Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2020 3 20 /05 /mai /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020

Mardi 19 mai 2020 – point sur le Coronavirus le 18 mai au soir :

La France poursuit son déconfinement à pas comptés: les collèges des zones les plus épargnées par l'épidémie ont rouvert lundi, après un week-end où les Français ont pu s'offrir un petit bol d'air, même si le décompte des morts et des hospitalisations leur rappelle que le coronavirus est toujours là.

L'épidémie de Covid-19 a fait 131 morts de plus en 24 heures en France, mais le nombre des malades en réanimation poursuit sa baisse, repassant sous la barre des 2.000 pour la première fois depuis le 22 mars, selon le bilan quotidien lundi de la Direction générale de la Santé. Au total, au moins 28.239 décès liés au Covid ont été enregistrés depuis le 1er mars et, si 19.015 personnes sont toujours hospitalisées, le nombre de cas graves en réanimation s'établit à 1.998, soit 89 de moins en 24 heures.

Ce chiffre, qui reflète notamment la pression sur le système hospitalier, est en baisse continue depuis le 9 avril, après avoir atteint un pic à 7.148. Avant l'épidémie de coronavirus, la capacité nationale en réanimation était de l'ordre de 5.000 places et avait été augmentée pour faire face à l'afflux de malades. Quatre régions - Ile-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhône Alpes et Hauts-de-France - regroupent 71% des patients en réanimation. Sur les décès, 17.589 (+123) ont été enregistrés en milieu hospitalier et 10.650 (+8) dans les Ehpad et établissements médico-sociaux.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020

Mardi 19 mai 2020 – Macron et Merkel proposent à l'UE un plan inédit à 500 milliards pour sortir l'Europe de la crise :

Le couple franco-allemand a proposé un plan de relance de 500 milliards d'euros afin d'aider l'Union européenne à surmonter la crise historique engendrée par la pandémie de coronavirus, via un mécanisme inédit de mutualisation de la dette européenne. "Pour soutenir une reprise durable qui rétablisse et renforce la croissance dans l'UE, l'Allemagne et la France soutiennent la création d'un Fonds de relance ambitieux, temporaire et ciblé" dans le cadre du prochain budget de l'UE doté "de 500 milliards d'euros", souligne une déclaration commune.

Élément inédit dans la construction européenne: Paris comme Berlin proposent que ce soutien soit financé par des emprunts de la Commission sur les marchés "au nom de l'UE". Cet argent sera ensuite reversé en "dépenses budgétaires" aux pays européens et "aux secteurs et régions les plus touchés", souligne la déclaration.

"Ces 500 milliards ne seront pas remboursés par les bénéficiaires de ceux qui utiliseront cet argent", a affirmé le président français Emmanuel Macron dans une conférence de presse commune avec la chancelière allemande Angela Merkel. "Ce ne seront pas des prêts mais des dotations" directes aux pays les plus touchés, a-t-il martelé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020

Mardi 19 mai 2020 – Plan de relance européen : La France pourra y recourir pour "rénover" l'hôpital :

Le ministre de l'Economie a indiqué lundi soir, quelques instants après la conférence de presse d'Emmanuel Macron et Angela Merkel, que la France pourra recourir au plan de relance européen de 500 milliards d'euros pour "rénover l'hôpital" et soutenir les secteurs frappés par la crise. "Quand nous aurons besoin, par exemple, de rénover notre hôpital, nous pourrons nous appuyer sur ce soutien (...) et un financement de la Commission européenne", a-t-il affirmé sur LCI.

La France pourrait également bénéficier de ce plan de relance pour les secteurs du tourisme, de l'industrie automobile et de l'aéronautique, très pénalisés par la crise sanitaire et ses conséquences économiques, a-t-il précisé.

Le couple franco-allemand a proposé un plan de relance de 500 milliards d'euros afin d'appuyer la relance économique de l'Union européenne, via un mécanisme inédit de mutualisation de la dette européenne -- des emprunts réalisés par la Commission sur les marchés. "Il y aura bien pour la première fois dans l'histoire européenne de la dette commune, levée (...) pour financer des dépenses directes dans les Etats membres. C'est un geste de solidarité, c'est un geste d'efficacité et c'est un tournant historique", a insisté Bruno Le Maire.

Il a par ailleurs tempéré quelque peu les appels à une relocalisation industrielle tous azimuts. "Nous dépendons beaucoup trop des pays extérieurs, il faut relocaliser une partie de nos chaînes de production, c'est indispensable", notamment dans le secteur de la santé, a-t-il reconnu. Il a appelé à "s'en donner les moyens", via entre autres "une politique fiscale attractive" et une baisse des coûts de production -- "un ensemble de décisions politiques qu'il faut prendre pour qu'on ne vende pas des illusions aux Français mais des réalités".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020

Mardi 19 mai 2020 – Le Conseil d'Etat ordonne de lever l'interdiction de réunion dans les lieux de culte :

Saisie en référé par plusieurs associations et requérants individuels, la plus haute juridiction administrative a estimé dans une ordonnance que cette interdiction porte "une atteinte grave et manifestement illégale" à la liberté de culte et enjoint le gouvernement de la lever "dans un délai de huit jours".

Le décret pris par le Premier ministre Edouard Philippe le 11 mai, dans le cadre du déconfinement en pleine pandémie de coronavirus, interdit tout rassemblement ou réunion au sein des établissements de culte, à l'exception des cérémonies funéraires, qui sont limitées à vingt personnes. Dans son ordonnance rendue lundi, le juge des référés observe que "des mesures d'encadrement moins strictes" peuvent être prises, à l'image de "la tolérance des rassemblements de moins de 10 personnes dans d'autres lieux ouverts au public", admise dans ce même décret, rapporte le Conseil d'Etat dans un communiqué.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020

Mardi 19 mai 2020 – Fermée depuis le 10 mars, la basilique Saint-Pierre de Rome rouvre :

La basilique Saint-Pierre de Rome a rouvert lundi ses portes au public, symbole du retour à une relative normalité en Italie où le déconfinement s'accélère, avec reprise des messes et réouverture timide des commerces, cafés et terrasses.

En présence de nombreux policiers portant masque et gants chirurgicaux, une poignée de visiteurs a visité la basilique, coeur du Vatican et qui était fermée depuis le 10 mars. Sous l'immense coupole aux marbres sculptés et polychromes, les fidèles se comptaient sur les doigts de la main, quelques-uns recueillis en prière à genoux devant le tombeau du défunt pape Jean Paul II, ou admirant la Pietà de Michel-Ange.

"Signe d'espoir" pour le pape François, messes et célébrations religieuses ont repris dans les églises de Rome comme dans le reste du pays, avec les mesures de distanciation sociale adéquates. Quelques fidèles ont ainsi assisté à une célébration matinale dans l'église Santa Maria in Transpontina, proche du Vatican, avec séparation obligatoire dans les travées et communion "sans contact". Une messe a eu lieu au célèbre Duomo, la majestueuse cathédrale de Milan, capitale de Lombardie, région frappée de plein fouet par la maladie Covid-19. Aucune célébration publique n'est en revanche annoncée dans la basilique Saint-Pierre, où le pape François a simplement célébré à l'aube une messe privée à l'occasion du centenaire de la naissance du défunt pape Jean Paul II.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020

Mardi 19 mai 2020 – Chine: Xi Jinping promet un vaccin et des milliards contre le coronavirus :

Dans un message vidéo transmis à Genève lors de la 73e Assemblée mondiale de la santé, le président chinois a déclaré que son pays allait consacrer sur deux ans 2 milliards de dollars à la lutte mondiale contre le nouveau coronavirus.L'homme fort de Pékin s'est par ailleurs dit favorable à une "évaluation complète" de la réponse mondiale au nouveau coronavirus, une fois que l'épidémie aura été enrayée.

L'assemblée de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui se tient en ligne pour la première fois de son histoire, doit discuter d'une résolution présentée par l'Union européenne demandant une "évaluation impartiale, indépendante et complète" de la réponse internationale à la crise du coronavirus. La Chine, premier pays touché par la maladie Covid-19 à la fin de l'an dernier, est accusée notamment par l'administration du président américain Donald Trump d'avoir tardé à donner l'alerte et à prendre des mesures. Réfutant ces accusations, M. Xi a assuré que son pays avait "toujours" fait preuve de "transparence" et de "responsabilité" face à l'épidémie, en partageant les informations avec l'OMS et d'autres pays en temps utile.

Soucieux de protéger les Chinois et de faire taire les critiques occidentales sur sa gestion de l'épidémie, Pékin se positionne en acteur incontournable dans la course à un éventuel vaccin contre le nouveau coronavirus. Tout vaccin éventuel contre le nouveau coronavirus, mis au point par la Chine, deviendra un "bien public mondial", a promis Xi Jinping.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020

Mardi 19 mai 2020 – Retour à table dans des restaurants et des cafés d'Europe :

En Espagne, comme en Italie et dans d'autres régions d'Europe, les restaurateurs ont fébrilement rouvert leurs portes après deux mois de fermeture.

"Faut y aller, faut pas avoir trop peur", résume un cuisinier de Copenhague. Au Danemark, comme en Italie et dans d'autres régions d'Europe et d'Asie centrale lundi, les restaurateurs ont fébrilement rouvert leurs portes après deux mois de fermeture.

A Copenhague, Eric Poezevara attendait impatiemment les clients aussi bien dehors, où il peut disposer quelques tables, qu'à l'intérieur. "L'ambiance va être un peu bizarre. On va au resto pour passer un bon moment mais là, c'est sûr, les gens vont être un peu tendus, on va se jeter des regards se disant +tu l'as, tu l'as pas ?+", reconnaissait le restaurateur avant le rush.

En Italie, les passants semblent réticents. Dans le centre historique de Rome, sur la Piazza Navona, tous les cafés sont restés fermés, sauf un, qui arbore un "Good Morning, Welcome for Breakfast" à l'intention des visiteurs étrangers. Les tables sont alignées, mais pas de clients en vue.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020

Mardi 19 mai 2020 – Les gondoles de retour sur les canaux de Venise, en attendant les touristes :

Les célèbres gondoles poussées par des bateliers en marinière rayée bleu et blanc ont fait une timide réapparition lundi sur le grand canal de Venise, embarquant de très rares passagers pour traverser ce même canal, à défaut de pouvoir convoyer les touristes absents.

Sur la gondole aussi, impossible d'échapper à la distanciation obligatoire, avec des emplacements espacés d'au moins un mètre et délimités au scotch sur le fond de l'embarcation. Les célèbres gondoles ont en théorie le droit de reprendre leurs activités, mais en l'absence de touristes dans la ville, il n'y a pas de clients et très peu en fait circulent sur les canaux ou sont occupées. Elles devraient reprendre l'essentiel de leur activité après la réouverture des frontières aux touristes européens, prévue le 3 juin.

Après deux mois d'enfermement pour juguler l'épidémie meurtrière de coronavirus, l'Italie est entrée lundi dans une nouvelle phase de son déconfinement, avec la réouverture des commerces et la reprise des messes dans le pays.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020

Mardi 19 mai 2020 – "Un président gravement incompétent" : Donald Trump critique à nouveau Barack Obama :

Depuis des années, Donald Trump n'a cessé de critiquer Barack Obama. D'abord en tant que personnalité médiatique à l'origine de la théorie du complot du «birtherism», puis candidat et désormais à la tête du pays. Bien loin de la traditionnelle réserve adoptée par les présidents américains envers leurs prédécesseurs, le milliardaire ne mâche pas ses mots pour s'attaquer au bilan du démocrate. Après trois ans et demi de discrétion, ce dernier est passé à l'attaque récemment et a critiqué la gestion de la pandémie de nouveau coronavirus, ce que Donald Trump n'a pas supporté. Accusant l'administration Obama de n'avoir pas laissé de consignes à suivre en cas de pandémie, ce qui a été nié, le président américain a de nouveau taclé Barack Obama ce lundi. Il a partagé un article de la chaîne conservatrice -et parfois complotiste- OAN citant le secrétaire à la Santé Alex Azar encensant la gestion de la crise, Donald Trump a écrit : «Vrai, sauf pour les Médias Fake News et un ancien président qui était aux fraises!»

Il faut dire que Barack Obama avait remis une couche dans ses critiques, samedi, dans une prise de parole adressée aux jeunes diplômés lors d'une cérémonie virtuelle : «Plus que tout, cette pandémie a complètement démontré l'idée que beaucoup des gens au pouvoir savent ce qu'ils font. Beaucoup d'entre eux ne font même plus semblant d'être au pouvoir.» Il a poursuivi : «Faire ce qui est agréable, ce qui est pratique, ce qui est facile, c'est ce que font les petits enfants. Malheureusement, beaucoup de prétendus adultes, y compris certains avec de belles appellations et des métiers importants, pensent de cette façon, ce qui est la raison pour laquelle les choses sont si décousues. [...] Tous ces adultes dont vous pensiez qu'ils dirigeaient et qu'ils savaient ce qu'il faisaient, et bien ils n'ont pas toutes les réponses. Beaucoup d'entre eux ne posent même pas les bonnes questions. Donc si le monde doit aller mieux, cela dépendra de vous.»

Interrogé sur ces propos, Donald Trump a défendu son administration : «Nous avons eu beaucoup de réunions géniales, des progrès merveilleux se font sur de nombreux plans, dont bientôt un remède pour cette horrible peste qui frappe notre pays». Et a répondu aux critiques de Barack Obama : «C'était un président incompétent. C'est tout ce que je peux dire. Gravement incompétent.»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020

Mardi 19 mai 2020 – Donald Trump assure prendre de l'hydroxychloroquine préventivement :

Une nouvelle fois, Donald Trump suit son «intuition» et non les recommandations médicales. Lundi, le président américain a assuré prendre depuis «une dizaine de jours», de façon préventive, de l'hydroxychloroquine, cet antipaludéen présenté par le controversé professeur français Didier Raoult comme un traitement contre le nouveau coronavirus mais dont de nombreuses études remettent en doute l'efficacité voire mettent en garde contre de graves effets secondaires. «Beaucoup de bonnes choses ont découlé de l'hydroxy, beaucoup de bonnes choses. [...] J'en prends. J'en prends. J'ai commencé il y a deux semaines parce que je pense que c'est bien, j'ai entendu beaucoup de belles histoires. Et si ce n'est pas bien, je vous le dirais, ça ne me fera pas de mal. Ça fait 40 ans que c'est sorti contre la malaria, le lupus, d'autres choses. J'en prends. Les travailleurs essentiels en prennent. Beaucoup de médecins en prennent. J'en prends. J'espère ne plus avoir à en prendre bientôt car j'espère qu'ils vont trouver une sorte de réponse mais je pense que les gens devraient avoir le droit.»

Sa prise d'hydroxychloroquine, dont le début correspond à la date où son majordome personnel a été diagnostiqué positif au virus, va à l'encontre des recommandations de la Food and Drug Administration. Le 24 avril, la FDA avait «mis en garde contre l'utilisation de l'hydroxychloroquine ou chloroquine contre le Covid-19 en dehors d'un cadre hospitalier ou d'un essai clinique en raison de risques de problèmes de rythme cardiaque». Mais Donald Trump semble rester sur son idée prônée dès la fin mars sur l'efficacité du médicament. «Vous savez, je suis un type intelligent. Je le sens bien. Et on verra. On verra bien assez tôt», avait-il alors déclaré, prédisant que la chloroquine pourrait «changer la donne». Son message avait alors été écouté : un couple de sexagénaires de l'Arizona avait ingéré un produit de nettoyage pour aquarium, voyant qu'il contenait un élément portant le nom de «chloroquine». Tous deux se sont sentis mal, l'homme en est décédé dans les heures suivantes. «Trump n'arrêtait pas de dire que c'était, en gros, un remède», avait confié son épouse à un journaliste de NBC News. «Ne prenez rien, ne croyez rien... Ne croyez rien de ce que disent le président et son équipe... Ils ne savent pas de quoi ils parlent (...) Appelez votre médecin.»

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020

Mardi 19 mai 2020 – Avec la création d'un 9e groupe à l'Assemblée, LREM perd la majorité absolue :

Un neuvième groupe politique avec des "marcheurs" et ex-"marcheurs", composé de 17 députés, est "déposé officiellement" mardi à l'Assemblée, ont annoncé à l'AFP des membres fondateurs, le groupe LREM perdant du même coup de justesse la majorité absolue, au moins temporairement. Baptisé "Ecologie Démocratie Solidarité", ce nouveau groupe est "indépendant", "ni dans la majorité, ni dans l'opposition", écrivent dans leur déclaration politique les élus. Parmi eux figurent d'anciens "marcheurs" comme Matthieu Orphelin (proche de Nicolas Hulot), des LREM de l'aile gauche comme Aurélien Taché ou Cédric Villani. Y figure également l'ex-ministre PS à l'Ecologie Delphine Batho.

Avec ce neuvième groupe - un record - LREM perd sept de ses membres ou apparentés, tombant à 288, juste sous le seuil de la majorité absolue (289 sièges) qu'il détenait jusqu'alors à lui seul. Un symbole fort même si le groupe majoritaire peut s'appuyer sur les 46 MoDem et la dizaine d'élus Agir. Le groupe pourrait toutefois récupérer rapidement la majorité absolue si la future suppléante d'Olivier Gaillard (ex-LREM, qui devrait quitter son poste de député pour devenir maire), rejoint les rangs des "marcheurs", comme annoncé par le député. Le nouveau groupe entend contribuer à "une ambition forte de transformation sociale et écologique".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020

Mardi 19 mai 2020 – Second tour des municipales : le Conseil scientifique pas opposé à un report à juin :

Le conseil scientifique a rendu mardi son avis sur l'organisation du second tour des élections municipales, qui devait initialement se tenir le 22 mars mais qui n'a pas eu lieu à cause de la pandémie de coronavirus et des mesures de confinement en France.

Le Conseil scientifique n'est pas opposé à la tenue du second tour des élections municipales en juin mais juge nécessaire une nouvelle évaluation des conditions sanitaires 15 jours avant la date retenue du scrutin, selon l'avis rendu au gouvernement, et publié mardi.

"Cette évaluation pourrait alors motiver, selon ses résultats, une nouvelle interruption du processus électoral", avertit le Conseil scientifique dans son rapport. Il met également en garde contre les "risques sanitaires importants" liés à la campagne électorale, qui devra être "profondément modifiée".

Le gouvernement attendait cet avis sur ce dossier brûlant auquel l'exécutif entend associer les partis politiques.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1453) : 19 MAI 2020

Mardi 19 mai 2020 – Chez les indigènes d'Amazonie, les plantes contre le coronavirus :

Un groupe d'indigènes brésiliens de l'ethnie Sateré Mawé, coiffés de plumes ou de couronnes de végétaux tressés, parcourt le fleuve Amazone à bord d'un canot à moteur, à la recherche de plantes médicinales pour soigner les symptômes du coronavirus. Pour ne pas dépendre du système de santé public saturé de l'Etat d'Amazonas (nord), les autochtones ont recours à leurs connaissances ancestrales.

"Nous avons traité tous les symptômes que nous avons ressenti avec des remèdes que nous avons préparés nous-mêmes, comme nos ancêtres nous l'ont appris", explique à l'AFP André Sateré Mawé, qui vit avec 15 autres familles dans un village situé dans une zone rurale près de Manaus, capitale de l'Amazonas. "Chacun, avec les connaissances dont il dispose, a commencé à élaborer des remèdes et nous les avons testés, chacun pour un symptôme différent", poursuit-il.

Ils concoctent par exemple des infusions à base d'écorces d'arbres, du carapanauba (aux vertus anti-inflammatoires), du saracura mira (utilisé habituellement pour le traitement de la malaria) ou du thé avec des ingrédients moins exotiques, comme le citron, la menthe, la mangue, l'ail, le gingembre ou le miel.

Aucun test de dépistage n'a été effectué au village des Sateré Mawé, mais Valda Ferreira de Souza, 35 ans, est un cas suspect de coronavirus. Elle a ressenti des symptômes, qui ont fini par passer grâce aux infusions, dit-elle. "Ça m'a fait beaucoup de bien. Je ressentais de la fatigue, j'étais un peu essoufflée", raconte-t-elle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens