Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2020 2 11 /08 /août /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020

Lundi 10 août – point sur le Coronavirus le 9 août au soir :

Après Bruxelles et Madrid, le port du masque devient obligatoire dès 08h00 lundi dans certains quartiers très fréquentés de Paris où la stricte application de cette mesure de lutte contre le coronavirus pourrait se heurter à la vague de chaleur caniculaire en cours. Berges de la Seine, hauteurs de Montmartre, rue Mouffetard: il ne sera désormais plus possible de flâner à visage découvert dans certaines zones touristiques et grandes rues commerçantes de la capitale française, et de certaines villes d'Ile-de-France.

Prévue pour une durée d'un mois renouvelable, cette mesure doit permettre selon les autorités sanitaires d'enrayer un rebond du virus qui fait craindre une deuxième vague de l'épidémie aux effets potentiellement dévastateurs pour l'économie tricolore. La tâche s'annonce toutefois délicate au vu des scènes observées ces dernières 48 heures dans plusieurs pays européens, assommés par des températures dépassant les 35°C, où de nombreux estivants ont ignoré les mesures sanitaires recommandées. En rendant le port du masque obligatoire, Paris emboîte le pas d'autres villes françaises à l'image de Nice, Marseille ou encore Lille, mais également d'autres pays comme la région de Madrid en Espagne, la Belgique ou encore la Roumanie qui depuis fin juillet ont musclé leurs mesures sanitaires.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020

Lundi 10 août – Rave-party : entre 5000 et 7000 fêtards toujours regroupés en Lozère :

 Entre 5000 et 7000 personnes demeuraient toujours lundi 10 août dans la matinée sur un terrain agricole du parc national des Cévennes. Elles occupent le terrain depuis samedi soir pour une rave-party, en dépit de la limitation des rassemblements liée au Covid-19, a indiqué la préfecture de Lozère. "Deux escadrons de la gendarmerie mobile, soit 120 hommes, ainsi que 50 gendarmes départementaux se relaient sur place pour surveiller le site et éviter que les véhicules ne repartent pour des questions sanitaires, liées au risque de propagation du Covid-19, et aussi de sécurité routière", a indiqué la préfecture à l'AFP. "Beaucoup de personnes ne sont pas en état de conduire", a-t-elle ajouté.

Les gendarmes ont procédé à des verbalisations pour alcoolémie et usages de produits stupéfiants. Par ailleurs le rassemblement est situé sur un plateau calcaire, le Causse Méjean, traversé par des gorges, a rappelé la préfecture.

Samedi soir vers minuit, plusieurs centaines de véhicules avaient envahi ce terrain agricole sur la commune d'Hures-la-Parade pour installer une rave-party géante. Selon les agriculteurs, la mairie et les gendarmes interrogés par l'AFP dimanche matin, plus de 10 000 personnes étaient présentes pour cet événement interdit et illégal, alors que les manifestations de plus de 5 000 personnes sont toujours interdites en France en raison de l'épidémie de Covid-19.

"Les Lozériens ont été très sérieux avec le Covid, ils ont respecté les gestes barrières et cette arrivée massive de gens qui ne respectent rien les a profondément choqués", avait souligné dimanche soir la préfète Valérie Hatsch. Dès 8 heures dimanche, des gendarmes avaient barré l'accès pour empêcher d'autres raveurs de rejoindre la fête. De très jeunes enfants sont sur place, avait indiqué la préfète en évoquant le déploiement d'un poste médical avancé et la présence de la Croix-rouge.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020

Lundi 10 août – Des militants d’Extinction Rebellion en sang sur Trafalgar Square :

 Nouvelle action choc d'XR. Des membres du mouvement Extinction Rebellion UK (Royaume-Uni) et HS2 Rebllion sont venus dimanche déverser du faux sang sur les marches de Trafalgar Square à Londres,, pour alerter le monde des cimes commis contre les populations autochtones et les défenseurs de l’environnement, ainsi que pour dénoncer la gestion de la crise du Covid-19 avec les indigènes.

Vêtus de noir, les militants, des jeunes gens pour la plupart, s'étaient munis de liquide rouge -mélange de colorant alimentaire et de maïzena-, déversant leurs bidons sous les yeux des touristes et des policiers présents dans le secteur. Ils portaient aussi de grandes banderoles sur lesquelles il était indiqué : «Indigènes Urgence» et «Genocide = Ecocide». En plus de couvrir les marches de faux sang, les militants ont également changé l’eau des fontaines par un vert sinistre.

«À ce jour, plus de 21 000 personnes de l’articulation des peuples indigènes du Brésil (APIB) ont été atteintes par le coronavirus au Brésil, avec plus de 600 vies perdues. Cette situation alarmante continue de s'aggraver de jour en jour, car en plus de la menace du virus, les menaces de racisme, de déforestation illégale, de réseaux criminels, de sociétés minières, de missionnaires et de grandes entreprises continuent de progresser dans les territoires les plus vulnérables du Brésil. Cette augmentation rapide de violence et des pertes en vies humaines subies par l'une des communautés les plus vulnérables du monde présente un risque élevé de génocide autochtone», a déclaré Extinction Rebellion, dans un communiqué.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020

Lundi 10 août – Après une photo montrant des ados agglutinés sans masque, un lycée annonce 9 cas de covid-19 :

Un lycée de Dallas, dans l'Etat de Géorgie, aux Etats-Unis, a annoncé 9 cas de covid-19, quelques jours seulement après qu’une photo prise par une élève est devenue virale. L’adolescente inquiète avait publié une image de ses camarades ne respectant aucun geste barrière.

Elle avait été suspendue pour avoir partagé une photo des couloirs bondés de son lycée. Mais finalement, cette adolescente de 15 ans a peut-être permis d’éviter le pire. Samedi, les parents d'élèves d’un établissement de Dallas, en Géorgie, aux Etats-Unis, ont reçu une lettre les informant que 9 personnes avaient été testées positives au covid-19 : six élèves et trois membres de l’équipe éducative qui se trouvaient dans le lycée la semaine dernière, rapporte ABC News. Si la lettre affirme que toutes les mesures seront prises pour assurer la sécurité de chacun, ABC explique qu’il n’est pas fait mention d’une possible quarantaine ou d’une fermeture provisoire de l’école. Les cas ont été découverts grâce à des tests réalisés de manière privée. Les malades ont ensuite informé la direction.

Cette annonce tombe d’autant plus mal que la semaine dernière, c’est une photo prise dans ce même lycée qui est devenue virale. Hannah, inquiète de voir que personne ne respectait ni les gestes barrière ni le port du masque, a partagé sur les réseaux sociaux un cliché pris dans les couloirs. «J’étais nerveuse d’aller à l’école mais j’avais confiance en eux pour me garder en sécurité. Mais en réalité, c’était pire que ce dont j’imaginais. Je ne me sentais pas bien, et encore moins parce qu’après une journée là-bas, je devais retrouver ma famille le soir», avait-elle expliqué à ABC News. Frustrée de voir que peu de mesures étaient mises en place, elle a posté l’image sur Twitter mardi dernier. Mais au lieu d’écouter ses inquiétudes et ses craintes, l’administration du lycée a décidé de la suspendre.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020

Lundi 10 août – Le Bélarus annonce la victoire écrasante du président après une nuit de répression :

Le Bélarus a annoncé lundi la victoire écrasante de son autoritaire président Alexandre Loukachenko, après une nuit marquée par la répression violente de manifestations antigouvernementales, l'opposition dénonçant des fraudes. Le chef de l'Etat, au pouvoir depuis 26 ans a, selon les résultats officiels, remporté un sixième mandat avec 80,23% des voix, devant l'opposante Svetlana Tikhanovskaïa (9,9%). Celle-ci avait estimé dimanche soir avoir le soutien d'une "majorité" et dit attendre la publication de données officielles pour faire part de ses intentions.

Dimanche soir, des milliers de Bélarusses sont descendus dans les rues du pays peu après la publication d'un sondage officiel donnant le président sortant largement vainqueur. Selon l'ONG de défense des droits humains Viasna, la répression des manifestations à Minsk a fait un mort et des dizaines de blessés. Selon l'organisation, "un jeune homme a subi un traumatisme crânien mortel après avoir été heurté par un véhicule" sur l'avenue des Vainqueurs du centre de Minsk. "Des dizaines de blessés se trouvent aussi dans les hôpitaux" de la capitale, selon la même source. L'ONG a aussi fait état d'au moins 300 arrestations dimanche à travers le pays, dont un minimum de 152 pendant les manifestations nocturnes à Minsk, où des foules réunies en plusieurs endroits ont été dispersées violemment par les forces anti-émeutes, usant notamment de "munitions spécialisées" comme des grenades sonores.

Ales Bialiatski, qui dirige l'ONG Viasna, a dénoncé auprès de l'AFP une utilisation "disproportionnée" de la force par la police. "Nous n'avons pas de morts", s'est borné à commenter auprès de l'AFP une porte-parole du ministère de l'Intérieur, Olga Tchemodanova. Ailleurs dans le pays, des manifestations nocturnes ont aussi eu lieu, notamment à Brest, Pinsk, Gomel ou Grodno, selon des médias antigouvernementaux, comme Nexta, Nacha Niva ou Tut.by.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020

Lundi 10 août – La vie volée d'Alexandra, 3 ans, symbole de la tragédie à Beyrouth :

 Alexandra, une petite libanaise de 3 ans qui avait survécu à l’explosion survenue mardi dernier à Beyrouth, a succombé à ses blessures vendredi à l’hôpital.

En octobre dernier, au milieu des manifestants, elle portait fièrement le drapeau libanais, hissée sur les épaules de son papa. A trois ans, elle rêvait déjà d’un meilleur futur que celui promis par le Liban. Avec sa salopette rose et ses boucles brunes qui volaient au vent, pas plus haute que trois pommes, elle avait déjà le mot «révolution» à la bouche. Une révolution contre le gouvernement d’un pays plongé dans sa pire crise économique. Mais la petite Alexandra ne saura finalement jamais de quoi son avenir sera fait.

La fillette au sourire enjoué est l’une des nombreuses victimes des explosions de Beyrouth, survenues mardi sur le port. Elle a succombé à ses blessures à l’hôpital vendredi. La déflagration provoquée par 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium stockées depuis six ans au port de Beyrouth sans mesures de précaution, a fait au moins 158 morts et 6000 blessés selon un bilan officiel.

Lorsqu'un feu s’est déclaré sur place en fin de journée, Alexandra et ses parents ont couru vers la fenêtre de leur appartement, pour voir ce qui se passait. Quelques minutes plus tard, une première détonation a retenti. Tracy, sa mère de 33 ans, a immédiatement pris sa fille dans ses bras, essayant de lui servir de bouclier. Puis, une seconde, beaucoup plus violente, a éclaté, soufflant tous les immeubles aux alentours. Cette fois, Tracy n’a pas réussi à protéger sa fille, qui, avec l’impact, lui a échappé des bras. «Ils étaient au balcon, en train de regarder, comme la plupart des gens. Ma fille a dit avoir vu un gros objet gris tomber du ciel et elle s’est mise à hurler en disant qu’il fallait rentrer à l’intérieur. Elle a essayé de couvrir Alexandra», a raconté le grand-père de la fillette au «Daily Mail». «Mais la pression a été telle qu’elle n’a pas réussi à la maintenir avec elle et tous ont volé à travers la maison», a-t-il ajouté. La tête d’Alexandra a frappé le piano, ou la porte, la blessant grièvement. Ses parents l’ont immédiatement conduite aux urgences, mais ses blessures étaient trop graves.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020

Lundi 10 août – La communauté libanaise manifeste à Paris après les explosions de Beyrouth :

Ils étaient plusieurs dizaines dimanche 9 août à braver la canicule pour exprimer leur colère. Après les explosions qui ont tué 158 personnes et blessé 6 000 autres à Beyrouth mardi 4 août, la communauté libanaise s’est retrouvée à place du Trocadéro. Plusieurs drapeaux du Liban flottaient face à la tour Eiffel pendant que les participants tenaient des pancartes. «L’État libanais assassine son peuple», «Mon président est un criminel» pouvait-on lire. Les participants ont aussi dénoncé la corruption qui gangrène leur pays et appelé à la démission de l’ambassadeur du Liban en France. Selon eux, Rami Adwan représente le «système criminel» de leur pays. Selon «Le Figaro», la cortège se composait essentiellement de jeunes libanais.

La veille à Beyrouth, une grande manifestation a eu lieu. Dans la foulée, le gouvernement a annoncé la tenue d’élections anticipées et une ministre a démissionné. La ministre de la Justice, Marie-Claude Najm, a elle aussi présenté sa démission lundi, troisième membre du gouvernement libanais à le quitter après l'explosion meurtrière du port de Beyrouth.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020

Lundi 10 août – Élection au Bélarus : l'opposante de Loukachenko veut qu'il "cède le pouvoir" :

La candidate de l'opposition bélarusse Svetlana Tikhanovskaïa a rejeté lundi 10 août les résultats officiels de la présidentielle de la veille et demandé que le président Alexandre Loukachenko, donné vainqueur par les autorités, cède les commandes du pays. «Le pouvoir doit réfléchir à comment nous céder le pouvoir. Je me considère vainqueur de ces élections», a-t-elle dit devant la presse en fin de matinée, peu après que la Commission électorale a affirmé que le chef de l'Etat avait été réélu avec plus de 80% des voix, tandis que l'opposante obtenait moins de 10% des suffrages.

Svetlana Tikhanovskaïa a aussi dénoncé la répression violente dans la nuit de dimanche à lundi de manifestations contre la réélection de l'homme fort du Bélarus. La police a déployé en masse ses forces et équipements anti-émeutes, faisant notamment usage de grenades assourdissantes. Selon l'ONG Viasna de défense des droits humains, un homme est mort et des dizaines d'autres personnes ont été blessées à Minsk, la capitale. «Un jeune homme a subi un traumatisme crânien mortel après avoir été heurté par un véhicule» des forces de l'ordre lors de manifestations dans le centre de la ville, a indiqué l'ONG dans un communiqué. Le ministère de l'Intérieur a démenti l'information.

«Nous avons été témoins du fait que le pouvoir cherche à se maintenir par la force. Malgré nos appels aux autorités à ne pas s'en prendre à ses citoyens, nous n'avons pas été entendus, et hier la police a eu recours à des moyens disproportionnées», a réagi Svetlana Tikhanovskaïa, faisant état dans l'immédiat «d'informations contradictoires» quant à des décès.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020

Lundi 10 août – Covid-19 : Bruno Le Maire annonce des aides de l'Etat étendues à diverses professions :

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé lundi que de nouveaux secteurs d'activité bénéficieraient d'exonération de charges et de chômage partiel.

Magasin de souvenirs, de galeries marchandes et d'aéroports, métiers d'art, traducteurs-interprètes: le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé lundi que de nouveaux secteurs d'activité bénéficieraient d'exonération de charges et de chômage partiel. "Nous allons élargir les bénéfices des dispositifs prévus pour le tourisme à un certain nombre de secteurs, je pense en particulier aux magasins de souvenirs et de piété", a déclaré le ministre lors d'un déplacement à Lourdes, lieu traditionnel de pèlerinages religieux, pratiquement à l'arrêt en raison des mesures sanitaires.

 Ils pourront accéder au dispositif d'activité partielle jusqu’à la fin de l’année, au fonds de solidarité jusqu’à la fin de l’année, et à l'exonération des cotisations sociales pendant 4 mois à compter de la publication du décret. Ceux dont le chiffre d'affaires a baissé d'au moins 50% depuis 2019, pourront percevoir une aide de 1.500 euros par mois. A Lourdes, a-t-il ajouté, "les commerçants que nous avons rencontrés ont perdu 80, 85% de chiffre d'affaire. Pour Lourdes, c'est 70 à 80% d'activité en moins parce que les touristes étrangers, les pèlerins, ne sont pas là". "Ici à Lourdes, c'est la triple peine, car nous avons des clientèles très internationales, qui correspondent à 62% des nuitées, souvent très saisonnières, d'avril à octobre, et les pèlerins sont des seniors", a abondé le secrétaire d'Etat au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne. Le ministre délégué aux PME Alain Griset a également participé au déplacement à Lourdes, alors que se profile le pèlerinage du 15 août, principal évènement de l'année pour la cité mariale.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020

Lundi 10 août – Boris Johnson s'en prend aux traversées illégales "stupides" de la Manche :

Plus de 4.000 migrants sont arrivés illégalement au Royaume-Uni par la Manche depuis le début de l'année dont environ 600 depuis jeudi dernier seulement, avec plusieurs jours de traversées à des niveaux record.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dénoncé lundi comme "stupide, dangereux et criminel" de vouloir traverser illégalement la Manche vers le Royaume-Uni, à la veille de pourparlers à Paris consacrés au flux records de migrants empruntant cette voie. Le secrétaire d'Etat britannique à l'Immigration, Chris Philp, se rend mardi dans la capitale française pour presser les autorités françaises de renforcer leur dispositif contre l'immigration clandestine. "Il ne fait aucun doute qu'on assiste aux activités de gangs cruels et criminels qui risquent la vie de ces gens en leur faisant traverser la Manche, un bras de mer très dangereux sur des embarcations potentiellement inappropriées pour la navigation en mer", a déclaré Boris Johnson en marge d'une visite dans une école de Londres.

"Nous voulons y mettre fin, de concert avec la France, et nous assurer qu'ils comprennent que ce n'est pas une bonne idée, c'est une très mauvaise idée, stupide, dangereuse et criminelle", a-t-il ajouté, précisant vouloir également changer la législation britannique qui rend selon lui actuellement "très très difficile" d'expulser les migrants arrivés illégalement.

Selon le ministère français de l'Intérieur, des effectifs supplémentaires ont déjà été déployés en renfort face à cet afflux. En juillet, dix fois plus de traversées ont été empêchées qu'en juillet 2019 et quatre fois plus d'embarcations et de matériels ont été découverts dans les dunes. Un plan de lutte contre les traversées maritimes illégales, élaboré en concertation avec les autorités britanniques, est en cours de finalisation pour renforcer les moyens de contrôle sur les côtes et en amont des principaux points de passage, a indiqué le ministère français de l'Intérieur. Le mois dernier, une "cellule franco-britannique de renseignement" dans la lutte contre les passeurs de migrants a été mise en place.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020

Lundi 10 août – Indonésie : le volcan Sinabung recrache un nuage de fumée spectaculaire :

Le mont indonésien Sinabung est entré en éruption lundi 10 août, projetant dans l'atmosphère une épaisse colonne de cendres et de fumée s'élevant à 5 000 mètres de haut et plongeant la région dans l'obscurité. Ce volcan, situé sur l'île de Sumatra, avait connu une éruption meurtrière en 2016.

Son activité s'est intensifiée au cours des derniers jours avec notamment deux petites éruptions au cours du week-end. Aucun blessé ni décès n'a été signalé mais les autorités ont mis en garde contre d'éventuelles coulées de lave et une activité accrue au niveau du cratère qui continue de gronder. «C'est une alerte et évitez les zones rouges situées près de Sinabung», a lancé Armen Putera, un responsable local du centre indonésien de vulcanologie. Les autorités ont cependant maintenu l'état d'alerte au niveau du cratère à son deuxième niveau le plus élevé. Aucune personne ne vit dans le voisinage immédiat du volcan auquel l'accès est interdit.

Une épaisse couche de cendres a cependant recouvert de petites communautés établies à proximité du volcan lors de l'éruption de lundi. Au moins l'une d'entre-elles est passée du jour à la nuit en l'espace de quelques minutes. «Par magie, c'est passé de très lumineux à sombre comme la nuit et quand la cendre est arrivée, c'est devenu nuit noire», a déclaré à l'AFP Rencana Sitepu, le chef du village Namanteran, précisant que certaines cultures ont été détruites par ces retombées.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020
LA MARCHE DU MONDE (1536) : 10 AOÛT 2020

Lundi 10 août – Marée noire à l’île Maurice: le bateau menace de se briser en deux :

 Les nouvelles ne s’arrangent pas à Maurice. Le bateau échoué dans les eaux cristallines de l'île Maurice avec 4.000 tonnes de pétrole à bord menaçait dimanche de se briser, faisant craindre une catastrophe écologique encore plus grave dans cet espace maritime protégé. Dimanche soir, la petite nation de l'Océan Indien se préparait au pire. Les équipes d'intervention sont provisoirement parvenues à bloquer la fuite d'hydrocarbures qui se déversaient depuis plusieurs jours de la cale du bateau.

Mais le risque que le vraquier se brise tout simplement en deux était grandissant. "Les fissures se sont creusées. La situation est encore pire", a déclaré à la presse le Premier ministre mauricien Pravind Jugnauth. Le Wakashio, appartenant à une entreprise japonaise mais battant pavillon panaméen, transportait 3.800 tonnes d'huile lourde et 200 tonnes de diesel lorsqu'il a heurté le 25 juillet un récif à Pointe d'Esny. Situé sur la côte sud-est de l'île, ce récif est un joyau écologique connu pour ses sites de conservation classés internationalement, ses eaux turquoises et ses zones humides protégées.

Jeudi, les autorités mauriciennes ont annoncé que des hydrocarbures s'écoulaient de la coque fissurée du vraquier. Plus de 1.000 des 4.000 tonnes de carburant transportées par le Wakashio se sont déjà déversées en mer, a indiqué Akihiko Ono, le vice-président de la Mitsui OSK Lines, la société qui exploitait le navire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens