Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2020 6 20 /06 /juin /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020

Vendredi 19 juin – point sur le Coronavirus le 18 Juin au soir :

La France a enregistré 28 nouveaux décès liés au Covid-19 dans les hôpitaux en 24 heures, portant à 29.603 personnes le nombre total de morts depuis le début de l'épidémie, selon un bilan du ministère de la Santé. Le nombre de cas graves du Covid-19 nécessitant une hospitalisation en réanimation continue de baisser avec 752 malades, soit 20 de moins que mercredi. Quatre régions (Ile-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 74 % des patients hospitalisés en réanimation.

Ces données confirment la courbe descendante pour les cas les plus sévères depuis le pic atteint début avril (avec plus de 7.000 malades alors en réanimation en raison du coronavirus). Depuis le début de l'épidémie, 29.603 personnes sont décédées en France, dont 19.146 au sein d'établissements hospitaliers. Les chiffres de mortalité relatifs aux établissements sociaux et médico-sociaux seront actualisés mardi.

L'AS Saint-Étienne (Ligue 1 de football) a annoncé jeudi avoir dépisté cinq cas positifs au Covid-19 dont trois parmi l'effectif professionnel. "Les tests de dépistage sérologiques et PCR menés avant la reprise des activités du groupe professionnel, mercredi, font apparaître cinq cas positifs au Covid-19 dont trois parmi l'effectif professionnel", explique un communiqué de l'ASSE. Trente-trois joueurs et 21 membres de l'encadrement ont été testés lors de leur arrivée au Centre sportif Robert-Herbin, mercredi. Jeudi, 38 tests supplémentaires ont été effectués auprès des salariés des services administratifs dont les missions sont en lien avec le secteur sportif", précise le club stéphanois. Selon l'ASSE, cette campagne de dépistage "démontre que les personnes testées positives avaient contracté le virus pendant la période de confinement alors qu'elles n'étaient pas en contact les unes avec les autres". Les personnes concernées sont désormais confinées à leur domicile et font l'objet d'un accompagnement par le corps médical du club en relation avec le CHU de Saint-Étienne. Elles subiront des examens complémentaires sous 24 heures.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020

Vendredi 19 juin – Pékin serait sous contrôle :

La Chine a affirmé jeudi que le regain de contaminations au coronavirus, notamment à Pékin, était "sous contrôle", écartant le risque d'une nouvelle propagation de la pandémie qui a passé le cap des 450.000 morts dans le monde, un bilan qui a doublé en un mois et demi.

La vie avait repris un cours quasi normal après deux mois sans aucune contamination. Mais l'apparition il y a quelques jours dans la ville d'un nouveau foyer d'infection a suscité la crainte d'une deuxième vague de contaminations. Les autorités locales ont engagé depuis quelques jours une vaste campagne de dépistage des habitants et de désinfection des restaurants. L'épidémie dans la capitale est "sous contrôle", a assuré l'épidémiologiste en chef du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC), Wu Zunyou. Le marché de gros de Xinfadi, principal lieu d'approvisionnement en fruits et légumes de la capitale, est soupçonné d'être la source des nouvelles contaminations.

Une trentaine de zones résidentielles ont été placées en quarantaine et tous les établissements scolaires ont été refermés jusqu'à nouvel ordre. "On n'a pas beaucoup de clients ces derniers jours, les gens ont peur de sortir", a confié M. Wang, chef cuisinier dans un restaurant, alors qu'il faisait la queue pour un dépistage devant un stade de l'est de la ville. La municipalité a appelé ses habitants à éviter les voyages non essentiels, et a considérablement réduit les liaisons aériennes. Les personnes habitant dans des zones classées "à risque moyen ou élevé" ont pour leur part interdiction de sortir de la ville.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020

Vendredi 19 juin – A Londres avec le prince Charles, Macron salue le "berceau de la France libre" :

Le président français Emmanuel Macron a témoigné la "reconnaissance infinie" et la "gratitude éternelle" de la République à Londres "berceau de la France libre", lors d'une visite jeudi dans la capitale britannique pour les 80 ans de l'appel du 18 juin du général de Gaulle.

Arrivé en début d'après-midi à Londres, le chef de l'Etat a été reçu par le prince Charles et son épouse Camilla à leur résidence de Clarence House. Après un dépôt de gerbe au pied de statues du roi George VI et de la reine Elisabeth, et celle du général de Gaulle, le président a remis la légion d'honneur à la ville de Londres, témoignant de "la reconnaissance infinie de la République française".

"Arrivé à Londres le 17 juin", le général de Gaulle "reçut aussitôt le concours de Churchill", a rappelé le président français. "La monarchie qui devenait le refuge de la République française", a poursuivi le chef d'Etat français.

Le prince Charles a quant à lui souligné l'engagement des deux pays "à travailler ensemble pour défendre ce qui nous est le plus cher", "renouvelons les liens qui nous unissent", "tournons-nous vers l'avenir avec espoir", a-t-il déclaré dans une allocution où il passait de l'anglais au français. Il a vu dans la "détermination résolue" du général de Gaulle un exemple pour "travailler ensemble pour faire face à de nouveaux défis", citant le changement climatique et la crise sanitaire du nouveau coronavirus ainsi que ses conséquences économiques.

Après cette cérémonie, M. Macron doit visiter les bureaux du général de Gaulle à Londres avant d'être reçu au 10 Downing Street par le Premier ministre britannique Boris Johnson.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020

Vendredi 19 juin – Loi Avia contre la haine en ligne : le Conseil constitutionnel censure le coeur du dispositif :

Le Conseil constitutionnel a censuré jeudi le coeur de la loi sur la lutte contre la haine en ligne, jugeant que certaines nouvelles obligations à la charge des opérateurs de plateformes internet étaient attentatoires à la liberté d'expression et de communication.

Le Conseil a considéré que certaines dispositions pouvaient "inciter les opérateurs de plateforme en ligne à retirer les contenus qui leur sont signalés, qu’ils soient ou non manifestement illicites", et a jugé "particulièrement bref" le délai de 24 heures imposé à certains opérateurs, "sous peine de sanction pénale", pour "retirer ou rendre inaccessibles des contenus manifestement illicites en raison de leur caractère haineux ou sexuel". Il a ainsi considéré que "le législateur a porté à la liberté d’expression et de communication une atteinte qui n’est pas adaptée, nécessaire et proportionnée au but poursuivi".

Le Conseil constitutionnel a également censuré la disposition prévoyant un retrait en une heure pour les contenus terroristes ou pédopornographiques en cas de notification par les autorités publiques.

"La loi Avia très largement censurée par le Conseil Constitutionnel suite à la saisine du groupe LR au Sénat. Il n’y a quasiment que le titre qui est constitutionnel ...", a immédiatement réagi sur Twitter le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau. "La censure ne sera pas confiée aux GAFAM. Tous ceux qui sont attachés à la liberté devraient s’en réjouir", a-t-il ajouté. A deux reprises, le Sénat dominé par l'opposition de droite s'était opposé, au nom de la liberté d'expression, aux dispositions phare d'un texte jugé "liberticide" par ses détracteurs. Outre LR, extrême gauche et extrême droite s'étaient prononcés contre ce texte au Parlement.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020

Vendredi 19 juin – Lille : Aubry joue avec le feu :

Pour son quatrième – et dernier – mandat, la socialiste Martine Aubry a refusé de s’allier avec les écologistes au second tour. La bataille s’annonce serrée.

L a campagne ? « Pendant deux mois, je n’y ai pas pensé », explique Martine Aubry. Elle avait d’autres priorités. Sa mère tout d’abord. Gravement malade, Marie Delors, 96 ans, est décédée le 5 juin. Pendant le confinement, la maire PS de Lille n’a pas pu voir ses parents, placés dans un établissement lillois. Mais elle a passé les dernières semaines à leurs côtés. Parce que son père, Jacques, ne s’en sentait pas capable, la famille a décidé de ne pas annoncer sa mort avant les funérailles.

Le premier tour de l’élection municipale a été marqué par l’abstention. Seuls 32,62 % des électeurs se sont déplacés, moins de 22% dans le populaire Faubourg de Béthune, qui vote PS. «Les gens, dans ces quartiers, ont eu peur, et je les comprends », explique l’édile, qui se dit, dans ce contexte, «contente» de ses 29,8% des suffrages. Et d’ajouter: «L’électorat des Verts, des jeunes en pleine santé, a voté, lui.» Ces derniers la talonnent, avec 24,53% des voix. Mais alors que les deux formations avaient l’habitude, depuis 2001, de s’allier au second tour, cette fois-ci, elles n’ont pas réussi à s’entendre.

Les deux camps s’en renvoient la responsabilité. Martine Aubry : « Ils ont le droit de partir seuls, mais qu’ils assument.» Réplique de Stéphane Baly, tête de liste écolo : « Elle n’est pas venue à la réunion de négociation!» La maire se justifie. Une heure avant la réunion, elle découvre à la télévision l’annonce d’Edouard Philippe sur la réouverture des parcs et jardins. Le candidat EELV ironise : «Est-ce au premier magistrat de s’occuper de ça? Elle avait piscine ? Enfin là, j’appelle plutôt ça une noyade ! » Ambiance…

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020

Vendredi 19 juin – Violences à Dijon: importante opération de police aux Grésilles :

 Une vaste opération de perquisitions mobilisant 140 CRS était en cours vendredi matin dans les quartiers sensibles des Grésilles, à Dijon, et du Mail à Chenôve, à la suite des violences survenues du 12 au 15 juin dans l'agglomération, a indiqué le préfet. "Les opérations de police visent à rechercher des armes, des munitions et des stupéfiants", a indiqué à l'AFP Bernard Schmeltz, préfet de région. Sur réquisitions du parquet, elles mobilisent deux compagnies de CRS, soit environ 140 fonctionnaires, a-t-il ajouté, précisant que le but n'était pas d'interpeller mais de procéder à des perquisitions.

Le procureur de la République Eric Mathais avait indiqué mercredi que les investigations se poursuivaient "pour parvenir à identifier les participants" aux violences qui ont secoué les Grésilles mais aussi Chenôve, dans la banlieue sud-ouest de Dijon, lundi soir. Dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, des hommes cagoulés sont apparus munis de ce qui semblaient être des fusils d'assaut ou des pistolets automatiques. Ils s'en sont également pris à des caméras de sécurité et ont incendié des véhicules.

Ces violences ont fait suite à une série d'actions de représailles lancées par des membres de la communauté tchétchène désirant se venger de l'agression d'un adolescent par, selon eux, des habitants des Grésilles. Le calme est revenu depuis mardi et le père tchétchène de l'adolescent agressé a demandé que cessent ces exactions. Six Tchétchènes ont été interpellés jeudi dans le cadre de l'enquête concernant ces faits qui ont fortement marqué les esprits dans une capitale bourguignonne peu habituée à ce type de tensions.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020

Vendredi 19 juin – Le coq Maurice, symbole de la ruralité, ne chantera plus :

Maurice, le célèbre coq chanteur érigé en symbole des traditions rurales face à l'urbanisation, est mort de maladie, a annoncé jeudi sa propriétaire sur l'île d'Oléron (Charente-Maritime). "Il est mort du coryza le mois dernier pendant le confinement, on l'a retrouvé mort au pied du poulailler, on a fait tout ce qu'on a pu", a expliqué à l'AFP Corinne Fesseau la propriétaire de l'animal de 6 ans, malade depuis des mois.

Été 2019, son coq avait été au centre d'un conflit judiciaire, lancé par les voisins qui se plaignaient de son cocorico matinal. La justice avait finalement autorisé le coq à continuer de chanter. L'affaire était devenue un symbole des conflits entre "autochtones" et nouveaux arrivants, alors que bruits et effluves campagnards se sont retrouvés depuis au centre de divers litiges pour nuisances.

La polémique, relayée par la presse internationale, avait coïncidé avec une campagne médiatique pour la défense des bruits et odeurs des zones rurales, qui a notamment conduit les députés à voter en janvier une proposition de loi introduisant la notion de "patrimoine sensoriel" des campagnes dans le droit français.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020

Vendredi 19 juin – Donald Trump partage une vidéo fausse, Twitter la qualifie de "contenu manipulé" :

Après l'«incitation à la violence», le «contenu manipulé». Jeudi, Twitter a marqué ainsi une vidéo publiée par Donald Trump. Sur les images, sensées montrer la preuve d'une «fake news», on voit un petit garçon noir courir, suivi par un petit garçon blanc. «Un bambin terrifié fuit un bébé raciste. Bébé raciste probablement un électeur de Trump», est-il écrit dans un cartouche (avec une faute d'orthographe à «todler», qui prend deux «d») portant le logo de CNN. Puis la vidéo montre «ce qui s'est vraiment passé» : on voit les images, qui circulent depuis de longs mois sur les réseaux sociaux, des retrouvailles enjouées des deux garçonnets, courant l'un vers l'autre pour se prendre dans les bras puis partir en courant. «L'Amérique n'est pas le problème», peut-on finalement lire. «Les fake news le sont. Si vous voyez quelque chose, dites quelque chose. Vous seul pouvez agir contre les fausses informations.» Même faux, ce tweet a été retweeté plus de 150 000 fois.

Pour dénoncer les «fake news», Donald Trump a donc une nouvelle fois eu recours à un tel procédé. Mais cette fois-ci, Twitter a agi en précisant que les images avaient été manipulées. En cliquant sur l'alerte, l'internaute est redirigé vers une page rappelant les véritables faits : «En septembre 2019, CNN a publié un contenu sur une vidéo devenue virale à propos de l'amitié entre deux bambins. Jeudi, le président a partagé une version de la vidéo dont de nombreux journalistes ont confirmé qu'elle avait été montée et falsifiée avec un faux cartouche de CNN.» Plusieurs liens renvoient ensuite sur des articles évoquant la manipulation du président américain ou publiés l'année dernière lorsque la vidéo de Maxwell et Finnegan avait fait le tour des réseaux sociaux et ému de nombreux internautes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020

Vendredi 19 juin – Injustice raciale : Une haute responsable de l'administration Trump démissionne :

Mary Elizabeth Taylor, première femme noire nommée secrétaire adjointe aux affaires législatives du Département d'Etat, a quitté son poste en raison des propos et des actions de Donald Trump.

Une haute responsable noire de l'administration Trump a démissionné jeudi, en geste de protestation contre la réponse présidentielle au mouvement antiraciste sans précédent qui a secoué le pays depuis la mort de George Floyd, selon des médias américains. «Les commentaires et les actions du président concernant l'injustice raciale et les Noirs américains vont directement à l'encontre de mes valeurs et de mes convictions», a écrit Mary Elizabeth Taylor, secrétaire adjointe aux affaires législatives au Département d'Etat dans sa lettre de démission adressée au chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, obtenue par le «Washington Post».

Âgée de 30 ans, Mary Elizabeth Taylor est la plus jeune personne nommée à ce poste et la première femme noire à l'occuper. Sa démission semble être la première d'une haute responsable administrative liée aux tensions raciales et aux manifestations qui agitent les Etats-Unis depuis la mort de George Floyd, un Afro-américain de 46 ans, asphyxié par un policier blanc lors de son arrestation fin mai à Minneapolis.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020

Vendredi 19 juin – Vladimir Poutine dénonce le "révisionnisme occidental" sur la Seconde guerre mondiale :

Un grand défilé militaire doit marquer les 75 ans de la victoire soviétique sur les nazis le 24 juin à Moscou, à la place de la traditionnelle parade du 9 mai reportée pour cause d'épidémie de nouveau coronavirus.

Vladimir Poutine a publié une longue tribune historique pour accuser l'Occident de "révisionnisme" anti-russe sur la Deuxième guerre mondiale, à quelques jours des célébrations en Russie marquant les 75 ans de la victoire soviétique sur les nazis.

Cette victoire et le sacrifice de 27 millions de Soviétiques pendant la guerre sont au coeur du discours patriotique et de puissance du président russe. Un grand défilé militaire doit marquer l'évènement le 24 juin à Moscou, à la place de la traditionnelle parade du 9 mai reportée pour cause d'épidémie de nouveau coronavirus.

"Le révisionnisme historique dont on observe les manifestations en Occident, avant tout concernant la Seconde guerre mondiale et son issue, est une chose dangereuse" car il déstabilise "les principes d'un développement pacifique" du monde tels qu'établis en 1945 par les Alliés, a accusé M. Poutine dans les pages de The National Interest, une revue conservatrice aux Etats-Unis.

Dans cet article attendu depuis des semaines, le président russe répète ses accusations à l'égard des Européens, Polonais en tête, de vouloir faire porter à l'URSS au même titre qu'à l'Allemagne nazie la responsabilité de la guerre, les deux puissances totalitaires ayant signé un pacte secret organisant le partage de l'Europe de l'Est, notamment de l'Etat polonais.

Prenant pour cible une nouvelle fois Varsovie et une résolution récente du Parlement européen dénonçant l'invasion et le dépeçage de la Pologne en septembre 1939, le président russe répète que l'URSS n'avait d'autre choix car Britanniques et Français avaient cédé aux Nazis, lors des accords de Munich de 1938, et que les Polonais avait torpillé l'émergence d'une alliance entre Paris, Londres et Moscou.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020
LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020

Vendredi 19 juin – Avant le meeting de Trump, les contaminations au plus haut mais les supporters déjà là :

Depuis des mois, Donald Trump minimise la gravité du Covid-19 et se concentre sur les conséquences économiques de la pandémie. Et ce samedi, il reprend officiellement sa campagne avec son premier meeting en plus de trois mois à Tulsa. Seulement, dans l'Oklahoma, les contaminations au nouveau coronavirus augmentent toujours et en particulier à Tulsa. Comme le montre le graphique du «New York Times», 450 nouveaux cas ont été recensés jeudi, près du double de la veille (259) et plus de trois fois de plus qu'au 21 avril, jour où l'État a enregistré le plus grand nombre de décès (21 morts) causés par le Covid-19. Mais les risques de propagation du virus au sein d'un lieu clos, rempli d'une foule animée, ont été ignorés par la campagne au profit d'un retour auprès des électeurs. Ce meeting de Tulsa n'est que le premier d'une série : d'autres sont prévus en Floride, dans l'Arizona ou encore au Texas, trois États où les contaminations sont toujours en augmentation.

Le BOK Center, où aura lieu l'événement, a une capacité d'accueil de 19 000 personnes et la direction du lieu a envoyé un courrier officiel à l'équipe de campagne de Donald Trump pour demander quelles seraient les mesures mises en place, précise The Hill. Celles et ceux qui se sont inscrits sur le site internet se sont engagés à ne pas poursuivre en justice la campagne Trump en cas de contamination, mais certains ont déjà commencé à camper devant le lieu pour être sûr d'avoir une place à l'intérieur. Même si la distanciation physique ne sera pas imposée, quelques précautions seront prises : la température du public sera prise, du gel hydroalcoolique sera à disposition et des masques donnés à ceux qui en demandent. À voir quelle sera la réaction de Donald Trump si le public porte majoritairement un masque : dans une interview publiée jeudi par le «Wall Street Journal», il a assimilé ce respect des consignes des autorités sanitaires à... une façon de «montrer sa désapprobation» envers lui. Il refuse toujours de porter un masque en public, même si le port du masque a été rendu obligatoire à la Maison-Blanche à cause de plusieurs contaminations dans l'entourage direct du président.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020

Vendredi 19 juin – Malala Yousafzai, jeune diplômée d'Oxford :

Il y a près de huit ans, elle était entre la vie et la mort après avoir été prise pour cible par les talibans dans son Pakistan natal. Aujourd'hui, Malala est diplômée de l'université d'Oxford. La jeune activiste de 22 ans, prix Nobel de la paix, a achevé son cursus en philosophie, politique et économie dans la prestigieuse université britannique. «Je ne sais pas ce qui m'attend. Pour l'instant, ça sera Netflix, lecture et sommeil», a-t-elle écrit sur Twitter, faisant part de sa «joie et gratitude». Son tweet est accompagné de deux photos, dont une la montrant entourée de ses parents et ses deux petits frères face à un gâteau.

Malala Yousafzai et sa famille avaient quitté le Pakistan fin 2012, quelques semaines après sa tentative d'assassinat. Elle avait été traitée à Birmingham, où ils se sont tous installés. La brillante adolescente avait fait sa rentrée à Oxford en 2017, mais ses études n'ont pas mis un coup d'arrêt à son activisme. «Il y a cinq ans, on me tirait dessus pour tenter de m'empêcher de me battre pour l'éducation des filles. Aujourd'hui, j'assiste à mes premiers cours à Oxford», avait-elle alors fièrement partagé sur Twitter.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1484) : 19 JUIN 2020

Vendredi 19 juin – Convention citoyenne pour le climat : vers un référendum ?

 Qu'adviendra-t-il des mois de réflexion entre les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat, installée par Emmanuel Macron en 2019 après la crise des gilets jaunes? En janvier, le président de la République avait esquissé un début de réponse : il souhaitait «sur quelques mesures, en appeler à un référendum, car c'est ce qui permettra de partager avec tout le monde la préoccupation sur le sujet». Vendredi, alors que la CCC s'apprête à terminer ses travaux ce week-end, la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, a confirmé cette piste. «Un référendum est envisageable si les citoyens le demandent», a-t-elle déclaré sur franceinfo. «A titre personnel je pense que ce serait très bien un référendum sur des enjeux écologiques», a-t-elle ajouté.

Dimanche, c'est à Elisabeth Borne que les 150 citoyens remettront le résultat de neuf mois de travail, en six sessions. Environ 150 propositions sont attendues, parmi lesquelles pourrait figurer la restriction des écrans publicitaires pour les SUV, de lourdes taxes sur l'alimentation ultra-transformée, l'interdiction des semences OGM et des terrasses chauffées, la limitation de la vitesse sur autoroute à 110 km/h, la baisse du temps de travail à 28 heures hebdomadaires et l'obligation de rénovation thermique des bâtiments. La radicalité de certaines propositions inquiète l'Elysée depuis quelques semaines.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens