Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2020 1 18 /05 /mai /2020 11:30
VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933

Les automobiles LaSalle font leurs débuts publics le 5 mars 1927 et seront fabriquées et commercialisées par la division Cadillac de General Motors de 1927 à 1940. Elles ont un style élégant, les mécaniques les plus avancées disponibles sur une voiture américaine, et sont appuyées par la réputation et l'expérience de General Motors. L’objectif de cette opération est de combler un vide dans l'écart de prix entre Buick et Cadillac. Avec des prix d'environ 3 000 $, les modèles LaSalle sont bien positionnés pour plaire aux clients qui recherchent une voiture de standing, plus petite, plus maniable et moins chère qu'une Cadillac. La publicité met fortement l’accent sur la parenté avec Cadillac. Le catalogue proclame fièrement que la nouvelle LaSalle est un « pur produit Cadillac » dont elle est le « frère de sang » au niveau mécanique. Le choix de son nom n’a pas posé de problème. Celui de Cadillac ayant été choisi en hommage au français Antoine de Lamothe-Cadillac, le fondateur de Détroit en 1701, il semble logique que la nouvelle division adopte le nom d’un autre explorateur français : celui de René-Robert Cavelier de La Salle (1643-1687), qui prit possession de la Louisiane au nom du roi de France en 1682.

La nouvelle gamme remporte presque immédiatement un succès commercial dont le mérite peut être en grande partie attribué aux talents de conception de Harley Earl. LaSalle était son premier projet chez General Motors et au cours des 14 années d'existence, Earl gardera un œil sur son projet. De nombreuses idées et concepts nouveaux ont été mis en œuvre sur la ligne LaSalle avant toute introduction sur l'une des Cadillac.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933

Les premières LaSalle sont lancées sous la dénomination de Série 303. Elles sont équipées d’un nouveau moteur V8 à 90° qui préfigure la nouvelle génération de V8 qui vont équiper les Cadillac l’année suivante. Il a une cylindrée de 4 965 cm3 (soit 303 pouces cubes, d’où son appellation), un vilebrequin qui repose sur trois paliers et des culasses démontables. Il développe une puissance maxi de 75 ch. La boîte de vitesses est à trois rapports, et le châssis est équipé de freins mécaniques aux quatre roues.

Pour démontrer la solidité et les performances de son modèle, douze voitures LaSalle de série couvrent près de 500 000 km durant quatre mois d’essais sans le moindre incident majeur.

La LaSalle est proposée en 22 types de carrosseries, la plupart établies sur un châssis de 3 175 mètres d’empattement, soit 18 cm de moins que la plus petite des Cadillac : roadster, coupé, coupé décapotable, phaéton, double phaéton sport, victoria, sedan et sedan de Ville (coupé-chauffeur). En haut de gamme, quatre carrosseries Fleetwood sont disponibles, un coupé, une sedan, un cabriolet de Ville et un cabriolet de Ville transformable. Enfin, trois carrosseries spéciales établies sur un empattement de 3,40 mètres sont proposées par Fisher, une sedan 7-places, une sedan Imperial et une sedan Imperial 5 places. Vendues entre 2 495 et 2 685 dollars de l'époque pour les modèles normaux, la LaSalle se situe à mi-chemin entre la plus chère des Buick (1 995 dollars) et la moins chère des Cadillac (2 995 dollars). Elle affronte directement la Chrysler Imperial 80 et la Packard Six (remplacée par un modèle à 8 cylindres dès 1928) sur un marché tenu par des concurrentes bien établies et qui n’est guère plus large que celui de Cadillac.

Le style de cette première LaSalle est resté célèbre à jamais. Dessinée par Harley J. Earl, la LaSalle est le premier résultat du contrat signé par le jeune styliste californien, en 1926, en tant que consultant de Cadillac. Ses lignes rappellent celles de l’Hispano-Suiza, ce qui n’est guère surprenant puisque Earl est inspiré par les tendances de style européennes d’alors. La production totale de la Série 303 atteint 10 767 unités, à la plus grande satisfaction de la direction de Cadillac.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933

La Série 303 continue sa carrière sans changements notables en 1928. La production atteint 16 038 exemplaires. Pour 1929, la cylindrée du moteur est augmentée à 5 375 cm3 (i.e. 328 pouces cubes, d’où la désignation de Série 328) et la puissance atteint 86 ch. L’année suivante, la cylindrée est portée à 5 572 cm3 (340 pouces cube). La puissance atteint 90 chevaux. La Série 340 ne dispose plus que du seul empattement de 3,40 mètres, et toutes les carrosseries sont nouvelles. Sept modèles de base sont produits par Fischer entre 2 375 et 2 795 dollars et six modèles sont proposés par Fleetwood entre 2 285 et 3 795 dollars. Mais la production chute et n’atteint que 14 995 exemplaires. Pour des raisons de standardisation les LaSalle de 1931 partagent leur moteur et leur châssis de 3,40 m d’empattement avec la plus petite Cadillac. Elle devient donc Série 345A, du fait de son moteur de 5 654 cm3 (345 pouces cube), la lettre A indiquant qu’il s’agit de la première année de production. Il n’y a que 10 103 voitures produites cette année-là, mais cela reflète l’état de crise de l’économie d’alors.

De nouvelles carrosseries sont présentées en 1932, avec un style plus arrondi, mais la gamme est réduite à quatre carrosseries sur un empattement de 3,30 mètres et à trois autres sur un empattement de 3,45 mètres. Baptisée Série 345B, la nouvelle voiture récupère le V8 de 5 785 cm3 et 115 chevaux de la Cadillac Série 353 de 1930 ! Malheureusement, la production s’effondre à 3 386 exemplaires. La direction de la GM se résout à envisager l’abandon de la marque compagnon de Cadillac, comme elle vient de le faire pour Marquette, Viking et Oakland.

Pour le moment, la Série 345C est lancée en 1933. Les conduites intérieures sont équipées d’une aération « sans courants d’air ». La Cadillac V-8 et la « Cadillac junior », la LaSalle, adoptent un nouveau style épuré, notamment une coque de radiateur redessinée et des ailes à jupe, ainsi que des freins assistés. Les prix sont abaissés de 150 dollars, mais 1933 marque le creux de la crise économique ; 3 381 LaSalle seulement sont fabriquées.

La voiture présentée ici est l'un des 146 coupés décapotables LaSalle produits en 1933 et est l'un des rares à avoir survécu. La carrosserie est de Flécher.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933
VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933
VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933
VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933
VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933
VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933
VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933
VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933
VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933
VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933
VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933
VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933
VOITURES DE LEGENDE (1171) : LaSalle V8 CONVERIBLE COUPE - 1933

 

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

wheelsage.org

favcars.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules, tout aussi exceptionnels, dans la rubrique "VOITURES DE LEGENDE" de ce blog ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens