Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2020 4 02 /07 /juillet /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020

Mercredi 1er juillet – point sur le Coronavirus le 30 Juin au soir :

La France a enregistré 30 nouveaux décès liés au Covid-19, portant le total à 29.843 dans les hôpitaux et les établissements pour personnes âgées depuis le début de l'épidémie, a indiqué la direction générale de la Santé mardi. Le nombre de patients du Covid-19 en réanimation continue parallèlement de baisser avec 602 malades, soit 17 de moins que lundi. Au total, 8.536 personnes sont hospitalisées pour une infection Covid-19 en France (-152 en 24 h). Les 30 nouveaux décès annoncés ce mardi portent le total des morts liés au Covid-19 à 19.346 dans les hôpitaux (+21 en 24h), et 10.497 dans les établissements sociaux et médico-sociaux, dont les Ehpad, soit 9 nouveaux décès en une semaine.

Quatre régions (Ile-de-France, Grand-Est, Hauts-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes) regroupent 74% des patients hospitalisés en réanimation. La circulation du virus en Guyane reste par ailleurs "préoccupante", souligne la DGS. Après une première évacuation sanitaire de deux patients vers la Guadeloupe, "d’autres opérations du même type sont en cours de planification". Le virus continue à circuler sur le territoire, a également mis en garde la DGS, en notant que 301 "clusters" (cas groupés) ont été enregistrés depuis le 9 mai, dont 8 nouveaux. Les autorités restent "attentives" à l'apparition de potentiels clusters, souligne la DGS.

Depuis le début de l’épidémie, 104.620 personnes ont été hospitalisées, dont 18.374 en réanimation. 76.274 personnes sont rentrées à domicile.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020

Mercredi 1er juillet – Coronavirus - Agnès Buzyn : "En aucun cas, le ministère de la Santé n'a été lent" :

Semaine difficile pour l'ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn. Après sa cuisante défaite aux élections municipales à Paris, elle répondait ce mardi aux questions de la commissions d'enquête de l'Assemblée nationale. Dans un premier temps, elle a lu un texte pour défendre «un service de santé exceptionnel bien loin de ceux qui en décrivent la faillite». «Nous sortons de la phase aiguë de l'épidémie mais nous devons faire face encore à beaucoup d’incertitudes.» «Je pense à tous ceux qui ont été touché par le deuil, la maladie, à tous ceux en première ligne, je pense évidemment au professionnel de santé, aux services de l’Etat, aux ministères, aux collectivités locales…Je pense aussi aux scientifiques, aux chercheurs», a-t-elle expliqué.

Interrogée par Brigitte Bourguignon, présidente de la commission d'enquête sur la gestion de la pandémie, elle s'est justifiée sur l'agenda des différentes déclarations contradictoires qu'elle a tenue en janvier. Médecin de profession, elle a expliqué avoir eu «une première alerte autour du 25 décembre, d'un blog en anglais sur un cas d’une pneumonie inexpliquée». Elle a alors adressé cette alerte au directeur général de la santé. Après l'alerte de la Chine et de l'Organisation mondiale de la santé, suite au premier décès rapporté en Chine, elle a informé «le président et le Premier ministre» le 11 janvier. «La prise de conscience évolue le 22 janvier quand l’OMS indique une transmission inter-humaine».

La veille, elle avait tenu une conférence de presse, dans laquelle elle déclarait : «Notre système de santé est bien préparé, les établissements de santé ont été informés et des recommandations de prise en charge ont été délivrées. Le risque d’introduction en France est faible mais ne peut pas être exclu, d’autant qu’il y a des lignes aériennes directes avec Wuhan». Des propos qui lui sont reprochés aujourd'hui. Agnès Buzyn s'est justifiée en soulignant que le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies qualifiait encore le risque d'une épidémie en Europe de «faible à modéré» le 14 février, alors qu'elle avait anticipé une commande d'un million de masques FFP2 le 28 janvier, «alors qu'il n'y a pas d'urgence de santé publique de l'OMS». «Je me dis : "mieux vaut commander des masques" pour constituer un stock d'Etat qui n'existe pas (depuis 2011).» «Nous avons toujours été en avance sur les organisations internationales.», a-t-elle martelé, rappelant que les autorités chinoises avaient donné un nombre faible de cas à Wuhan. «Vous ne pouvez pas dire que je n'ai pas anticipé». «En aucun cas, le ministère n'a été lent».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020

Mercredi 1er juillet – France insoumise et "abus de confiance" :

Une enquête préliminaire ouverte : Une enquête préliminaire pour «abus de confiance» a été ouverte contre «plusieurs dirigeants de la France insoumise», selon le parquet de Paris, cité par l'AFP.

«Le Canard enchaîné» avait le premier révélé l'information sur Twitter. Jean-Luc Mélenchon a réagi sur le même réseau social, expliquant d'abord ne pas savoir «de quoi il s'agit», mais mettant en cause Catherine Champrenault, procureure générale de Paris.

Le député a semblé ensuite aborder le fond de l'affaire, estimant que l'enquête préliminaire lui permet d'«écouter [son] téléphone». Le député a ensuite dénoncé une «nouvelle instrumentalisation de la justice» après la révélation. Se disant «estomaqué», Jean-Luc Mélenchon affirme que «les dommages et intérêts relèvent du civil» et «peuvent donc être réglés par un tiers», en l’occurrence le mouvement LFI. L'enquête préliminaire ouverte le 14 mai vise, selon des sources concordantes, à vérifier les «conditions dans lesquelles les dirigeants de LFI, dont Jean-Luc Mélenchon, se sont acquittés des amendes et des dommages et intérêts auxquels ils ont été condamnés» en décembre 2019 dans l'affaire de la perquisition houleuse au siège de LFI l'année précédente.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020

Mercredi 1er juillet – Airbus va supprimer "approximativement 15.000 postes" dans le monde :

Airbus va supprimer "approximativement 15.000 postes", soit 11% de ses effectifs dans le monde d'ici à l'été 2021, sans exclure des licenciements secs, afin de "redimensionner son activité dans l'aviation commerciale" face à la crise due au coronavirus. Environ 5.100 postes seront supprimés en Allemagne, 5.000 en France, 1.700 au Royaume-Uni, 900 en Espagne et 1.300 sur les autres sites du groupe dans le monde, a précisé mardi soir l'avionneur européen dans un communiqué. Une partie de ces suppressions d'emploi touchent la filiale française d'Airbus Stelia Aerospace et l'allemande Premium Aerotec.

"Bien que des mesures forcées ne puissent être exclues à ce stade, Airbus travaillera avec ses partenaires sociaux pour limiter l'impact de ce plan en s'appuyant sur toutes les mesures sociales disponibles, y compris les départs volontaires, les mesures de retraite anticipée, ainsi que le chômage partiel de longue durée pour les activités qui s'y prêtent", affirme l'avionneur qui entend conclure en 2020 les discussions avec les syndicats.

Le plan social vise la suppression de 14.931 emplois, dont 4.952 en France (3.488 dans la branche avions commerciaux et 1.464 chez Stelia Aerospace), selon le syndicat CGE-CGC pour qui "aucun départ contraint de salariés du groupe ne pourra être envisagé".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020

Mercredi 1er juillet – L'Union européenne rouvre ses frontières à 15 pays :

L'Europe rouvre ses frontières mercredi aux voyageurs de quinze pays, dont la Chine sous condition.

Feu vert pour le Canada et trois pays du Maghreb, feu rouge pour les Etats-Unis et la Turquie: l'Europe rouvre ses frontières mercredi aux voyageurs de quinze pays, dont la Chine sous condition. Cette liste de pays, fondée "en particulier" sur des critères épidémiologiques, a été adoptée mardi à l'issue d'un vote à la majorité qualifiée des pays de l'UE après de difficiles tractations, alors que débute la saison touristique estivale.

Seront admis dans l'UE et l'espace Schengen les voyageurs venant d'Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie et Uruguay. La liste, qui a vocation à être révisée toutes les deux semaines, inclut également la Chine, mais uniquement à condition qu'elle admette sur son sol les visiteurs non essentiels venant de l'UE, ce qui n'est actuellement pas le cas.

Sont exclus de cette liste les Etats-Unis, pays le plus touché au monde par la pandémie avec 125.928 décès pour près de 2,6 millions de cas répertoriés, mais aussi le Brésil, la Russie, l'Inde, la Turquie et Israël notamment. "Nous entrons dans une nouvelle phase avec une ouverture ciblée de nos frontières à partir de demain", a tweeté Charles Michel, le président du Conseil européen, institution représentant les Etats membres, saluant leur "esprit d'étroite coopération".

Bien qu'ayant quitté l'UE, le Royaume-Uni est considéré comme un pays membre jusqu'à la fin de la période de transition le 31 décembre.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020

Mercredi 1er juillet – Covid-19: les Etats-Unis pourraient atteindre 100.000 nouveaux cas par jour sans intervention :

Le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses a mis en garde les Etats-Unis si rien était fait pour ralentir la propagation du coronavirus.

Les hauts responsables sanitaires américains ont appelé mardi les Américains, en particulier les jeunes, à se couvrir le visage et à éviter les foules afin d'endiguer la pandémie de Covid-19 devenue hors de contrôle dans une partie des Etats-Unis. Quatre médecins à la tête des grands organismes de santé américains ont témoigné mardi devant des sénateurs stupéfaits de voir la courbe des cas repartir dans plus de la moitié des Etats-Unis, alors que l'Europe a réussi à prendre le contrôle du virus.

Le docteur Anthony Fauci, qui dirige l'Institut des maladies infectieuses, a livré une prédiction sinistre: de 40.000 nouveaux cas détectés par jour actuellement, la pandémie pourrait bondir à 100.000. "Il est évident que nous n'avons pas le contrôle total actuellement", a insisté le docteur, membre de la cellule de crise présidentielle sur le coronavirus, et dont la parole est la plus libre. "Je ne serais pas surpris si nous atteignions 100.000 par jour si on ne renverse pas la tendance", a-t-il ajouté. Au pire du printemps, le compteur était aux environs de 30.000 cas par jour. La plus grande disponibilité des tests de dépistage n'explique pas à elle seule la hausse actuelle.

Le docteur Fauci a déploré le "tout ou rien" pratiqué par nombre d'Américains: soit complètement confinés, soit "dans les bars, sans masques, sans éviter les foules, sans pratiquer la distanciation physique". "Nous avons tous un rôle à jouer", a-t-il insisté en dénonçant les jeunes qui se sentent "invulnérables". "Une personne contaminée peut ne pas avoir de symptômes, mais elle peut contaminer quelqu'un d'autre", dit-il, comme une grand-mère ou un enfant atteint de leucémie.

Joe Biden, candidat démocrate à l'élection présidentielle de novembre, a éreinté la gestion de la crise par Donald Trump dans un discours mardi. Les Américains "n'ont pas fait tous ces sacrifices pour que vous ignoriez la science et fassiez de mesures responsables comme le port du masque des déclarations politiques", a-t-il déclaré. De plus en plus de villes et d'Etats ont décrété une pause dans leurs processus de réouverture, certains fermant bars et cinémas, d'autres les plages, tandis que porter un masque dans les espaces publics fermés est devenu obligatoire dans de multiples endroits.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020

Mercredi 1er juillet – Record absolu de température en Arctique : 38°C :

Lors d'une conférence de presse à Moscou, le chef de l'agence météorologique russe a validé les récents relevés de températures dans la ville arctique de Verkhoïansk: 38°C, le 17 juin. Du jamais vu.

L'Arctique russe a enregistré en juin des records de température "extraordinaires" ayant provoqué des feux inhabituels dans la toundra, a indiqué mardi le chef de l'agence météorologique russe, reliant ces anomalies au changement climatique. "Nous avons eu une météo extrêmement inhabituelle" en juin et "des records ont été battus facilement", a affirmé Roman Vilfand lors d'une conférence de presse à Moscou.

Il a notamment mentionné un nouveau record dans la ville arctique de Verkhoïansk, où la température a atteint le 17 juin 38 degrés celsius. "C'est extraordinaire", a-t-il poursuivi, précisant que Verkhoïansk avait enregistré à la fin du XIXe siècle un record des températures les plus froides : -67,8 degrés.

Plusieurs régions du nord de la Russie, dont des territoires de la Iakoutie bordant l'océan Arctique, ont fait face ces dernières semaines à une vague de chaleur. Des villages dans la toundra -- paysage caractéristique de l'Arctique constitué d'herbes et d'arbres nains -- sont confrontés à d'importants feux de forêts. Selon M. Vilfand, l'augmentation des températures et de l'ensoleillement dans le Grand nord est causée par le changement climatique et une évolution de la circulation atmosphérique, avec des anti-cyclones polaires plus fréquents créant un temps ensoleillé. En été, l'absence de nuages causé par ces anti-cyclones réchauffe l'Arctique, a-t-il expliqué.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020
LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020

Mercredi 1er juillet – A Hong Kong, la Chine prend en main la sécurité nationale :

Les crimes contre la sécurité nationale seront passibles de la prison à vie à Hong Kong où la justice chinoise sera désormais compétente pour les plus "graves" d'entre eux, d'après une nouvelle loi adoptée au pas de charge à Pékin et qualifiée mercredi de "point d'inflexion entre le chaos et la bonne gouvernance" par la cheffe de l'exécutif du territoire.

Cette législation qui fait craindre à l'opposition hongkongaise un recul inédit des libertés depuis la rétrocession de 1997 par le Royaume-Uni de ce territoire, qui dispose d'un statut d'autonomie, y prévoit aussi la mise en place par Pékin d'une agence pour la sécurité nationale.

Condamnée le même jour par 27 pays à l'ONU, dont la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne et le Japon, après l'avoir été par l'Union européenne et les Etats-Unis, accusée par ses détracteurs d'être une tentative de museler l'opposition à Hong Kong, la loi a été promulguée mardi par le président chinois Xi Jinping après avoir été entérinée par le Comité permanent du Parlement, une instance soumise au Parti communiste chinois (PCC). "Pour les membres de la petite minorité qui menace la sécurité nationale, cette loi sera un glaive suspendu au-dessus de leur tête", a averti dans la foulée le gouvernement chinois.

"La loi sur la sécurité nationale est un point d'inflexion entre le chaos et la bonne gouvernance", a affirmé mercredi la cheffe de l'exécutif hongkongais fidèle à Pékin, Carrie Lam, lors d'une cérémonie marquant le 23e anniversaire du retour à la Chine de l'ancienne colonie britannique. Selon elle, ce texte constitue "l'événement le plus important dans les relations entre le gouvernement central et Hong Kong depuis la rétrocession".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020

Mercredi 1er juillet – 14 tonnes d'amphétamines produites en Syrie par Daech saisies en Italie :

Cette prise réalisée dans le port de Salerne (au sud de Naples) a une valeur d'un milliard d'euros sur le marché, précise un communiqué de la police italienne, évoquant "la plus grande saisie d'amphétamines au niveau mondial".

La police italienne a annoncé mercredi la saisie record de 14 tonnes d'amphétamines, sous la forme de 84 millions de comprimés de captagon produits en Syrie par le groupe Etat islamique (EI). Cette prise réalisée dans le port de Salerne (au sud de Naples) a une valeur d'un milliard d'euros sur le marché, précise un communiqué de la police italienne, évoquant "la plus grande saisie d'amphétamines au niveau mondial".

Selon l'enquête chapeautée par le parquet de Naples, la drogue se trouvait dans trois conteneurs suspects, contenant des cylindres de papier à usage industriel et des machines. Ces cylindres de papier en multi-couches, d'environ 2 mètres de haut et d'un diamètre de 1,40 mètre (probablement fabriqués en Allemagne), permettaient chacun de dissimuler environ 350 kg de comprimés placés dans les couches intérieures sans pouvoir être détectés par un scanner.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020

Mercredi 1er juillet – Coronavirus : un vaccin donne des résultats encourageants lors des essais préliminaires :

La société de biotech américaine Inovio a annoncé mardi des résultats préliminaires mais encourageants pour son projet de vaccin contre le nouveau coronavirus, administré sur 40 volontaires aux Etats-Unis.

Selon un communiqué de l'entreprise, le vaccin a provoqué une réponse du système immunitaire chez 94% des participants qui ont suivi l'essai clinique, dit de phase 1, jusqu'au bout, c'est-à-dire avec deux injections à quatre semaines d'écart.

Le vaccin d'Inovio, appelé INO-4800, consiste à injecter un code génétique ADN dans l'organisme de la personne afin de déclencher une réponse immunitaire spécifique contre le coronavirus SARS-CoV-2. Le vaccin est injecté sous la peau par une aiguille, puis il est activé par un appareil ressemblant à une brosse à dents, qui délivre une mini impulsion électrique, d'une fraction de seconde, permettant à l'ADN de pénétrer les cellules du corps et d'y remplir sa mission.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020

Mercredi 1er juillet – En Guyane, fatigue et sous-effectif menacent la lutte contre l'épidémie :

En Guyane, les acteurs de terrain ont compris qu'il allait falloir tenir sur la durée contre le coronavirus. Un plan national d'appel aux volontaires a été lancé pour aider les équipes, en sous-effectif chronique.

"La situation est compliquée. On a une espèce de charge mentale qui pèse sur nous depuis mars", souffle Rémi, médecin urgentiste au centre hospitalier de Cayenne (CHC). En Guyane, les acteurs de terrain ont compris qu'il allait falloir tenir sur la durée contre le coronavirus. Dans ce territoire grand comme le Portugal, qui compte trois hôpitaux pour 300.000 habitants, le pic épidémique de Covid-19 est envisagé "mi juillet-fin juillet", selon la ministre des Outre-mer Annick Girardin. Un plan national d'appel aux volontaires a été lancé pour aider les équipes, en sous-effectif chronique.

En 15 jours, le CHC - hôpital de référence du territoire - est passé de 59 à 127 patients atteint du Covid-19 hospitalisés, et de 11 à 20 en réanimation. Le nombre de décès à l'hôpital a été multiplié par 5 (3 à 15). Mardi, la Guyane a passé la barre des 4.000 cas (4.004), dont 1.508 guéris. "Début juin, il y a eu une belle levée de vague et pour l'instant on fait au mieux", commente le médecin urgentiste de 30 ans, envoyé la veille pour une évacuation sanitaire (evasan) par l'armée de l'air pour des patients non Covid. Huit "evasan" vers la Martinique et la Guadeloupe, ont déjà permis d'alléger les soignants, les services étant aussi mobilisés pour des patients victimes de la leptospirose ou de la dengue. "Ce qui est certain", ajoute Rémi, "c'est que notre système hospitalier n'est pas au mieux de sa forme. Le gros problème ici c'est la gestion de la fatigue et la capacité à ouvrir des lits dans de bonnes conditions et à temps".

Au printemps 2017, une forte contestation sociale avait bloqué le territoire. Les manifestants, dont des personnels hospitaliers, exigeaient un "plan d'urgence" à 2 Mds d'euros, notamment pour améliorer l'offre de soins. A l'issue du conflit, les hôpitaux de Cayenne et Kourou avaient reçu quelques dizaines de millions d'euros pour redresser budget et trésorerie. Structurelle, la pénurie de personnel découle d'un manque de diplômés, d'attractivité du territoire et de choix organisationnels. Résultat selon un cadre hospitalier sous anonymat : "Il y a une fatigue générale due aux restrictions en lits et à l'absence de marge de manoeuvre au niveau des agents".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020

Mercredi 1er juillet – Incendie dans un réacteur à l'arrêt de Superphénix : des relevés en cours :

A Creys-Malville, dans l'Isère, un incendie s'est déclaré mardi dans un réacteur à l'arrêt de «Superphénix», la centrale nucléaire en cours de démantèlement.

L'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) effectue une série de mesures radiologiques après un début d'incendie survenu dans un réacteur à l'arrêt de la centrale nucléaire «Superphénix» de Creys-Malville (Isère), a indiqué l'IRSN mercredi dans un communiqué. Le feu s'est déclaré mardi peu avant 11 heures à l'intérieur d'un atelier de découpe de la partie supérieure de la cuve d'un réacteur arrêté en 1996 et dont les structures internes sont actuellement en cours de démantèlement par EDF.

L'incendie aurait été provoqué par la chute d'un projecteur de chantier «à proximité d'une gaine de ventilation et d'éléments en vinyle qui auraient alors chauffé», a précisé EDF. Il a été maîtrisé peu après 12h30 par les pompiers, alertés par les équipes de l'exploitant. Deux opérateurs ont été pris en charge après avoir été incommodés par les «fumées opaques» générées par l'incendie.

«La ventilation du bâtiment du réacteur [...] est restée en permanence opérationnelle», ajoute EDF, qui a clos son Plan d'urgence interne (PUI) «toxique/radiologique» mardi en début d'après-midi. «Les mesures instantanées effectuées par EDF à la cheminée de l'installation et dans l'environnement du site n'ont montré aucun rejet radioactif dans l'environnement», souligne l'IRSN, dont les propres mesures n'ont pas «mis en évidence d'anomalie radiologique».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1496) : 1er JUILLET 2020

Mercredi 1er juillet – Remaniement : Emmanuel Macron en train "d'arrêter sa ligne" avant de passer au "casting" :

Emmanuel Macron est en train "d'arrêter la ligne" de la suite de son quinquennat et "le casting suivra logiquement et naturellement" pour le remaniement de grande ampleur prévu dans les jours qui viennent, selon son entourage mercredi.

De retour de Nouakchott dans la nuit, le chef de l'Etat poursuit ses consultations en vue du remaniement, sans laisser filtrer ses intentions, même auprès de son Premier ministre Edouard Philippe dont le sort est en suspens. Sa décision n'est pas encore prise, selon ses proches, et son verdict devrait tomber d'ici le début de la semaine prochaine, peut-être dès ce jeudi ou ce vendredi.

En annonçant lundi de nouvelles ambitions pour la transition écologique, après avoir promis mi-juin une politique plus sociale ou en suggérant d’appliquer à d'autre sujets la méthode de la Convention citoyenne avec des citoyens tirés au sort, le chef de l'Etat a dessiné un virage qui pourrait être incompatible avec Edouard Philippe.

Ce dernier bénéficie d'une popularité en hausse, d'une nette victoire aux municipales au Havre et continue à jouer un rôle-clé dans la conquête de l'électorat de centre-droit. Mais les sujets de dissensions avec le chef de l'Etat demeurent, notamment les aspects financiers de la réforme des retraites. Emmanuel Macron a ainsi dit vouloir redémarrer la réforme mais peut-être sans l'âge pivot, défendu avec acharnement par le chef du gouvernement avant la crise du Covid-19.

D'autant qu'Emmanuel Macron souhaite aussi, selon ses proches, reprendre lui-même plus étroitement les rênes de l'exécutif, après avoir laissé Edouard Philippe en première ligne ces derniers mois sur la réforme des retraites ou le déconfinement.

De nombreux noms circulent pour le remplacer à Matignon, comme Michel Barnier, le négociateur du Brexit, le haut fonctionnaire Jean Castex, l'ancien ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo, ou encore la ministre des Armées Florence Parly, qui a l'avantage de connaître déjà la machine gouvernementale et d'être passée par Bercy et par le privé, ou la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens