Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2020 5 20 /11 /novembre /2020 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020

Jeudi 19 Novembre 2020 – point sur le Coronavirus le 18 Novembre au soir :

Plus de 400 malades du Covid-19 sont décédés dans les dernières 24 heures, mais le nombre de patients en réanimation diminue légèrement pour le 2e jour consécutif, d'après les statistiques officielles publiées mercredi. Les données de l'agence sanitaire Santé publique France font état de 427 morts recensées ces dernières 24h dans les hôpitaux, portant le bilan total des décès liés au coronavirus à 46.700 depuis le début de l'épidémie en France.

Cependant, la pression s'allège un peu sur les services de réanimation, même s'ils restent soumis à une forte tension: 4.759 patients du Covid-19 sont en réanimation, dont 361 nouvelles admissions en 24H. Cela fait deux jours de suite que les patients du Covid en réanimation diminuent modestement: ils étaient 4.838 mardi et 4.919 lundi.

Par ailleurs on comptait mercredi 32.811 personnes porteuses du Covid-19 hospitalisées (quelle que soit la gravité de leur état), contre un record de 33.500 la veille, un niveau qui n'avait pas été atteint lors de la première vague au printemps.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020

Jeudi 19 Novembre 2020 – Gabriel Attal prévient : La France est encore "loin du déconfinement" :

 La France est encore "loin du déconfinement", a averti mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, en évoquant une "adaptation du confinement" au 1er décembre plutôt qu'un desserrement, face à l'épidémie de Covid-19.

"Nous ne sommes pas du tout au déconfinement, on en est même loin. On parle d'une adaptation éventuelle du confinement à partir du 1er décembre si la situation sanitaire nous le permet", a affirmé Gabriel Attal, soulignant la "tension extrême dans les hôpitaux" lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

Appelant à "ne pas donner le sentiment que la crise est derrière nous", il a souligné que "nous sommes encore très loin d'avoir gagné la guerre face au virus", et que "nous devons vivre avec les contraintes nécessaires à sa maîtrise pendant encore un certain temps". "Le président l'a rappelé: relâcher nos efforts maintenant, c'est prendre le risque de les avoir faits pour rien", a-t-il ajouté, alors que "de premiers résultats et de premières lueurs d'espoir", "fruits de la mobilisation des Français", "sont visibles".

Il a rappelé qu'Emmanuel Macron s'est engagé à ce qu'un point sur l'évolution de l'épidémie et du confinement soit fait "tous les 15 jours". "Il y aura encore des étapes, le confinement se poursuivra à partir du 1er décembre y compris s'il doit être adapté", a-t-il dit.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020

Jeudi 19 Novembre 2020 – Les Etats-Unis autorisent à nouveau le Boeing 737 MAX à voler :

Boeing va pouvoir commencer à tourner la page de la crise du 737 MAX, les Etats-Unis ayant autorisé mercredi l'appareil à voler de nouveau, près de deux ans après son immobilisation au sol à la suite de deux accidents ayant fait 346 morts en l'espace de cinq mois.

Plusieurs modifications devront être effectuées sur les appareils avant qu'ils ne puissent être remis en service. L'Agence fédérale de l'aviation américaine (FAA), le régulateur aérien aux Etats-Unis, précise par ailleurs dans un communiqué mercredi qu'elle doit encore approuver la formation nécessaire pour les pilotes avant tout vol du Boeing 737 MAX dans le ciel américain.

"Le chemin qui nous a conduit à cette décision a été long et exténuant", a souligné le directeur de la FAA, Steve Dickson, dans une vidéo accompagnant sa décision. "Mais nous avions dit dès le début que nous prendrions le temps nécessaire pour bien faire les choses. Nous n'avons jamais été guidé par le temps, nous avons suivi un processus méthodique et délibéré".

Les compagnies aériennes devront également procéder à des travaux de maintenance sur les avions cantonnés au tarmac des aéroports depuis mars 2019. Les avions stockés chez Boeing devront eux être examinés par un inspecteur de la FAA avant d'être envoyés chez les clients. La compagnie American Airlines a néanmoins déjà prévu un vol fin décembre, sur une liaison entre Miami et New York.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020

Jeudi 19 Novembre 2020 – Manifestation à Berlin :

Canons à eau et gaz lacrymogènes: une manifestation d'opposants aux mesures restrictives imposées par la pandémie a été stoppée par la police dans le centre de Berlin.

Ce rassemblement est intervenu alors que les deux chambres du parlement (Bundestag et Bundesrat) ont adopté une réforme qui inscrit dans la loi nationale une batterie de mesures pour lutter contre la propagation du virus, comme le respect de la distanciation sociale ou le port du masque.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020

Jeudi 19 Novembre 2020 – Bolsonaro-Poutine, l'improbable "bromance" sur fond de virilité affirmée :

Le président russe Vladimir Poutine a estimé que Jair Bolsonaro était un "exemple" pour sa gestion de la pandémie de coronavirus, pourtant jugée chaotique, voire irresponsable, par de nombreux épidémiologistes. Il a même vanté "les meilleures qualités masculines" de son homologue brésilien.

Dans son discours mardi lors d'un sommet en ligne des pays du Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), le président russe a estimé que Bolsonaro était un "exemple" pour sa gestion de la pandémie de coronavirus, pourtant jugée chaotique, voire irresponsable, par de nombreux épidémiologistes. "Vous avez vous-même subi cette infection personnellement et vous avez passé cette épreuve avec grand courage", a déclaré M. Poutine, une allusion au fait que son homologue brésilien avait été contaminé par le coronavirus en juillet.

"Vous avez démontré les meilleures qualités masculines, comme le courage et la volonté, pour faire face à tous les défis avec le plus grand respect pour la volonté de votre peuple et les intérêts de votre pays", a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020

Jeudi 19 Novembre 2020 – Destination "Avatar" dans l'ascenseur extérieur le plus élevé du monde :

Dans le parc forestier de Zhangjiajie (centre de la Chine), l'ascenseur extérieur le plus élevé du monde (326 mètres) propose une vue ébouriffante sur les paysages ayant inspiré le film de James Cameron. Glissant sur une structure métallique arrimée à la falaise, les trois cabines panoramiques aux vitres transparentes emmènent les touristes dans un voyage de 88 secondes, effectué à une vitesse maximale de plus de 5 mètres par seconde.

Ouvert au public en 2002, l'ascenseur Bailong «Cent dragons»), situé dans la province montagneuse du Hunan, est reconnu depuis 2015 par le Livre Guinness des records comme «l'ascenseur extérieur le plus élevé du monde». «Il est super rapide», s'enthousiasme Jin Shihao, un senior tout juste sorti de l'habitacle, qui assure «n'avoir pas eu peur» lors de l'impressionnant trajet payé 125 yuans aller-retour (16 euros). «Une des principales raisons pour lesquelles on est venu, c'est que le site a inspiré "Avatar". Le film nous a vraiment marqués. Et c'est vrai que c'est magnifique», déclare Qiao Ke, touriste de 45 ans venu en famille.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020

Jeudi 19 Novembre 2020 – Le Japon en "alerte maximale" :

Le Japon est en "alerte maximale" après avoir recensé un nombre record d'infections quotidiennes au coronavirus, a déclaré jeudi le Premier ministre Yoshihide Suga, sans toutefois prévoir de nouvelles mesures de restrictions dans l'immédiat. Plus de 2.000 nouveaux cas positifs au Covid-19 ont été enregistrés mercredi dans le pays, un record national. Tokyo a par ailleurs dépassé jeudi la barre des 500 nouveaux cas quotidiens, selon les médias locaux, un deuxième record d'affilée pour la capitale du pays après 493 cas détectés la veille. Bien que relativement faibles comparés à d'autres pays, ces chiffres montrent une recrudescence brutale de la pandémie dans l'archipel nippon, où les tests ne sont pas pratiqués à grande échelle. "Je considère que nous sommes à présent en situation d'alerte maximale", a déclaré le Premier ministre à la presse. "Je demande au peuple japonais de prendre systématiquement des mesures comme le port du masque", a ajouté M. Suga, en jugeant souhaitable d'y recourir même lors des conversations au restaurant.

Selon la chaîne de télévision publique NHK, M. Suga a convoqué des réunions d'experts jeudi et vendredi pour se pencher sur le nombre croissant d'infections avant que le gouvernement n'envisage de mesures supplémentaires. Le Premier ministre a déclaré qu'il soutiendrait les préfectures qui appelleraient les commerces à fermer plus tôt, et que des restrictions comme limiter les tablées à quatre personnes dans les restaurants devraient être envisagées.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020

Jeudi 19 Novembre 2020 – Repousser le "Black Friday" ?

 Bruno Le Maire est pour, le patron du Medef contre : A une semaine de la gigantesque opération de promotion, qui se déroule chaque année fin novembre, et alors que les magasins dits «non-essentiels» sont actuellement fermés, Bruno Le Maire a proposé mercredi de repousser le «Black Friday». Une proposition qui n’est «pas raisonnable» aux yeux du président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux.

Le «Black Friday» est en train de devenir un casse-tête pour le gouvernement. En début de semaine, représentants des commerçants et responsables politiques avançaient l’idée d’une réouverture des commerces dits «non-essentiels», fermés pour cause de reconfinement, de pouvoir ouvrir le 27 novembre, date du début de la gigantesque opération de promotions qui s'étale sur 3 jours.

Mercredi, le ministre de l’Economie a avancé une autre proposition. Bruno Le Maire a demandé aux distributeurs de décaler cette opération promotionnelle. «Est-ce que vraiment, vendredi prochain, c'est la bonne date pour organiser un Black Friday ? Ma réponse est non», a-t-il affirmé lors de la séance de questions au gouvernement au Sénat, demandant aux acteurs de la grande distribution et du commerce en ligne d'«examiner toutes les possibilités de décaler cette opération qui n'a pas de sens dans les circonstances actuelles». Contrairement aux dates des soldes, le gouvernement n'a toutefois pas la main sur la tenue des opérations promotionnelles d'initiative privée comme le «Black Friday».

La proposition de Bruno Le Maire n’est «pas raisonnable» aux yeux du président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux. «Tout est imaginable, mais pas huit jours avant. Il y a des supermarchés qui ont préparé leur catalogue. (...) On parle beaucoup d'Amazon (...) mais il y a plein de commerçants français qui ont préparé leurs promotions», a-t-il affirmé dans la matinale de RTL. «Et il ne faut pas que ce soit un prétexte pour nous dire, on repousse le "Black Friday" donc vous n'ouvrez pas le 27, ce qui est peut-être ce qui peut se dessiner derrière», s'est-il inquiété. Mercredi, Bercy avait assuré dans la foulée de la demande de Bruno Le Maire qu’elle ne préjugeait en rien de la décision sur la date de réouverture des commerces.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020

Jeudi 19 Novembre 2020 – Commerces : le marasme redouté de Noël :

Sous la coupole Art nouveau, symbole des Galeries Lafayette Haussmann, le sapin de 18 mètres est prêt. Ne manquent plus que les clients. Philippe Houzé, le président du directoire du groupe, fait les comptes: «Nous déplorons 90 jours de fermeture cette année. Ce stop-and-go est difficile à gérer. Notre perte de chiffre d’affaires annuel sera largement au-delà du milliard d’euros estimé jusqu’alors.» Même si juillet et août avec les nombreux touristes étrangers devancent désormais décembre dans le trio des meilleurs mois de l’année, un samedi avant Noël, le grand magasin parisien peut accueillir jusqu’à 80 000 personnes.

En renforçant les aides aux entreprises, mais en renvoyant au 1er décembre une éventuelle réouverture des commerces «non essentiels », le Premier ministre a douché les espoirs. Certains professionnels, appuyés par nombre d’élus, y compris dans la majorité, militent encore pour obtenir le 27 novembre afin de récupérer un week-end supplémentaire et de prendre part au Black Friday. Ils espèrent ainsi ne pas laisser la voie libre au géant du commerce en ligne Amazon. Ils ne devraient connaître la décision du gouvernement à ce sujet que la semaine prochaine, qui sera prise en fonction de l’évolution de la pandémie. Auditionné à l'Assemblée nationale mardi 17 novembre, Jean Castex a indiqué : « Il faut que les taux d'incidence continuent d'être orientés à la baisse, que les services de réanimation soient moins saturés ». Quant à Emmanuel Macron, il a reporté le déplacement qu’il avait prévu à Angers le 19 novembre où il devait notamment participer à une table-ronde avec une vingtaine de commerçants à la Chambre de commerce et de l’Industrie, selon Ouest-France.

Dans cette période cruciale, chaque semaine perdue se paie cash. Ainsi les mois de novembre et de décembre représentent-ils la totalité des ventes annuelles de sapins, les trois quarts du foie gras, les deux tiers des huîtres, la moitié des jouets et du champagne, un tiers des produits de beauté, un quart des bijoux… Sans compter les objets achetés sur les marchés de Noël aujourd’hui annulés, les vêtements, livres et autres cadeaux offerts le 25 décembre.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020

Jeudi 19 Novembre 2020 – François Hollande, donneur de leçons :

Omniprésent dans les médias ces dernières semaines, l’ex-chef de l’Etat entame une tournée des écoles pour parler démocratie et laïcité. Il appelle la gauche à reconstituer ses forces.

Difficile d’échapper à François Hollande depuis la rentrée: l’ex-chef de l’Etat a participé à treize émissions de radio ou de télévision. Et il ne devrait pas ralentir le rythme. «C’est le rôle d’un ancien président de la République, s’il est invité, de montrer que la politique est accessible et de parler aux jeunes…» glisse-t-il après une rencontre d’une heure et demie avec 70 élèves de première au lycée Lakanal, à Sceaux.

«Accessible», le mot est faible pour cet amoureux des médias, dont l’entourage tente sans grand succès de promouvoir la «parole rare». Invité par des enseignants, il s’est lancé, en plein confinement, dans une tournée des collèges et lycées. L’occasion, alors que les librairies sont fermées, de présenter son deuxième ouvrage destiné aux enfants, «Leur Etat» (éd. Glénat jeunesse), qui explique le fonctionnement de « cet ensemble de moyens mis à la disposition de tous pour nous permettre de vivre ensemble». «Comme chef d’Etat, j’ai eu la responsabilité de prendre des décisions, mais l’Etat n’appartient pas au président. Il existait avant lui et demeurera après lui», écrit-il dans son avant-propos. En Bretagne cette semaine, il sera la suivante dans le Val-d’Oise, à Sarcelles puis à Saint-Ouen-l’Aumône, avant Saint-Etienne.

Cinq ans après les attentats de novembre 2015, François Hollande veut rappeler à quel point «la démocratie est fragile et vulnérable ». Aux lycéens de Sceaux, il parle aussi laïcité, terrorisme et politique internationale. Interrogé sur la gestion par le gouvernement de la situation sanitaire, il revendique sa «neutralité» mais avertit: «Quand il y a une crise, ce sont les plus fragiles, les plus précaires qui la paient.» «Le risque est aussi politique, ajoute-t-il, se projetant dans la future présidentielle. Est-ce qu’on va mettre la démocratie en suspens? Dans les prochaines années, vous aurez une responsabilité particulière. Vous serez dans un pays qui va souffrir et attendre des réponses fortes. On voit bien comment les populistes peuvent utiliser la peur et l’inquiétude…»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020

Jeudi 19 Novembre 2020 – Rendez-vous, jauges strictes, ouverture le dimanche... les pistes pour la réouverture des commerces :

Il y a le casse-tête de la date de réouverture, puis celui des nouvelles mesures sanitaires à mettre en place pour cette sortie progressive de confinement. Alors que la réouverture des commerces dit «non essentiels» est envisagée par le gouvernement - si la situation sanitaire le permettait, a précisé Jean Castex - un «protocole sanitaire renforcé» est en cours de négociations avec les professionnels.

En plus du protocole existant et mis en place depuis le déconfinement au printemps – gel hydroalcoolique à disposition, port du masque obligatoire, jauge fixant un nombre maximal de clients, distanciation physique et sens de circulation - plusieurs autres mesures se dessinent :

Plage horaire élargie et ouverture le dimanche

L’idée est d'étaler les horaires d’ouverture pour étaler les allers et venues des clients. Ces extensions d'horaires ont «une limite», a toutefois souligné le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux, jeudi matin sur RTL, prenant l’exemple d’une commerce qui ouvrirait à 6 heures et qui trouverait peu de clients. De son coté, il a avancé qu'on pouvait réfléchir à ouvrir des dimanches supplémentaires en janvier. Les professionnels ont eux demandé à rouvrir un week-end plus tôt qu'attendu, dès le 27 novembre - le gouvernement devrait trancher en la matière la semaine prochaine. Le 27 novembre marque aussi le Black Friday, une session de promotions qui s’étale sur trois jours, organisée chaque année à un mois de Noel. Ces aménagements sont «la meilleure réponse pour lisser la fréquentation dans les magasins à l'occasion des achats de Noël», selon la fédération du commerce spécialisée Procos et l'Alliance du commerce. «La possibilité d'ouverture les dimanches de décembre et janvier et l'élargissement des horaires doivent également permettre de répondre à l'enjeu sanitaire», ont-elles détaillé dans un communiqué commun, cité par l’AFP.

Des rendez-vous pour faire ses achats

Prendre rendez-vous avec son commerçant. Lors de ce confinement, les opticiens, par exemple, ont appliqué cette mesure. Mais cette mise en place des rendez-vous en magasin ne fait pas l'unanimité. «Cela fonctionne bien dans l'optique ou le soin, mais cela ne peut pas fonctionner pour une période comme Noël, dans la plupart des grands commerces», juge, auprès de l’AFP, Emmanuel Le Roch, délégué général de Procos. «Ça ne devait pas être une obligation», plaide-t-il, car «cela limiterait en gros le chiffre d'affaires à 30% de ce qu'on ferait habituellement, sachant qu'on ne fera pas 100% du chiffre de l'an dernier cette année».

Une jauge plus stricte

Durcir les jauges de clients autorisés en même temps dans les magasins est la bonne solution aux yeux de Geoffroy Roux de Bézieux. «Il est question de passer d'une personne pour 4 mètres carrés à une pour 8 mètres carrés de surface de vente», expliquait lundi à l'AFP Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD). Ce serait «une catastrophe», estimait toutefois mercredi, sous couvert d'anonymat, un patron de grande surface alimentaire dans le magazine spécialisé LSA. «Je ne vois pas comment je vais faire pour les veilles de fêtes avec des journées à plusieurs milliers de clients», expliquait-il. «J'avais prévu une baisse de chiffre d'affaires de 10% en décembre, ce sera beaucoup plus si cette nouvelle jauge passe»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1637) : 19 NOVEMBRE 2020

Jeudi 19 Novembre 2020 – Los Angeles s'allie à Google pour lutter contre la chaleur :

Los Angeles et le géant technologique Google ont annoncé mercredi avoir conclu un partenariat pour cartographier la densité de la végétation dans la ville et identifier ainsi les quartiers qui ont besoin de planter des arbres pour lutter contre la chaleur, parfois extrême dans la mégalopole californienne. «C'est un nouvel outil puissant et nous sommes la première ville dans le pays à faire ça», s'est félicité le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, en présentant le programme «Tree Canopy Lab».

L'outil développé par Google «nous permet d'évaluer rapidement les zones de notre ville ayant la plus grande densité de population, le moins d'arbres et les températures les plus élevées», a résumé l'élu. L'enjeu est de taille pour cette ville de 4 millions d'habitants, qui s'étend sur plus de 1.300 km2, entre la mer et des vallées au climat quasi-désertique. Dans la vallée de San Fernando, les températures moyennes en juillet et août oscillent actuellement autour de 33°C et des projections estiment que d'ici vingt à trente ans, elles seront d'au moins 35°C pendant 120 jours par an sous l'effet du changement climatique.

La couverture végétale, en particulier la canopée des arbres, joue un rôle important pour conserver la fraîcheur au niveau du sol dans les villes. La concentration de rues goudronnées et de bâtiments peut créer des «îlots de chaleur» aux conséquences sanitaires et environnementales parfois graves, surtout combinées avec les effets de la pollution atmosphérique, une constante à Los Angeles. Tree Canopy Lab a déjà permis de mettre en lumière le fait que plus de la moitié des habitants de Los Angeles vivent dans des zones où la canopée représente moins de 10% de la surface, et que 44% d'entre eux sont exposés à des risques de chaleur extrême, relève Google.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens