Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2020 5 04 /09 /septembre /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020

Jeudi 3 septembre 2020 – point sur le Coronavirus le 2 septembre au soir : 

Plus de 7000 nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, un nombre en hausse, selon les chiffres publiés mercredi par Santé publique France (SpF). Une accélération par rapport aux 5000 nouveaux cas enregistrés la veille mais comparable au niveau de vendredi (7319).

En 24 heures, 25 malades supplémentaires sont décédés en France, portant le total des décès à 30 686 depuis le début de l'épidémie. Parmi ces décès, 20 172 ont été enregistrés au sein des établissements hospitaliers, et 10 514 (données du 31 août, dernier chiffre connu) en établissements sociaux et médico-sociaux, dont les Ehpad.

La Direction générale de la santé (DGS) indique de son côté que sur les sept derniers jours, plus d'un million de tests (1 004 859) ont été réalisés, soit l'objectif fixé par le gouvernement. Elle souligne que "la progression du virus continue sur l'ensemble du territoire", avec "19 départements métropolitains et 2 d'Outre-mer concernés par une circulation active du virus, auxquels s'ajoutent la Guyane et la Martinique, toujours en état d'urgence sanitaire".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020

Jeudi 3 septembre 2020 – Macron à Bagdad pour soutenir la "souveraineté" de l'Irak :

 Le président français, Emmanuel Macron, est arrivé mercredi à Bagdad pour sa première visite en Irak, avec l'intention d'aider ce pays à affirmer "sa souveraineté" à l'écart des vives tensions entre ses deux alliés, Washington et Téhéran.

En provenance de Beyrouth, le chef de l'Etat va passer seulement quelques heures dans la capitale, où il sera reçu par les principaux responsables du pays. Il est le premier chef d'Etat étranger à se rendre en Irak depuis la nomination en mai d'un nouveau Premier ministre, Moustafa al-Kazimi.

M. Macron a indiqué mardi soir qu'il lancerait à Bagdad, "en lien avec les Nations unies, une initiative pour accompagner une démarche de souveraineté". Ce "combat pour la souveraineté de l'Irak est essentiel" pour permettre à "ce peuple et ce pays qui ont tant souffert" de "ne pas céder à la fatalité qui serait la domination par les puissances régionales et par le terrorisme islamiste", avait-il expliqué vendredi à Paris. "Il y a des dirigeants et un peuple qui sont conscients de cela et qui veulent prendre leur destin en main. Le rôle de la France est de les y aider", avait-il ajouté.

L'Irak, qui a vu l'émergence l'an dernier d'un puissant mouvement de contestation populaire, est aussi confronté à une conjoncture économique délicate. Deuxième plus important producteur de l'Opep, il a été fortement touché par la chute des prix du pétrole et la pandémie de coronavirus a encore aggravé les difficultés.

A Bagdad, le message d'Emmanuel Macron devrait faire écho à celui de son chef de la diplomatie, Jean-Yves Le Drian, qui a souligné, lors d'une visite en juillet, la nécessité pour l'Irak de "se dissocier des tensions de son voisinage".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020

Jeudi 3 septembre 2020 – Présidentielle 2022 : l'hypothèse Edouard Philippe séduit de plus en plus :

A droite, plusieurs cadres des Républicains prennent leurs marques en vue de 2022 : Bruno Retailleau, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse... ou encore François Baroin, qui doit clarifier ses intentions à l'automne.

Les électeurs eux, ajoutent à cette liste le nom d'Edouard Philippe. Selon un sondage publié par «La Lettre de l’Expansion», lundi, l’ex-Premier ministre serait le candidat préféré des sympathisants LR en 2022. A la question «Qui souhaiteriez-vous voir comme candidat représentant la droite à l’élection présidentielle de 2022», 26 % des sympathisants Les Républicains citent le nom du maire du Havre. Il se place devant François Baroin (21%), Xavier Bertrand (18%) et Valérie Pécresse (15%).

Quant il s’agit de l’ensemble des Français, Edouard Philippe est cité par 20% des sondés. Xavier Bertrand obtient, lui, 11%, tandis que 56% des sondés répondent : «aucun de (ses) quatre» candidats cités.

Edouard Philippe «écrase les autres auprès de l’ensemble des Français, même si Xavier Bertrand surnage un peu parmi le trio des barons de droite», explique Jean-Philippe Dubrulle, directeur d’études au pôle Opinion de l’Ifop, cité par la publication. «Edouard Philippe reste devant, c’est désormais une figure bankable, de manière assez claire», poursuit-il.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020

Jeudi 3 septembre 2020 – Silvio Berlusconi testé positif au Covid-19 :

Silvio Berlusconi, qui aura 84 ans à la fin du mois, a été testé positif deux fois mais "il continue de travailler depuis sa résidence à Arcore", dans les environs de Milan (nord), "où il passera la période d'isolement prévue", indiquent ces sources citées par l'agence AGI. "Il est asymptomatique", a assuré son médecin, Alberto Zangrillo, par ailleurs directeur du Département d'anesthésie et de réanimation d'un grand hôpital milanais, cité par le site du quotidien La Repubblica.

M. Berlusconi avait fait un premier test le 25 août, à son retour à Arcore de vacances en Sardaigne où il possède une grande propriété luxueuse, mais le résultat avait été négatif. Le test a été répété par la suite, des personnes qu'il avait rencontrées en Sardaigne ayant été contaminées par le Covid-19, notamment Flavio Briatore, homme d'affaires italien ex-manager de l'écurie de F1 Benetton.

M. Berlusconi avait quitté Milan fin février, lorsque l'épidémie de Covid-19 a commencé à faire rage en Italie, et s'était rendu dans sa propriété à Châteauneuf-Grasse, dans le sud-est de la France. Le numéro 2 de Forza Italia, Antonio Tajani, ancien président du Parlement européen, avait indiqué à l'époque que les médecins avaient ordonné à M. Berlusconi de se prémunir contre l'infection, expliquant ainsi son séjour en France.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020

Jeudi 3 septembre 2020 – Alexeï Navalny empoisonné au Novitchok, Angela Merkel dénonce un "crime" :

Selon des analyses réalisées en Allemagne, où il est hospitalisé, Alexeï Navalny a bien été victime d'un empoisonnement à un agent neurotoxique «de type Novitchok». Angela Merkel a dénoncé «un crime» et somme Vladimir Poutine de s'expliquer.

Des résultats d'analyses bien éloignés du «déséquilibre glucidique» diagnostiqué en Russie. Mercredi, des analyses réalisées en Allemagne, où il est hospitalisé, ont démontré qu'Alexeï Navalny avait bien été victime d'un empoisonnement à un agent neurotoxique «de type Novitchok», le même produit utilisé contre l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia, visés par une tentative d'empoisonnement en 2018 en Angleterre. La chancellerie allemande a condamné dans un communiqué «cette attaque dans les termes les plus fermes» et somme la Russie d'apporter des éclaircissements «urgents». Alexeï Navalny, toujours dans un état grave et sous assistance respiratoire, a été «victime d'un crime», destiné à le «réduire au silence», a assuré Angela Merkel. «Le crime contre Alexeï Navalny est contraire aux valeurs et aux droits fondamentaux que nous défendons», a-t-elle martelé. «De très graves questions se posent à présent, auxquelles seul le gouvernement russe peut et doit répondre».

Si le Kremlin a rapidement assuré être «prêt» à coopérer avec l'enquête, une source des forces de l'ordre a maintenu auprès de l'agence d'État russe Tass que «les résultats de plusieurs expertises effectuées dans le cadre des investigations préliminaires n’ont révélé aucune substance puissante empoisonnée ou intoxicante dans l’organisme de Navalny».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020

Jeudi 3 septembre 2020 – Les principales mesures du plan de relance de 100 milliards d'euros sur deux ans :

Pour sortir la France de la crise, réindustrialiser le pays, créer des emplois et accélérer la transition écologique, le plan de relance de 100 milliards d'euros sur deux ans détaillé jeudi déploie des mesures tous azimuts en faveur de nombreux secteurs. En voici les principales.

 

Compétitivité - 35 milliards d'euros

**  Baisse pérenne de 10 milliards d'euros des impôts de production (soit 20 milliards sur les deux ans du plan de relance), via notamment une réduction de moitié de la contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (soit 7 milliards) et la baisse de moitié des impôts fonciers pesant sur les sites industriels.

Cette baisse des impôts de production bénéficiera à 42% aux entreprises de taille intermédiaire (ETI), à 32% aux PME et à 26% aux grandes entreprises selon le gouvernement.

**  3 milliards d'euros de soutien aux fonds propres des entreprises, via une garantie publique associée aux prêts participatifs accordés par les banques ou à des fonds qui seraient labellisés par l'Etat. Le gouvernement espère ainsi créer un effet de levier et mobiliser le secteur bancaire entre 10 et 15 milliards d'euros.

**  L'Etat subventionnera à hauteur d'1 milliard d'euros le développement industriel sur les territoires, soit 400 millions d'euros pour le dispositif existant des territoires d'industrie et 600 millions pour un appel à projet sur la relocalisation de productions en France.

**  11 milliards d'euros prévus dans le prochain Programme d'investissements d'avenir (PIA) seront fléchés vers le plan de relance et concerneront notamment des aides à l'innovation de Bpifrance.

**  385 millions d'euros seront alloués à la transition numérique des TPE et PME.

**  Le gouvernement a également évoqué ces dernières semaines des aides à l'export et des simplifications administratives pour accélérer la reprise de l'activité.

 

Transition écologique - 30 milliards

**  Les transports bénéficieront de 11 milliards d'euros, dont 4,7 milliards d'euros affectés à la SNCF afin de redévelopper le fret ferroviaire, en particulier la ligne Perpignan-Rungis, les petites lignes et deux lignes de trains de nuit. Le reste ira à un plan vélo et aux transports publics.

**  Près de 7 milliards d'euros sont mobilisés pour la rénovation énergétique des bâtiments: 4 milliards pour les bâtiments publics (écoles, université, etc.) et 2 milliards pour les ménages via la prime Maprimerénov' qui sera accessible à tous les ménages, sans plafond de revenus, à partir du 1er janvier 2021. Le gouvernement veut notamment viser les rénovations globales, plus efficaces en terme d'économie d'énergie, ainsi que les bailleurs et les copropriétés, là où les travaux sont les plus difficiles à déclencher.

**  9 milliards seront affectés à l'accompagnement des entreprises dans leur transition énergétique, notamment via la recherche et l'innovation, dont 2 milliards pour développer l'hydrogène +vert+, c'est-à-dire non issu des hydrocarbures.

**  Le développement d'une agriculture plus durable et d'une alimentation plus saine bénéficiera d'aides de 1,2 milliard d'euros.

**  300 millions d'euros iront à l'accélération de la rénovation des réseaux d'eau, en particulier outremer.

 

Cohésion sociale et territoriale - 35 milliards

**  Un plan pour l'emploi des jeunes, doté de 6,5 milliards d'euros déjà votés cet été, comprend notamment l'aide de 4.000 euros pour toute embauche d'un jeune de moins de 25 ans pour un contrat de trois mois minimum, les primes pour l'embauche de jeunes en alternance, les contrats d'insertion ou le service civique étendu.

**  Un "bouclier anti-chômage" sera déployé via l'activité partielle de longue durée (6,6 milliards) et un renforcement des moyens du dispositif FNE-Formation, axé notamment sur les secteurs d'avenir (1 milliard).

**   5,2 milliards d'euros iront soutenir l'investissement des collectivités

**   Environ 6 milliards d'euros pour le soutien à l'investissement des hôpitaux

**  l'augmentation de 100 euros de l'allocation de rentrée scolaire représente environ 500 millions d'euros.

**  le plan pauvreté et anti-exclusion sera doté de 200 millions d'euros supplémentaires.

**   350 millions iront financer la rénovation de ponts en danger sur les territoires.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020

Jeudi 3 septembre 2020 – Coronavirus : Le laboratoire français Sanofi lance l'essai clinique sur l'homme pour son vaccin :

Le laboratoire français Sanofi a lancé jeudi l'essai clinique sur l'homme pour le candidat vaccin contre le Covid-19 qu'il développe avec le britannique GSK, suite à des essais pré-cliniques "prometteurs", selon un communiqué.

Le lancement de ces essais cliniques de phases 1 et 2 est "une étape importante et un pas de plus vers le développement d’un vaccin potentiel pour nous aider à vaincre la Covid-19", a déclaré Thomas Triomphe, vice-président exécutif de Sanofi Pasteur, cité dans le communiqué.

Le candidat vaccin, développé par le Sanofi en partenariat avec GSK, repose sur la technologie à base de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un de ces vaccins contre la grippe saisonnière et sur un adjuvant développé par GSK. "Les études précliniques révèlent un profil de sécurité et d'immunogénicité prometteur", selon le communiqué.

Les laboratoires vont recruter 440 participants en bonne santé pour conduire cet essai randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo, qui permettra d'évaluer la tolérance et la réponse immunitaire du candidat vaccin. "Nous attendons avec impatience les données de cette étude qui, si elles sont positives, nous permettront de passer en phase 3 (la dernière avant une éventuelle mise sur le marché NDLR) d'ici à la fin de l'année", précise dans le communiqué Roger Connor, président de GSK Vaccines.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020

Jeudi 3 septembre 2020 – Covid-19 : la Société de pathologie infectieuse attaque le Pr Raoult devant l'Ordre des médecins :

La Société de pathologie infectieuse de langue française a déposé plainte en juillet auprès de l'Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône contre le Pr Didier Raoult, qu'elle accuse notamment d'avoir indûment promu l'hydroxychloroquine, a-t-on appris jeudi auprès de la société savante.

"Nous confirmons le dépôt de plainte auprès du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône de l'Ordre des médecins mais la SPILF ne souhaite pas s'exprimer pendant la procédure", a indiqué une porte-parole.

Selon Le Figaro, qui a révélé l'information et s'est procuré la plainte, la SPILF, qui compte plus de 500 adhérents, reproche notamment au chercheur marseillais la promotion de l'hydroxychloroquine "sans qu'aucune donnée acquise de la science ne soit clairement établie à ce sujet, et en infraction avec les recommandations des autorités de santé".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020

Jeudi 3 septembre 2020 – L'administration Trump impose des sanctions contre la procureure de la Cour pénale internationale :

Une décision inédite. Mercredi, l'administration américaine a annoncé imposer des sanctions économiques contre Fatou Bensouda, procureure de la Cour pénale internationale. «Aujourd'hui, nous passons de la parole aux actes car la CPI continue malheureusement de viser des Américains», s'est vanté le secrétaire d'État Mike Pompeo (photo). «Tout individu ou entité qui continuera à assister matériellement ces individus s'expose également à des sanctions. Nous ne tolérerons pas les tentatives illégitimes de la CPI de soumettre les Américains à sa juridiction», a-t-il ajouté Autre sanction : Phakiso Mochochoko, directeur de la division de la compétence, de la complémentarité et de la coopération de la CPI a lui aussi été inscrit sur la liste noire.

La raison de la colère de la Maison-Blanche : la volonté de la CPI de poursuivre des militaires américains pour leur implication dans le conflit en Afghanistan, après la décision de justice rendue en mars dernier, autorisant l'ouverture d'enquête pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité en Afghanistan -le pays est membre de la CPI, contrairement aux États-Unis. La procureure de la CPI, Fatou Bensouda, espère mener une enquête sur des exactions qui auraient été commises par des soldats américains dans le pays où les Etats-Unis mènent depuis 2001 la plus longue guerre de leur histoire, mais aussi sur des soupçons de torture formulées à l'encontre de la CIA. Les États-Unis, qui ne sont pas membres de la CPI, s'étaient déjà opposés à l'ouverture d'une telle enquête et avaient révoqué le visa de la magistrate gambienne l'an dernier.

En juin dernier, l'administration américaine avait proféré cette menace de sanctions, dénonçant «une attaque contre les droits du peuple américain et [une menace] d'empiéter sur notre souveraineté nationale» et «la corruption» aux «plus hauts niveaux» du tribunal international, notamment au sein des services du procureur. Mais son application «constitue de graves attaques contre la Cour, le système de justice pénale internationale» et «l'État de droit en général», a répondu la CPI mercredi. L'ONG Human Rights Watch a pour sa part évoqué «une perversion ahurissante des sanctions américaines, censées pénaliser ceux qui violent les droits humains et les kleptocrates, utilisées ici pour persécuter ceux qui sont chargés de juger les crimes internationaux». Amnesty International a pour sa part condamné «une nouvelle attaque éhontée contre la justice internationale» : «Les actes de la Maison-Blanche risquent de dissuader les rescapés de violations des droits humains de réclamer justice, a déploré Daniel Balson, l'un des dirigeants de cette organisation, accusant l'administration Trump de pratiquer «le harcèlement et l'intimidation».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020

Jeudi 3 septembre 2020 – Baroin, sur la pointe des pieds :

Le président de l’Association des maires de France est attendu samedi à la réunion de rentrée des jeunes de son parti. Il ne devrait pas dévoiler davantage ses intentions pour 2022.

François Baroin aime prendre son temps et déteste, par-dessus tout, avoir la pression. L’ancien ministre de Chirac et de Sarkozy s’est pourtant lui-même mis la corde au cou en fixant à cette rentrée sa décision de se lancer ou pas dans la course à la présidentielle. Un moment davantage marqué par une reprise de l’épidémie que par la bataille pour 2022, dont les Français se fichent. La décision du favori des Républicains pouvait donc attendre quelques mois encore, mais ses amis le pressent de se dévoiler. Devant les jeunes du parti réunis les 4 et 5 septembre au Port-Marly (Yvelines), le maire de Troyes ne devrait pas mettre fin au suspense. «On verra ça un peu plus tard», confie-t-il. Sans doute après les sénatoriales du 27 septembre, mais avant la publication à la mi-octobre de son livre.

En attendant, le président de l’Association des maires de France devrait axer son intervention devant les jeunes sur «l’engagement en politique, la transmission d’expérience, le bilan d’Emmanuel Macron et la nécessité de changer de braquet en matière de décentralisation», selon ses mots. L’été a été studieux pour Baroin. Il a beaucoup écrit et réfléchi en pêchant, comme chaque année, dans la Creuse. Il a aussi passé du temps avec quelques-uns de ses meilleurs amis. Christian Jacob et Eric Ciotti ont séjourné quatre jours dans le Limousin.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020

Jeudi 3 septembre 2020 – Les Etats-Unis se préparent à un vaccin :

Le gouvernement de Donald Trump prépare activement la distribution à grande échelle d'un éventuel vaccin contre le coronavirus d'ici le 1er novembre, soit juste avant l'élection présidentielle, démontrant la course effrénée engagée par le pays le plus touché au monde pour vaincre l'épidémie. Les autorités sanitaires "demandent urgemment" que les Etats fédérés fassent le nécessaire afin que les centres de distribution d'un futur vaccin puissent être "complètement opérationnels d'ici le 1er novembre 2020", a écrit le directeur des Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), Robert Redfield, dans une lettre envoyée la semaine dernière aux gouverneurs et consultée par l'AFP. Le patron des CDC mentionne notamment la levée de restrictions administratives, ou la délivrance de permis et licences.

Il s'agit d'une nouvelle indication que la course au vaccin est lancée à toute allure dans le pays, qui a dépensé des milliards de dollars pour le développement et la production d'un remède au coronavirus. Les autorités sanitaires "se préparent rapidement à la mise en oeuvre d'une distribution à grande échelle de vaccins contre le Covid-19 à l'automne 2020", a souligné dans sa lettre M. Redfield. Le président Donald Trump, candidat à sa réélection le 3 novembre, a affirmé la semaine dernière que les Etats-Unis disposeraient d'un vaccin "cette année".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1560) : 3 SEPTEMBRE 2020

Jeudi 3 septembre 2020 – En Haute-Vienne, le cadavre d'une jument mutilée découvert :

Après des dizaines de faits similaires en France ces derniers mois, une jument a été retrouvée morte en Haute-Vienne, jeudi. L'animal avait été mutilé.

Une enquête pour «acte de cruauté envers animaux» a été ouverte par le parquet de Limoges après la découverte jeudi matin à Arnac-la-Poste (Haute-Vienne) du cadavre d'une jument mutilée, a-t-on appris auprès du procureur de la République de Limoges.

L'animal a été mutilé aux oreilles, aux yeux et à l'arrière-train durant la nuit de mercredi à jeudi, a expliqué Baptiste Porcher.

La brigade de recherches et la section de recherches de la gendarmerie ont été saisies et travaillent en lien avec l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale pour «vérifier si des connexions existent avec les autres affaires de ce type au niveau national», a aussi indiqué le représentant du parquet.

Une vingtaine de départements touchés par des faits similaires. Ces derniers mois, des mutilations de chevaux sont survenues dans une vingtaine de départements en France. Une jument a ainsi été découverte jeudi la queue sectionnée et la vulve coupée à Val-Revermont, dans l'Ain. Elle a survécu à ses blessures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens