Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2020 7 29 /11 /novembre /2020 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020

Samedi 28 Novembre 2020 – point sur le Coronavirus le 27 Novembre au soir :

La France a recensé 12 459 nouveaux cas de personnes positives au Covid-19 ce vendredi 27 novembre, d'après les chiffres fournis par Santé Publique France. Le total passe ainsi à 2 196 119 cas confirmés dans le pays depuis le début de l'épidémie.

10 920 de ces nouveaux cas ont été confirmés par test RT-PCR, précisent les autorités sanitaires, tandis que les 1 539 nouveaux cas restants ont été détectés par test antigénique

Au niveau des décès, le pays déplore 396 morts lors des dernières 24 heures à l'hôpital, ce qui porte le nombre total de décès à 51 914 depuis le début de la pandémie.

Il y a par ailleurs eu 1471 nouvelles admissions à l'hôpital, sensiblement autant que la veille (+1460), ce qui n'empêche le nombre total d'hospitalisations de baisser : 28 620 ce vendredi contre 29 282 jeudi. Même constat dans les services de réanimations, qui déplorent 206 nouveaux patients (+192 la veille), pour un total lui aussi en baisse : 3871 au lieu de 4006 jeudi.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020

Samedi 28 Novembre 2020 – Producteur tabassé par des policiers : Emmanuel Macron dénonce une "honte" :

Emmanuel Macron a dénoncé vendredi le passage à tabac d'un producteur par plusieurs policiers à Paris et demande au gouvernement d'agir contre les discriminations.

«Les images que nous avons tous vues de l’agression de Michel Zecler sont inacceptables. Elles nous font honte». Emmanuel Macron s'est exprimé vendredi soir sur la diffusion d'une vidéo par le site Loopsider sur laquelle on voit Michel Zecler, un producteur de musique, se faire tabasser à l'entrée de son studio de musique par des fonctionnaires de police, le 21 novembre à Paris.

«La France ne doit jamais se résoudre à la violence ou la brutalité, d’où qu’elles viennent. La France ne doit jamais laisser prospérer la haine ou le racisme», complète le président de la République alors que Michel Zecler a déclaré qu'il avait été traité de «sale nègre» pendant qu'il était roué de coups. «Je crois en la République exemplaire : une police exemplaire avec les Français, des Français exemplaires avec les forces de l’ordre comme avec tous les représentants de l’autorité publique», a-t-il ajouté, écrivant qu'il n'accepterait «jamais les violences perpétrées envers nos policiers et nos gendarmes, tous ceux qui portent l’uniforme».

Il attend des policiers le respect de la loi. «Je n’accepterai jamais que la violence gratuite de quelques-uns entache le professionnalisme de femmes et d’hommes qui, au quotidien, assurent notre protection avec courage», écrit-il, rappelant que «le respect des valeurs de la République et la déontologie doivent être au cœur de l’engagement de toutes nos forces de l’ordre».

Dans la suite du message il réclame au gouvernement d'agir pour «lutter plus efficacement contre toutes les discriminations» et pour recréer le «lien de confiance qui doit naturellement exister entre les Français et ceux qui les protègent».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020

Samedi 28 Novembre 2020 – Entreprises fermées: le plafond d'indemnisation doublé à 200.000 euros par mois :

Le plafond d'indemnisation pour les entreprises qui demeurent fermées en raison de la pandémie va être porté à 200.000 euros par mois, a annoncé Bruno Le Maire samedi, lors d'un déplacement auprès de commerçants de Reims, où il accompagnait le Premier ministre Jean Castex.

Le gouvernement avait annoncé mercredi un nouveau dispositif de soutien aux entreprises fermées, qui comprend une indemnisation à hauteur de 20% de leur chiffre d'affaire par rapport à celui engrangé l'an dernier durant le même mois. Ce soutien, initialement plafonné à 100.000 euros, va donc être doublé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020

Samedi 28 Novembre 2020 – Des employés des pompes funèbres posent devant le cadavre de Maradona et indignent l'Argentine :

Les photos d'employés des pompes funèbres posant, pouce levé, à côté du cercueil ouvert où reposait le cadavre de Maradona avant la veillée funèbre jeudi, a scandalisé l'Argentine malgré les pardons répétés d'un des auteurs vendredi.

"Je demande pardon à tout le monde", a déclaré sur une radio argentine Claudio Fernandez que l'on voit sur l'une des deux photos devenues virales sur les réseaux sociaux, accompagnées d'une pluie d'insultes et de menaces contre les trois employés. Il n'était pas encore possible de savoir si un des trois employés a lui-même posté les photos ou si cela a été réalisé par une personne tierce.

Face au tollé suscité, l'entreprise funéraire responsable du service a décliné toute responsabilité, assurant avoir externalisé la prestation.

"Ils ne sont pas nos employés. Nous les avons engagés pour gérer la chapelle ardente. Ils travaillent pour des compagnies de transport car nous sous-traitons parfois ce service", a déclaré à la presse l'un des copropriétaires de la société, s'excusant auprès de la famille. Il a expliqué que lui et ses deux frères étaient chargés de préparer le corps avant qu'il ne soit transporté à la Casa Rosada, le palais présidentiel où était organisée jeudi la chapelle ardente.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020

Samedi 28 Novembre 2020 – Le Collectif contre l'islamophobie en France s'auto-dissout pour ne pas l'être par le gouvernement :

Le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) a annoncé vendredi s'être auto-dissous et avoir redéployé ses activités à l'étranger, face à la menace de sa prochaine dissolution par le gouvernement, en rejetant ses accusations "mensongères" de proximité avec l'islamisme.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait notifié la semaine dernière à ses responsables la dissolution de ce collectif d'aide et de défense des musulmans qu'il a accusé, après l'assassinat de Samuel Paty, d'être une "officine islamiste contre la République".

"C'est désolant d'en arriver là. Le CCIF n'a fait que défendre le droit, et a eu à chaque fois gain de cause", a expliqué à l'AFP son avocat, Sefen Guez Guez. "C'est dommage qu'on ait fait du CCIF une affaire politique alors qu'il ne faisait que dire aux musulmans discriminées: 'vous avez des droits, et vous pouvez vous défendre'".

Créé au début des années 2000 par le militant associatif Samy Debah, le CCIF recense les actes islamophobes et apporte de l'aide juridique et psychologique à des personnes, notamment aux femmes voilées, agressées ou victimes de discrimination. Il a notamment dénoncé ces dernières années la hausse continue du nombre d'actes islamophobes, fustigeant "un racisme qui ne dit pas son nom". Le CCIF a été ces dernières années régulièrement accusé de proximité avec des mouvements de l'islam politique comme les Frères musulmans, ce qu'il a toujours nié.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020

Samedi 28 Novembre 2020 – Le préfet Lallement écrit aux policiers: "Tenez la ligne républicaine" :

Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a demandé aux policiers sous son autorité de tenir "la ligne républicaine jusqu'au bout", dans une lettre adressée à chacun d'eux, avant de nouvelles manifestations samedi contre les violences policières.

"Dévier de la ligne républicaine qui nous sert de guide, cette ligne qui a éclairé les pas de nos anciens dans les ténèbres de l'histoire, c'est renier ce que nous sommes, c'est ébranler le pacte de confiance qui nous unit à nos concitoyens, c'est perdre le sens de notre mission", écrit le préfet dans ce courrier dont l'AFP a pris connaissance.

Soulignant "attendre de chacun (d'eux) qu'il tienne la ligne jusqu'au bout", il ajoute :"l'exigence que je place en vous, je me l'impose aussi".

Alors que le passage à tabac par des policiers d'un producteur de musique noir dans son studio parisien, a soulevé une vague d'indignation, le préfet dit pouvoir "compter sur la probité, le sens de l'honneur et l'éthique" des policiers. Ce passage à tabac a été rendu public grâce à la diffusion d'une vidéo sur les réseaux sociaux.

"Dans les prochains jours, les prochaines semaines (...) nul doute que vous serez confronté à la difficulté, aux doutes, voire à la colère ou à la peur". "Je sais pourtant que vous vous réaliserez, en hommes et femmes de caractère", conclut Didier Lallement.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020

Samedi 28 Novembre 2020 – 18 mois ferme pour avoir menacé un professeur de le faire "mourir comme Samuel Paty" :

Un jeune homme de 19 ans a été condamné à 18 mois de prison ferme pour avoir menacé un professeur de le faire "mourir comme Samuel Paty", en référence à l'enseignant décapité en octobre en région parisienne, a indiqué samedi le parquet de Nice. Jugé en comparution immédiate vendredi, le prévenu s'est défendu, selon le récit d'audience publié par le quotidien Nice-Matin, en expliquant qu'il s'agissait d'une "blague" destinée uniquement à se faire valoir auprès d'une jeune lycéenne.

Ce jeune homme, titulaire d'un bac professionnel et aujourd'hui sorti du système scolaire, avait eu vent sur un réseau social d'un incident s'étant déroulé dans l'une des classes du professeur. Ce dernier, un enseignant d'une trentaine d'années, demandait des explications à certains de ses élèves soupçonnés d'avoir triché lors d'une épreuve de bac blanc. Le prévenu avait alors réussi à se procurer l'adresse du compte privé du professeur sur un autre réseau social, de manière à pouvoir le menacer d'une mort similaire à celle de Samuel Paty, un enseignant tué par un jeune homme après avoir montré des caricatures du prophète Mahomet à ses élèves lors d'un cours sur la liberté d'expression.

"Mon client a vécu deux semaines très difficiles", explique Me Julien Darras, l'avocat de la partie civile. Cet enseignant a été obligé d'arrêter ses cours et d'enlever son nom de sa boîte aux lettres, le temps que les services de police identifient l'auteur des menaces. Le prévenu, au casier vierge, encourait jusqu'à sept ans d'emprisonnement pour apologie publique d'actes de terrorisme par un moyen électronique et menaces de mort. Il a dix jours pour faire appel de ce jugement assorti d'un mandat de dépôt immédiat.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020

Samedi 28 Novembre 2020 – Affaire Ghosn : L'ex-garde des Sceaux Rachida Dati sous le statut de témoin assisté :

L'ex-garde des Sceaux Rachida Dati a été placée dans la nuit de jeudi à vendredi sous le statut intermédiaire de témoin assisté dans l'enquête sur des prestations de conseil auprès de Carlos Ghosn, a appris l'AFP auprès du Parquet national financier (PNF), confirmant une source proche du dossier.

Convoquée jeudi en vue d'une mise en examen pour "corruption passive", "trafic d'influence passif" et "recel d'abus de pouvoir", l'ancienne ministre est finalement ressortie du bureau des juges sous le statut plus favorable de témoin assisté. "Mme Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté car elle a démontré auprès des juges d'instruction qu'elle avait travaillé comme avocate entre 2009 et 2012 pour l'alliance Renault-Nissan", a réagi auprès de l'AFP Me Olivier Pardo, un de ses avocats.

Trois juges d'instruction sont chargés depuis l'été 2019 d'une enquête sur des contrats conclus par la filiale néerlandaise de l'alliance Renault-Nissan, RNBV, avec l'actuelle maire du VIIe arrondissement de Paris et le criminologue Alain Bauer, lorsque Carlos Ghosn était encore PDG du groupe automobile.

Selon une source proche du dossier, Mme Dati, qui nie toute irrégularité, aurait touché 900.000 euros d'honoraires en tant qu'avocate entre 2010 et 2012. Alain Bauer aurait quant à lui touché un million d'euros entre 2012 et 2016 pour des activités de consultant.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020

Samedi 28 Novembre 2020 – Mélenchon réclame une "refonte" de la police et le départ du préfet Lallement :

Jean-Luc Mélenchon a réclamé samedi une "refonte" de la police et une nouvelle fois le départ du préfet de police Didier Lallement, avant de participer à une manifestation à Paris contre une mesure restreignant la possibilité de filmer les forces de l'ordre. Le débat, déjà vif, sur cette mesure contenue dans l'article 24 de la proposition de loi sur la "sécurité globale" a été attisé cette semaine par une succession d'interventions policières violentes, révélées par des vidéos, lors de l'évacuation d'un campement de migrants et d'une interpellation qui a viré au tabassage d'un producteur noir.

"Il est temps de procéder à une reprise en main générale de la police et, pour être encore plus clair, à une refonte de la police", a déclaré le chef de file des Insoumis à quelques journalistes, avant le départ du défilé parisien contre la proposition de loi sur la "Sécurité globale".

"Beaucoup de monde s'est rendu compte que quelque chose a pourri à l'intérieur de la police du fait du sentiment qui a été donné à des éléments violents, stupidement recrutés dans la police, qu'ils seraient toujours couverts", a dénoncé le député des Bouches-du-Rhône.

Il a réclamé à nouveau la démission du préfet de police de Paris Didier Lallement, qu'il accuse d'avoir réprimé violemment des manifestations de "gilets jaunes". "Il doit aller dans un organisme (…) pacifique et tranquille. Et où il n'a pas d'ordre violent à prendre", a dit Jean-Luc Mélenchon. Le député LFI Adrien Quatennens a estimé qu'il y avait "une forme de dérive autoritaire" et demandé que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin aille "vers la désescalade" en annonçant le "limogeage du préfet Lallement et le retrait de cette proposition de loi", qui est "contestée jusque dans les rangs de la majorité".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020

Samedi 28 Novembre 2020 – La France manifeste pour la défense des libertés :

Paris, Lille, Bordeaux, Nantes, Lyon, Montpellier…ils étaient des dizaines de milliers dans les rues de France à défiler samedi contre la proposition de loi de sécurité globale du gouvernement et sa mesure phare, qui prévoit de restreindre la possibilité de filmer les forces de l'ordre. Partout dans l'Hexagone, les manifestaient scandaient contre ce texte jugé attentatoire à «la liberté d'expression» et à «l'Etat de droit».

Des rassemblements ont eu lieu dans la matinée à Rennes mais aussi à Lille et Montpellier où entre 3.800 selon la préfecture et 5.000 personnes selon les organisateurs ont défilé. «Plus de flics que de médecins, sens des priorités», «Démocratie floutée», pouvait-on lire sur les pancartes brandies à Montpellier. «J'attends le retrait de la loi tout simplement», explique à l'AFP Adèle Lequertier, étudiante en sociologie de 22 ans venue avec une pancarte «Juste une mise au poing» dans le cortège montpelliérain. Pour Maud, 45 ans, qui défile à Rennes où des incidents ont éclaté en fin de manifestation, «il y a un réel déni démocratique et on ne va pas continuer comme ça. Il y a une dérive autoritaire».

Samedi dernier, la mobilisation avait rassemblé environ 22.000 personnes sur l'ensemble du territoire, selon les autorités. Depuis, la controverse autour de ce texte, vivement dénoncé par les journalistes et les défenseurs des libertés publiques, s'est encore renforcée. L'évacuation brutale d'un camp de migrants à Paris lundi soir et la révélation jeudi du passage à tabac d'un producteur de musique noir par quatre policiers ont suscité l'indignation et électrisé le débat. Des scènes filmées et visionnées des millions de fois sur les réseaux sociaux.

Dans ce contexte tendu, Emmanuel Macron est descendu vendredi dans l'arène pour dénoncer l'«agression inacceptable» du producteur Michel Zecler et des «images qui nous font honte». Il a demandé de nouveau au gouvernement de lui faire rapidement des propositions «pour lutter plus efficacement contre toutes les discriminations».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020

Samedi 28 Novembre 2020 – Micro-forêts, haies...Bordeaux lance son "plan végétalisation" :

La ville de Bordeaux, quelques jours après sa métropole, a présenté son plan de végétalisation, davantage une "stratégie" qu'un "inventaire" spectaculaire, selon le maire écologiste de Bordeaux Pierre Hurmic qui entend "changer l'image d'une ville extrêmement minérale". "Partout où on pourra planter, quitte à casser du bitume, quitte à supprimer des places de stationnement, nous le ferons en concertation avec les riverains", a affirmé à la presse M. Hurmic, résolu à "déminéraliser la ville, désartificialiser les sols" et convaincu que "cela répond à une demande des habitants, plus en avance que certains élus".

Parmi les initiatives, la création de "micro-forêts" sur des places ou placettes aujourd'hui bitumées --une première, de 240 m2, devrait voir le jour cet hiver dans un quartier sud, quatre autres dans l'année. Ces micro-forêts, très denses, empruntent à la méthode de reforestation dite "naturelle" du botaniste japonais Akira Miyawaki. Autonomes après quelques années, elles peuvent, selon le maire, "dans le cas d'une forêt de 100m2 faire baisser la température ambiante de 1 degré dans un rayon de 100 m".

Le plan "Bordeaux Grandeur Nature" prévoit aussi, dans sa "Saison 1", de tripler à 300.000 euros le budget consacré aux plantations (1.600 sur 2020-21), dont une centaine d'arbres "nourriciers" (fruitiers), d'associer étroitement les habitants via des "permis de végétaliser" l'espace public. Assumant l'absence d'annonce à grande échelle, M. Hurmic a assuré ne pas vouloir "un inventaire: tant d'arbres ici, tant d'arbres là", mais une "stratégie globale", dont "l'engagement" est qu'en fin de mandat, "pas un Bordelais ne soit à plus de 10 minutes à pied d'un espace vert de proximité". Il a souligné que le plan végétalisation est associé à celui de la métropole de Bordeaux, aux "problématiques différentes", s'agissant d'un ensemble de 28 communes et près de 800.000 habitants.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1646) : 28 NOVEMBRE 2020

Samedi 28 Novembre 2020 – Les commerces "non essentiels" rouvrent enfin :

Les clients seront-ils au rendez-vous ?  Partout en France, magasins de jouets, de prêt-à-porter ou de maroquinerie, libraires ou coiffeurs ont rouvert samedi, soulagés, et le gouvernement a décidé d'accroître les aides pour les entreprises contraintes de rester fermées. Aux Galeries Lafayette à Paris, les portes se sont ouvertes à 10H tapantes, une rangée de salariés applaudissant les premiers clients, sous les caméras de nombreux journalistes. Parmi les clients, Alexandre est venu avec son fils pour une animation de Noël. "En se baladant avec un enfant dans le magasin, il y a de fortes chances qu'on achète quelque chose", explique ce Parisien.

Dans le centre-ville de Bordeaux, la foule a retrouvé le chemin de la rue Sainte-Catherine, considérée comme la plus longue rue commerçante piétonne d’Europe. Des files d’attente se sont formées devant des grandes enseignes dès l’ouverture. La longue ligne blanche peinte au sol pour séparer les flux de circulation n’était que peu respectée par les badauds, dont beaucoup de familles avec enfants et poussettes.

Des grands magasins aux petites librairies ou au géant suédois Ikea, c'était l'effervescence pour ceux autorisés à rouvrir dans le cadre de l'allègement du confinement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens