Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2020 4 23 /07 /juillet /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020

Mercredi 22 juillet – point sur le Coronavirus le 21 juillet au soir :

30.165 personnes sont décédées du coronavirus en France depuis le début de l'épidémie. Dans son communiqué quotidien, la Direction générale de la santé indique, ce mardi 21 juillet, un problème dans le recensement du nombre de morts en établissements sociaux et médico-sociaux la veille, expliquant pourquoi ce chiffre est aujourd'hui inférieur de 12 à celui annoncé hier. «6 482 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19. 455 malades atteints d'une forme sévère de COVID-19 sont hospitalisés en réanimation», détaille la DGS. Au cours des dernières 24h, 12 nouveaux patients ont été admis en soin intensif et 18 en sont sortis, 13 personnes sont décédées à l'hôpital.

8 clusters ont été découverts sur le territoire depuis le dernier point, portant à 208 le nombre de cas groupés encore actifs. Selon la DGS, le virus est augmentation sur le territoire national, une expansion «modérée» observable «par une hausse du nombre de recours à SOS médecins, des passages aux urgences, du nombre de clusters et de nouvelles hospitalisations». «SOS médecins a réalisé 413 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 4% de l'activité totale. Les services d'urgence ont noté 215 passages pour ce même motif, soit 0,6 % de l'activité totale», indiquent les autorités sanitaires.

Jean-François Delfraissy (photo), président du Conseil scientifique, a fait mardi matin au micro de BFM TV un bilan de la situation. «L’épidémie n’a jamais cessé en France, a-t-il averti. Le virus a toujours continué à circuler. Le confinement a fait baisser de façon très importante cette circulation du virus mais il ne l’a pas arrêté».

Il rappelle également que depuis quelques semaines «une série de nombre de clusters particulièrement importants» est observé. «Il y a des zones qui avaient été très peu touchées par le Covid, qui arrive là, en particulier dans l’ouest , le sud-ouest (…) ça veut dire que ça a redémarré»,prévient-il encore.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020

Mercredi 22 juillet – UE: Macron salue "le moment le plus important depuis la création de l'euro" :

L'accord conclu sur le plan de relance est pour l'Union européenne "le moment le plus important depuis la création de l'euro", a déclaré mardi Emmanuel Macron, quelques heures après la fin du sommet de Bruxelles. Cet accord d'un montant de 750 milliards d'euros, conclu mardi à l'aube, est le fruit d'un "travail de trois ans entre la France et l'Allemagne", a-t-il ajouté au journal de 20H de TF1.

"Je veux que nos concitoyens mesurent l'importance de ce qui s'est passé pendant ces quatre jours et quatre nuits", a insisté le chef de l'Etat. "C'est le projet sur lequel les Francais m'ont fait confiance, que j'ai présenté en septembre 2017 à La Sorbonne. Nous nous sommes battus (...) C'est le moment le plus important de la vie de notre Europe depuis la création de l'euro", entré en circulation le 1er janvier 2002.

Emmanuel Macron a confirmé que la France allait toucher "40 milliards d'euros sur ce plan de relance" et sera "le 3ème bénéficiaire en Europe", après l'Italie et l'Espagne. Cela "correspond à 40% des dépenses" du plan de relance français évalué à 100 milliards, ce qui "veut dire que cet argent viendra de l'Europe sur notre budget sans que nous ayons besoin de le financer, ni par notre propre endettement ni par nos impôts", a-t-il détaillé.

Le plan de relance français, qui sera présenté le 24 août, servira à "financer l'emploi des jeunes", "nos petites et moyennes entreprises, nos artisans, nos commerçants", "le tourisme mais aussi la rénovation thermique des bâtiments", "l'hydrogène, les batteries électriques... tout ce qui va nous permettre de créer de l'emploi", a-t-il énuméré.

Le chef de l'Etat a affirmé que "ce n'est pas le contribuable français" qui "paiera" le plan de relance, "parce que nous nous sommes engagés à créer de nouvelles ressources propres".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020

Mercredi 22 juillet – Atlanta pleure John Lewis, pionnier de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis :

Après son décès le 18 juillet, la capitale de la Géorgie aux États-Unis a rendu hommage à John Lewis, proche de Martin Luther King et icône de la lutte pour les droits civiques.

Le démocrate John Lewis est mort à 80 ans des suites d’un cancer du pancréas. L’élu de la Géorgie a été mis à l’honneur dans la capitale de l’état dimanche 19 juillet. De nombreux Américains se sont réunis dans la rue pour célébrer la mémoire du proche de Martin Luther King. John Lewis l’avait notamment aidé à préparer la marche de Washington en 1963 lors de laquelle King avait déclamé son célèbre discours, « I have a dream ».

Parmi les nombreux témoignages de la classe politique américaine, Barack Obama s’est exprimé sur les réseaux sociaux : « Quand j'ai été élu président des États-Unis, je l'ai pris dans mes bras sur le podium de l'investiture, avant de prêter serment, et je lui ai dit que je n'étais là que grâce aux sacrifices qu'il avait faits. Et à travers ces années, il n'a jamais cessé de nous abonder de sagesse et d'encouragement, à Michelle, notre famille et moi. Il nous manquera énormément », a expliqué l’ancien président. La réaction de Donald Trump s’est faite attendre pendant des heures, avant que le président républicain publie un tweet dans lequel il exprime sa « tristesse d’apprendre que le héros des droits civiques était mort. »

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020

Mercredi 22 juillet – Atlanta pleure John Lewis, pionnier de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis :

Après son décès le 18 juillet, la capitale de la Géorgie aux États-Unis a rendu hommage à John Lewis, proche de Martin Luther King et icône de la lutte pour les droits civiques.

Le démocrate John Lewis est mort à 80 ans des suites d’un cancer du pancréas. L’élu de la Géorgie a été mis à l’honneur dans la capitale de l’état dimanche 19 juillet. De nombreux Américains se sont réunis dans la rue pour célébrer la mémoire du proche de Martin Luther King. John Lewis l’avait notamment aidé à préparer la marche de Washington en 1963 lors de laquelle King avait déclamé son célèbre discours, « I have a dream ».

Parmi les nombreux témoignages de la classe politique américaine, Barack Obama s’est exprimé sur les réseaux sociaux : « Quand j'ai été élu président des États-Unis, je l'ai pris dans mes bras sur le podium de l'investiture, avant de prêter serment, et je lui ai dit que je n'étais là que grâce aux sacrifices qu'il avait faits. Et à travers ces années, il n'a jamais cessé de nous abonder de sagesse et d'encouragement, à Michelle, notre famille et moi. Il nous manquera énormément », a expliqué l’ancien président. La réaction de Donald Trump s’est faite attendre pendant des heures, avant que le président républicain publie un tweet dans lequel il exprime sa « tristesse d’apprendre que le héros des droits civiques était mort. »

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020

Mercredi 22 juillet – "Black Lives Matter" : l'inscription de New York vandalisée par des militantes trumpistes et pro police :

L’inscription « Black Lives Matter » a été inscrite sur la Ve avenue de New York, près de la Trump Tower. Alors que le mouvement contre le racisme et les violences policières se poursuit aux États-Unis, la dégradation de l'inscription vendredi 17 juillet fait ressortir les fractures sociales dans le pays. Deux femmes, dont une afro-américaine, ont renversé des seaux de peinture bleu sur les grandes lettres jaune. Elles se sont revendiquées du mouvement « Blue Lives Matter », né en 2014 en opposition à « Black Lives Matter ». Ses partisans défendent les policiers, le bleu étant la couleur de leurs uniformes. Une de deux femmes portait un tee-shirt « All Lives Matter ». Elles ont été arrêtées avec d'autres femmes pour leur acte de dégradation et sont reparties menottées par la police sous les yeux des nombreux badauds.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020

Mercredi 22 juillet – Coronavirus : les Tokyoïtes invités à rester chez eux dans les prochains jours :

La gouverneure de Tokyo a appelé mercredi ses administrés à rester chez eux à la veille d'un long week-end au Japon, alors que le nombre de nouveaux cas quotidiens de coronavirus est en nette augmentation dans la capitale nippone.

La métropole est à son niveau d'alerte maximum, et les experts mettent en garde sur le fait que les infections au Covid-19 semblent se propager rapidement et largement. Les nouveaux cas touchent non seulement des jeunes adultes mais aussi les catégories de population plus âgées, a prévenu Yuriko Koike. "Je demande (aux habitants de Tokyo, NDLR) d'éviter autant que possible les sorties, en particulier les seniors et les personnes dont la santé est déjà fragile", a-t-elle annoncé juste avant un week-end de quatre jours au Japon en raison de deux jours fériés d'affilée, jeudi et vendredi.

Tokyo a enregistré un record absolu de 293 nouveaux cas quotidiens la semaine dernière, et la barre de 200 cas a été régulièrement franchie ces derniers jours. Mercredi, les autorités locales ont annoncé 238 nouveaux cas.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020

Mercredi 22 juillet – Rumeurs d'éviction de Didier Lallement :

Il "a toute ma confiance", dit Darmanin : Le ministre de l'Intérieur a renouvelé sa "confiance" au préfet de police de Paris, Didier Lallement, après des rumeurs d'éviction de ce haut-fonctionnaire controversé alimentées par deux articles de presse.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a renouvelé mardi sa "confiance" au préfet de police de Paris, Didier Lallement, après des rumeurs d'éviction de ce haut-fonctionnaire controversé alimentées par des articles de presse. "Didier Lallement a toute ma confiance", a déclaré à l'AFP le ministre de l'Intérieur. "Il n'a pas été envisagé un changement du poste de préfet de Paris", a-t-il poursuivi. "Il n'y a aucune difficulté avec le préfet de police de Paris" et "je veux (lui) redire toute ma confiance", a-t-il complété.

Les rumeurs sur une éviction du préfet de police de Paris allaient bon train mardi après-midi, après la publication de deux articles, l'un dans le "Canard enchaîné" en kiosques mercredi et l'autre sur le site du "Point", laissant présager un départ de Didier Lallement de son poste à la tête de la puissante et stratégique préfecture de police de Paris.

Agé de 63 ans, ce préfet réputé à poigne a pris les commandes de la PP depuis mars 2019, après le saccage de l'avenue des Champs-Elysées lors d'une mobilisation des "gilets jaunes". Il a remplacé Michel Delpuech.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020

Mercredi 22 juillet – A La Rochelle ou Argelès, le masque est désormais obligatoire même en plein air :

Les habitants et visiteurs de plusieurs villes touristiques du littoral, comme La Rochelle ou Argelès-sur-Mer, doivent depuis mercredi porter un masque même en plein air, dans les quartiers les plus fréquentés, pour lutter contre un relâchement des bonnes pratiques face au Covid-19. A La Rochelle, le maire (DVG) Jean-François Fountaine a pris un arrêté municipal rendant obligatoire "le port d'un dispositif de protection nasale et buccale" pour les plus de 11 ans dans un périmètre commerçant et touristique du centre-ville, selon un communiqué.

"Afin de prévenir un potentiel rebond de l'épidémie en période d’affluence touristique, il est nécessaire de maintenir la vigilance, d'inciter à la prudence et prendre les décisions favorables à la santé des habitants", explique la municipalité, qui prévient que "des sanctions pourront être appliquées dès le début d'août" si la mesure n'était pas respectée.

Aucun foyer épidémique actif n'est recensé en Charente-Maritime mais l'Agence régionale de santé (ARS) assurait la semaine dernière que l'évolution du Covid-19 était "inquiétante" en Nouvelle-Aquitaine. Jusqu'ici très épargnée par le virus, cette région touristique connaît l'été un brassage de population important. L'ARS recensait dans son dernier compte-rendu mardi 13 foyers épidémiques (au moins trois cas groupés), dont 5 à Bordeaux et 3 dans la Vienne, contre seulement 3 au 10 juillet.

"Pour faire bloc contre le virus et ne pas gâcher tous les efforts réalisés lors du confinement, nous devons passer des vacances particulières : respecter les gestes barrières dans tous les endroits collectifs, sur les sites touristiques, au bar de la plage ou du camping, en soirée…", incitait l'ARS.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020

Mercredi 22 juillet – Ile-de-France: des masques gratuits pour les lycéens, annonce Pécresse :

La région Ile-de-France va distribuer à la rentrée deux masques lavables à ses 500.000 lycéens et "assurer la gratuité des masques pour toutes les associations caritatives", a annoncé mercredi la présidente de la collectivité Valérie Pécresse. Depuis lundi, le port du masque est devenu obligatoire dans les lieux publics clos pour enrayer une reprise de l'épidémie de coronavirus, et pourra même valoir une amende de 135 euros en cas d'infraction.

"Ca fait un gros budget pour les familles de devoir acheter des masques tous les jours (...) c'est pour ça que la région Île-de-France va assurer la gratuité des masques pour toutes les associations caritatives qui sont partenaires de la région", a expliqué l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy sur France 2. "En plus de ça, à la rentrée, nous allons nous occuper des lycéens et nous donnerons deux masques tissus gratuits" et lavables à "chacun" des "500.000 lycéens d'Île-de-France", a-t-elle ajouté.

Le contribuable français n'a "pas vocation à payer des masques" pour tout le monde, a estimé mardi Emmanuel Macron, assurant que ceux qui ne peuvent pas en acheter seront "aidés" puisque le port du masque est devenu obligatoire dans les lieux publics clos. "L'Etat - et le contribuable français - n'a pas vocation à payer des masques (...) pour tout le monde, tout le temps. Donc je pense que ça doit rester une politique sociale", a déclaré sur TF1 le président de la République. Ceux qui n'ont pas les moyens d'en acheter seront "aidés", a-t-il ajouté, en réponse aux voix qui se sont élevées ces derniers jours pour demander la gratuité.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020

Mercredi 22 juillet – En Australie, le nombre de nouveaux cas au plus haut depuis le début de la pandémie :

Après la mise en place de nouvelles mesures de confinement face à d'importants foyers épidémiques, l'Australie a annoncé son plus haut nombre de nouveaux cas de coronavirus depuis l'arrivée de la pandémie.

L'Australie a annoncé mercredi 501 nouveaux cas de coronavirus, soit le chiffre le plus élevé depuis l'arrivée de la pandémie sur l'île-continent.

L'immense majorité des cas ont été recensés ces dernières 24 heures dans l'Etat du Victoria (sud), où les autorités luttent contre d'importants foyers d'épidémie à Melbourne et dans ses banlieues, qui sont soumises depuis près de deux semaines à de nouvelles mesures de confinement. Le précédent pic de l'épidémie datait du 28 mars quand 459 cas avaient été enregistrés selon des chiffres compilés par l'AFP.

L'Australie totalise désormais près de 13 000 cas de Covid-19, une maladie qui a fait 128 morts dans ce pays de 25 millions d'habitants.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020

Mercredi 22 juillet – Enfin l’Objectif Mars :

La mécanique céleste impose d’attendre un cycle de 26 mois avant de pouvoir envoyer une mission vers l’astre rouge. Entre le 16 Juillet et le 5 Aout, 3 pays (dont la Chine et les Émirats Arabes Unis) tentent le pari. Et bien sûr, les États Unis. Première étape d’un programme de récupération d’échantillons qui va s’étaler sur 10 ans ! Au-delà, la course de l’homme sur Mars semble lancée. Dans un ouvrage passionnant et totalement accessible (« Dernières nouvelles de Mars » Ed. Flammarion), Francis Rocard, responsable des programmes d’exploration du Système solaire au CNES raconte combien la tâche est immense. Mais faisable… Il nous explique pourquoi.

Cela fait 20 ans qu'on l'attend. On pourrait même dire 40. Puisqu’il y a eu des premiers projets dans les années 80, mais qui n’ont jamais aboutis. La NASA avait alors beau jeu de dire aux scientifiques : « vous n'êtes pas en mesure de garantir qu'on va rapporter les bons échantillons ». Ce qui était vrai. La donne a complètement basculé en 2005 avec une découverte française, sur Mars Express, grâce à l'instrument Omega, qui a trouvé des sulfates hydratés et des argiles. Concrètement, des roches ont barboté dans l'eau pendant des millions d'années pour se transformer en ce qu'on appelle, des roches sédimentaires. Ça a été une énorme découverte puisque tous les robots lancés depuis, Curiosity, Perseverance, ExoMars-Pasteur vont sur ces spots d’argile car on pense y trouver des traces de vie anciennes. Car lorsqu’elles se sont transformées en roches sédimentaires il y a 4 milliards d’années, ces roches ont peut-être piégé des molécules organiques, qu'on espère complexes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1517) : 22 JUILLET 2020

Mercredi 22 juillet – Covid-19 : Etat d’alerte en Mayenne :

Cinq cas de Covid-19 en Mayenne la semaine du 15 juin, 161 –au moins– celle du 6 juillet. Le taux d’incidence atteignait 56,7 cas pour 100 000 habitants le 16 juillet sur les 7 derniers jours, contre moins de 10 ailleurs en métropole. Cette diffusion rapide place ce département de 305 000 habitants au-delà du seuil d’alerte, classé en «vulnérabilité élevée». Mais le taux de positivité tend à baisser et les hôpitaux sont loin de la saturation.

Tout a débuté fin juin avec la découverte de 28 salariés positifs sur 60 à Holvia Porc, un abattoir de Laval. Depuis, 7 clusters ont été identifiés dans le département, dont 4 abattoirs. «Ces clusters, on les a suivis, repérés et canalisés, mais il y a un certain nombre de cas qu’on n’est pas arrivé à raccrocher», détaille Jean-Jacques Coiplet, directeur de l’Agence régionale de santé Pays de la Loire. Pour ralentir l’épidémie, le port du masque dans les lieux clos a été rendu obligatoire avant le reste du territoire, et une campagne massive de dépistage a été déclenchée. Autour de Laval, gymnases et salles polyvalentes font office de sites de tests, le laboratoire vétérinaire départemental et l’automate du CHU de Nantes sont mis à contribution. Un «hôtel Covid» a accueilli, c’est une première, deux personnes en quatorzaine.

Les pénuries ne sont plus un frein : «Dès le 8 mai, nous avons distribué des masques dans les boîtes aux lettres. Les réactifs sont en nombre suffisant. Seuls les prélèvements prennent du temps. Mais l’idée folle de réaliser 300 000 tests n’aboutira pas, ce serait prendre un Canadair pour éteindre un feu de paille», considère Olivier Richefou, président du conseil départemental. «La difficulté concerne les moyens humains dévolus au dépistage», confirme le député Guillaume Garot, convaincu que ce dernier permet de briser les chaînes de contamination, «avec le respect des gestes barrières et le port du masque, en l’absence d’un vaccin».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens