Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2020 2 03 /11 /novembre /2020 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020

Lundi 2 Novembre 2020 – point sur le Coronavirus le 1er Novembre au soir :

Dimanche, on enregistrait 46.290 nouveaux cas de contamination liés au coronavirus. Selon les chiffres publiés par Santé publique France, 231 décès étaient aussi enregistrés au cours des dernières 24 heures. Depuis le début de la crise sanitaire, ce sont au total 37.019 personnes qui sont décédées. Le nombre de malades du Covid-19 en réanimation et soins intensifs --une donnée cruciale à surveiller pour éviter un engorgement des hôpitaux-- a dépassé les 3.500, à 3.569, avec 289 nouvelles admissions en 24 heures.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020

Lundi 2 Novembre 2020 – La stratégie de Trump critiquée :

L'épidémiologiste renommé Anthony Fauci a critiqué dans une interview au Washington Post la stratégie du gouvernement Trump pour gérer la résurgence du coronavirus, ce qui lui a valu une contre-attaque dimanche de la Maison Blanche, qui l'accuse de vouloir fragiliser le président-candidat.

Longtemps conseiller le plus en vue du chef de l'Etat sur la pandémie, le Dr Fauci a indiqué que Donald Trump ne prenait plus ses conseils et lui préférait désormais le neuroradiologiste Scott Atlas, favorable à une large réouverture de la société américaine.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020

Lundi 2 Novembre 2020 – Jean Castex annonce la fermeture des rayons non essentiels des grandes surfaces :

Les petits commerces resteront fermés et les grandes surfaces ouvertes devront bloquer l'accès aux rayons de produits non-essentiels dès mardi, a tranché dimanche le Premier ministre Jean Castex, lors d'un entretien au 20H de TF1. "C'est certainement pas le moment de revenir sur les mesures annoncées, c'est beaucoup trop tôt", a estimé le chef du gouvernement qui a exhorté "toutes et tous, au-delà des commerçants, (à être) extrêmement vigilants" et à respecter ce confinement: "Il en va de la survie de l'économie, il en va de notre santé collective", a-t-il insisté.

"La vente des produits qui (...) sont d'ores et déjà interdits dans les commerces de proximité" seront également prohibés "dans les grandes surfaces" à partir de mardi, a ajouté le Premier ministre. En reconnaissant qu'il s'agissait pour lui d'un "crève-cœur", Jean Castex a promis de "soutenir massivement (ces commerces) pour ne pas qu'ils mettent la clé sous la porte".

"Rendez-vous est déjà pris pour voir si la situation s'améliore, comment ils pourront progressivement sortir de cette situation, ça c'est la conciliation des impératifs économiques et des impératifs sanitaires", a-t-il ajouté. "Mais au jour où nous parlons, c'est clair, la priorité, c'est la protection de la santé de nos concitoyens".

Le Premier ministre a affirmé comprendre que les Français "râlent", ajoutant qu'un point serait fait "dans 15 jours et puis, surtout, à l'échéance du 1er décembre fixée comme la fin de ce confinement".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020

Lundi 2 Novembre 2020 – "A vous qui reprenez le chemin de l’école"… la lettre d'Emmanuel Macron aux élèves :

C’est une rentrée particulière que s’apprêtent à nouveau à vivre les élèves français. Ce lundi, les 12 millions de jeunes scolarisés vont retrouver le chemin des cours, dans un contexte difficile, entre attaques terroristes et covid-19. Emmanuel Macron a tenu à leur adresser un message sur les réseaux sociaux, appelant à l’unité et à leur solidarité dans ces moments délicats. «A vous tous qui reprenez le chemin de l’école, je pense à vous», écrit-il. «Ces quinze derniers jours ont été un coup dur pour nous tous. Je sais votre émotion après les attaques terroristes dont une devant une école contre un enseignant. Je sais aussi vos inquiétudes sur l’avenir alors que le pays fait face à un virus destructeur», continue le président.

Il poursuit en expliquant «qu’aujourd’hui, en classe, vous allez rendre hommage à Samuel Paty. Nous penserons tous à lui, à vous et à vos enseignants». Partageant «son choc» face à l’attaque de l’enseignant, décapité après avoir donné un cours sur la liberté d’expression et montré en classe des caricatures de Mahomet, Emmanuel Macron appelle les élèves et leurs professeurs «à en parler ensemble». «Le projet du terrorisme est de fabriquer la haine, de nous monter les uns contre les autres, de créer la peur. Nous lui opposons l’amour, le respect et la liberté», lance le président.

«Et puis, il y a le virus», enchaîne ce dernier. «J’ai besoin de vous pour faire face. Il faudra du temps, mais nous le surmonterons tous ensemble», insiste-t-il, rappelant l’importance du port du masque et invitant chacun à télécharger l’application TousAntiCovid. «Les jours que nous vivons sont difficiles alors je veux que vous reteniez ces quelques mots. Vous êtes la France ! Etre Français à l’école de la République, c’est apprendre à être libre, à s’épanouir, s'élever par la connaissance. Alors vivez pleinement ce temps d’apprentissage. Il prépare votre avenir. Et notre avenir c’est vous».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020

Lundi 2 Novembre 2020 – La France reconfinée :

Des rideaux de commerces baissés, des chaises empilées sur des terrasses, des lieux vidés de touristes...Partout en France, les mêmes scènes qu'en mars dernier alors que le pays s'est reconfiné depuis vendredi pour endiguer la progression du Covid-19.

Paris, Toulouse, Lyon ou encore Rennes et Strasbourg sont devenues des villes presque fantômes où l'on aperçoit seulement quelques habitants, voitures, livreurs dans les rues désertées ou encore des policiers et gendarmes effectuant les contrôles des attestations dérogatoires pour justifier toute sortie. A Marseille, ils ont patrouillé sur la plage où des personnes se sont réunies pour profiter des rayons de soleil automnaux tandis qu'à Nice, promeneurs et joggeurs continuent d'animer la promenade des Anglais.

Ce confinement décidé par le gouvernement et qui doit durer jusqu'au 1er décembre au moins est plus souple que celui mis en place entre mars et mai dernier. Les écoles, à l'exception des universités, sont restées ouvertes mais les Français sont invités à limiter au maximum leurs déplacements et doivent remplir une attestation dérogatoire pour aller au travail, amener et aller chercher les enfants à l'école ou encore effectuer des achats de première nécessité, sous peine d'une amende de 135 euros.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020

Lundi 2 Novembre 2020 – Une rentrée des classes masquée et sous haute surveillance :

Après deux semaines de vacances, 12 millions d'élèves, dont ceux des écoles primaires désormais masqués, ont effectué lundi, dans une France reconfinée, une rentrée scolaire particulière entre vigilance sanitaire et sécuritaire, et hommage à Samuel Paty.

Contrairement au printemps, les écoles, collèges et lycées restent ouverts pour cette deuxième phase de confinement, destinée à freiner la "deuxième vague" de contamination au coronavirus en France, où quelque 46.290 nouveaux cas ont été enregistrés dimanche, soit environ 10.000 de plus que la veille.

Les établissements sont cependant soumis à un protocole sanitaire renforcé, qui impose notamment le port du masque dès l'âge de six ans (cours préparatoire), alors que, jusqu'aux vacances de la Toussaint, il était seulement obligatoire à partir de 11 ans (collège).

C'est en revanche à tous les élèves que s'est adressé Emmanuel Macron lundi matin pour les assurer de son soutien en cette rentrée "difficile". "Vous qui reprenez le chemin de l'école, je pense à vous", écrit le président dans un message sur les réseaux sociaux Snapchat, Instagram et Facebook.

"Je sais votre émotion après les attaques terroristes, dont l'une devant une école contre un enseignant", Samuel Paty, décapité le 16 octobre, la veille des vacances, lors d'une attaque jihadiste pour avoir montré en cours des caricatures de Mahomet. Une minute de silence sera organisée dans toutes les classes en sa mémoire à 11H00.

Emmanuel Macron a également évoqué "le virus". "Il faudra du temps, mais nous le surmonterons tous ensemble".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020

Lundi 2 Novembre 2020 – Le sauvetage miraculeux d’Elif, 3 ans, en vie après 65 heures sous les décombres à Izmir :

L’image est poignante : au milieu de la foule et du chaos, une civière de laquelle une petite main se lève pour attraper le pouce d’un secouriste. Quelques minutes plus tôt, Elif, 3 ans, a été retrouvée vivante sous les décombre d’un immeuble, après y avoir passé 65 heures. La fillette turque avait été prise au piège après le violent séisme qui a frappé l’ouest de la Turquie et l’île de Samos, en Grèce, vendredi. Au total, au moins 70 personnes ont perdu la vie et les sauveteurs, bien qu’ils poursuivent leurs recherches, perdent peu à peu espoir de retrouver des survivants.

Mais lundi matin, c’est bel et bien en vie, capable de bouger et d’interagir, qu’Elif Perinçek a été découverte, alors que la chaîne CNN Turk, présente pour couvrir le drame, diffusait les images en direct. «Croyez-moi, je ne peux pas parler pour le moment. Nous nous battons pour Elif, pour nos autres citoyens depuis trois jours. Nous l’avons trouvée les yeux ouverts. J'espère qu'elle vivra», a expliqué devant les caméras Ahmet Yavuz, directeur adjoint des pompiers. Il a ensuite raconté comment la petite fille a «pressé le doigt» d'un secouriste, «notre ami». «Ses yeux étaient ouverts, ses bras bougeaient. Je ne peux pas décrire ce moment. Nous ne perdrons jamais espoir tant que nous n’aurons pas enlevé la dernière brique. Tous nos amis ici sont des héros. Toutes les équipes sont des héros. Après avoir vu le sourire d'Elif, nous n'avons pas pu retenir nos larmes de bonheur. Tous nos collègues ici écrivent des histoires d'héroïsme. Le tout sans nourriture ni boisson», a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020

Lundi 2 Novembre 2020 – Des pro-Trump encerclent un bus Biden sur l'autoroute au Texas, le FBI enquête :

Un exemple criant des tensions de l'élection. Vendredi, des partisans de Donald Trump, dont certains armés, ont encerclé un bus de la campagne Biden sur une autoroute au Texas, cherchant à le faire s'arrêter et quitter la route alors qu'il roulait d'Austin à San Antonio. Les passagers à bord ont appelé la police, qui a escorté le véhicule jusqu'à son lieu d'arrivée, mais par précaution, l'événement de campagne prévu a été annulé, alors que Kamala Harris, colistière de Joe Biden, a participé à trois événements dans l'État vendredi, à Forth Worth, McAllen et Houston. Les démocrates espèrent pouvoir faire basculer le Texas en faveur de Joe Biden cette année. Si la campagne Biden a dénoncé une «mise en danger» de ses équipes, Donald Trump a apprécié cette action sauvage de ses fans, partageant la vidéo à ses quelques 87 millions d'abonnés : «J'ADORE LE TEXAS!», a-t-il tweeté tard samedi soir. Il avait mentionné l'événement quelques heures plus tôt, lors d'un meeting en Pennsylvanie : «Quelqu'un a vu la photo de ce bus fou sur l'autoroute, entouré par genre des centaines de voitures ? Il y avait des drapeaux Trump partout. Quel groupe. C'est un truc indispensable. Regardez, c'est vraiment en numéro 1 des tendances.»

Le FBI a annoncé dimanche que sa branche de San Antonio avait ouvert une enquête sur les faits, ce qui a déplu au président sortant : «À mes yeux, ces patriotes n'ont rien fait de mal. Le FBI et le ministère de la Justice devraient enquêter sur les terroristes, anarchistes et agitateurs de l'ANTIFA, qui mettent le feu à nos villes Démocrates et font du mal à notre peuple!»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020

Lundi 2 Novembre 2020 – En Europe, la révolte gronde face aux mesures de confinement :

Frappés de plein fouet par la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus, les pays européens renforcent leurs restrictions, notamment l'Allemagne et la Belgique ce lundi, non sans provoquer ressentiment voire colère au sein de leurs populations, comme en Espagne ou en Italie. Le virus en pleine recrudescence accroît aussi les tensions. Celles-ci pourraient encore augmenter cette semaine dans la péninsule italienne. Selon la presse locale, le gouvernement annoncera lundi un confinement des grandes villes du pays, à commencer par Milan et Naples. Un pari risqué après les affrontements ayant opposé samedi à Rome la police à des manifestants en colère contre les restrictions imposées pour tenter d'enrayer l'épidémie. Des incidents similaires ont également éclaté vendredi à Florence.

En Espagne, la police a interpellé tôt dimanche des dizaines de personnes au cours d'affrontements dans plusieurs villes. Les manifestants dénonçaient le couvre-feu nocturne imposé la semaine dernière et le bouclage décrété par la quasi totalité des régions espagnoles. L'amertume est grande aussi en Allemagne où de sévères restrictions entrent en vigueur lundi.

En Belgique, pays au monde où le coronavirus circule le plus, le gouvernement a décidé un «confinement plus sévère» pendant six semaines. Tous les commerces non essentiels resteront fermés lundi et le télétravail devient la norme, partout où il est possible.

Au Royaume-Uni, pays le plus endeuillé d'Europe avec au moins 46.555 morts, le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé un reconfinement de l'Angleterre de jeudi jusqu'au 2 décembre. Le Pays de Galles était déjà confiné, et l'Irlande du Nord en confinement partiel.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020

Lundi 2 Novembre 2020 – Castex et Blanquer rendent hommage à Samuel Paty à Conflans-Saint-Honorine :

Accompagné du ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, le chef de gouvernement est arrivé vers 9H30 au collège du Bois d'Aulne, où travaillait le professeur d'histoire, où ils ont échangé avec la communauté éducative.

M. Castex a insisté sur la nécessaire reconstruction collective et le rôle central des professeurs dans l’école de la République. "Ici, Samuel Paty apprenait à chaque enfant de la République à devenir un citoyen libre. Pour lui, pour notre pays, nous continuerons. C'est notre honneur et notre devoir", a écrit sur Twitter le chef du gouvernement en postant une photo illustrant sa rencontre avec les collégiens.

Le Premier ministre et son ministre de l'Education se sont ensuite rendus vers 11H00 à l'école primaire voisine le Clos d'en Haut de Conflans-Sainte-Honorine où, après avoir écouté la lecture par trois élèves de la lettre aux enseignants de Jean Jaurès, ils ont observé une minute de silence avec un peu de retard sur l'horaire prévu pour l'hommage national. Prenant tour à tour la posture du professeur, M. Castex puis M. Blanquer ont interrogé les élèves sur la signification de l'hommage à Samuel Paty et sur les symboles de la République. Pour illustrer le propos, le ministre leur a proposé de chanter ensemble La Marseillaise.

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020

Lundi 2 Novembre 2020 – Joe Biden et Barack Obama reforment leur duo dans le Michigan :

Masque portant l'inscription «Vote», index pointé vers Joe Biden : Barack Obama ne peut être plus clair. L'ancien président américain a retrouvé, samedi dans le Michigan, celui qui a été pendant huit ans son vice-président. «C'est ça qu'on va faire dans trois jours ! Redémarrer le système!», a-t-il plaisanté, ne craignant donc pas d'effrayer ceux qui redoutent que l'élection de Joe Biden ne mène à un troisième mandat Obama. Les deux hommes se sont adressés à des électeurs installés dans leurs voitures, afin de respecter les consignes de distanciation physique et d'éviter les grands rassemblements publics. Le choix des lieux, Detroit et Flint, n'est pas anodin : en 2016, Hillary Clinton a perdu de justesse (0,3 point, à peine plus de 10 000 voix) cet État qui sera crucial pour Joe Biden s'il veut battre Donald Trump et la participation des électeurs noirs a été en forte baisse dans les comtés englobant ces deux villes, rappelle MI Live.

Comme lors de ses précédentes interventions en Floride, Barack Obama n'a pas retenu ses coups à l'égard de Donald Trump : «Tweeter devant la télé n'aide pas à réparer les choses. Inventer des choses n'améliore pas la vie des gens. Vous devez avoir un plan. Vous devez le mettre en action», a-t-il martelé à Flint. Des attaques poursuivies à Detroit : «Si vous vous présentez à l'élection présidentielle et que vous êtes élu président, la supposition est que vous allez prendre le boulot au sérieux... Il n'a montré aucun intérêt envers le travail, ou aider quiconque à part lui-même et ses amis. Ou traiter la présidence comme plus qu'une émission de téléréalité qui lui donne l'attention dont il a désespérément besoin. Malheureusement, c'est à nous de vivre avec les conséquences.» «Il n'arrive pas à comprendre l'idée que quelqu'un serait prêt à faire des sacrifices pour les autres sauf s'il y a une quelconque motivation économique», a-t-il poursuivi, rebondissant sur les accusations formulées un peu plus tôt par Donald Trump, selon qui «les médecins touchent davantage d'argent si un patient meurt du Covid». Il s'agit de sa dernière tentative en date pour minimiser le nombre de contaminations (plus de 9,2 millions) et de décès (plus de 231 000), après avoir assuré qu'ils n'étaient dûs qu'à l'augmentation des tests pratiqués dans le pays.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1620) : 2 NOVEMBRE 2020

Lundi 2 Novembre 2020 – Covid-19 : pas de coiffeurs ou d'esthéticiennes à domicile durant le confinement :

 Les coiffeurs à domicile auront eu quelques jours de répit. Alors que les salons ont fermé leurs portes jeudi soir, suite à l’annonce par Emmanuel Macron d’un nouveau confinement de la France à compter de vendredi 30 octobre, la coupe ou le brushing pouvaient -ce week-end du moins- se réaliser à domicile. En effet, coiffeurs et esthéticienne sont autorisés à poursuivre leurs activités au domicile de leurs clients, durant le confinement.

Ce ne sera bientôt plus le cas, le gouvernement va apporter des corrections comme l’a expliqué le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, lundi matin sur RTL. «Ce n'est pas compréhensible pour un salon de coiffure qui a fait tous les efforts pour s'adapter aux règles de sécurité sanitaire (...) que dans le même temps, vous puissiez avoir de la coiffure à domicile», a-t-il expliqué précisant : «Nous corrigerons les choses dans la journée et la coiffure à domicile ne sera plus possible, par soucis d'équité».

Questionné sur les contrôles mis en place il répond : «Le contrôle c’est que nous pouvons compter sur le sens des responsabilités des Français. Il est immense et ils le montrent tous les jours face à cette crise. Ils doivent savoir qu'il n'est pas raisonnable de laisser un coiffeur à domicile venir chez vous.»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens