Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2020 2 08 /09 /septembre /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020

Lundi 7 septembre 2020 – point sur le Coronavirus le 6 septembre au soir : 

Plus de 7.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés en 24 heures en France, un chiffre en retrait par rapport aux deux jours précédents, où il était proche des 9.000 cas par jour, selon des données publiées dimanche par Santé publique France (SPF). 7.071 cas positifs ont été confirmés depuis samedi, selon le site internet de SPF.

Vendredi, le nombre de contaminations en 24H avait marqué un pic à 8.975 cas, un record depuis le début de l'épidémie et des tests à grande échelle en France, et samedi, 8.550 cas avaient encore été enregistrés. Si le nombre de cas positifs a donc diminué par rapport aux deux jours précédents, en tout, c'est près de 25.000 nouveaux cas qui ont été détectés en 3 jours. De plus, 58 nouveaux "clusters" ont été détectés en 24 heures, sur un total de 528 en cours d'investigation, dont 214 dans des Ehpad.

Le taux de positivité (part des cas positifs, au sein de l'ensemble des personnes testées sur 7 jours) continue parallèlement d'augmenter: il a atteint 4,9% dimanche, contre 4,3% en milieu de semaine.

Enfin, 3 décès supplémentaires ont été enregistrés dans les hôpitaux au cours des dernières 24 heures, soit 20.225 en tout. En incluant les décès intervenus dans les Ehpad et autres établissements sociaux et médico-sociaux, le bilan total depuis le début de l'épidémie de Covid-19 en France s'élève désormais à 30.701 décès.

Le nombre de patients actuellement en réanimation n'a pas été précisé par SPF, mais l'organisme indique que 1.704 nouvelles hospitalisations ont eu lieu sur les sept derniers jours, dont 288 pour des cas graves en réa.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020

Lundi 7 septembre 2020 – Coronavirus : Qui sont les anti-masques français ?

Si en Allemagne ou en Angleterre les manifestations contre le port obligatoire du masque dans l'espace public ont rassemblé des milliers ou dizaines de milliers de personnes, en France le mouvement n'a rassemblée qu'une poignée de manifestants fin août à Paris.

Qui sont les anti-masques français ? La fondation Jean-Jaurès publie lundi une première étude sur les membres de ce mouvement balbutiant, qui apparaissent plus diplômés que la moyenne, plus défiants envers les institutions, plus amateurs de thèses complotistes et plus féminins.

En ligne, cependant, "une riposte des anti-masques s'organise", explique Antoine Bristielle, chercheur en sciences sociales, qui s'est fondé sur un peu plus d'un millier de réponses à un questionnaire en ligne pour tenter de dégager le profil de ces nouveaux militants. "Le déterminant des anti-masques", détaille-t-il à l'AFP, "c'est vraiment l'aspect libertarien de leur pensée".

Cette mouvance beaucoup plus implantée aux Etats-Unis se caractérise par une attitude favorisant à la fois un "libéralisme sur le plan économique", soit un refus de l'ingérence de l'État dans l'Economie et un libéralisme moral, illustré par "l'acceptation du mariage gay par exemple", souligne l'étude.

Or, ainsi que le montrent des études menées aux Etats-Unis, l'attrait pour les thèses libertariennes "augmente avec le niveau de diplôme et de salaire". Conséquence: le profil des anti-masques français, que l'on attendait plutôt jeunes et issus des classes populaires --profil type des personnes attirées par les théories conspirationnistes et enclins à une forte défiance politique-- est tout à fait différent.

"D'une part, les femmes sont surreprésentées à près de 63%", souligne l'enquête, et "d'autre part, l'âge de ces individus est relativement élevé avec une moyenne de cinquante ans. Leur niveau d'éducation est, lui aussi, assez haut avec un Bac+2 en moyenne".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020

Lundi 7 septembre 2020 – Trafic de stupéfiants, chiffres de la sécurité... Gérald Darmanin muscle son discours :

Mercredi, un séminaire gouvernemental se tiendra sur les questions de sécurité. Depuis sa nomination au ministère de l'Intérieur, Gérald Darmanin ne chôme pas sur le plan de la communication. Accompagné de la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa, il a accordé une interview au «Parisien». Il a d'abord défendu le bilan du gouvernement «indiscutablement positif», selon lui, avec notamment «le recrutement sans précédent de 6000 policiers et gendarmes, dont 2000 au renseignement intérieur qui ont permis de déjouer plus de trente attentats depuis 2017». La priorité des priorités sera «indéniablement la lutte contre les stupéfiants», confirme Gérald Darmanin. «Il faut s'occuper de tous les trafics», précise-t-il. «Il faut sanctionner tout le monde, y compris dans les beaux quartiers de Paris». «La drogue c'est de la merde, ça finance le crime organisé, ça tue la vie de milliers de personnes et ça peut concerner toutes les familles de France.»

Pour attester de l'efficacité de l'action gouvernementale sur les questions de sécurité, «un point presse mensuel» sera tenu, pour «communiquer l'ensemble des résultats», notamment sur «la lutte contre les stupéfiants, les chiffres des violences conjugales, intrafamiliales et sexuelles». «Nous ne sommes pas pour la politique du chiffre, mais pour la politique du résultat». «La France est malade de son insécurité», justifie-t-il, et «si la France est malade, il faut prendre sa température». Gérald Darmanin explique également dans cet entretien vouloir «interdire purement et simplement» les gaz hilarants, «cela pourrit le quotidien de nombreux Français». L'ancien maire de Tourcoing continuera à employer le mot «ensauvagement» qui fait polémique, y compris au sein du gouvernement. «Si Marine Le Pen dit que le ciel est bleu, je ne vais pas dire qu'il pleut pour me différencier».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020

Lundi 7 septembre 2020 – Au coeur du brasier en Californie :

Plus de 200 personnes piégées par un incendie de forêt dans le nord de la Californie ont été évacuées par hélicoptère militaire, ont indiqué les autorités locales en annonçant dimanche la fin du sauvetage. Des hélicoptères Black Hawk et Chinook ont évacué ces personnes piégées aux alentours du réservoir Mammoth Pool, dans la forêt nationale de la Sierra à environ 70 km au nord-est de Fresno, ont indiqué la Garde nationale et les services de secours de Californie.

La Garde nationale de Californie a eu recours aux hélicoptères Chinook pour l'opération d'évacuation, a précisé le général Daniel Hokanson, chef du bureau de la Garde nationale, tweetant une photo prise du cockpit d'un hélicoptère, le montrant entouré par les arbres en flammes et une autre avec les personnes sauvées à l'intérieur de l'appareil.

L'incendie a pris vendredi sur un terrain escarpé et accidenté alors que la Californie connaît une nouvelle vague de chaleur ce week-end. Ces températures propices aux feux de forêts interviennent alors que plus de 600.000 hectares de forêt étaient déjà partis en fumée dans de multiples incendies, qui avaient provoqué l'évacuation de dizaines de milliers de personnes à la mi-août. Les pompiers combattaient aussi dimanche des feux dans plusieurs autres zones californiennes, notamment à San Luis Obispo et la forêt nationale de Cleveland.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020

Lundi 7 septembre 2020 – Les JO de Tokyo auront lieu en 2021, avec ou sans Covid-19 :

Les Jeux olympiques de Tokyo, reportés à 2021, se dérouleront l'an prochain et seront ceux qui "ont vaincu le Covid", a annoncé lundi John Coates, le vice-président du Comité international olympique (CIO).

Lors d'un entretien téléphonique lundi avec l'AFP, le président du comité de coordination du CIO pour les JO-2020, a affirmé que les Jeux de Tokyo auront lieu "avec ou sans" coronavirus et "débuteront le 23 juillet de l'année prochaine".

"Ce seront les Jeux qui auront vaincu le Covid, la lumière au bout du tunnel", a-t-il affirmé. Le thème de ces JO sera celui "de la reconstruction après les ravages causés par le tsunami", a déclaré M. Coates, faisant référence au tremblement de terre et au tsunami qui avaient dévasté le nord-est du Japon en 2011.

Ils devaient initialement être inaugurés le 24 juillet, mais les organisateurs ont pris en mars la décision historique de les reporter à l'été 2021, alors que la pandémie liée au Covid-19 progressait dans le monde entier. Les autorités japonaises, tout comme le CIO, ont clairement indiqué qu'elles ne souhaitaient pas qu'ils soient reportés une seconde fois.

Les frontières du Japon demeurent actuellement largement fermées aux visiteurs, et beaucoup d'experts doutent que la pandémie soit sous contrôle d'ici l'été prochain. Selon plusieurs sondages récents, une nette majorité de Japonais souhaitent un nouveau report des JO, ou leur annulation, en raison du coronavirus.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020

Lundi 7 septembre 2020 – US Open : Djokovic disqualifié pour avoir "allumé" une juge de ligne :

Incroyable scénario à l'US Open de tennis. Le grand favori pour le titre, le Serbe Nokav Djokovic a été disqualifié lors de son huitième de finale après avoir "allumé" sans le vouloir une juge de ligne.

Qui pouvait empêcher Novak Djokovic de remporter son 18e titre du Grand Chelem à l'US Open ? Il y a encore quelques heures, vraisemblablement personne. Mais c'est pourtant un autre joueur qui soulèvera la coupe car le N.1 mondial a été disqualifié en 8es de finale dimanche sur un geste d'humeur.

"Parce qu'il a été disqualifié, Djokovic va perdre tous les points ATP gagnés à l'US Open et va recevoir une amende du montant de son prize money en plus de toute autre amende éventuellement décidée en fonction de l'incident", a précisé l'USTA.

Fin du premier set contre Pablo Carreno (27e). Une balle frappée par le Serbe sans regarder vers le fond du court va heurter une juge de ligne à la gorge. La juge pousse un cri et s'effondre, Djokovic se précipite vers elle. Elle se relève, il va s'asseoir. Mais le règlement est sans appel : tout joueur coupable de ce type de geste, même involontairement, est exclu.

Les cas de disqualification en Grand Chelem sont rares. Mais celle de John McEnroe à l'Open d'Australie 1990 avait déjà marqué les esprits. Djokovic avait eu un premier geste d'humeur quelques points auparavant, lorsqu'il avait violemment frappé une balle contre une balustrade.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020

Lundi 7 septembre 2020 – Régionales en Ile-de-France : vers un face-à-face Pécresse-Blanquer ?

Emmanuel Macron voulait les reporter, mais elles auront bien lieu. A six mois des élections régionales en mars 2021, un sondage Ifop pour Europe 1 et La Tribune dessine une première tendance - et un face-à-face inattendu - pour l’Ile-de-France. Si l’élection avait lieu dimanche, les franciliens placeraient la présidente sortante, Valérie Pécresse, en tête avec 29% des voix au premier tour. Faisant office de favorite, l’ancienne porte-parole du gouvernement atteindrait presque son score de décembre 2015 : 30,51%. Valérie Pécresse, très active pendant la crise sanitaire sur les thématiques des masques et des transports, consolide son socle électoral. “Cette prime au sortant est peut-être due au fait que le fait régional s’est imposé pendant cette crise”, explique Frédéric Dabi, Directeur adjoint de l’Ifop.

Autre enseignement de l’étude, le score du candidat LREM. Pour le parti présidentiel, l’institut de sondage a testé Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, qui n'exclurait pas se présenter. Dans cette hypothèse, il totaliserait 19% des suffrages. Un score plus élevé que celui d’Agnès Buzyn, candidate LREM à Paris, qui avait atteint 17,26% au premier tour. Et 13,04% lors du second. Si le membre du gouvernement n’a pas, pour l’instant, évoqué ses ambitions, l’affiche politique francilienne pourrait donc se focaliser sur un match Pécresse-Blanquer.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020

Lundi 7 septembre 2020 – Quand les supporters de Donald Trump manquent de se noyer au Texas :

Une flottille de petits bateaux soutenant la campagne électorale du Président Donald Trump s'est retrouvée en difficulté samedi au Texas, plusieurs d'entre eux prenant l'eau ou coulant, selon les autorités.

Le bureau du sheriff du comté de Travis "a répondu à plusieurs appels impliquant des bateaux en détresse pendant le défilé en faveur de Donald Trump sur le Lac Travis", a-t-il expliqué sur Twitter, ajoutant : "Plusieurs bateaux ont coulé." Selon la porte-parole du bureau du sheriff, Kristen Dark, aucune preuve d'un acte suspect n'a été relevée. Aucune blessure ou intervention d'urgence médicale n'a été recensée lors de ce défilé sur le Lac Travis, situé au nord-ouest d'Austin.

"Certains prenaient l'eau, d'autres étaient à l'arrêt, d'autres encore chaviraient, c'était toutes sortes de choses", a déclaré Kristen Dark.

Des photos publiées sur Twitter montrent des bateaux, drapeaux soutenant la campagne de M. Trump au vent, sur une eau agitée, probablement en raison du trop grand nombre d'embarcations se déplaçant en même temps, proches les uns des autres. "Il y avait un nombre exceptionnel de bateaux sur le lac aujourd'hui", explique Kristen Dark, ajoutant que les autorités étaient encore en train de comptabiliser le nombre de bateaux ayant coulé et celui du nombre de personnes secourues.

Plus de 2.500 personnes ont indiqué sur Facebook qu'elles avaient participé au rassemblement, qui s'est étendue sur 3 à 5 kilomètres selon Mme Dark.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020

Lundi 7 septembre 2020 – Kylian Mbappé positif au Covid-19 et forfait pour France-Croatie :

L'attaquant des Bleus et du Paris SG Kylian Mbappé a été testé positif au Covid-19 et a déclaré forfait pour le match France-Croatie prévu mardi soir à Saint-Denis, a annoncé lundi l'encadrement de l'équipe de France. Le jeune Français, qui a pourtant participé à l'entraînement de veille de match lundi soir avant d'apprendre les résultats du test passé lundi matin, est le 7e joueur du PSG à avoir été testé positif, après notamment Neymar.

"Il a été placé à l'écart du groupe après la réception des résultats, à l'issue de l'entraînement, avant de regagner son domicile dans la soirée. Comme l'ensemble de la délégation, Kylian Mbappé avait subi un test préalable au rassemblement. Le résultat était négatif comme celui passé mercredi, à la demande de l'UEFA, dans le cadre de Suède-France" samedi, match où il marqué, a précisé l'encadrement des Bleus.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020

Lundi 7 septembre 2020 – Coronavirus : les services de réanimation sous tension dans les Bouches-du-Rhône :

Des soignants tirent la sonnette d'alarme dans les Bouches-du-Rhône, où il ne reste que trois lits disponibles en réanimation dédiés pour les malades du Covid-19.

La situation est tendue en réanimation dans les Bouches-du-Rhône, mais elle est sous contrôle. Dans le département, classé en zone rouge pour la circulation forte du virus, 67 lits sur les 70 réservés aux malades du nouveau coronavirus sont occupés. «Il n'y a pas d'affolement général, on gère la situation, a fait savoir à France 3 Provence Côte-d'Azur le professeur Dominique Rossi, président de la commission médicale d'établissement de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM). Mais on est sur une ligne de crête et si on dépasse un certain seuil, on sait qu'il faudra déprogrammer des malades non-Covid, pour remplir avec des Covid et c'est ce que nous voulons éviter parce qu'il y a des gens qui ont besoin d'être soignés.» Pour comparaison, il y avait 33 personnes en réanimation dans le département le 31 août dernier.

«Nous avons la capacité d'ouvrir plus de lits. Nous nous adapterons à la situation», a ajouté le professeur qui se veut rassurant mais a tout de même exhorté la population à appliquer les gestes barrière contre le Covid-19.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020
LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020

Lundi 7 septembre 2020 – Sur les routes d’un Tour de France pas comme les autres :

 Le mois de septembre et les restrictions sanitaires liées au coronavirus n'ont pas découragé les passionnés de la Grande Boucle qui, certes moins nombreux sur cette édition, sont sur le bord des routes et font le show.

Chaque année, près de 12 millions de spectateurs se massent sur les bords des routes du Tour de France pour encourager les coureurs, attraper au vol un porte-clé de la caravane, ou tout simplement passer un bon moment en famille ou entre amis. Pour cette édition, le coronavirus est passé par là, déplaçant la Grande Boucle au mois à septembre et réduisant l'affluence sur le bord des routes.

Les fidèles présents doivent porter le masque et sont obligés de tenir leur distances entre eux et avec les coureurs. Selfies et autographes sont interdits et des restrictions d'accès sont mises en place aux départs et aux arrivées d'étape. Dans les cols, d’habitude noir de monde à tel point que dans certaines montées mythiques les coureurs peinent parfois à se frayer un chemin, des filtrages sont mis en place. Ainsi, à certains endroits, seuls les gens à pied, à vélo ou qui viennent dans des transports collectifs peuvent aller sur les cols, masqués toujours.

Mais le coronavirus n'a pas tout perturbé. La caravane, certes réduite, arpente les routes du Tour et le plus célèbre des spectateurs de la Grande Boucle, Didi Senft , alias «El Diablo», continue de guetter les coureurs sur le bord des routes du Tour, costume de Diable, fourche à la main et, bien sûr, masque sur le nez.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1564) : 7 septembre 2020

Lundi 7 septembre 2020 – Brexit : l'avertissement de la France au Royaume-Uni :

La France a mis en garde lundi le Royaume-Uni contre toute remise en cause de l'accord encadrant sa sortie de l'UE, soulignant que cela affecterait les négociations sur la relation future entre Londres et l'Union.

«L'Union européenne rappelle régulièrement le lien entre la bonne mise en œuvre des stipulations sur l'accord de retrait et la négociation sur le futur partenariat entre le Royaume-Uni et l'Union : c'est une question de confiance entre les Parties et de respect des engagements pris», a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Agnès von der Mühll. «Si cette confiance est remise en question, les négociations sur la relation future en seront affectées», a-elle ajouté au point de presse électronique quotidien du Quai.

«L'Union européenne rappelle régulièrement le lien entre la bonne mise en œuvre des stipulations sur l'accord de retrait et la négociation sur le futur partenariat entre le Royaume-Uni et l'Union : c'est une question de confiance entre les Parties et de respect des engagements pris», a-t-elle ajouté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens