Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2020 4 09 /07 /juillet /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020

Mercredi 8 juillet – point sur le Coronavirus le 7 juillet au soir :

Le nombre de décès du Covid-19 en établissements pour personnes âgées a été réévalué à la baisse, selon le bilan communiqué mardi par la Direction générale de laSanté(DGS), faisant état de 29.933 morts dans les hôpitaux et Ehpad depuis le début de l'épidémie en France. Le précédent bilan pour les Ehpad publié le 30 juin faisait état de 10.497 décès, mais le chiffre corrigé publié mardi s'établit à 10.476, soit 21 de moins. A l'hôpital en revanche, 34 nouveaux décès ont été enregistrés en 24 heures, soit un total de 19.457 morts, selon le communiqué de la DGS.

Le bilan total des décès en hôpitaux et dans les établissements pour personnes âgées s'élèvent donc à 29.933 morts depuis le début de l'épidémie, soit 13 de plus que le dernier chiffre publié lundi. Le nombre de patients atteints du Covid-19 admis en réanimation continue parallèlement de baisser avec 538 malades concernés, soit 10 de moins que lundi. Au total, le nombre de personnes hospitalisées continue à diminuer également, à 7.594, avec toutefois 127 nouvelles admissions en 24 heures.

Quatre régions (Ile-de-France, Grand-Est, Hauts-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes) regroupent 73% des patients hospitalisés en réanimation. La situation en Guyane reste par ailleurs «préoccupante», selon la DGS. Mais en métropole, «la situation épidémiologique est stable et les autorités sanitaires restent attentives à l’apparition de potentiels clusters, dus notamment aux rassemblements familiaux ou festifs en cette période estivale».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020

Mercredi 8 juillet – Coronavirus : Jérôme Salomon redoute "une reprise épidémique" en France :

"Il faut se préparer à une reprise de l'épidémie (de Covid-19), voire à une deuxième vague", qui est possible "cet automne ou cet hiver", estime le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, dans le Figaro mercredi. "Nous ne savons pas tout sur le comportement saisonnier de ce virus qui circule toujours", indique le N.2 du ministère de la Santé.

"Tous les services de l'Etat, les professionnels, les acteurs de terrain sont mobilisés pour gérer les clusters (foyers d'infection, ndlr) actuels et anticiper un rebond épidémique cet automne ou cet hiver", ajoute-t-il dans cet entretien pour lequel ses réponses ont été envoyées par écrit au journal. "Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que ce sont essentiellement nos comportements qui conditionnent la reprise épidémique: si nous voulons éviter cela, il faut que chacune et chacun continue de respecter les mesures barrières, les mesures d'hygiène, la distanciation physique et le port du masque, surtout en situation de promiscuité et dans un espace clos", poursuit le Pr Salomon.

"Si la situation se dégrade à nouveau, nous avons à disposition plusieurs mesures de gestion du risque: l'information locale, la protection des plus fragiles, le renforcement des mesures barrières, envisager des mesures de limitation des déplacements par exemple", estime-t-il. "La réponse comme depuis le début devra être proportionnée à la gravité de la menace et évaluée en fonction des connaissances et de la situation locale", selon lui.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020

Mercredi 8 juillet – Les secrets de la famille Trump révélés dans un livre de la nièce du président américain :

Mary Trump, nièce de Donald Trump, fait l'analyse psychologique de son oncle dans un livre à paraître. Elle le décrit comme un menteur narcissique. 

Donald Trump a grandi dans une famille dysfonctionnelle dirigée par un père «dominateur», qui a contribué à faire de lui un menteur narcissique, à en croire un livre à paraître de sa nièce Mary Trump, dont des médias américains ont publié des extraits mardi. «C'est un livre mensonger», a contre-attaqué mardi la porte-parole de la Maison Blanche Kayleigh McEnany. «Ce sont des allégations ridicules, absurdes, qui n'ont absolument aucun fondement. Je n'ai pas encore vu le livre, mais c'est un livre mensonger.»

La sortie de l'ouvrage, intitulé «Too Much and Never Enough: How My Family Created the World's Most Dangerous Man» («Trop et jamais assez: comment ma famille a créé l'homme le plus dangereux du monde», en français), a été avancée au 14 juillet. A moins de quatre mois de la présidentielle américaine, il est déjà numéro 1 des ventes de livres sur Amazon, juste devant le livre de l'ex-conseiller à la sécurité John Bolton, paru en juin, également très critique de Donald Trump.

Présenté par l'éditeur Simon&Schuster comme un livre-révélations à environ trois mois de la présidentielle américaine, l'ouvrage a déclenché une bataille juridique: un frère de Donald Trump, Robert, a essayé, en vain, de le bloquer en justice. Mary Trump, psychologue, est la fille de Fred Trump Jr., frère aîné du président, décédé en 1981 à 42 ans, des suites de son alcoolisme. Dans son ouvrage de 240 pages, cette femme de 55 ans, qui a rompu depuis longtemps avec son oncle devenu président, mêle «histoire familiale et analyse psychologique de son oncle», selon le «Washington Post».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020

Mercredi 8 juillet – Cambodge : pour une poignée de cheveux :

Le marché des cheveux atteint aujourd'hui le milliard d'euros par an. La Chine et l'Inde demeurent les principaux fournisseurs de ce symbole de beauté et seul produit humain commercialisable. Mais pour répondre à une demande mondiale grandissante, d'autres pays d'Asie tirent aussi parti de ce luxuriant commerce.

Province de Pursat, à 170 kilomètres de la capitale, Phnom Penh. Dans l’unique pièce de sa maison construite sur pilotis, sans eau courante ni électricité, Prak Sohka observe le reflet de son visage dans la vitre d’un placard qui lui sert de miroir. Elle passe sa main sur un chignon retenu par une petite pince en plastique. « J’ai gagné de nombreux prix de beauté grâce à ma chevelure, affirme-t-elle fièrement. J’en ai toujours pris soin. Mon secret : un mélange d’huile de coco et de romduol [la fleur emblématique du Cambodge] ». Pour preuve, sortie d’un tiroir, la photo d’une jeune fille souriante aux interminables cheveux noirs d’ébène. « Regardez comme je suis belle, insiste cette institutrice de 42 ans. C’était pendant mes études. Et juste avant qu’on me coupe tout... »

Née dans un milieu rural pauvre, Prak Sohka avait l’habitude de cueillir puis de vendre le week-end des nénuphars pour aider sa famille. « Un jour, alors que mes cheveux flottaient à la surface de l’eau, une femme sur la rive a proposé de m’en offrir 200 000 riels (environ 44 euros). » Une fortune au Cambodge, où, selon la Banque mondiale, 4,5 millions d’habitants, soit 28 % de la population, vivent juste au-dessus du seuil de pauvreté, c’est-à- dire avec moins de 1,9 dollar par jour. Prak Sohka hésite puis accepte. « Mes grands-parents, qui m’ont élevée, étaient désolés pour moi, mais ils ont dit oui. » La femme fait asseoir alors la naïade sur un tabouret puis sort un couteau. « Chop, chop, chop. En cinq minutes, c’était fini ! » Elle a emporté les cheveux, ne laissant à Prak Sohka que quelques mèches pour les rabattre sur une « affreuse tonsure » au milieu du crâne. Depuis, cette mère célibataire a vendu ses cheveux à plusieurs reprises.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020

Mercredi 8 juillet – Premier déplacement à la prison de Fresnes pour le ministre Dupond-Moretti :

Le nouveau ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti s'est félicité mardi des taux d'occupation "historiquement bas" à la prison de Fresnes (Val-de-Marne), choisie pour son premier déplacement, et a affirmé vouloir "poursuivre" sur cette voie. Dès l'arrivée de l'ancien avocat pénaliste, connu pour ses nombreux acquittements, des détenus ont crié "acquittator" et "viens nous défendre", a constaté une journaliste de l'AFP.

Après une visite d'environ 45 minutes, Eric Dupond-Moretti s'est dit "préoccupé par la liberté, par les conditions de détention, par les conditions de travail du personnel pénitentiaire". "Témoin passif mais attentif" d'une rencontre entre prisonniers et personnels pénitentiaires, le garde des Sceaux les a entendus dire "la même chose: moins de détenus, un peu moins d'inconfort et de meilleures conditions de travail pour le personnel pénitentiaire". "C'est à méditer", a commenté le ministre lors d'une brève déclaration à la presse.

La prison de Fresnes est l'une des plus vétustes de France et a été l'une des plus surpeuplées avant l'épidémie de Covid-19 qui a permis à de nombreux détenus d'être libérés par anticipation. Au 1er janvier, la densité carcérale était de 142%. La maison d'arrêt compte actuellement 1.679 détenus pour 1.603 places, soit un taux d'occupation de 115%.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020

Mercredi 8 juillet – Faute d'aide de l'Etat, l'Ile-de-France arrête provisoirement de payer la RATP et la SNCF :

Le conseil d'administration d'Ile-de-France Mobilités, l'autorité organisatrice des transports franciliens, a voté à l'unanimité mercredi l'arrêt provisoire des paiements à la RATP et la SNCF pour juillet et jusqu'à ce que l’État compense les pertes de recettes dues à la crise du coronavirus. Dans l'immédiat, «les opérateurs vont utiliser leur trésorerie» pour assurer la circulation des transports publics, a assuré Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France et d'Ile-de-France Mobilités, prévenant que les projets d'investissement seraient affectés si la situation ne se débloquait pas.

La Région estime à 2,6 milliards les pertes de recettes en 2020: 1,6 milliard de recettes commerciales perdues en raison de la chute de la fréquentation et un milliard du versement mobilité. De son côté, l’État a pour l'instant proposé de compenser seulement 425 millions d'euros. Sans compensation de ce manque à gagner, l'une des possibilités pour la région afin de financer les transports publics serait d'augmenter le prix des abonnements mensuels de 20 euros pendant cinq ans. «Il est hors de question que les voyageurs payent la facture Covid alors que dans d'autres pays, ce sont les États qui ont compensé les pertes», a martelé Valérie Pécresse, citant l'Allemagne en exemple. «J'attends que le gouvernement se saisisse de ce sujet et que nous nous réunissions au plus vite pour discuter de cette gravissime crise des transports publics dans le pays», a-t-elle poursuivi, regrettant d'«avoir l'impression de parler dans le vide avec un gouvernement de comptables».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020

Mercredi 8 juillet – Première rencontre entre Darmanin et les syndicats policiers :

Le nouveau ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a rencontré mercredi, pour la première fois, les syndicats de la police, leur assurant qu'il serait le ministre du «quotidien des policiers» sur fond de défiance entre les agents et l'exécutif.

«On a parlé du policier du quotidien et des moyens qu'on doit lui accorder pour accomplir sa mission. Le ministre a abordé l'étape de l'urgence qui va être celle du quotidien du policier (...) et puis celle des grands chantiers et des grandes réflexions», a déclaré le secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN-Unsa), David Le Bars, au lendemain de l'installation de M. Darmanin, place Beauvau.

«Le ministre est allé droit au but. On reçoit son message. Il ne se considère pas comme le premier flic de France. Il a dit "Vous êtes des flics, je suis un politique, je suis là pour vous aider, pour vous soutenir", c'est tout à son honneur», a jugé le secrétaire général d'Unité-SGP-FO, Yves Lefebvre.

L'arrivée de Gérald Darmanin au ministère de l'Intérieur se fait dans un contexte de défiance entre l'exécutif, les syndicats et la base. Celle-ci est mécontente des propos de l'ancien ministre Christophe Castaner sur les questions liées au racisme au sein des forces de l'ordre et l'abandon prochain d'une technique d'interpellation controversée.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020

Mercredi 8 juillet – Côte d'Ivoire : Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est mort :

 Victime d’un malaise lors du conseil des ministres ce mercredi 8 juillet, le Premier ministre de Côte d’Ivoire Amadou Gon Coulibaly est décédé. Il avait été hospitalisé en France pour des problèmes cardiaques.

Il devait être le successeur d’Alassane Ouattara, en tout cas il était son candidat désigné pour la présidentielle d’octobre 2020. Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly dit «AGC» est décédé des suites d’un malaise cardiaque en plein conseil des ministres, ce mercredi 8 juillet. Il avait passé deux mois en convalescence en France, en mai et juin 2020. Greffé du coeur en 2012, il avait même dû se faire poser un stent. Cela n’a, semble-il, pas été suffisant. Pourtant, le 2 juillet dernier, lors de son retour en Côte d’Ivoire, l’homme s'était déclaré en pleine forme. «Je suis de retour pour prendre ma place aux côtés du président (Alassane Ouattara), pour continuer l'oeuvre de développement et de construction de notre pays la Côte d'Ivoire», avait affirmé le Premier ministre lors d'un discours à son arrivée à l'aéroport.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020

Mercredi 8 juillet – L'administration Trump retire officiellement les États-Unis de l'OMS :

 En pleine crise sanitaire mondiale, un cap de plus est franchi. L'administration Trump a officiellement lancé la procédure de retrait des États-Unis de l'Organisation mondiale de la santé en envoyant une notification au secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres. Le départ sera effectif dans un an, le 6 juillet 2021. Une décision qu'a déjà critiquée Joe Biden, qui a promis dans un tweet que le retour des Américains au sein de l'OMS sera fait dès «le premier jour de [sa] présidence» : «Les Américains sont plus en sécurité quand l'Amérique s'engage pour renforcer la santé mondiale», a-t-il ajouté.

Depuis le début de la pandémie de nouveau coronavirus, Donald Trump a pris pour cible l'OMS, rejetant la faute sur l'organisation mondiale en refusant d'assumer toute responsabilité dans la gestion de la crise sanitaire qui a fait plus de 130 000 morts aux États-Unis pour plus de trois millions de contaminations. Mi-avril, le président américain avait annoncé la suspension de la contribution financière américaine, dénonçant de «sévère problèmes de management et de couverture de la propagation du coronavirus». «Tout le monde sait ce qui s'y passe. Les contribuables américains fournissent entre 400 et 500 millions de dollars par an à l'OMS. La Chine contribue à peu près à 40 millions. Les États-Unis ont le devoir de demander des comptes, une des décisions les plus dangereuses et coûteuses de l'OMS aura été de s'opposer aux interdictions de voyage depuis la Chine et d'autres nations», avait-il critiqué lors d'un point presse quotidien à la Maison-Blanche.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020

Mercredi 8 juillet – "Là, je pourrais craquer" : quand Roselyne Bachelot rêvait d'être ministre de la Culture :

En octobre 2018, Roselyne Bachelot confiait lors d'une table ronde qu'elle ne reviendrait pas en politique, sauf si on lui proposait d'être ministre de la Culture, un rêve pour elle.

A chaque nomination au gouvernement, les archives télé ou radio des nommés sont fouillées et refont surface. Cécile Duflot en a posté une sur Roselyne Bachelot, retraitée de la politique depuis 2012 et finalement nommée ministre du gouvernement Castex lundi. Une pastille vidéo qu’elle a postée sur Twitter, adressant à l'occasion ses félicitations à la nouvelle ministre de la Culture.

«La carrière politique est-ce que j’y remordrai? Evidemment j’ai dit non», déclare Roselyne Bachelot lors d’une table ronde à laquelle participaient Cécile Duflot et Najat Vallaud-Belkacem. «Sauf, poursuit-elle sourire aux lèvres, il y a un poste qui me ferait renoncer à cet engagement - on peut rêver, s'agenouiller devant le grotte de Lourdes, s’asperger d’eau bénite... - si on me proposait d’être ministre de la Culture... Là quand même je pourrais craquer.»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1503) : 8 JUILLET 2020

Mercredi 8 juillet – Devant le Sénat, Castex estime que refuser de réformer les retraites "serait irresponsable" :

 Le Premier ministre Jean Castex a estimé mercredi devant le Sénat que "refuser de parler des retraites lorsque l'équilibre des comptes, et donc la sauvegarde du système actuel se trouve compromise, serait irresponsable".

"Je vais rouvrir le dialogue, toutes les organisations syndicales viendront discuter avec moi (...) et nous nous mettrons d'accord sur une méthode et un calendrier", a ajouté le chef du gouvernement lors de la séance des questions d'actualité, en précisant qu'il aborderait "la question des retraites dans un cadre global".

Dans la matinée, lors d'un entretien sur BFM TV, il avait déjà indiqué qu'il souhaitait réunir "ensemble" les partenaires sociaux "avant le 20 juillet", après les avoir reçus séparément jeudi 9 et vendredi 10, afin d'"arrêter une méthode et un calendrier". "La réforme de l'assurance chômage, elle aussi indispensable, mais elle aussi impactée par la crise: il serait déraisonnable de ne pas tenir compte de cet élément nouveau qui, sur bien des sujets, impacte des considérations qui intéressent les partenaires sociaux", a ajouté devant le Sénat M. Castex.

Il répondait à la gauche qui lui a demandé à plusieurs reprises, depuis son arrivée à la tête du gouvernement, d'abandonner la réforme des retraites qui a donné lieu à des mois de conflit social.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens