Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020

Mardi 30 juin – point sur le Coronavirus le 29 Juin au soir :

La France a enregistré 35 nouveaux morts dans les hôpitaux liés au Covid-19 depuis vendredi, portant le nombre total des décès à 29.813, a annoncé lundi le ministère de la Santé. Le nombre de malades en réanimation continue de baisser avec 619 malades, soit 15 de moins que vendredi, date du dernier bilan. Au total, 8.688 personnes sont hospitalisées pour une infection Covid-19 en France. Depuis le début de l'épidémie, 19.325 personnes sont décédées au sein des établissements hospitaliers. Les chiffres de la mortalité relatifs aux établissements sociaux et médico-sociaux, dont les Ehpad, seront actualisés mardi par Santé publique France.

Quatre régions (Ile-de-France, Grand-Est, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Hauts-de-France) regroupent 74% des patients hospitalisés en réanimation. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 213 hospitalisations, dont 37 en réanimation. En Guyane, la circulation reste "préoccupante", rappelle la Direction générale de la santé et deux malades ont été transférés vers la Guadeloupe lors d'une première évacuation sanitaire aérienne par un avion militaire. D'autres évacuations "auront lieu dans les jours à venir", indique le ministère.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020

Mardi 30 juin – "Le pire est à venir" selon l'OMS :

La pandémie de Covid-19 a fait plus de 500.000 morts et le "pire est à venir" en l'absence de solidarité mondiale, a averti lundi l'OMS, qui envoie une équipe en Chine pour déterminer l'origine du virus.

"Nous pourrons mieux combattre le virus lorsque nous saurons tout sur le virus, y compris comment il a commencé", a déclaré le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse virtuelle. "Nous enverrons une équipe la semaine prochaine en Chine pour nous préparer à cela et nous espérons que cela nous permettra de comprendre comment le virus a commencé et ce que nous pouvons faire à l'avenir pour nous préparer", a-t-il annoncé.

"Nous voulons tous que tout cela se termine (...). Mais la dure réalité est que c'est loin d'être fini", a indiqué Tedros Adhanom Ghebreyesus, appelant les gouvernements à "tester, tracer, isoler, et mettre en quarantaine".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020

Mardi 30 juin – Macron condamne la "responsabilité historique et criminelle" de la Turquie dans le conflit libyen :

Le président français Emmanuel Macron a accusé lundi à Meseberg (Allemagne) la Turquie d'avoir dans le conflit libyen une "responsabilité historique et criminelle" en tant que pays qui "prétend être membre de l'Otan". "Nous sommes à un moment d'indispensable clarification de la politique turque en Libye, qui est pour nous inacceptable", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse avec la chancelière allemande Angela Merkel.

En Libye, théâtre d'une guerre civile depuis 2011, "le premier intervenant extérieur, c'est la Turquie", a fait valoir le président français.

La Turquie de Recep Tayyip Erdogan "ne respecte aucun de ses engagements de la conférence de Berlin (organisée en janvier), a accru sa présence militaire en Libye et elle a massivement réimporté des combattants jihadistes depuis la Syrie", a-t-il fustigé. "C'est la responsabilité historique et criminelle de la Turquie, qui prétend être membre de l'Otan, en tout cas elle le revendique", a ajouté M. Macron.

Le président français avait déjà accusé Ankara le 22 juin de jouer un "jeu dangereux" en Libye, dans lequel il voyait une nouvelle démonstration de la "mort cérébrale" de l'Otan.

La Turquie est devenue le principal soutien international du gouvernement d'union nationale (GNA) de Tripoli, qui a repris début juin le contrôle de l'ensemble du nord-ouest de la Libye en faisant reculer les forces du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est du pays. Le président français a également dit "vouloir tordre le coup à une fausse idée: la France ne soutient pas le maréchal Haftar" mais oeuvre plutôt à une solution de paix "durable". Emmanuel Macron a aussi jugé que la Russie jouait sur "l'ambivalence" de la présence d'une milice privée russe, la milice Wagner, et non de soldats de l'armée russe.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020

Mardi 30 juin – Haine en ligne : la chaîne Youtube de Dieudonné supprimée :

La chaîne Youtube du polémiste Dieudonné M'Bala M'Bala, habitué des tribunaux et condamné à plusieurs reprises pour ses déclarations antisémites, a été supprimée par le géant du streaming, a-t-on appris mardi auprès de Google France. La page du polémiste, qui comptait environ 400 000 abonnés, a disparu ces dernières heures après une décision de Google, maison-mère de Youtube.

"Cette suppression fait suite à des enfreintes répétées à notre règlement de la communauté YouTube", a expliqué à l'AFP Google France, qui rappelle que la plateforme de vidéos en ligne "a renforcé ses règlements sur le 'hate speech' (discours haineux, ndlr) en juin de l'année dernière", et vient de supprimer plusieurs chaînes de suprémacistes blancs aux Etats-Unis.

La disparition de la chaîne de Dieudonné a été saluée par l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), qui a signalé "des dizaines de vidéos" du polémiste à Youtube ces derniers mois. "Cette fermeture fait suite à l'action de l'UEJF et de ses partenaires antiracistes qui combattent depuis des années, au jour le jour, la propagation des idées racistes, antisémites et négationnistes du pseudo humoriste", s'est réjouie l'organisation sur Facebook.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020

Mardi 30 juin – Six policiers placés en garde à vue dans une affaire de stupéfiants :

 Six policiers de la compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis ont été arrêtés chez eux lundi. Les fonctionnaires, placés en garde à vue et interrogés à l'IGPN, faisaient l'objet d'une enquête datant de 2019 pour «séquestration, transport et usage de stupéfiants ainsi que de faux en écriture publique», selon BFMTV. La chaîne d'info en continu ajoute que l'interpellation des six fonctionnaires était prévue au printemps, mais avait dû être repoussée à cause de la pandémie du Covid-19. «Si des comportements fautifs étaient susceptibles de se confirmer, ils appelleraient à des sanctions», a indiqué la préfecture de police de Paris.

Dans la foulée de cette annonce, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a «décidé d'engager une réflexion sur la réorganisation des unités de police de la CSI 93 à laquelle appartiennent les fonctionnaires mis en cause». Cette compagnie avait déjà été au coeur d'une controverse en août 2019 quand six de ses membres avaient été placés en garde à vue, soupçonnés d'être impliqués dans l'interpellation violente d'un jeune homme de 20 ans à Saint-Ouen.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020

Mardi 30 juin – La Corée du Nord outrée par des caricatures de la femme de Kim Jong Un :

La colère de Pyongyang à l'égard de Séoul est nourrie par des tracts "sales et insultants" visant l'épouse du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, a déclaré l'ambassadeur russe à Pyongyang à l'agence publique TASS.

Le régime nord-coréen a multiplié ces dernières semaines les attaques verbales contre Séoul, critiquant notamment le fait que des dissidents nord-coréens basés au Sud envoient en direction du Nord des tracts de propagande au moyen de ballons portés par le vent. Ce genre d'actions a lieu régulièrement, provoquant à chaque fois des frictions, mais la Corée du Nord a cette fois augmenté sa pression et détruit mi-juin le bureau de liaison ouvert en septembre 2018 qui symbolisait la détente apparue sur la péninsule, menaçant aussi de représailles militaires.

Des tracts envoyés le 31 mai constituaient "une forme de propagande particulièrement dégoûtante visant" Ri Sol Ju, "l'épouse" du leader nord-coréen Kim Jong Un, provoquant la "grave indignation" de la Corée du Nord, a déclaré à TASS l'ambassadeur russe, Alexandre Matsegora. Ces caricatures étaient "la goutte qui a fait déborder le vase" pour Pyongyang, a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020

Mardi 30 juin – Soupçons de primes russes pour le meurtre de soldats américains :

 Trump briefé dès début 2019 : Donald Trump aurait été prévenu des soupçons de primes russes à des insurgés pour le meurtre de soldats américains en Afghanistan dès 2019.

Depuis deux jours, Donald Trump cherche à minimiser les révélations concernant les soupçons de primes russes versées à des insurgées pour le meurtre de soldats américains. Le président américain, après avoir assuré ne pas avoir reçu l'information, a déclaré qu'elle n'avait pas été estimée «crédible» par le renseignement. Seulement, selon l'Associated Press, les éléments ont été ajoutés au briefing présidentiel quotidien dès le début de l'année 2019. L'agence de presse avance que John Bolton, qui était alors conseiller à la sécurité nationale, en avait parlé à Donald Trump en mars 2019, évoquant des informations obtenues lors d'interrogatoires de talibans issus de plusieurs factions du pays. Le Conseil de sécurité nationale a convoqué fin mars une réunion inter-agences pour évoquer le sujet, précise le «New York Times», selon lequel Donald Trump serait «particulièrement difficile à briefer» sur les questions de sécurité nationale, «s'appuyant souvent sur les médias conservateurs ou des amis» au lieu des documents fournis par le renseignement.

Les informations ont profondément mis mal à l'aise les sénateurs républicains. Ils ont exigé des réponses de la part de la Maison-Blanche, sans trop s'attaquer à un président qu'ils ont sauvé de la destitution en janvier dernier et dont les deux premières années de son mandat ont été polluées par l'«enquête russe» et les soupçons de collusion entre la Russie et certains membres de sa campagne. «Je veux croire qu'il soit possible que le président n'ait rien su. Comment cela est-il possible ? Et quel est le plan pour nous assurer que nos ennemis savent que s'ils prennent pour cibles des soldats américains, les conséquences seront drastiques ?», a déclaré Ben Sasse, le sénateur républicain du Nebraska cité par Politico, rejetant la faute sur les renseignements américains. «Je ne pense pas que quiconque devrait être surpris que les talibans essaient de tuer des Américains et que les Russes l'ont encouragé, voire ont fourni les moyens de le réaliser», a pour sa part assuré le sénateur républicain du Texas John Cornyn, membre de la commission du renseignement. Et lui aussi a défendu Donald Trump : «Je pense que le président ne peut pas se souvenir de tout, mais je suis sûr qu'il a été briefé sur le sujet.»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020

Mardi 30 juin – Hong Kong : la Chine adopte la loi controversée sur la sécurité :

A marche forcée : la Chine a adopté mardi une loi controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong, perçue par ses détracteurs comme une manière de museler l'opposition dans le territoire autonome. Ignorant les appels des Occidentaux, le parlement national a voté ce texte qui intervient un an après les manifestations monstres dans l'ex-colonie britannique contre l'influence du gouvernement central. Échaudé par ces événements, Pékin aura imposé en quelques semaines cette loi qui contourne le conseil législatif local et fait craindre à l'opposition hongkongaise un recul inédit des libertés depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997.

Le texte était soumis depuis dimanche au comité permanent du parlement national, une instance soumise au Parti communiste chinois (PCC). «La loi sur la sécurité nationale à Hong Kong a été officiellement adoptée», s'est félicité mardi dans un communiqué le DAB, principal parti hongkongais pro-Pékin. Plusieurs médias du territoire comme la télévision RTHK ou le quotidien «South China Morning Post» ont également confirmé l'information, citant des sources proches du dossier. Pour le gouvernement central, il s'agit avec cette loi d'assurer la stabilité, de mettre fin au vandalisme ayant émaillé les manifestations de 2019 dans la ville de 7,5 millions d'habitants, ainsi que d'y réprimer le courant pro-indépendance.

Pour l'opposition pro-démocratie de Hong Kong et pour plusieurs pays occidentaux dont les Etats-Unis, cette loi constitue une attaque contre l'autonomie et les libertés du territoire.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020

Mardi 30 juin – Chine : Inquiétude autour d'un virus de grippe porcine propice à une prochaine pandémie :

Des chercheurs ont découvert une souche de virus de grippe porcine en Chine présentant toutes les caractéristiques capables de provoquer une future pandémie, selon une étude parue lundi dans la revue scientifique américaine PNAS. Les virus s'appellent G4 et descendent génétiquement de la souche H1N1 à l'origine d'une pandémie en 2009: ils «possèdent tous les traits essentiels montrant une haute adaptabilité pour infecter les humains», écrivent les auteurs, des scientifiques issus d'universités chinoises et du Centre de prévention et de lutte contre les maladies chinois.

Le travail présenté est volumineux: de 2011 à 2018, 30.000 prélèvements nasaux ont été réalisés sur des porcs dans les abattoirs de 10 provinces chinoises et dans un hôpital vétérinaire, permettant d'isoler 179 virus de grippe porcine. La majorité était de la nouvelle variété, qui est devenue dominante chez les porcs depuis 2016. Les chercheurs ont ensuite réalisé diverses expériences en laboratoire et sur des furets, des animaux très utilisés dans la recherche sur la grippe car leurs symptômes sont comparables à ceux des humains: ils ont de la fièvre, toussent et éternuent.

Ils ont observé que les virus G4 étaient plus infectieux, se répliquaient dans des cellules humaines et provoquaient chez les furets des symptômes plus graves que d'autres souches. En outre, selon des tests in vitro, l'immunité obtenue après contact avec les virus humains de la grippe saisonnière ne protègerait pas contre le G4. L'autre mauvaise nouvelle est que les ouvriers et personnes travaillant avec les porcs étaient relativement nombreux à avoir été infectés, 10,4%, selon des tests sanguins qui ont cherché la présence d'anticorps au virus. 4,4% de la population générale apparaissait également contaminée.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020

Mardi 30 juin – Déclaration d'intérêts : perquisition au domicile de Jean-Paul Delevoye :

Une perquisition a eu lieu mardi matin au domicile de l'ex-haut commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, à Bapaume (Pas-de-Calais), dans le cadre d'une enquête sur sa déclaration d'intérêts non conforme qui avait provoqué sa démission en décembre, a-t-on appris mardi de sources concordantes, confirmées par le parquet de Paris.

La perquisition a eu lieu "dans la matinée et est terminée", a précisé auprès de l'AFP l'entourage de M. Delevoye qui a été maire de Bapaume durant 30 ans.

M. Delevoye est visé par une enquête préliminaire ouverte le 19 décembre par le parquet saisi par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Celle-ci avait signalé sa déclaration d'intérêts incomplète et un possible "recel d'abus de bien sociaux" pour avoir cumulé sa rémunération gouvernementale avec celle de président du think tank Parallaxe.

Face à la cascade de révélations de presse sur ses activités parallèles, Jean-Paul Delevoye avait démissionné en plein conflit social sur sa réforme des retraites. Il avait été remplacé à cette fonction clé par le député LREM Laurent Pietraswewski.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020

Mardi 30 juin – Des militants d’Extinction Rebellion en sang et enchaînés au ministère de l’Economie :

 Mardi matin, des activistes écologistes se sont enchaînés sur le parvis de Bercy pour dénoncer les plans du gouvernement en matière de climat.

Après Orly, Bercy. Des militants de l’association écologiste Extinction Rebellion (XR) se sont enchaînés mardi sur le parvis du ministère de l’Economie, à Paris, «pour dénoncer les choix de relance économique du gouvernement». Après s’être dévêtus, huit activistes se sont accrochés aux grilles du ministère avant de recevoir du faux sang. «Cette action théâtrale et visuelle vise à représenter la fragilité de notre système (économique, social, de santé) et de nos écosystèmes marins et terrestres face aux choix de l’État qui met toute la planète et ses habitant.e.s en danger», a écrit l’organisation sur son compte Twitter.

«Nous voulons interpeller les consciences, exprimer la vulnérabilité du vivant face à un système mortifère, face à la folie consumériste et capitaliste qui se relance. Le vivant saigne, beaucoup de gens souffrent face au changement climatique et à la disparition des espèces. Relançons la planète plutôt que les pollueurs !», a exprimé une militante à Reporterre.

Au bout d’une trentaine de minutes, une dizaine de militants ont été embarqués par les forces de l’ordre quand les autres ont été poussés vers le métro, pour déserter les lieux.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020

Mardi 30 juin – Collectifs hospitaliers : plusieurs milliers de manifestants à Paris :

Parti de l'ex-hôpital militaire du Val-de-Grâce (Ve arrondissement), le cortège s'est élancé peu après 14 heures, derrière une large banderole "Soigne et tais-toi", a constaté un journaliste de l'AFP.

Les manifestants étaient encadrés par un important dispositif policier et un service d'ordre syndical renforcé, après les débordements lors de la précédente mobilisation des soignants dans la capitale, le 16 juin sur l'esplanade des Invalides.

Depuis, le gouvernement a proposé 6,3 milliards d'euros de revalorisations salariales aux personnels hospitaliers dans le cadre du "Ségur de la santé", sans satisfaire les syndicats. "Il faut des actes à la hauteur des remerciements" pendant l'épidémie de Covid, a déclaré le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, présent au départ de la manifestation, pour réclamer "beaucoup plus que ce qui a été annoncé". "On a une enveloppe mais, pour nous, elle ne suffit pas. C'est sur un point de départ, la négociation a démarré (et) une négociation, c'est un rapport de force", a souligné son homologue de Force ouvrière, Yves Veyrier.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1495) : 30 JUIN 2020

Mardi 30 juin – Des comptes pro-Trump et des chaînes suprématistes bannis du web :

Twitch et Reddit prennent des mesures contre des comptes pro-Trump, YouTube supprime des chaînes suprémacistes et la liste des marques qui boycottent les réseaux sociaux à cause des contenus "haineux" s'allonge: sous pression, les plateformes doivent appliquer leurs propres règles plus strictement qu'avant. "Les comportements haineux ne sont pas permis sur Twitch. En accord avec nos règles, la chaîne du président Trump a été temporairement suspendue (...) et les contenus incriminés ont été retirés", a fait savoir lundi un porte-parole de Twitch, une plateforme de streaming. La plateforme de discussion Reddit, d'ordinaire très permissive, a elle banni un forum de fans du président américain pour avoir enfreint son règlement sur l'incitation à la haine.

Dans la vague du mouvement contre le racisme systémique aux Etats-Unis, les réseaux sociaux font face à un regain de pression pour mieux policer les échanges entre utilisateurs et empêcher le harcèlement, les discriminations et autres comportements insultants. Ils sont particulièrement dans le collimateur de la société civile pour leur laxisme perçu à l'égard de Donald Trump.

Fin mai, ce dernier a tenu des propos considérés comme de l'incitation à la violence contre les manifestations de soutien à George Floyd, un Afro-Américain asphyxié par un policier blanc. Twitter a masqué son message. Mais le refus d'intervenir de Facebook a suscité une levée de boucliers contre le réseau dominant, et une indignation renouvelée contre les plateformes perçues comme complices des propos souvent incendiaires du volubile président.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens