Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020

Mardi 29  septembre 2020 – point sur le Coronavirus le 28 septembre au soir :

Le nombre de nouveaux cas positifs de Covid-19 a enregistré son repli traditionnel du week-end en raison de la fermeture de laboratoires, mais le taux de positivité continue d'augmenter, selon les chiffres de Santé publique France publiés lundi. Les autorités sanitaires ont décompté 4.070 nouveaux cas positifs en 24 heures, contre plus de 16.000 quotidiens au plus fort de la semaine écoulée. Mais le taux de positivité poursuit sa hausse régulière. Le pourcentage de personnes contaminées parmi celles qui sont testées est de 7,5%, après 7,4% la veille et 5,9% il y a encore une semaine. 81 personnes sont décédées dans les dernières 24 heures - contre 27 sur les 24 heures précédentes - et 1.246 cas de contamination groupés, ou "clusters", sont en cours d'investigation, 16 de plus en 24 heures, dont 245 en Ehpad.

Alors que de nouvelles mesures de restriction ont été annoncées cette semaine pour tenter d'endiguer l'épidémie, 4.069 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées sur les sept derniers jours, dont 780 cas graves en réanimation. Depuis le début de l'épidémie, au moins 31.808 personnes sont mortes pour des causes liées au coronavirus.

Cette semaine, la métropole Aix-Marseille et la Guadeloupe ont été placées en zone d'alerte maximale, un classement qui s'accompagne de mesures très restrictives (dont la fermeture totale des bars et restaurants pour deux semaines). Onze autres villes, dont Paris, sont en zone d'alerte renforcée, là aussi avec des mesures restrictives mais moins qu'en zone «maximale».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020

Mardi 29  septembre 2020 – Débat présidentiel : Donald Trump demande un test de dépistage à Joe Biden :

Après «Joe l'endormi», «Joe le trop énergique» ? Dimanche, Donald Trump a assuré sur Twitter demander à ce que Joe Biden se soumette à un dépistage de drogue à l'occasion de leur premier débat présidentiel, estimant vraisemblablement qu'il avait parfois été... trop énergique. «Je vais fortement exiger un Dépistage de Drogue pour Joe Biden l'Endormi avant, ou après, le Débat mardi soir. Naturellement, je suis d'accord pour en faire un aussi. Ses performances de Débat ont été INÉGALES, c'est le moins que l'on puisse dire. Seuls des médicaments auraient pu causer ces différences???» Le 19 septembre, lors d'un meeting en Caroline du Nord, il avait déjà déclaré : «J'ai un débat bientôt avec ce type. Ils lui ont fait une bonne grosse piqure au cul, et il revient, et pendant deux heures il est bon comme jamais.»

L'équipe de campagne de Joe Biden a sans surprise rejeté la demande présidentielle : «Le vice-président Biden compte répondre aux questions du débat avec des mots. Si le président pense qu'il peut mieux se défendre avec de l'urine, il peut le faire. Nous n'en attendions pas moins de Donald Trump, qui a pissé sur toute opportunité de protéger la vie de 200 000 Américains en ne faisant pas de plan pour lutter contre le Covid-19», a déclaré Kate Bedingfield, la directrice adjointe de campagne du démocrate. Face à ce refus, Donald Trump a de nouveau semé le soupçon ce lundi : «Joe Biden vient d'annoncer qu'il ne serait pas d'accord pour un Dépistage de Drogue. Dis donc, je me demande bien pourquoi?»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020

Mardi 29  septembre 2020 – "Gagner l'élection présidentielle de 2022", le projet de Rachida Dati :

L'ancienne ministre sarkozyste Rachida Dati a posé des jalons en vue de la présidentielle de 2022 en affirmant quotidien britannique The Times paru lundi sa détermination à "gagner" cette élection.

Interrogée, dans le cadre de ce portrait, sur ses projets pour les deux années à venir, l'ex-candidate LR à la mairie de Paris a répondu: "gagner l'élection présidentielle de 2022", selon ses propos publiés en anglais par le journal. "Quand vous faites de la politique et que vous gagnez des batailles électorales et que vous faites en sorte que votre cause avance, que vous défendez vos valeurs et une communauté de destins, nécessairement il arrive un moment où vous vous dites, surtout quand vous voyez l'état du pays, cette bataille, peut-être que je pourrais la mener", a ajouté l'ancienne ministre de la Justice.

En juillet déjà, Rachida Dati avait estimé avoir "un rôle à jouer" pour la présidentielle. "Ce sera à ma famille politique de choisir un candidat pour 2022" mais "je participerai à cet engagement majeur", avait-elle alors affirmé au "Parisien", en se disant convaincue "qu'il n'y a pas d'homme ou de femme providentielle".

Début septembre, elle avait cependant assuré que l'ancien ministre Xavier Bertrand, qui se positionne activement pour 2022 depuis l'été, était "celui qui a le plus faim" à droite. "J'ai envie, mais je veux que ce soit le meilleur" et "je ne sais pas si je peux être la meilleure", avait alors ajouté Rachida Dati sur BFMTV, en se plaçant "dans une dynamique collective".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020

Mardi 29  septembre 2020 – Un cadre de l'extrême-droite allemande veut "fusiller" ou "gazer" les réfugiés :

Il proposait d'"abattre" ou de "gazer" les réfugiés: le parti allemand d'extrême droite AfD a annoncé lundi le licenciement d'un de ses cadres, un ancien porte-parole au Bundestag. Le bureau exécutif du groupe Alternative pour l'Allemagne (AfD) dans la chambre basse du Parlement a décidé lundi à l'unanimité de licencier sans préavis Christian Lüth.

Ce cadre de l'AfD a été enregistré à ses dépens en février par une équipe de télévision allemande. Au cours de cette conversation, M. Lüth avait prôné "l'arrivée d'encore plus de réfugiés" car, selon lui, "plus la situation de l'Allemagne est mauvaise, mieux c'est pour l'AfD". M. Lüth avait ajouté lors de cette conversation enregistrée et diffusée lundi soir sur la chaîne privée ProSieben: "Nous pouvons ensuite tous les abattre. Ce n'est pas du tout un problème. Ou les gazer, ou ce que vous voulez. Je m'en fiche !".

L'émission diffusée lundi soir ne cite pas nommément le nom de M. Lüth mais plusieurs médias l'ont reconnu et l'AfD elle-même a décidé de le renvoyer. M. Lüth, 44 ans, s'était déjà fait suspendre en avril par le parti après avoir revendiqué des origines "aryennes" et s'être défini comme "fasciste". Cette affaire intervient à un moment où l'AfD, le principal parti d'opposition au sein de la chambre des députés allemands, est tiraillée depuis des mois par des rivalités et des règlements de comptes entre son aile plus modérée et son aile radicale, proche des mouvements néonazis.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020

Mardi 29  septembre 2020 – Ce restaurant anglais a battu le coronavirus :

Alors que les restaurateurs souffrent de l’épidémie de covid-19, un restaurant de Birmingham parvient, lui, à s’en déjouer. Depuis le mois de janvier, le Craft a vu son taux de réservations augmenter de 628%. La clé du succès ? Des «pods» installées à l’extérieur de l’établissement. Les convives peuvent se nourrir dans des grandes bulles de verres chauffées et dotées de banquettes arrangées en rond. «Les pods ont été installées en janvier mais pas pour répondre au coronavirus. Elles ont été présentées comme étant quelque chose de différent pour la ville. On les trouve souvent à Londres, mais pas à Birmingham. Nous sommes entrés en confinement très peu de temps après», a expliqué au journal «Birmingham Live» Sam Morgan, le gérant du restaurant.

Grâce à ces drôles de bulles, le Craft fait désormais 600 couverts par semaine, en moyenne, soit quatre fois plus qu’avant le confinement. «C'est juste une coïncidence que nous ayons introduit les pods. Je pense que les gens apprécient l'expérience d'avoir leur propre espace.», poursuit le restaurateur qui confie que chacune des bulles de verre coûte 11 000 livres (12 200 euros).

Malgré ce succès, Sam Morgan s’insurge contre les mesures prises par le gouvernement anglais pour endiguer la pandémie de covid-19. Pays le plus endeuillé d’Europe avec près de 42 000 morts, le Royaume-Uni voit actuellement les contaminations doubler tous les sept jours et s’est vu instaurer un «couvre-feu» à 22 heures pour les pubs, bar et restaurants. «Êtes-vous en train de me dire que le coronavirus se propagera davantage si les restaurants et les pubs étaient autorisés à rester ouverts jusqu'à 23 heures? Les personnes qui prennent ces décisions n'ont probablement jamais travaillé dans l'hôtellerie auparavant», a-t-il blâmé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020

Mardi 29  septembre 2020 – 25,5 milliards de pertes attendues en 2021 pour la Sécu :

 Le Covid-19 n'a pas fini de peser sur la Sécu : après un déficit record de 44,7 milliards d'euros cette année, une perte de 25,5 milliards est attendue en 2021, dans le projet de budget que le gouvernement doit dévoiler mardi. La forte hausse du chômage et le recours massif à l'activité partielle ont tellement tari les rentrées de cotisations que les quatre branches historiques de la Sécu (santé, retraite, famille, accidents du travail) se retrouvent dans le rouge. Plus mal en point que les autres, l'assurance maladie (-30 milliards en 2020, -16,4 milliards en 2021) paie aussi l'envolée des dépenses liées au coronavirus : au moins 10 milliards d'euros cette année pour les masques, les tests, les arrêts de travail...

Une facture qui devrait s'allonger l'an prochain, avec déjà 4,3 milliards provisionnés, dont 1,5 milliard pour une éventuelle campagne de vaccination. S'y ajouteront 7,3 milliards de hausses de salaires et d'investissements, dans le cadre du «Ségur de la santé» censé concrétiser le «plan massif» qu'Emmanuel Macron a promis à l'hôpital public. Au bout du compte, les dépenses de santé bondiront de 7,6% en 2020 - du jamais-vu - et progresseront encore de 3,5% en 2021 - un niveau inédit depuis plus de quinze ans.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020

Mardi 29  septembre 2020 – Macron : "On est foutu" si le Parlement européen "ne se réunit qu'à Bruxelles" :

"Si le Parlement européen ne se réunit qu'à Bruxelles, on est foutu", a déclaré mardi Emmanuel Macron à Vilnius en regrettant sa décision de ne pas tenir sa session d'octobre à Strasbourg à cause de la pandémie. "En ce moment, je défends mordicus l'idée que le Parlement européen doit se réunir à Strasbourg", a dit le président français devant des étudiants au second jour de sa visite en Lituanie. "Si on accepte que le Parlement européen ne se réunisse qu'à Bruxelles, on est foutu, car dans dix ans tout sera à Bruxelles. Et les gens ne se parleront plus qu'entre eux à Bruxelles. Or l'Europe ce n'est pas cette idée-là", a-t-il ajouté.

Dans la foulée de sa déclaration, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune, qui est également à Vilnius, a tweeté: "Soutien indéfectible, impératif d'un retour rapide" du Parlement à Strasbourg.

Le président du Parlement européen David Sassoli a annoncé lundi que la prochaine session, prévue du 5 au 8 octobre, se tiendra à Bruxelles et non à Strasbourg "étant donné la récente hausse du taux de transmission du virus en France, y compris dans le département du Bas-Rhin". Il a précisé que le Parlement tiendrait "à nouveau ses sessions à Strasbourg dès que les conditions le permettront". Emmanuel Macron lui avait pourtant demandé, dans une lettre, le retour des sessions plénières à Strasbourg "dès octobre", en regrettant que celle de septembre se soit déjà tenue à Bruxelles.

Au cours d'un débat avec les étudiants de l'université de Vilnius, Emmanuel Macron a affirmé tenir "énormément" à l'idée "de partage de lieux" au sein de l'Union européenne. "L'Europe a besoin de lieux", a-t-il affirmé, en défendant notamment le projet d'une université européenne. Selon les traités européens, l'institution a son siège à Strasbourg, où se tiennent habituellement douze sessions plénières de trois jours et demi par an. Mais le reste du temps, les eurodéputés travaillent à Bruxelles, ce qui est source de débats depuis des années. Tout changement de traité nécessiterait cependant l'aval de l'ensemble des Etats membres.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020

Mardi 29  septembre 2020 – Attentat anciens locaux de Charlie Hebdo : l'auteur de l'attaque reconnait avoir 25 ans :

L'auteur présumé de l'attaque au hachoir vendredi devant les ex-locaux de Charlie Hebdo à Paris, a reconnu s'appeler Zaheer Hassan Mahmoud et être né au Pakistan en 1995 et non en 2002, a annoncé mardi le procureur national antiterroriste lors d'une conférence de presse.

Le suspect affirmait initialement s'appeler Hassan Ali et être né en 2002 au Pakistan, identité sous laquelle il avait bénéficié de l'aide sociale à l'enfance à son arrivée en France en 2018. Confronté à un document pakistanais retrouvé dans son téléphone, "il a finalement reconnu qu'il s'agissait de sa véritable identité et qu'il était âgé de 25 ans", a déclaré Jean-François Ricard, qui a confirmé que le suspect "était totalement inconnu de l'ensemble des services de renseignement".

Il a été déféré mardi au tribunal de Paris en vue de sa mise en examen pour "tentative d'assassinats" terroristes et "association de malfaiteurs terroriste", a annoncé le procureur national antiterroriste. Le parquet national antiterroriste, qui a ouvert cette information judiciaire au terme de sa garde à vue, a requis son placement en détention provisoire, a ajouté Jean-François Ricard lors d'une conférence de presse, en précisant que les cinq dernières personnes de son entourage placées en garde à vue ont été remises en liberté mardi sans charges retenues contre elles à ce stade.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020

Mardi 29  septembre 2020 – 5G: la France lance les enchères et espère plusieurs milliards d'euros :

Après le faux départ, le début d'une course de fond dans un contexte électrique: la France, "en retard" dans le déploiement de la 5G au grand dam du gouvernement, lance mardi l'attribution des premières fréquences, qui devrait rapporter plusieurs milliards d'euros à l'Etat.

Initialement prévues en avril, mais repoussées en raison de la pandémie de coronavirus, ces enchères débutées à 9h30 doivent permettre aux opérateurs (Orange, SFR, Bouygues Telecom, Free) d'acquérir 11 "blocs" de fréquences aujourd'hui inutilisés, et ouvrir la voie aux premières commercialisations de services 5G dans certaines villes à la fin de l'année. Malgré la défiance d'une partie de l'opinion et les multiples demandes de "moratoire" de plusieurs élus de gauche, le futur réseau mobile sera lancé en France en utilisant d'abord la bande allant de 3,4 à 3,8 gigahertz (GHz) sur le spectre électromagnétique.

Les quatre opérateurs ont déjà obtenu chacun un bloc de 50 mégahertz (MHz) dans cette bande de fréquences, au prix fixe de 350 millions d'euros. Avec les 110 MHz supplémentaires mis en jeu, l’État espère encaisser 2,17 milliards d'euros au minimum. Un opérateur ne pourra pas acquérir plus de 100 MHz "pour donner ses chances à chacun", explique l'Arcep, régulateur français des télécoms qui encadre les enchères.

"Le principe de ces enchères, c'est qu'elles doivent être totalement secrètes (...) donc mes objectifs, mes contraintes financières, vous pensez bien que je ne vais pas les rendre publics", a déclaré Stéphane Richard, PDG d'Orange, lundi à l'occasion d'une visite dans la première usine française équipée d'antennes 5G.

"Au fond, notre seul objectif, c'est d'apporter la meilleure qualité de service à nos utilisateurs, et de garder cette supériorité dans la qualité du réseau que nous avons depuis dix ans en France", a-t-il ajouté. Ses concurrents, à l'image de Free, promettent d'être "combatifs" pour aller chercher "toutes les fréquences" dont ils ont "besoin".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020

Mardi 29  septembre 2020 – Coronavirus: Merkel veut de nouvelles mesures restrictives :

La chancelière allemande Angela Merkel a prôné mardi de nouvelles mesures restrictives pour lutter contre la pandémie de coronavirus face à une augmentation des infections dans le pays et alors que l'hiver se profile. La dirigeante conservatrice, qui réunit dans l'après-midi les dirigeants des 16 Etats régionaux, veut ainsi pouvoir limiter à 25 le nombre de participants à une fête privée et à 50 pour une fête dans un espace public en cas d'augmentation récente du nombre de cas, selon le projet de texte qui doit être adopté durant cette réunion et dont l'AFP a obtenu copie. "En raison de la baisse des températures, des séjours prolongés dans des espaces fermés durant l'automne et l'hiver et de la saison de la grippe qui menace, nous devons maintenant nous montrer particulièrement vigilants, en particulier dans l'organisation des loisirs et les fêtes privées", soulignent les différents responsables politiques.

Dans les restaurants, les cafés et les bars où chaque client doit laisser ses coordonnées, des amendes d'un minimum de 50 euros seront également infligées si des personnes livrent des informations erronées. Dans certaines régions particulièrement frappées par le virus, la vente d'alcool pourra également être provisoirement limitée. Berlin en appelle une nouvelle fois à la responsabilité des Allemands alors que selon son porte-parole, Angela Merkel est "très inquiète" de l'évolution récente de la pandémie. "On ne peut arriver à combattre (le virus) que si chacun et chacune y contribue", a-t-il dit. Il a rappelé l'importance de porter un masque couvrant le nez et la bouche dans les espaces publics et de respecter une distance de 1,50 m.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020

Mardi 29  septembre 2020 – Californie : la Napa Valley en flammes, le Château Boswell réduit en cendres :

Certains domaines viticoles de la Napa Valley sont partis en fumée, comme le Château Boswell dans la ville de St. Helena. Le domaine de Newton Vineyard, qui appartient au groupe LVMH, a lui aussi été touché.

Attisés par des vents violents, des incendies dévastaient mardi les célèbres vignobles de la Napa Valley dans le nord-ouest de la Californie, où des dizaines de milliers de personnes ont dû évacuer leurs logements, tandis que trois personnes sont mortes plus au nord. Ciel incandescent, arbres et vignes calcinés, maisons ravagées par les flammes: le brasier nommé "Glass Fire" a brûlé près de 14.000 hectares dans le comté de Napa, l'une des zones de production de vin les plus prestigieuses des Etats-Unis.

"Alors que le Glass Fire continue de se propager, c'est avec tristesse que nous vous informons que le domaine et les vignes de Newton Estate ont été touchées de manière significative", a annoncé le domaine sur son compte Instagram, soulignant que tous les employés avaient pu être mis à l'abri à temps.

Dans la nuit de dimanche à lundi, 4.500 habitants d'une zone résidentielle pour personnes âgées du comté viticole de Sonoma, voisin de celui de Napa et menacé par un autre feu baptisé "Shady Fire", avaient ainsi dû embarquer dans des cars municipaux afin d'être transportés en lieu sûr.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1586) : 29 SEPTEMBRE 2020

Mardi 29  septembre 2020 – En Israël, le ministre de la Santé prévient : le reconfinement sera prolongé :

Le reconfinement décrété en Israël pour lutter contre le plus haut taux de contamination au coronavirus au monde sera prolongé au bout des trois semaines préalablement annoncées, a prévenu mardi le ministre de la Santé.

"Il n'y a aucune chance pour que dans 10 jours nous levions tout et disions que tout est terminé, que tout va bien", a affirmé le ministre Yuli Edelstein sur la radio publique Kan. "Cette fois, vu ce qu'il s'est passé en avril, nous sortirons (du confinement) progressivement et de façon responsable".

Israël s'était vanté de sa gestion de la pandémie lors de la première vague de contamination et avait rapidement levé les restrictions afin de remettre l'économie sur les rails. Mais le pays de neuf millions d'habitants a enregistré le plus fort taux de contamination au coronavirus au cours des deux dernières semaines, selon les données de l'AFP, et a imposé un confinement généralisé le 18 septembre, durci une semaine plus tard.

Le ministère de la Santé israélien a officiellement recensé 233 554 malades, dont 1507 décès, et plus de 8200 nouveaux cas sur la seule journée de vendredi. "Je le dis ici et maintenant, et aucune pression ne changera les choses. L'ouverture de l'économie et de nos vies sera graduel et lent", a encore déclaré M. Edelstein.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens