Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2020 7 15 /11 /novembre /2020 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020

Samedi 14 Novembre 2020 – point sur le Coronavirus le 13 Novembre au soir :

Le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation se stabilise, légèrement en dessous de 4.900, selon les chiffres publiés par Santé publique France vendredi, qui font état de 467 morts à l'hôpital en 24 heures.

Le nombre de morts en France atteint un total de 43.892 depuis le début de la pandémie. Depuis le début de la semaine, le nombre quotidien de décès en hôpital oscille entre un peu plus de 300 et un peu moins de 500 --472 mardi, 329 mercredi--.

Selon les autorités sanitaires, la France compte 4.887 patients dans un état grave (en réa ou en soins intensifs), contre 4.884 la veille. 473 personnes sont entrées en réanimation ces dernières 24 heures (et presque autant en sont donc sorties).

La capacité est de 7.700 lits en réa et soins intensifs, avec la possibilité de monter jusqu'à 10.400 lits.

Le nombre de personnes hospitalisées est lui aussi à peu près stable, à 32.676, contre 32.654 la veille. Sur les dernières 24 heures, les hôpitaux ont accueilli 2.841 nouveaux patients, tandis que presque autant ont quitté l'hôpital.

Le nombre des hospitalisations a dépassé cette semaine le pic atteint lors de la première vague, au printemps, qui était de 32.292 patients le 14 avril. Quant au nombre de cas positifs, il a grimpé à un total de 1.922.504, soit 23.794 de plus en 24 heures.

Le taux de positivité a baissé à 17,7%, soit un point de pourcentage de moins que la veille. Il dépassait 20% début novembre.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020

Samedi 14 Novembre 2020 – Mélenchon sur les policiers : "Si le métier paraît trop dur, il faut en faire un autre" :

Invité jeudi soir de «Face à BFM», Jean-Luc Mélenchon a été interrogé sur les violences policières et le sujet qui fait débat en ce moment : celui du floutage des visages des forces de l'ordre lorsqu'elles sont filmées ou photographiées en intervention. Le leader de la France Insoumise, qui a obtenu jeudi les 150 000 parrainages qu’il estime nécessaire pour candidater à la présidentielle 2022, est contre.

«Un policier qui personnellement est reconnu sur un réseau social, harcelé avec sa famille, quand il rentre chez lui le soir parce qu’il a été vu sur Twitter. N’est-ce-pas normal que l’Etat s’en soucie et dise : non, il ne faut pas qu’on puisse le voir», demande la journaliste Ruth Elkrief. «C'est très difficile d'exercer un métier dans lequel l'État vous délègue une fonction de violence et d'autorité», commence le député. «La même question se pose pour les militaires. Si le métier paraît trop dur, il faut en faire un autre. Mais le métier de policier comporte en effet le risque que vous évoquez».

Une sortie qui a fait réagir l’ancien ministre de l’Intérieur, qui a tweeté pendant l’émission. «Quand les haines de Jean-Luc Mélenchon lui ôtent toute part d’humanité», écrit Christophe Castaner publiant l’extrait de l’intervention du leader de la France Insoumise.

En fin d’émission, le tweet de l’ex-patron de Beauvau est évoqué en plateau. «Monsieur Castaner, que nous appelons tous l'éborgneur, n'est pas l’homme qui peut parler d'humanité », a rétorqué Jean-Luc Mélecnhon. «C'est sous son autorité que 32 personnes ont été éborgnées, que 5 personnes ont perdu une main, que des milliers de gens ont été arrêtés et font de la prison ferme», a-t-il fait valoir. «Il faudrait peut-être se rappeler tout ça». «Les policiers font un métier. Il est difficile, d'autres métiers sont difficiles. Il y a 565 morts par an au travail. Faudrait peut être aussi y penser à ça», argumente encore le candidat à la présidentielle

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020

Samedi 14 Novembre 2020 – L'influent conseiller de Boris Johnson, Dominic Cummings, va quitter Downing Street :

La fin d'un conseiller controversé. Dominic Cummings quittera, d'ici à Noël, son poste de conseiller spécial du Premier ministre. Il a confirmé que sa «position n'a pas changé» depuis janvier dernier, lorsqu'il écrivait dans une publication de blog vouloir se rendre «largement inutile» d'ici à fin 2020. Vendredi, il a quitté le 10 Downing Street un carton entre les mains, interprété comme un signe de son départ prochain.

L'annonce a déjà eu une conséquence : le cours de la livre sterling est reparti à la hausse, les marchés estimant certainement que son départ aura une conséquence sur les négociations post-Brexit, alors que la date fatidique du 31 décembre, la fin de la période de transition, approche. Dominic Cummings avait été l'architecte de la campagne en faveur du Brexit, fervent défenseur d'une rupture nette entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Mais l'absence d'accord entre le pays et les 27 signifierait un retour des droits de douane et des quotas, à un moment où toutes les économies ont été fragilisées par la pandémie de Covid-19.

Omniprésent, il s'était attiré de nombreuses inimitiés au sein du parti conservateur. «Aucun Premier ministre ne peut se permettre d'avoir un seul conseiller [...] qui domine les communications de son gouvernement», a déclaré Bernard Jenkin, député conservateur interrogé par la BBC, estimant que le départ prochain de Dominic Cummings permettra de rétablir «le respect, l'intégrité et la confiance» qui «faisaient défaut ces derniers mois». Il aura eu «l'une des influences les plus néfastes de l'histoire moderne sur le gouvernement britannique», a de son côté écrit le travailliste David Lammy, fustigeant une culture d'«intimidation, de tromperie, d'hypocrisie et d'orgueil démesuré».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020

Samedi 14 Novembre 2020 – Election présidentielle : 306 grands électeurs pour Joe Biden :

Joe Biden a renforcé sa victoire à la présidentielle américaine en s'adjugeant au final, une fois tous les Etats attribués, 306 grands électeurs contre 232 pour Donald Trump. Le dépouillement était toujours encore en cours, 10 jours après le scrutin, dans quelques Etats-clés en raison d'un recours massif cette année au vote par correspondance, pandémie oblige.

Les grands médias américains ont finalement pu déclarer vendredi le vainqueur dans les deux derniers Etats qui étaient toujours en suspens: la Géorgie pour Joe Biden et la Caroline du Nord pour Donald Trump. Ces annonces ne changent pas l'issue du scrutin, puisque Joe Biden avait déjà engrangé les 270 grands électeurs nécessaires (sur 538) pour accéder à la Maison Blanche.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020

Samedi 14 Novembre 2020 – Marseille : la maire fantôme et son omniprésent premier adjoint :

Michèle Rubirola, élue en juillet, et son adjoint Benoît Payan forment un attelage étonnant où chacun préférerait être à la place de l’autre. Dans la cité phocéenne, beaucoup se demandent combien de temps cela tiendra.

Ce jeudi 5 novembre, deux ans jour pour jour après le drame de la rue d’Aubagne, un hommage est rendu aux huit personnes tuées dans l’effondrement de deux immeubles. Le moment est attendu. La nouvelle équipe municipale a promis de faire bouger les choses sur le terrain du logement. Mais ce jour-là, Michèle Rubirola n’est pas là. Cas contact, elle est à l’isolement, chez elle. «Ce n’est pas en quatre mois qu’on peut lutter contre vingt-quatre ans d’habitat indigne », explique-t-elle au téléphone sur les ondes de France Bleu Provence. Sur place, son premier adjoint, Benoît Payan, la représente. Empruntant un habit qu’il rêve d’endosser.

Ils fonctionnent en duo là où, pendant vingt-cinq ans, Jean-Claude Gaudin a régné en maître. Michèle Rubirola, 64 ans, médecin dans les quartiers nord pour l’Assurance maladie, a été élue maire en juillet. «Parce qu’il fallait une tête de liste», répète depuis cette féministe, antimilitariste, qui a rejoint les Verts en 2002. «Ça lui est tombé dessus, mais elle en a les capacités », analyse Jean-Luc Bennahmias, ex-élu écolo passé un temps par le MoDem, fin connaisseur de la politique locale. Le socialiste et ambitieux Payan s’est effacé au profit de sa binôme pour permettre la victoire de la gauche à Marseille. Ces deux-là se sont trouvés il y a cinq ans déjà, pour les départementales. « On a inventé quelque chose en 2015 », se souvient Benoît Payan. Tout le monde leur prédit l’échec, prétendant que l’écologie n’est pas soluble dans le social et inversement. Au second tour, ils emportent le canton de Marseille face au Rassemblement national avec 67% des suffrages. «Aux municipales, on nous a expliqué qu’on était des rigolos, dit-il avec un sourire. Et pourtant, on l’a fait! »

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020

Samedi 14 Novembre 2020 – Covid-19 : plus de 130 membres du Secret Service à l'isolement après les meetings de Trump :

Les nombreuses contaminations à la Maison-Blanche se poursuivent. Selon le «Washington Post», plus de 130 membres du Secret Service, chargés d'assurer la sécurité du président américain et de son entourage, ont récemment reçu l'ordre de se placer à l'isolement car ils ont été diagnostiqués positifs au Covid-19 ou qu'ils ont été considérés cas contact de collègues contaminés. Une des raisons d'une telle propagation du virus parmi ces officiers : les très nombreux déplacements de Donald Trump durant les dernières semaines de campagne. Le président sortant a parfois tenu jusqu'à cinq meetings en une journée, multipliant les voyages à bord d'Air Force One dans des États-clés pour l'élection -et donc mobilisant à chaque fois plusieurs dizaines de membres du Secret Service au sein de ces rassemblements organisés dans des hangars aéroportuaires, sans respect de distanciation physique parmi les spectateurs ni d'obligation de port du masque.

Plusieurs vagues de contaminations ont touché la Maison-Blanche, où le respect des consignes sanitaires a été léger : début octobre, Donald Trump et son épouse Melania Trump ont eux-mêmes été diagnostiqués positifs, comme la porte-parole de l'administration Trump Kayleigh McEnany, plusieurs conseillers ou proches de Donald Trump dont Hope Hicks, Stephen Miller et Kellyanne Conway, et même le directeur de la campagne Bill Stepien. En outre, les deux sénateurs républicains Mike Lee (Utah) et Thom Tillis (Caroline du Nord) ont annoncé leur contamination, quelques jours après avoir assisté à la cérémonie officialisant la nomination d'Amy Coney Barrett à la Cour suprême, qui s'était tenue en intérieur et en extérieur, mais sans distanciation physique ni masques parmi les invités.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020

Samedi 14 Novembre 2020 – Naples et sa région "à genoux" :

Hôpitaux débordés, patients traités dans leur voiture ou agonisant dans les ambulances: Naples et sa région, la Campanie, sont durement frappées par la nouvelle vague de Covid-19.

"La Campanie est à genoux", s'est alarmé le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, originaire de la région. Les images amateur montrant le corps d'un octogénaire retrouvé mort dans les toilettes de l'hôpital Cardarelli de Naples avaient fait le tour des médias et des réseaux sociaux.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020

Samedi 14 Novembre 2020 – Malgré la hausse des contaminations au Covid-19, Donald Trump refuse tout confinement :

Donald Trump a organisé une conférence de presse vendredi à la Maison-Blanche, pour évoquer la pandémie de Covid-19.

Depuis des mois, Donald Trump martèle qu'un vaccin contre le Covid-19 est imminent. Les nouvelles encourageantes de Pfizer et BioNTech lui ont redonné l'espoir mais la situation ne s'arrange pas aux États-Unis : près de 1600 décès ont été enregistrés vendredi, portant le bilan à 244 200 morts depuis le début de pandémie de Covid-19. Plus de 10,7 millions de contaminations ont été décomptées.

Alors que New York s'apprête à refermer ses écoles pour endiguer la propagation du virus, Donald Trump a rassemblé vendredi les journalistes à la Maison-Blanche pour évoquer la situation. «Quoi qu'il se passe à l'avenir [...] cette administration n'imposera pas de confinement», a-t-il martelé, fidèle à la stratégie adoptée dès le début de l'année, confiant aux gouverneurs la responsabilité d'une telle décision. Il n'a répondu à aucune question, évitant ainsi de se prononcer sur Joe Biden, qui a remporté l'élection en Géorgie vendredi, creusant son avance sur le président sortant (306 grands électeurs contre 232).

Comme à son habitude, Donald Trump ne portait pas de masque lors de cette conférence organisée dans le Rose Garden, face à des journalistes masqués assis sur des chaises espacées. Peu avant l'événement, le «Washington Post» révélait que plus de 130 membres du Secret Service avaient été placés à l'isolement après avoir été contaminés au Covid-19 ou considérés cas contact de collègues atteints. La multiplication des déplacements de Donald Trump pour donner des meetings à travers le pays dans les dernières semaines de campagne pourrait avoir été un facteur de contamination.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020

Samedi 14 Novembre 2020 – Financement libyen : pour Nicolas Sarkozy, "le dossier n’est truffé que de faux documents" :

Nicolas Sarkozy passe à l’offensive. Après le retrait par Ziad Takieddine de ses accusations dans le cadre de l'enquête sur des soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle 2007 - un scoop révélé par Paris Match -, l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy a répondu aux questions de Ruth Elfrief sur BFMTV. Pour l’ancien chef de l’Etat, mis en examen dans ce dossier depuis mars 2018 pour «recel de détournement de fonds publics», «corruption passive» et «financement illégal de campagne électorale» et depuis mi-octobre pour «association de malfaiteurs», «le dossier n’est truffé que de faux documents», a-t-il déclaré. «Il n’y a pas l’ombre d’un seul virement, pas l'ombre d'un versement.» «Je suis partagé entre la colère froide (...) et la stupéfaction», a martelé Nicolas Sarkozy, qui a soutenu espérer qu’on aille «au bout de l’enquête».

«Ma campagne a été laserisée comme aucune autre sous la Vè République», a-t-il expliqué. «Ce n’est pas à moi de prouver mon innocence mais à l’accusation de prouver ma culpabilité». «J’ai honte pour ceux qui emploient l’expression association de malfaiteurs». «C'est grave, pas simplement pour moi (...) mais pour la France, qui donne le sentiment que son ancien chef de l'Etat pouvait être un corrompu, c'est une ignominie», a-t-il ajouté. «Est-ce que c'est normal qu'un ancien président de la République soit trainé dans la boue comme je le suis depuis huit ans, sur les seules déclarations d'un individu qui a menti?» s'est également emporté Nicolas Sarkozy. «Je ne suis pas un pourri, et ce qui m'est infligé est un scandale qui finira dans les annales», a-t-il conclu.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020

Samedi 14 Novembre 2020 – Le dessinateur Piem est mort le jour de son 97e anniversaire :

Le dessinateur humoristique Piem, qui croquait avec malice l'actualité dans l'émission des années 70 "Le Petit rapporteur", est décédé jeudi, jour de son 97e anniversaire, a annoncé son fils aîné à l'AFP.

"Dessinateur de presse, humaniste", Piem, de son vrai nom Pierre Georges Marie de Barrigue de Montvallon, avait aussi "collaboré pendant 36 ans au Figaro, puis à la Croix", a rappelé sa famille dans un communiqué. "Il est malin, il a décidé de partir le jour de son anniversaire, c'était quelqu'un d'étonnant, notre père" a déclaré à l'AFP le dessinateur Barrigue, le premier de ses sept enfants.

"Beaucoup de tristesse", a réagi sur Twitter Jean-Luc Roméro-Michel, le président de l'Association pour le droit à mourir dans la dignité (ADMD) dont Piem "fut un militant". "Il est dans mon coeur", a-t-il ajouté.

"Espiègle et généreux, il était d'une grande sensibilité", a déclaré dans un communiqué le maire LR de Saint-Etienne Gaël Perdriau au sujet d'un "des plus fidèles participants" de la fête du livre stéphanoise.

"Ce qui a marqué ma carrière c'est le Petit Rapporteur, la télévision, le fait d'entrer chez les gens", racontait le dessinateur.

Né le 12 novembre 1923 à Saint-Etienne, et bien qu'issu d'une famille ayant appartenu à la noblesse de robe d'Aix-en-Provence, cet artiste-peintre affichait clairement ses idées de gauche. "Je n'ai jamais cessé d'être le vilain petit canard de la famille. Tous mes frères étaient bruns, moi j'étais roux", plaisantait souvent ce fumeur de pipe invétéré, troisième d'une fratrie de cinq enfants.

Diplômé de l'Ecole nationale des Beaux-Arts, il aimait à décliner en riant son nom d'artiste de la façon suivante: "Prodigieux, Irrésistible, Extraordinaire, Modeste". Dessinateur humoristique tout au long de sa vie, il exerça dans divers journaux, dont le Point. Il avait aussi "une vocation contrariée d'homme de spectacle", raconte le journaliste Pierre Bonte qui l'a côtoyé dans l'aventure du "Petit Rapporteur".

C'est à Bobino, en 1974, où il faisait la première partie d'un spectacle de Jacques Martin qu'il est recruté par l'animateur pour entrer dans l'équipe de la nouvelle émission qu'il doit lancer sur TF1. Diffusée en direct, chaque dimanche entre janvier 1975 et juin 1976, "Le Petit Rapporteur" marquera l'histoire de la télévision par son audace et son impertinence. "La petite semaine de Piem", revue de presse en dessins qu'il réalisait sous les yeux des téléspectateurs deviendra une chronique du programme et vaudra à son auteur une grande popularité. Piem y côtoiera pendant dix-huit mois Pierre Desproges, Daniel Prévost ou Stéphane Collaro. Doyen de la bande du haut de ses 51 ans, le caricaturiste était à l'époque surnommé "l'ancêtre" à l'antenne par Jacques Martin.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020

Samedi 14 Novembre 2020 – Dans un supermarché, un homme en slip proteste contre la fermeture des rayons "non-essentiels" :

Mardi, un homme a été faire ses courses en slip pour protester contre la fermeture des rayons «non-essentiels» dans les supermarchés.

Sa balade en tenue légère ne fera probablement pas changer le gouvernement d’avis, mais elle aura fait sourire quelques internautes. Mardi, un homme s’est baladé en slip dans un supermarché Leclerc à Plougastel-Daoulas, dans le Finistère, pour protester contre la fermeture des rayons «non-essentiels».

«Puisque s'habiller n'est pas essentiel, nous avons eu la visite un peu loufoque d'un client qui est venu faire ses courses dans une tenue plutôt simple», écrit le supermarché sur sa page Facebook. Une photographie de l’homme dévêtu, tenant une pancarte où il est écrit : «S’habiller, respirer, vivre... c'est essentiel» accompagne le texte. «En voilà un client qui n'a pas froid dans le dos. On doit reconnaître qu'il nous a bien fait rire !», peut-on lire. La publication a été partagée plus de 10 000 fois.

Mardi soir, le président du comité stratégique des centres E.Leclerc, Michel-Edouard Leclerc, a déclaré sur le plateau de «C à vous», qu'il était «urgent» de rouvrir les commerces malgré la crise sanitaire. Selon lui, une ouverture brutale dans quelques semaines serait «beaucoup trop dangereuse», provoquant un «afflux» trop important, voire une «troisième vague». Il a également demandé que le gouvernement revoit sa liste de commerçants «non-essentiels».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020

Samedi 14 Novembre 2020 – Découverte de plus de cent sarcophages intacts en Egypte, un "trésor" :

L'Egypte a dévoilé samedi une centaine de sarcophages vieux de plus de 2.000 ans en parfait état, découverts dans la nécropole de Saqqara au sud du Caire, le plus grand «trésor» mis au jour dans le pays depuis le début de l'année.

Les cercueils en bois scellés, dévoilés en fanfare au cours d'une cérémonie, appartenaient à des hauts responsables de la Basse époque (entre 700 et 300 ans av. J.-C.) et de la période ptolémaïque (323 à 30 avant J.-C.).

Ils ont été découverts dans la nécropole de Saqqara, au sud du Caire, où une soixantaines de sarcophages intacts et vieux de plus de 2.500 ans avaient déjà été dévoilés le mois dernier. «Saqqara n'a pas encore révélé tout ce qu'elle recèle. C'est un trésor», a affirmé Khaled el-Enani, ministre égyptien du Tourisme et des Antiquités, lors de la cérémonie.

Le site de Saqqara, qui se trouve à un peu plus de quinze kilomètres au sud des pyramides du plateau de Guizeh, abrite la nécropole de Memphis, la capitale de l'Egypte ancienne. Il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. La centaine de sarcophages dévoilés samedi a été découverte dans trois puits funéraires, à 12 mètres de profondeur.

«Les fouilles sont toujours en cours. Dès qu'on vide un puits funéraire avec des sarcophages, on en découvre un autre», a ajouté M. Enani. Les archéologues ont ouvert un des cercueils à l'intérieur duquel reposait une momie enveloppée dans un linceul orné de hiéroglyphes colorés. Plus de 40 statues d'anciennes divinités et des masques funéraires ont également été trouvés, selon le ministre.

Deux statues en bois ont également été trouvées dans la tombe d'un juge de la sixième dynastie, datant de plus de quatre millénaires, selon le secrétaire général du Conseil général des antiquités, Mostafa. Ces trouvailles seront réparties dans plusieurs musées égyptiens, dont le Grand musée égyptien qui doit ouvrir en périphérie du Caire près des pyramides de Guizeh.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1632) : 14 NOVEMBRE 2020

Samedi 14 Novembre 2020 – Restaurateurs et cafetiers préparent un recours contre leur fermeture imposée :

Restaurateurs et cafetiers ont l'intention de contester devant le Conseil d'Etat la décision du gouvernement de fermer leurs établissements dans le cadre du reconfinement, a-t-on appris samedi auprès de l'Umih, principal syndicat des métiers de l'hôtellerie, et de ses avocats.

«L'Umih (L'Union des métiers des industries de l'hôtellerie) nationale a engagé un recours contre le décret du 29 octobre 2020 qui ferme les restaurants et débits de boissons de "type N" tout en autorisant la restauration collective», a-t-elle indiqué, justifiant ce recours par «la rupture du principe d’égalité». Elle prévoit de «finaliser» ce recours «avant le 20 novembre». Il prendrait la forme d'un référé-suspension devant le Conseil d'Etat, a indiqué à l'AFP le cabinet DGD Avocats, qui défend les intérêts des adhérents de l'Umih dans ce dossier.

«Il y a eu plusieurs référés-libertés contre le décret du 29 octobre», de la part d'entreprises -notamment des salles de sport- «qui ont mis en avant la liberté d’entreprendre», a rappelé Me Olivier Chambord, un des avocats qui va déposer ce recours devant la haute juridiction administrative, au plus tard le 20 novembre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens