Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2020 6 07 /11 /novembre /2020 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020

Vendredi 6 Novembre 2020 – point sur le Coronavirus le 5 Novembre au soir :

La France est "le pays d'Europe qui compte le plus grand nombre de cas" de contaminations par le nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie, a déclaré jeudi le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Le pays a comptabilisé 1,6 million de cas sur "plus de 8 millions de personnes touchées" sur le continent, a-t-il détaillé au cours d'une conférence de presse au ministère de la Santé. Constatant que la deuxième vague "est brutale et se propage rapidement", le numéro deux du ministère a annoncé que plus de 58.000 nouvelles contaminations avaient été enregistrées au cours des dernières 24 heures, un nouveau record depuis le lancement des tests de dépistage à grande échelle. "58.046 personnes ont reçu hier un résultat positif", a-t-il indiqué, après avoir précisé que les chiffres publiés chaque jour correspondaient au "nombre de personnes qui la veille ont reçu un résultat positif".

Cette poursuite de l'augmentation du nombre de nouveaux cas laisse prévoir une pression accrue sur le système hospitalier, car "si l'incidence augmente, mécaniquement les admissions vont augmenter quelques jours après", a souligné le DGS. "En 24 heures nous avons accueilli dans nos hôpitaux près de 3.000 nouveaux malades de la Covid. 447 ont été admis en réanimation", a ajouté Jérôme Salomon, rappelant que "un patient sur quatre qui arrive en réanimation ne survivra pas quelques semaines plus tard".

La barre de 4.000 malades du Covid-19 dans les services de réanimation a été franchie mercredi, selon les chiffres de Santé publique France. "C'est beaucoup", a commenté le ministre de la Santé Olivier Véran, alors que dans le même temps 2.000 à 3.000 lits de réanimation sont nécessaires pour les patients atteints d'autres maladies. Revenant sur des projections de l'Institut Pasteur, le ministre a indiqué que si le confinement était "bien respecté", un pic d'environ 6.000 patients en réanimation serait atteint mi-novembre. Mais "si le virus continue à circuler sur le rythme qui est le sien" aujourd'hui, le système hospitalier court "un risque fort de saturation dès mi-novembre". Il a aussi annoncé que "près de 12.000 professionnels de santé" s'étaient porté volontaires pour "prêter main forte" dans les Ehpad et les hôpitaux, lors de cette deuxième vague.

Olivier Véran a appelé les Français à se "ressaisir (...) face à l'amertume, la fatigue, la lassitude légitime" et à "ne pas connaître ce petit moment de relâchement qui peut faire basculer des vies". Les "hésitations" dans le respect des règles sanitaires sont "humaines" mais "prolongent la durée du confinement, réduisent sont impact", a-t-il insisté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020

Vendredi 6 Novembre 2020 – Covid-19 : une étude française montre l’inefficacité de l'hydroxychloroquine :

Un traitement à l'hydroxychloroquine n'a pas eu d'effet bénéfique par rapport au traitement habituel utilisé pour soigner les patients atteints du Covid-19, selon une étude menée par le CHU d'Angers sur un échantillon de 250 patients, a-t-on appris jeudi auprès du coordonnateur de l'étude. "Dans cet essai impliquant principalement des patients âgés atteints de Covid-19 de forme légère à modérée, ceux traités à l'hydroxychloroquine n'ont pas présenté une meilleure évolution clinique ou virologique que ceux qui ont reçu un placebo", a expliqué à l'AFP le professeur Vincent Dubée, coordonnateur de cette étude baptisée Hycovid.

D'un âge médian de 77 ans, les 250 malades inclus dans cet essai, retenus parce qu'ils présentaient un risque important d'aggravation, ont été répartis en deux groupes: le premier a reçu 800 mg (en deux prises) d'hydroxychloroquine le premier jour, puis 400 mg (en deux prises) par jour pendant huit jours; le second groupe a reçu un placebo.

Les patients pouvaient être inclus dans l'essai s'ils présentaient au moins l'un des trois facteurs de risque d'aggravation suivants : être âgé de 75 ans ou plus, avoir entre 60 et 75 ans et présenter une maladie chronique augmentant le risque de complication en cas de Covid (hypertension artérielle, diabète, obésité) ou souffrir de problèmes respiratoires nécessitant un traitement par oxygène.

"Bien entendu, les patients ont continué à bénéficier, simultanément, des traitements qui leur étaient administrés", soulignent les auteurs de l'étude. "L’efficacité du traitement a été jugée en comparant le nombre de patients décédés ou transférés en réanimation en raison d’une aggravation respiratoire" dans chacun des deux groupes au cours des 14 jours suivant le début du traitement, a indiqué le professeur Dubée.

Dans ces 14 premiers jours après le début du traitement, neuf patients auxquels avait été administré le dérivé de chloroquine sont décédés ou ont été intubés, tandis que huit l'ont été dans le groupe sous placebo, a précisé le médecin, spécialisé dans les maladies infectieuses et tropicales. Vingt-huit jours après l'inclusion dans l'un des deux groupes, neuf patients traités par hydroxychloroquine étaient décédés ou intubés, contre douze patients ayant reçu le placebo. "La différence entre les deux groupes est très minime et n'est pas statistiquement significative, ce qui veut dire qu'elle peut être due au hasard", a estimé le praticien.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020

Vendredi 6 Novembre 2020 – L’ouragan Eta dévaste l’Amérique centrale et fait plus de 60 morts :

L'ouragan Eta, désormais rétrogradé en simple dépression tropicale, poursuit sa progression en Amérique centrale, laissant dans son sillage plus de 63 morts et des milliers de sinistrés, et se renforcera vendredi au-dessus de la mer des Caraïbes pour menacer Cuba, la Jamaïque et la Floride. Plus de 50 personnes ont péri dans des villages indigènes du nord du Guatemala, dans des glissements de terrain provoqués par la tempête, a annoncé jeudi le président du pays, Alejandro Giammattei. Eta a également fait cinq morts au Panama, quatre au Honduras, deux au Costa Rica, deux au Nicaragua. "D'ici lundi matin, de fortes pluies causées par Eta provoqueront des inondations soudaines catastrophiques et dangereuses à travers une partie de l'Amérique centrale, ainsi que des glissements de terrain", a averti le centre américain de surveillance des ouragans (NHC).

Le NHC prévoit qu'Eta devrait gagner de la puissance vendredi au-dessus des eaux chaudes de la mer des Caraïbes, et qu'elle menacera durant le weekend le sud-est du Mexique puis Cuba, la Jamaïque, les Iles Caïmans et le sud de la Floride. Au Guatemala, des refuges ont été ouverts pour accueillir les sinistrés, comme à Morales (nord-est), ont constaté jeudi des journalistes de l'AFP. "Toute ma maison s'est remplie d'eau. J'ai tout perdu. Mes poules et mon petit cochon ont été emportés par la rivière en crue", se lamente Eliseo Gonzales, un chauffeur en retraite qui a trouvé refuge dans le stade de Morales.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020

Vendredi 6 Novembre 2020 – Hommage à Samuel Paty : Blanquer évoque "400 violations" lors de la minute de silence :

 Jean-Michel Blanquer a indiqué vendredi que l'Education nationale a recensé "400 violations" lors de la minute de silence organisée lundi 2 novembre en hommage à Samuel Paty.

Lundi 2 novembre, les élèves de France ont vécu une rentrée des plus singulières. Outre les mesures sanitaires liées au coronavirus, cette rentrée était marquée par l’hommage à Samuel Paty, professeur d’histoire, décapité en pleine rue à Conflans Sainte-Honorine, pour avoir montré en classe lors d’un cours sur la liberté d’expression des caricatures de Mahomet. Le drame a eu lieu dans la soirée du vendredi 16 octobre, veille des vacances de la Toussaint. Elèves et professeurs n’avaient pas eu l’occasion d’évoquer cet attentat en classe depuis.

Une minute de silence a été organisée dans les établissements scolaires en hommage au professeur assassiné. Mais celle-ci a parfois donné lieu à des débordements. Jean-Michel Blanquer a indiqué vendredi que l’Education nationale a recensé «400 violations» -«dans des formes parfois légères, parfois lourdes» -lors de cette minute de silence. «Bien entendu, chacune de ces violations est suivie de poursuites disciplinaires. Parfois même, il y a eu des poursuites pénales dans certains cas», a expliqué le ministre sur RTL, évoquant une «dizaine» de cas dans cette situation qui peuvent relever de «l'apologie du terrorisme». «Aucun incident ne reste sans suite», a-t-il assuré, sans pour autant privilégier l'exclusion des élèves, qui souligne–t-il, n'est «jamais une grande réussite en soi». «Ce qui est plutôt intéressant, c'est de parler avec les familles, de comprendre ce qui se passe, et d'aller voir plus loin avec les administrations sociales, et la police et la justice quand il y a lieu».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020

Vendredi 6 Novembre 2020 – En retard dans les résultats, Donald Trump poursuit accusations et mensonges :

Une déclaration dans l'esprit de ses tweets, mais une véritable attaque envers la démocratie. Jeudi, Donald Trump a convoqué les journalistes à la Maison-Blanche pour s'exprimer depuis la première fois depuis mardi soir. Alors que le résultat se fait toujours attendre et qu'il se trouve en retard sur Joe Biden dans la course aux grands électeurs, le président américain est resté fidèle à ses déclarations et à celles de ses proches : il est passé à l'attaque, critiquant le scrutin, notamment le vote par correspondance, et assurant qu'il avait «facilement» gagné l'élection. «Si on compte les bulletins légaux je gagne. Si on compte les bulletins illégaux, ils pourraient essayer de nous voler l’élection, si vous comptez les bulletins qui sont arrivés en retard», a-t-il déclaré, maintenant sa revendication de la victoire prononcée mardi soir. «Ils essaient de truquer une élection. Ils essaient de voler une élection», a-t-il martelé, lisant un texte d'un ton relativement monotone.

Le décompte des résultats, depuis mardi, confirme que la méfiance de Donald Trump envers le vote par correspondance a des raisons purement politiques : les démocrates ayant massivement privilégié ce mode de scrutin, l'avance de Donald Trump s'amenuise à mesure que ces bulletins, dépouillés dans un second temps dans plusieurs Etats-clés, sont décomptés. Les exemples de la Géorgie et de la Pennsylvanie sont parlants : donné largement en tête dans ces deux États mardi soir, le milliardaire pourrait en fait perdre. En Pennsylvanie, qui détient les 20 grands électeurs qui pourraient permettre à Joe Biden de remporter la présidence sans les autres États dont on attend toujours les résultats, l'avance de Donald Trump a fondu de plus de 700 000 voix à moins de 65 000. En Géorgie (16 grands électeurs), c'est encore plus serré : dans ce bastion républicain, le démocrate a désormais moins de 4000 voix de retard.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020

Vendredi 6 Novembre 2020 – "Détends toi, Donald" : Greta Thunberg se moque, à son tour, de Donald Trump :

La vengeance est un plat qui se mange froid. Jeudi, Greta Thunberg a repris des mots que lui avait adressé Donald Trump, pour les retourner contre lui et se moquer de sa fébrilité durant l'attente des résultats de la présidentielle, qui s'est notamment manifestée sur Twitter. «Tellement ridicule. Donald doit travailler sur ses soucis de Gestion de la Colère, puis aller voir un bon vieux film avec un ami ! Détends-toi, Donald, détends-toi!», a tweeté la jeune militante suédoise.

Elle a repris mot pour mot ce que Donald Trump avait écrit à son encontre en décembre 2019 alors qu'elle venait d'être désignée «personnalité de l'année» par le magazine «Time», une distinction chère au président américain. Sur le moment, elle n'avait pas répondu mais avait rapidement modifié sa présentation sur Twitter, se présentant comme : «Une adolescente travaillant sur ses problèmes de gestion de la colère. Actuellement en train de se détendre et de regarder un bon vieux film avec un ami.»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020

Vendredi 6 Novembre 2020 – Pandémie : Les ailes brisées de l'aéronautique :

Avions cloués au sol, aéroports vides, trafic en chute libre, commandes d’appareils au plus bas… La crise sanitaire frappe de plein fouet l’un des secteurs clés de l’économie française.

La litanie des chiffres, mois après mois depuis la mi-mars 2020, dessine un cauchemar sans fin. Sur le seul front des effectifs, l’industrie aéronautique a perdu 13 354 de ses 350 000 emplois au sein de ses entreprises – le constructeur Airbus, le motoriste Safran, l’électronicien Thales... – comme chez leurs 1300 sous-traitants. Soit l’effacement complet en six mois de dix ans de gains d’emplois nets, selon l’observatoire économique Trendeo.

Parmi les cinq groupes tricolores ayant dû réduire le plus drastiquement leurs effectifs, on compte trois géants de l’aéronautique et de l’aérien, dont Air France, avec 7 712 postes supprimés, et Airbus avec 5797. Le second, qui employait 135 000 salariés en janvier 2020 et réalisait une forte croissance depuis plusieurs années, a enregistré un résultat d’exploitation négatif de 945 millions d’euros au premier semestre 2020, après un résultat d’exploitation positif de 4,4 milliards au dernier semestre de 2019. Le fleuron historique de l’industrie nationale, 70 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019, est la plus importante victime du Covid-19.

Un plan de relance colossal de 15 milliards d’euros, répartis entre aides, investissements et prêts

«Le secteur a subi la crise sanitaire de plein fouet, avec le quasi-arrêt du trafic aérien, confirme Eric Trappier (photo), P-DG de Dassault Aviation et président du Gifas (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales). L’activité avait un peu repris cet été, avant de diminuer à nouveau pour être inférieure de 50% en valeur à celle enregistrée en 2019.» Pour tous les acteurs, la crise sanitaire a déclenché la « tempête parfaite », selon l’expression des météorologistes: restrictions presque totales des voyages par une majorité de gouvernements de par le monde (la plus grande partie des 22000 avions de ligne mondiaux est clouée au sol), annulations de commandes d’appareils et récession planétaire. En 2020, le chiffre d’affaires cumulé réalisé par les 290 compagnies aériennes membres de l’Association internationale du transport aérien (Iata) n’atteindra que 419 milliards de dollars, au lieu de 838 milliards un an plus tôt.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020

Vendredi 6 Novembre 2020 – "J'ai perdu mon calme" : Olivier Véran s'explique sur son coup de colère à l'Assemblée :

Olivier Véran a expliqué pourquoi il avait perdu son calme mardi au sein de l'Assemblée nationale lors de l'examen du projet de loi sur la prolongation de l'état d'urgence sanitaire.

«Comme on me l'a appris quand j'étais plus jeune, on n'a jamais raison de perdre son calme même s'il peut y avoir des raisons de le perdre». Deux jours après son coup de sang au sein de l'hémicycle de l'Assemblée nationale, Olivier Véran s'est expliqué jeudi lors de son point hebdomadaire sur la pandémie de covid-19 en France.

Mardi, il a fait face aux députés pour leur rapporter ce qu'il avait vu dans un hôpital où il s'était rendu avec le Premier ministre, Jean Castex. «Il y avait beaucoup de bruit dans l'hémicycle, relate-t-il. Quand j'ai abordé la situation d'un jeune patient âgé de 28 ans en réanimation...on a le droit d'être marqué quand on sort d'une chambre de réanimation après (avoir vu) cela. Un député, pas très loin, s'est mis à crier "Il va nous faire pleurer"». Ce commentaire a fait sortir le ministre de la Santé de ses gonds. «J'ai perdu mon calme. Je me suis emporté ça, arrive», a-t-il ajouté.

Durant cet épisode qui s'est déroulé lors de l'examen du projet de loi sur la prolongation de l'état d'urgence sanitaire, le médecin neurologue avait lancé : «C'est ça la réalité, si vous ne voulez pas l'entendre, sortez d'ici». Jeudi, il a affirmé qu'il s'adressait au seul député qui avait ironisé sur son récit du jeune patient qui se trouvait dans un état grave à cause du virus, et non pas à l'assemblée dans sa globalité.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020

Vendredi 6 Novembre 2020 – Steve Bannon veut les têtes du docteur Fauci et du directeur du FBI "sur une pique" :

La rhétorique de certains partisans de Donald Trump prend un tour violent, alors qu'une victoire du milliardaire paraît de plus en plus difficile à atteindre. Dans son émission en ligne «War Room : Pandemic», l'ancien conseiller du président Steve Bannon a appelé jeudi soir à l'exécution du docteur Anthony Fauci, qui conseille le président sur les questions relatives à la pandémie, et du directeur du FBI, Christopher Wray, nommé par Trump après le limogeage de James Comey en 2017. «Le second mandat débute en virant Fauci, en virant Wray», lance-t-il, selon un extrait vidéo repris par Media Matters for America, une organisation progressiste qui assure une veille des médias de droite et d'extrême droite aux Etats-Unis. «En fait, je voudrais aller plus loin mais je sais que le président est un homme qui a bon cœur et un homme bon. J'aimerais revenir aux temps anciens de l'Angleterre des Tudor. Je mettrais leurs têtes sur des piques, je les mettrais aux coins de la Maison-Blanche... Comme avertissement aux bureaucrates fédéraux! Soit vous êtes avec nous, soit vous dégagez. Il faut arrêter de jouer! Faut tout faire sauter! Nommez Ric Grenell dès aujourd'hui directeur par intérim du FBI, ça va les faire bondir, pas vrai?», ajoute Steve Bannon. Richard Grenell, ancien ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne, a été un éphémère directeur national du renseignement; il est détesté par les démocrates et publiait il y a encore quelques jours des messages de désinformation contre Joe Biden.

Les propos de Steve Bannon ont déclenché plusieurs mesures de la part des plateformes où ils étaient diffusés. Une vidéo YouTube de l'émission n'était plus accessible vendredi. Le compte Twitter de «War Room : Pandemic» a été suspendu, en raison du non respect des règles du réseau social en matière de «glorification de la violence», selon un porte-parole de Twitter cité par le «Washington Post». Facebook et Spotify ont également retiré l'émission problématique.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020

Vendredi 6 Novembre 2020 – Macron ira lundi à Colombey pour les 50 ans de la mort du général de Gaulle :

Le rendez-vous est incontournable : Emmanuel Macron est attendu lundi à Colombey-les-deux-Eglises (Haute-Marne) pour commémorer le 50e anniversaire de la mort du général de Gaulle, plus que jamais la figure tutélaire de la politique française. A cause de l'épidémie du Covid-19, cet anniversaire sera célébré sobrement et en comité restreint dans le petit village de 700 habitants à 250 km à l'est de Paris.

Le président se recueillera sur la tombe blanche où Charles de Gaulle repose, aux côtés de son épouse Yvonne et de sa fille Anne, dans le cimetière qui jouxte l'église. Il sera accueilli à la Boisserie, la demeure où le général vécut les derniers 18 mois de sa vie après avoir quitté l'Elysée. Et il participera à une cérémonie militaire devant la Croix de Lorraine, immense monument en granit rose de 43,50 mètres, qui domine les bois et les vignes environnants. C'est à la Boisserie, la gentilhommière qu'il avait acquise en 1934, que Charles de Gaulle est mort le 9 novembre 1970, d'une rupture d'anévrisme, alors qu'il jouait aux cartes avant le dîner.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020

Vendredi 6 Novembre 2020 – En Allemagne, découverte de la "dame de Bietikow", âgée de plus de 5.000 ans :

Des archéologues ont trouvé près de Berlin des ossements appartenant à une femme qui a vécu entre 3.400 et 3.300 avant J.C.

Les ossements ont été par hasard découverts en mai lors de travaux à Bietikow, dans la région du Brandebourg, qui entoure Berlin: la «dame de Bietikow» a très probablement vécu entre 3.400 et 3.300 avant J.C. Cette femme, sans doute décédée alors qu'elle avait une quarantaine d'années, aurait ainsi été une contemporaine d'Ötzi, «l'homme des glaces» dont la dépouille momifiée fut découverte en 1991 dans un glacier alpin, à la frontière entre l'Italie et l'Autriche.

«Ainsi, vous pouvez comparer Ötzi et la dame de Bietikow en termes d'âge. Mais la découverte de l'homme de Tisenjoch, c'est-à-dire Ötzi, a été beaucoup plus spectaculaire en terme d'état de conservation», explique à l'AFP l'archéologue Philipp Roskoschinsky. «C'était une momie naturelle. Cela signifie que non seulement les os ont été préservés, mais aussi toutes sortes de matières organiques, la peau, les organes, etc.», décrit-il.

Dans le Brandebourg, non loin de la frontière avec la Pologne, seuls des ossements, avec des restes de vêtements, ont été découverts, par hasard, lors de travaux de terrassement pour la construction d'éoliennes.

Ces restes permettent toutefois de montrer que cette femme a été inhumée durant la période du néolithique, il y a plus de 5.000 ans, en position accroupie, une des formes les plus anciennes d'enterrement des morts.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1624) : 6 NOVEMBRE 2020

Vendredi 6 Novembre 2020 – L’Antarctique, un écosystème menacé :

Cristina Mittermeier, Paul Nicklen et John Weller. Trois immenses photographes, qui collaborent régulièrement avec «National Geographic», ont délivré une série photographique de l’Antarctique, avec ses habitants mais aussi ses faiblesses. Un pingouin Gentoo regarde sous l'eau et se retrouve en face à face avec le photographe. Un couple d'orques épie à travers une faille dans la mer gelée. Un phoque de Weddell regarde un plongeur depuis les hauteurs d’un abîme, semblant flotter dans un tableau du Greco. Vue du ciel, un glacier révèle sa fragilité. La réalité que tout ce que nous pouvons voir à travers ces images est une transformation rapide face à un avenir incertain.

Avec ces images, les photographes naturalistes veulent éveiller les consciences pour faire en sorte que cette zone soit protégée. La Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique étudie des propositions pour la création à grande échelle de trois zones marines protégées (AMP) dans l'océan Austral : la région de la péninsule Antarctique, la mer de Weddell et l'Antarctique oriental. John Weller, Cristina Mittermeier et Paul Nicklen font partie de l'organisation Sea Legacy qui fait campagne pour une meilleure protection de l'océan Austral. Avec d'autres ONG partenaires, ils ont lancé la campagne #Antarctica2020 qui nous invite à signer une pétition appelant les dirigeants mondiaux à protéger l'Antarctique et à réaliser le plus grand acte historique de la protection des océans.

«Ces images sont un appel à l'aide des habitants de l'Antarctique en proie aux pressions multiples. Nous sommes confrontés au plus grand défi environnemental de l'histoire de l'humanité : la crise climatique. Et nous ne pouvons pas relever ce défi en étant divisés. Nous devons saisir cette occasion pour réaliser le plus grand acte de conservation marine de l'histoire de l'humanité en protégeant l'océan Austral et les services essentiels qu'il rend à l'humanité. La création de grandes zones marines protégées est le meilleur outil dont nous disposons pour préserver la santé des océans et renforcer la résilience face à la dégradation du climat», a déclaré John Weller.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens