Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2020 6 19 /09 /septembre /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1575) : 18 SEPTEMBRE 2020

Vendredi 18  septembre 2020 – point sur le Coronavirus le 17 septembre au soir :

 L'épidémie de coronavirus a franchi un nouveau palier en France. 10.593 nouveaux cas ont été détectés ces dernières 24 heures, a annoncé ce jeudi 17 septembre Santé Publique France dans son communiqué quotidien. La veille, 9784 cas avaient été détectés. 50 personnes sont mortes du Covid-19 en France ces dernières 24 heures, portant le total à 31.095 victimes.

Le nombre de patients entrant en réanimation a encore augmenté, avec 535 nouveaux malades hospitalisés au cours des 7 derniers jours, soit 27 de plus en 24 heures.

896 «clusters», ou foyers de contagion, sont toujours en activité sur le territoire, dont 84 nouveaux qui ont été détectés ces dernières 24 heures. Le taux de positivité des tests s'élève désormais à 5,4%. Au total, 87 départements en métropole et outre-mer sont classés en situation de vulnérabilité «modérée ou élevée», un chiffre en hausse.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1575) : 18 SEPTEMBRE 2020

Vendredi 18  septembre 2020 – Covid : des restrictions à Lyon et Nice, possible durcissement à Marseille et en Guadeloupe :

Olivier Véran a fait un point jeudi sur l'épidémie de coronavirus, soulignant des inquiétudes autour des villes de Lyon et de Nice , où des mesures de restriction seront décidées localement d'ici samedi.

Ses réponses étaient très attendues. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est exprimé jeudi en fin de journée depuis son ministère pour une conférence de presse, vouée à devenir hebdomadaire, afin de faire le point sur l'épidémie de coronavirus en France.

Parmi les rares annonces concrètes, le ministre a cité deux nouvelles villes source d'inquiétudes quant à la circulation du virus : Lyon et Nice, où le taux d'incidence (nombre de cas pour 100.000 habitants) a atteint respectivement 200, soit «quatre fois la cote d'alerte», et 150. Des mesures de restrictions devront d'ailleurs être décidées localement d'ici samedi pour ces deux villes, où le coronavirus circule à un niveau inquiétant. Il a souligné que leurs maires Grégrory Doucet et Christian Estrosi ont déjà pris des mesures par anticipation. Par exemple à Nice, les Journées du patrimoine, qui se tiennent ce week-end dans tout le pays, sont annulées.

Olivier Véran a également évoqué la situation de Marseille -où plusieurs restrictions ont déjà été annoncées lundi en raison de l'accélération de la circulation du virus, comme l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans les parcs et sur les plages, la limitation des visites dans les Ehpad, une jauge à 1000 personnes dans les salles de spectacle... Le ministre a fait savoir qu'il pourrait encore serrer la vis.

«Si la situation sanitaire ne s'améliore pas» dans la cité phocéenne, «il faudra sans doute prendre des mesures encore plus fortes», a prévenu Olivier Véran évoquant «la possible fermeture des bars» ou «l'interdiction des rassemblements publics». La même mise en garde vaut pour la Guadeloupe.

Alors que 53 départements ont dépassé le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 habitants, plusieurs agglomérations, dont Paris, sont sous surveillance. «A Lille, Toulouse, Rennes, Dijon et Paris, le taux d'incidence en population générale est élevée, de l'ordre de 3 à 4 fois la cote d'alerte» mais «les seuils critiques ne sont pas encore atteints», a énuméré le ministre. Et de prévenir : «nous serons extrêmement attentifs dans ces métropoles».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1575) : 18 SEPTEMBRE 2020

Vendredi 18  septembre 2020 – Valéry Giscard d'Estaing a regagné son domicile après son hospitalisation :

L'ancien président Valéry Giscard d'Estaing, hospitalisé lundi à Paris, a regagné son domicile, a indiqué son cabinet jeudi.

M. Giscard d'Estaing, âgé de 94 ans, "est sorti ce jour de l'hôpital Georges Pompidou et a regagné son domicile", a annoncé son cabinet dans un message à l'AFP.

L'ancien chef de l'Etat (1974-1981), qui a fêté ses 94 ans le 2 février, avait été hospitalisé lundi à l'hôpital Georges Pompidou, où "une légère infection aux poumons" avait été diagnostiquée.

Les médecins avaient toutefois écarté une infection au coronavirus, selon son cabinet qui avait alors parlé d'"un traitement de quelques jours".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1575) : 18 SEPTEMBRE 2020

Vendredi 18  septembre 2020 – 800 euros d'amende pour des "décrocheurs" d'un portrait de Macron :

Trois personnes ont été condamnées à 800 euros d'amende pour avoir, en 2019, décroché le portrait d'Emmanuel Macron dans la mairie d'Ancenis.

Un père de famille, une professeure de musique et sa fille étudiante ont été condamnés pour avoir, en mars 2019, décroché le portrait d'Emmanuel Macron dans la mairie d'Ancenis, en Loire-Atlantique. Le tribunal de Nantes les a condamnés à verser chacun 500 euros d'amende pour «vol en réunion». Deux d'entre eux, qui avaient refusé des prélèvements ADN, ont été condamnés à verser 300 euros d'amende supplémentaire.

L'un des prévenus avait expliqué à l'AFP que ce décrochage de portrait du président de la République s'inscrivait «dans une campagne nationale organisée par le mouvement ANV (Action Non Violente) COP21». Le vide laissé au mur devait symboliser «l'inaction climatique du gouvernement par rapport aux engagements qui avaient été pris lors de la COP21 à Paris en 2015», avait-il poursuivi. Entre février 2019 et le printemps 2020, ANV-Cop21 avait revendiqué le décrochage de quelque 150 portraits d'Emmanuel Macron à travers la France.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1575) : 18 SEPTEMBRE 2020

Vendredi 18  septembre 2020 – TF1 recrute la présentatrice du 13H de France 2 pour remplacer Jean-Pierre Pernaut :

Marie-Sophie Lacarrau, qui présente depuis 2016 le 13H de France 2, prendra les rênes du journal télévisé concurrent, sur TF1, le 4 janvier, a précisé la chaîne phare du groupe Bouygues. La journaliste de 44 ans remplacera Jean-Pierre Pernaut, 70 ans, qui avait annoncé mardi qu'il présenterait son dernier journal le 18 décembre, après presque 33 ans aux commandes du JT de la mi-journée le plus regardé d'Europe.

Sa nomination créée la surprise, son nom ne figurant pas parmi les personnalités dont les noms avaient circulé ces jours-ci pour succéder au "taulier" du 13H Jean-Pierre Pernaut. Avec Marie-Sophie Lacarrau, TF1 fait le choix d'une journaliste qui incarne à sa manière la France des terroirs et la proximité si chères à Jean-Pierre Pernaut.

Née le 20 septembre 1975 à Villefranche de Rouergue (Aveyron), elle a démarré sa carrière de journaliste après des études de lettres modernes à Toulouse. Après des expériences en presse écrite et en télévision, elle entre en 2000 à France Télévisions. D'abord journaliste de terrain, elle a présenté les JT de l'édition Midi-Pyrénées de France 3 pendant plusieurs années, puis est devenue en 2014 le joker d'Elise Lucet au 13H de France 2, avant de lui succéder à la présentation de ce JT en 2016. Jacques Legros reste le joker du 13H de TF1, a annoncé également TF1.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1575) : 18 SEPTEMBRE 2020

Vendredi 18  septembre 2020 – Roger Carel, légende du doublage, est mort à 93 ans :

 Sa voix a rythmé les dessins animés, les films et les séries de notre enfance et/ou adolescence. Comme le révèle ce vendredi «Le Parisien», l'acteur Roger Carel (né Bancharel) est mort le 11 septembre 2020 à l'âge de 93 ans à Aigre (Charente). La triste nouvelle a été confirmée par son fils qui a expliqué que la famille avait souhaité faire face au deuil dans l'intimité. «Nous n'avons pas souhaité communiquer sur son décès, pour préserver son épouse, fortement bouleversée. Nous ne souhaitions pas qu'elle soit assaillie de messages par les gens de la profession, ou des journalistes», a-t-il expliqué. Les funérailles ont été célébrées jeudi. Roger Carel repose désormais «dans le caveau familial de Villejésus».

Surnommé «le pape du doublage», Roger Carel -qui a d'abord débuté sa carrière en 1949 au théâtre- était effectivement une légende dans ce domaine. Un vrai caméléon aussi, tant les tonalités de ses doublages étaient éclectiques. Il a prêté sa voix à Mickey (et Dingo), Astérix (et Idéfix), Alf, Winnie l'ourson, Mister Magoo, Capitaine Carvene ou encore Benny Hill et Hercule Poirot. Les aficionados de l'univers Disney savent aussi qu'il a doublé le serpent Kaa dans «Le Livre de la jungle», Pongo dans «Les 101 dalmatiens», la souris Roquefort et le chien Lafayette dans «Les Aristochats» ou encore Triste Sire dans «Robin des bois», Jiminy Cricket dans «Pinocchio» et Bernard dans «Bernard et Bianca». Dans «Les Aventures de Tintin», il prêtait consécutivement sa voix à Dupond et Dupont et Milou.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1575) : 18 SEPTEMBRE 2020

Vendredi 18  septembre 2020 – Face à une syndicaliste étudiante voilée, des députés quittent une audition à l'Assemblée :

Jeudi , une audition à l'Assemblée sur le Covid-19 et la jeunesse, a été marquée par le départ de députés protestant contre la présence d'une syndicaliste étudiante voilée.

Des députés LR et une élue LREM ont quitté jeudi une audition à l'Assemblée sur le Covid-19 et la jeunesse, pour protester contre la présence d'une syndicaliste étudiante voilée, un "faux débat" selon la marcheuse qui présidait la réunion.

Les parlementaires participaient à l'audition de représentants de syndicats étudiants dans le cadre de la nouvelle commission d'enquête "pour mesurer et prévenir les effets de la crise du Covid-19 sur les enfants et la jeunesse", créée à l'initiative de la communiste Marie-George Buffet (Seine-Saint-Denis) qui en est la rapporteure.

Après la prise de parole des syndicalistes étudiants, le député du Pas-de-Calais (LR) Pierre-Henri Dumont, faisant un "rappel au règlement", s'est indigné du voile porté par la vice-présidente de l'Unef, Maryam Pougetoux (photo), en estimant qu'il s'agissait d'un "acte communautariste délibéré" qui enfreignait "le principe de laïcité auquel doit s'astreindre notre assemblée". L'argument a été battu en brèche par la présidente de la commission, l'élue de Haute-Garonne Sandrine Mörch, qui a déploré un "mauvais procès" en rappelant qu'"aucune règle n'interdi(sait) le port de signe religieux pour les personnes auditionnées".

Les députés LR qui ont quitté la salle ont été rejoints par Anne-Christine Lang (LREM), pour laquelle le "port du hijab" est "incompatible" avec ses "valeurs".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1575) : 18 SEPTEMBRE 2020

Vendredi 18  septembre 2020 – Sept morts, 177 personnes infectées: un mariage américain "ultra-propagateur" du Covid-19 :

Sept morts et au moins 177 personnes infectées après un mariage: le petit Etat américain du Maine, proche du Canada, a connu un évènement "ultra-propagateur" du Covid-19, qui a rappelé les dangers du virus à une région qui pensait que le pire de l'épidémie était derrière elle. Le mariage, auquel participaient 65 personnes - contrevenant à la limite officielle de 50 personnes maximum - remonte au 7 août, avec d'abord une cérémonie dans une église baptiste puis une réception à l'auberge "Big Moose Inn", deux endroits proches de la pittoresque petite ville de Millinocket (4.000 habitants). Dix jours plus tard, 24 personnes associées à cet évènement avaient été testées positives au Covid-19, et le Centre pour le contrôle des maladies (CDC) du Maine ouvrait une enquête.

Jeudi, le directeur du Centre, Nirav Shah, a fourni un nouveau bilan: au moins 177 personnes infectées et sept personnes décédées - dont "aucune n'était physiquement présente" au mariage, a-t-il indiqué. Les "traceurs de contact" ont lié au mariage plusieurs foyers de coronavirus à travers le Maine: plus de 80 cas dans une prison à 370 km de là, dont l'un des gardiens était au mariage, 10 cas probables dans une église baptiste de la même région, et 39 cas et six décès dans une maison de retraite à 160 km de Millinocket. Pour cette commune et sa région, qui avaient assoupli les règles de distanciation introduites au début de l'épidémie et pensaient que le virus appartenait au passé, le rappel a été brutal. "Quand on a appris ce qui s'était passé, tout le monde s'est remis en confinement (...) On a tout refermé en ville", a indiqué Cody McEwen, président du conseil municipal.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1575) : 18 SEPTEMBRE 2020

Vendredi 18  septembre 2020 – Rassemblements, bars, Ehpad... Nice présente ses mesures face au coronavirus :

Le maire de Nice Christian Estrosi et le préfet des Alpes Maritimes ont présenté vendredi matin de nouvelles restrictions applicables à la ville pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, alors que Nice est au centre des inquiétudes comme Marseille, Bordeaux ou Lyon.

Lors de sa conférence de presse, organisée jeudi au ministère de la Santé, Olivier Véran a évoqué les cas des villes de Nice et Lyon, face au coronavirus, où le taux d'incidence (nouveaux cas) est 4 fois et 3 fois supérieur à la «cote d'alerte» de 50 cas pour 100.000 habitants. En conséquence, les préfets devront proposer «d’ici samedi» des mesures, avait alors indiqué le ministre de la Santé.

Du côté de Nice, Christian Estrosi et le préfet des Alpes Maritimes n'ont pas attendu samedi et ont dévoilé une nouvelle série de restrictions lors d’un point presse vendredi matin. Ainsi, les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits sur les plages, les jardins, les parcs et les quais de la commune. Les grands événements sont désormais limitées à 1000 personnes et les Journées du patrimoine, prévues ce week-end, sont annulées. De même, les débits de boisson de la ville doivent fermer leurs portes à 0h30, jusqu’à 6 heures, et la vente à emporter d’alcool sera interdite après 20 heures. «La consommation d’alcool sur la voie publique sera proscrite après 20 heures sur tout le territoire de la commune», a détaillé le préfet.

Le maire de Nice a ajouté que les visites dans les quatre Ehpad municipaux sont désormais suspendues. «J’assume parfaitement cette décision car si certains considèrent que le plus gros danger que courent nos anciens c’est de ne pas être visité par un proche, je considère que le plus gros danger pour nos anciens c’est d’être visité par le virus »

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1575) : 18 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1575) : 18 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1575) : 18 SEPTEMBRE 2020

Vendredi 18  septembre 2020 – Joe Biden veut marquer la différence avec Donald Trump :

À période exceptionnelle, dispositif exceptionnel. Jeudi, Joe Biden était l'invité d'un «town hall», une réunion avec des électeurs organisée par CNN à Scranton, sa ville natale en Pennsylvanie. Mais en pleine pandémie de coronavirus, le dispositif habituel a été bouleversé : alors que ABC News avait opté pour une succession d'intervenants face à Donald Trump cette semaine, la chaîne d'information a organisé un drive-in. Le candidat démocrate se trouvait face à des électeurs installés dans leurs voitures pour respecter les mesures de distanciation sociale.

Joe Biden qui, contrairement à Donald Trump, a renoncé aux meetings de campagne, a été confronté à des questions d'électeurs et en a profité pour marquer la différence entre lui et le président sortant. Il a présenté l'élection comme le choix «entre Scranton et Park Avenue», entre sa ville natale contre la grand avenue new-yorkaise symbole de richesse. «Tout ce que Trump peut voir depuis Park Avenue est Wall Street. Il ne pense qu'à la Bourse», a accusé l'ancien vice-président. Son adversaire cite en effet régulièrement les résultats de la Bourse pour vanter les mérites de ses politiques économiques et a manifesté son opposition aux mesures de confinement à cause des conséquences économiques. «Dans mon quartier à Scranton, peu de gens ont des actions. Nous devons nous assurer que les soignants sont payés et avec un salaire décent. Quinze dollars de l'heure ? Ce n'est pas assez pour un soignant», a ajouté le démocrate.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1575) : 18 SEPTEMBRE 2020

Vendredi 18  septembre 2020 – Présidentielle 2022 : la mise en garde d'Hidalgo contre les "querelles d'ego" à gauche :

Anne Hidalgo, maire PS de Paris, a affirmé que la famille sociale-démocrate pouvait remporter la présidentielle de 2022 si elle sortait "des querelles d'ego", affirmant dans une interview au Point qu'elle prendrait "toute sa part" dans la "bataille" pour une "démocratie vivante".

La gauche social-démocrate et écologiste a-t-elle un espace en 2022? "Bien sûr, si elle sort des querelles d'ego", a répondu Anne Hidalgo. Déplorant "l'émiettement à gauche", elle a toutefois salué "le courage d'Olivier Faure", le premier secrétaire du PS, dont la stratégie de rassemblement entre la gauche et EELV a été validée par les résultats aux municipales.

Mais "je ne crois pas que les échéances de 2021 (régionales et départementales) et 2022 (présidentielle) se feront à partir des partis. Cela se jouera dans quelque chose de plus large, comme nous l'avons construit avec Paris en commun", la plateforme sur laquelle elle s'est appuyée pour sa campagne victorieuse des municipales.

Selon elle, "il y a de la place pour une offre sociale-démocrate, écologiste, citoyenne, face à la multiplication probable des candidats de droite et une extrême droite qui reste en embuscade". Emmanuel Macron, qui est "un président de droite, mène une politique de droite, sera un des candidats de la droite", estime-t-elle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens