais penser au plaisir. Surtout, ne pas être libre. Voilà ce qu’on enseigne aux adolescentes polonaises. » Elle raconte l’angoisse qui a accompagné sa découverte de la sexualité, la « terreur » de tomber enceinte et la « honte » après les premiers rapports sexuels, « que beaucoup d’entre nous ressentent encore à l’âge adulte », dit-elle. Elle dénonce l’absence d’informations données sur la contraception, les maladies sexuellement transmissibles, la notion de consentement et les violences sexuelles. Une méconnaissance et une mise en danger rapportées par tous ceux que nous rencontrons. Devenue critique littéraire et auteure d’un livre sur l’histoire du viol en Pologne, Maja se bat contre le gouvernement ultraconservateur du président Andrzej Duda, au pouvoir depuis 2015, réélu en juillet avec 51,21 % des voix.

Comme elle, ils sont des centaines de milliers à descendre dans la rue pour crier leur colère et leur désir d’être seuls maîtres de leur corps et de leur existence. Des femmes surtout, des hommes aussi, une génération née dans les années 1980, au crépuscule du régime communiste, qui a vu dans leur enfance l’avènement de la démocratie et de l’activisme syndicaliste de Solidarnosc. L’instabilité politique des deux décennies suivantes amène au pouvoir, en 2005, le parti Droit et justice (PiS), dont le programme nationaliste et catholique intégriste ne cesse de réduire les droits des femmes et des minorités. En 2016, sous l’influence de l’organisation catholique Ordo Iuris, l’exécutif tente de faire passer une loi interdisant les contraceptifs et l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Il renonce devant le nombre de manifestants, 250 000 personnes mobilisées lors de « marches noires » d’où émerge le mouvement Strajk Kobiet (Grève des femmes).

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1655) : 7 DECEMBRE 2020

Lundi 7 Décembre 2020 – Les micro-forêts s'enracinent en ville :

Les projets permettant de créer de mini-écosystèmes forestiers en milieu urbain, inspirés par le botaniste japonais Akira Miyawaki, se multiplient.

En deux jours, aidés par 65 volontaires, ils ont planté 600 arbres sur une parcelle de 200 mètres carrés, coincée entre un immeuble d’habitation et le périphérique, en face du nouveau palais de justice parisien. « Dans vingt ans, cette micro-forêt aura l’allure d’une forêt naturelle centenaire », promet Enrico Fusto, un ingénieur informaticien de 39 ans, cofondateur avec Damien Saraceni de l’association Boomforest. Ils ont découvert un peu par hasard la méthode imaginée par le botaniste japonais Akira Miyawaki dans les années 1970 avant d’aller rencontrer ses équipes fin 2017. « Il s’agit de créer ou de restaurer des forêts en plantant de manière dense des espèces végétales locales représentatives de la forêt spontanée, ce qui leur permet de se développer très vite », décrit Enrico. Sur ce terrain jusqu’alors laissé à l’abandon, il a d’abord fallu nettoyer, puis amender le sol. « On a mis du fumier, du broyat de branches coupées, des écorces et du terreau de feuilles mortes », énumère Damien. Puis ils ont planté des arbres âgés de 2 ou 3 ans et d’à peine 50 centimètres. Une trentaine d’espèces : chêne, orme, charme, érable, etc. Toutes natives d’Ile-de-France. Financée en grande partie par le budget participatif de la ville de Paris, l’association a déjà créé trois micro-forêts dans la capitale.

Partout en France, des projets de ce type sont lancés, dans des métropoles mais aussi en milieu rural. Dans le Tarn, à 15 kilomètres d’Albi, 5 000 arbres ont été plantés dans une clairière dans le cadre du projet Silva. Une initiative lancée par un historien et financée par une cagnotte Leetchi. A Lyon, l’Office national des forêts (ONF), missionné par la municipalité, s’apprête à planter une mini-forêt de 1 000 mètres carrés dans le quartier de La Duchère, avec la société Forestor. « Avec cette méthode, on plante 30 à 40 fois plus d’arbres que sur une plantation classique, accélérant ainsi la mise en place du processus naturel de succession végétale », précise Yves-Marie Gardette, responsable développement de l’ONF Ain-Loire-Rhône.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1655) : 7 DECEMBRE 2020

Lundi 7 Décembre 2020 – Au Venezuela, Maduro renforce son hégémonie après des élections contestées :

Le président du Venezuela Nicolas Maduro s'est emparé de la dernière institution qui échappait à son pouvoir en prenant le contrôle du Parlement lors des élections législatives de dimanche, marquées par une très forte abstention et rejetées internationalement. La coalition qui soutient le président Maduro, le Grand pôle patriotique, a obtenu 67,7% des 5,2 millions de suffrages exprimés, a annoncé lundi la présidente du Conseil national électoral (CNE), Indira Alfonzo. La fraction de l'opposition qui a participé au scrutin a obtenu 18% des voix, a-t-elle dit. Le chef de l'opposition Juan Guaido, qui considère comme illégitime le pouvoir de M. Maduro, avait appelé à boycotter ces élections.

La présidente du CNE n'a pas précisé la répartition des 277 sièges qui étaient soumis au vote des 20 millions d'inscrits. L'abstention a atteint 69%, l'appel des principaux partis d'opposition à "rester à la maison" ayant été massivement suivi. Pour le chef de l'opposition Juan Guaido, autoproclamé président par intérim et soutenu par plus de 50 pays, Etats-Unis en tête, "le rejet majoritaire du peuple vénézuélien a été évident (...) Le Venezuela a tourné le dos à Maduro et à sa fraude".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1655) : 7 DECEMBRE 2020

Lundi 7 Décembre 2020 – Sa Majesté bientôt vaccinée :

La reine Elizabeth II recevra dans les prochaines semaines le vaccin Pfizer-BioNTech, qui vient d'obtenir le feu vert des autorités sanitaires britanniques, selon des journaux britanniques dimanche.

La souveraine, âgée de 94 ans, et son époux le prince Philip, 99 ans, devraient être parmi les premiers à être vaccinés, selon le Sunday Times et le Mail on Sunday, ce dernier affirmant qu'ils le seront en priorité en raison de leur âge et non en vertu d'un traitement préférentiel.

Joint par l'AFP, le palais de Buckhingham s'est refusé à tout commentaire, un porte-parole soulignant le caractère "personnel" des décisions médicales.

Selon Mail on Sunday, ces membres les plus âgés de la famille royale rendront publique cette vaccination afin "d'encourager le plus grand nombre à se faire vacciner", alors que les autorités redoutent que les militants anti-vaccin ne sèment le doute dans la population.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1655) : 7 DECEMBRE 2020

Lundi 7 Décembre 2020 – Novembre 2020, le plus chaud jamais enregistré dans le monde :

Novembre 2020 a été le mois de novembre le plus chaud jamais enregistré dans le monde, rapprochant encore un peu plus l'année 2020 du record de 2016, selon le service européen Copernicus sur le changement climatique. La période de douze mois allant de décembre 2019 à novembre 2020 se situe à 1,28°C au-dessus des températures de l'ère préindustrielle, explique Copernicus dans son bilan climatique mensuel publié lundi. Alors que les années 2015 à 2020 sont les six les plus chaudes jamais enregistrées, ce chiffre rapproche dangereusement la planète du premier plafond de l'Accord de Paris qui fête ses cinq ans cette semaine.

Le pacte, conclu en 2015 par près de 200 Etats qui se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, vise à contenir le réchauffement nettement sous les +2°C, si possible à +1,5°C, pour limiter les impacts dévastateurs des tempêtes, sécheresses et autres canicules déjà à l'oeuvre. Mais la planète gagne en moyenne 0,2°C par décennie depuis la fin des années 1970, insiste Copernicus.

Le réchauffement atteint déjà environ 1,2°C et 2020 ne risque pas d'inverser la tendance. L'Organisation météo mondiale (OMM) a ainsi annoncé mercredi que 2020 serait sur le podium des années les plus chaudes. Les données provisoires la place pour l'instant deuxième derrière 2016, mais l'écart étant faible, le classement pourrait changer. En ajoutant les nouvelles données pour novembre, "2020 est désormais encore plus proche du record de 2016", a indiqué Copernicus lundi, estimant qu'elle pourrait finir sur la première marche, ex-aequo voire seule, à moins d'un changement de tendance toujours possible.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1655) : 7 DECEMBRE 2020

Lundi 7 Décembre 2020 – Procès des écoutes: Nicolas Sarkozy à la barre :

Il a promis de s'"expliquer" et de "répondre à toutes les questions", au nom de la "vérité": l'ancien président Nicolas Sarkozy est interrogé lundi après-midi sur les faits dans l'affaire dite des "écoutes", après une semaine tendue au tribunal de Paris.

L'ex-chef de l'Etat, 65 ans, est arrivé peu avant 13H30 avec son avocate, saluant de la tête les journalistes avant d'entrer rapidement dans une salle d'audience remplie au maximum de la jauge autorisée par l'épidémie de coronavirus. Sur les bancs, figurent notamment deux fils de l'ancien président de la République.

Interrompu jeudi soir, l'interrogatoire de son avocat et coprévenu, Thierry Herzog, a repris en début d'après-midi avec les questions de l'accusation, avant celui de Nicolas Sarkozy, qui semblait concentré sur sa chaise, une pochette entre les mains. Présent depuis le 23 novembre, premier jour de ce procès inédit dans lequel il est jugé pour corruption et trafic d'influence, il ne s'est pas encore réellement exprimé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1655) : 7 DECEMBRE 2020

Lundi 7 Décembre 2020 – Marion Maréchal lance un centre de réflexion pour "alimenter le débat" politique avant 2022 :

L'ancienne députée du FN Marion Maréchal, engagée depuis 2017 dans une "bataille culturelle" des idées politiques, lance mardi un centre de réflexion pour "alimenter le débat public" à l'approche de la présidentielle, qui lui vaudra de "reprendre un peu d'activité médiatique", a-t-elle annoncé lundi à l'AFP.

Le Centre d'analyse et de prospective (CAP), attaché à l'Issep, l'école de sciences politiques dirigée à Lyon par Marion Maréchal, produira à la fois des "notes de décryptage" liées à l'actualité, comme cette semaine sur le projet de loi sur le séparatisme, et des "grands dossiers de réflexion plus intemporels", y compris sur l'Europe, l'intelligence économique ou l'environnement, a précisé l'ancienne élue du Vaucluse, qui s'est éloignée du parti de sa tante, Marine Le Pen, depuis la présidentielle de 2017.

"Les campagnes présidentielles sont des moments de débat, de réflexion, de construction de programmes. Dans ce cadre-là, quelle que soit demain l'offre politique, c'est intéressant d'avoir un centre de recherches tel que le nôtre qui va proposer des analyses opérationnelles" et "alimenter le débat public sans être dans une démarche partisane", explique-t-elle.

Le CAP restera une "structure indépendante" qui ne "sera pas au service ni d'un candidat ni d'un parti", mais "si des candidats ou des partis veulent des sujets traités par le CAP, c'est aussi fait pour cela", souligne l'ancienne élue d'extrême droite, qui déplore que "les partis, quels qu'ils soient, aient du mal aujourd'hui à être prescripteurs d'idées". "Ce n'est pas propre au RN, c'est général".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1655) : 7 DECEMBRE 2020

Lundi 7 Décembre 2020 – Covid-19 : l'exécutif pessimiste sur l'objectif des 5.000 cas par jour :

L'exécutif s'est montré pessimiste lundi, lors d'une réunion avec des parlementaires, sur la possibilité d'atteindre au 15 décembre l'objectif des 5.000 cas positifs au Covid-19 par jour, fixé par Emmanuel Macron comme condition pour lever le confinement.

Selon des participants à cette réunion avec les chefs des groupes parlementaires, le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont estimé qu'"on ne sera pas à l'objectif au 15 décembre".

"Ce qui a donné la tonalité de la réunion, c'est le 'plateau' des cas de Covid évoqué par Jean Castex", a rapporté le Jean-Christophe Lagarde (UDI). Selon lui, le Premier ministre a dit qu'il y "aura des décisions à prendre". Autre participant à cette réunion dans le cadre du Comité de contrôle et de liaison Covid-19, Bertrand Pancher (Libertés et territoires) a senti les membres du gouvernement "inquiets".

Le 24 novembre, Emmanuel Macron avait déclaré que "le 15 décembre, si nous sommes bien arrivés autour des 5.000 contaminations par jour et environ 2.500 à 3.000 personnes en réanimation (...) alors le confinement pourra être levé". "Nous pourrons donc à nouveau nous déplacer, sans autorisation, y compris entre régions, et passer Noël en famille (...) Les salles de cinéma, les théâtres, les musées pourront reprendre leur activité" avec des protocoles sanitaires, avait développé le chef de l'Etat.

Or le nombre de cas positifs par jour, après avoir atteint un pic à plus de 50.000, voir 60.000 certains jours fin octobre, a certes diminué avec régularité, jusqu'à atteindre 10 à 11.000 cas par jour en moyenne fin novembre. Mais la semaine dernière, la baisse des cas comptabilisés a marqué le pas, en se maintenant autour des 10.000 par jour, selon les données de Santé publique France, soit loin encore de l'objectif fixé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens