Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2020 5 24 /04 /avril /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – point sur le  Coronavirus le 22 avril au soir : Plus de 21000 morts en France.

L'épidémie de Covid-19 a tué 21.340 personnes en France depuis début mars, dont 544 décès enregistrés depuis mardi, mais la pression sur les hôpitaux continue de s'alléger, avec deux semaines de baisse du nombre de patients en réanimation, a annoncé mercredi le directeur général de la Santé.

Au total, 13.236 personnes sont décédées à l'hôpital, soit 336 de plus en 24 heures, et 8.104 dans les maisons de retraites médicalisées et autres établissements médico-sociaux (+208), a déclaré Jérôme Salomon lors de son point presse quotidien. Mais le nombre de personnes hospitalisées et en réanimation poursuit sa lente décrue, à 5.218 patients, près de 2.000 de moins qu'il y a deux semaines.

Il s'agit du quatorzième jour consécutif de baisse (-215 en 24 heures) de cet indicateur très scruté par les professionnels, car baromètre de la pression pesant sur le système hospitalier.

Toutefois, cette pression reste forte, le nombre de patients en réanimation dépassant les capacités de la France en la matière avant le début de l'épidémie, qui étaient de 5.000 lits. D'autant que quelque 2.000 malades pour d'autres pathologies sont aussi actuellement hospitalisés en services de réanimation en France, a souligné M. Salomon.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – Seuls sur les îles Frioul : l'étrange quotidien sans touriste des habitants :

Tout le monde connait l'une des îles du Frioul, If, célèbre pour son château-prison dans laquelle est enfermé le héros de fiction Edmond Dantès dans «Le Comte de Monte Christo» d'Alexandre Dumas. Composé de quatre îles, Pomègues au sud (2,7 km de long, 89 m d'altitude au maximum) ; Ratonneau au nord (2,5 km de long, culminant à 86 m) ; If à l'est et l'îlot Tiboulen du Frioul à l'ouest de Ratonneau, le Frioul est un lieu très prisé des touristes, avec son port de plaisance, son centre de vacances et sa ferme marine bio. Chaque jour, un service de vedettes relie le Vieux-Port de Marseille au port de Pomègues-Ratonneau ou directement au château d'If. Mais ça, c'était avant le confinement. Depuis le 17 mars dernier, les habitants du Frioul, qui, un temps, avait créé La République libre du Frioul, sont coupés du monde, les navettes sont vides et plus aucun touriste ne s'y aventure.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – Le Missouri porte plainte contre la Chine pour sa gestion du coronavirus :

Alors que le Covid-19 a fait plus de 2700 morts en 24 heures aux États-Unis mardi, le Missouri passe à l'offensive. L'État du Midwest a annoncé avoir porté plainte contre le gouvernement, le Parti communiste chinois (PCC) et d'autres responsables et institutions du pays, les accusant d'avoir «caché des informations cruciales» sur la gravité de l'épidémie de nouveau coronavirus. Le procureur républicain du Missouri, Eric Schmitt, a déposé cette plainte au civil et demande des dommages et intérêts pour un montant pas encore dévoilé. Plus de 5800 personnes ont été testées positives dans l'État, qui a enregistré au moins 177 morts, selon les autorités locales.

Le procureur du Missouri estime que les autorités chinoises ont généré «une pandémie mondiale inutile et évitable», leur reprochant d'avoir arrêté certains lanceurs d'alerte au début de l'épidémie à Wuhan, comme le Dr Li Wenliang. L'ophtalmologue de 34 ans, depuis décédé à cause du Covid-19, avait dès le mois de décembre alerté sur les premiers cas de nouveau coronavirus dans la ville de 11 millions d'habitants. Il avait été convoqué par la police, qui l'avait contraint à signer une lettre de réprimande pour «diffusion de rumeurs sur internet». Une pénalité sur laquelle sont revenues les autorités, à l'issue d'une enquête menée par la Commission de contrôle de la discipline.

Donald Trump, qui a alterné entre félicitations pour l'efficacité dans la lutte contre le virus et accusations de manque de transparence envers les autorités chinoises, accuse désormais la Chine de dissimuler le véritable bilan de l'épidémie de coronavirus en Chine, sans avancer de preuve.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – Depuis le Finistère, Emmanuel Macron dit "merci à la ferme France" :

En visite dans une exploitation agricole et un supermarché du Finistère, Emmanuel Macron a remercié mercredi «les salariés qui permettent de nourrir le pays».

C’est en costume, sans masque et avec des protection en plastique pour les chaussures que le chef de l’Etat s’est rendu mercredi après-midi une exploitation agricole du Finistère. «Je viens pour remercier les salariés qui permettent de nourrir le pays», a-t-il déclaré, cité par l’AFP.

Emmanuel Macron a arpenté les allées des vastes serres de tomates de l'exploitation des frères Roué, à Cléder, maraîchers depuis cinq générations, discutant avec les exploitants et des salariés dans les allées, tous respectant la distanciation sociale. «Merci à la ferme France. Elle a tenu. On peut en être fier. J'espère que nos concitoyens vont être réconciliés avec ce beau métier qui est celui de nourrir la nation», a-t-il répété à des responsables de syndicats agricoles, toujours celui l’agence de presse. «Tout le monde a joué le jeu de manière formidable, avec des patrons et des salariés courageux qui sont allés au travail, parfois ils avaient peur mais ils sont venus, pour continuer de nourrir le pays», a-t-il ajouté.

Dans une France confinée, l'activité de cette exploitation agricole se poursuit grâce au recrutement de personnel par l’intermédiaire de la plateforme «Des bras pour ton assiette», lancée par l’Association nationale des employeurs agricoles et appuyée par les pouvoirs publics.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – Coronavirus : 2700 morts en 24h aux Etats-Unis mais Trump voit "la lumière au bout du tunnel" :

Mardi, les États-Unis ont enregistré leur pire bilan quotidien depuis le début de la pandémie de nouveau coronavirus : selon les décomptes de l'université Johns Hopkins, 2751 personnes sont décédées à cause de la maladie en 24 heures à travers le pays, pour un total de 44 845 décès. Mais Donald Trump assure voir «la lumière au bout du tunnel». Il a répété mardi cette expression lors de son point presse quotidien : «Je vois la lumière au bout du tunnel. À vrai dire, je vois beaucoup de lumière au bout du tunnel», a assuré le président américain, selon plusieurs journalistes présents. Le 31 mars, déjà, Donald Trump s'était revendiqué «positif» pour se justifier d'avoir répété que le coronavirus serait minime et donc d'avoir retardé la préparation de la Maison-Blanche face à l'arrivée de la pandémie.

Le 8 avril, il avait utilisé cette même expression, deux jours après l'avoir tweetée : «Nous espérons approcher du dernier virage, la lumière au bout du tunnel, comme je dis. Et même si nous continuons à mener une guerre médicale sans merci pour battre le virus, nous luttons également dans une guerre économique pour nous assurer que nous pouvons rapidement retrouver toute notre puissance financière. Nous devons récupérer notre pays. Nous devons poursuivre. Tout le monde veut poursuivre.» À ce moment, le bilan venait de dépasser les 10 000 morts aux États-Unis.

L'expression «la lumière au bout du tunnel» a une résonance particulière dans la politique américaine, rappelle cet éditorial du «Washington Post» : elle avait été utilisée en 1967 par le général William Westmoreland, accusé d'avoir embelli la réalité pour rassurer le président Lyndon Johnson sur la situation des troupes américaines en pleine guerre du Vietnam.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – Le virus aurait sévi dès janvier aux Etats-Unis ?

Des autopsies pratiquées en Californie sur des décès suspects remontant à février révèlent que ces personnes ont été infectées par le nouveau coronavirus avant le début officiel de l'épidémie de Covid-19 aux Etats-Unis. Le premier cas confirmé avait été annoncé par les autorités fédérales le 21 janvier, un trentenaire revenu le 15 janvier de la région de Wuhan, en Chine, qui n'avait pas de symptômes graves et avait lui-même contacté un médecin. La première contagion "locale" officielle était à la même époque à Chicago entre deux époux.

La découverte, tardive, que des gens ont commencé à mourir début février implique qu'il y avait probablement de nombreux cas sur la côte ouest des Etats-Unis dès le début ou le milieu de janvier, et que le bilan officiel actuel de 45.000 morts est en dessous de la réalité.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – Pas de soutien pour les entreprises avec des sièges dans les paradis fiscaux :

Le ministre des Finances a annoncé jeudi que les entreprises basées ou ayant des filiales dans les paradis fiscaux ne pourront pas bénéficier des aides de la France, pour faire face à la crise du coronavirus

Bruno Le Maire, a annoncé jeudi que la France n'accorderait pas d'aides pour faire face à la crise du coronavirus aux entreprises basées ou ayant des filiales dans les paradis fiscaux.

"Il va de soi que si une entreprise a son siège fiscal ou des filiales dans un paradis fiscal, je veux le dire avec beaucoup de force, elle ne pourra pas bénéficier des aides de trésorerie de l'Etat", a-t-il affirmé sur France Info. "Il y a des règles qu'il faut respecter. Si vous avez bénéficié de la trésorerie de l'Etat, vous ne pouvez pas verser de dividendes et vous ne pouvez pas racheter des actions", a-t-il rappelé. "Et si votre siège social est implanté dans un paradis fiscal, il est évident que vous ne pouvez pas bénéficier du soutien public", a insisté le ministre, suivant l'exemple d'autres pays comme le Danemark.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – Le "Charles-de-Gaulle" : la force de frappe frappée en plein cœur :

Le porte-avions « Charles-de-Gaulle » vient, ce lundi 16 mars, de quitter Brest. Sur le pont, devant le drapeau vert de l’officier de lancement, les Rafale se succèdent. Sous forme de vapeur d’eau, trente bars de pression expédient la catapulte au bout de la piste. Le « Charles-de-Gaulle » en frémit jusque dans ses entrailles. Et ainsi, catapultages et appontages s’enchaînent. Ces exercices sont indispensables aux pilotes, en particulier aux plus jeunes pour obtenir leurs qualifications.

La mission a commencé le 21 janvier, date à laquelle, à l’issue d’une longue et coûteuse rénovation, le navire a pu appareiller de Toulon. Premier objectif : apporter un appui à l’opération « Chammal » contre Daech, en Méditerranée orientale. Trente et un jours de mer avant une escale méritée à Limassol, à Chypre, le 21 février. Entre-temps, des contacts ont eu lieu avec des pilotes israéliens puis, après l’escale chypriote, avec des équipages américains. A Limassol, des autorités ont même été autorisées à monter à bord. Des occasions offertes au virus pour s’immiscer dans la vie de l’équipage. Mais, à l’époque, qui s’en soucie ?

L’épidémie venue de Chine commence seulement à gagner quelques villes du nord de l’Italie. Au mois de mars, le groupe aéronaval (Gan) rassemblé autour du porte-avions entame, en Atlantique Nord, des exercices d’approche maritime avec d’autres marines européennes. A Brest, une partie de l’équipage est renouvelée : cinquante marins rejoignent la mission. Autant de vecteurs potentiels....

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – Coronavirus : des médecins américains évoquent un risque d’AVC chez les jeunes adultes :

 En plus des problèmes respiratoires désormais bien connus, le Covid-19 pourrait aussi provoquer une coagulation du sang chez certains patients. Des médecins new-yorkais cités par CNN rapporte que le virus serait responsable d’une hausse des AVC chez les jeunes adultes âgés de 30 à 40 ans qui ne souffrent en général d’aucune maladie grave. Le docteur Thomas Oxley, neurochirurgien à l’hôpital Mount Sinai de New York, et son équipe ont traité récemment cinq jeunes patients pour des AVC, tous étaient atteints de symptômes moyens du coronavirus ou asymptomatiques.

«Le virus semble provoquer une augmentation de la coagulation dans les grandes artères, entraînant un accident vasculaire cérébral grave», a-t-il indiqué mercredi. «Notre rapport montre une augmentation de sept fois l'incidence des AVC soudains chez les jeunes patients au cours des deux dernières semaines. La plupart de ces patients n'ont pas d'antécédents médicaux et étaient à la maison avec soit des symptômes bénins (ou dans deux cas, aucun symptôme) de Covid», a-t-il ajouté. «Tous ont été testés positifs mais deux ont retardé le moment d’appeler les secours», a-t-il encore expliqué, rappelant l’utilité de contacter rapidement une ambulance ou de se rendre aux urgences.

De nombreux médecins, aux Etats-Unis comme en France, ont constaté que les malades hésitent à appeler le secours ou à se rendre aux urgences à cause de la pandémie. D’autant qu’au début de la crise, les responsables américains ont déconseillé d'appeler le 911 à moins que les malades ne présentent des symptômes graves, comme des difficultés à respirer.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – Coronavirus : l'Institut Pasteur développe plusieurs tests sérologiques :

Afin de mettre au point des tests sérologiques fiables, des chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS, de l’Inserm et d’Université de Paris ont réalisé une étude pilote. Quatre tests de détection d’anticorps anti SARS-CoV-2 ont été développés et évalués ainsi que deux tests de détection d’anticorps neutralisants.

Pour rappel, aujourd'hui les tests basés sur la PCR (Polymerase Chain Reaction ou réaction de polymérisation en chaîne) sont les plus largement utilisés en France et dans le monde pour le diagnostic du COVID-19 et pour la détection et la quantification de l'ARN (Acide ribonucléique) du SARS-CoV-2. Ces tests virologiques sont essentiels pour identifier et surveiller les individus atteints d'infections actives mais il faut aussi mettre en oeuvre des tests dit sérologiques, précise le communiqué. Pour bien comprendre, ces derniers tests sont de deux types : des tests de détection d’anticorps qui permettent d’évaluer si une personne a développé des anticorps contre des protéines du SARS-CoV-2, et donc, si elle a antérieurement contracté le virus, des tests de neutralisation qui permettent quant à eux de déterminer si une personne possède des anticorps neutralisants et si elle est donc immunisée contre le virus.

Des tests fiables sont essentiels pour toute la stratégie du déconfinement, à condition que les anticorps soient réellement protecteurs contre le coronavirus et que cette immunité perdure au moins plusieurs mois. «Nous n'avons pas de certitude sur le caractère protecteur des anticorps», a souligné à l'AFP le Pr Arnaud Fontanet, premier auteur de l'étude et responsable de l'unité Epidémiologie des maladies émergentes à l'Institut Pasteur à Paris. Dans le cas de l'épidémie de SRAS née en Chine au début des années 2000, des études avaient rapporté que 10% des patients n'avaient plus d'anticorps au bout de 12 mois.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – «Il n’y aura pas de déconfinement si le confinement n’est pas réussi», prévient Jérôme Salomon :

 Le professeur Jérôme Salomon a déclaré devant les députés ce jeudi qu'il «n’y aura pas de déconfinement si le confinement n’est pas réussi», signifiant par là-même que l'objectif est qu'il y ait «le minimum de malades au 11 mai pour que nous puissions tous reprendre une activité sans exposer nos proches».

«Ce virus continuera à circuler tant que nous n’aurons pas une immunité collective importante, et nous en sommes très loin, ou un vaccin», a-t-il déclaré. «L’objectif de la France n’est pas de créer une immunité collective en créant une deuxième puis une troisième vague, ça nous paraît trop dangereux. L’objectif est d’empêcher la circulation du virus, et d'avoir des conditions favorables pour gagner du temps par rapport à l’arrivée de médicaments efficaces ou de vaccins.»

Le directeur général de la santé a ajouté qu'un dispositif de test «très performant» sera mis en place sur le territoire national, mais ne signifiera pas la fin des gestes barrières et des dispositifs de distanciation sociale et physique, «qui sont là pour longtemps».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – Déconfinement : Le retour à l'école "sur la base du volontariat" :

 Pas de déconfinement "régionalisé" mais "adapté aux territoires", retour à l'école sur la base du volontariat des parents, port du masque probablement imposé dans les transports: l'Élysée a annoncé plusieurs axes directeurs de l'après-11 mai jeudi, à l'issue d'une réunion d'Emmanuel Macron avec des élus.

Le déconfinement doit se préparer avec les maires, a insisté Emmanuel Macron, selon des propos rapportés par l'Élysée, et le cadre national devra être adapté et "territorialisé", mais pas par régions, "qui ne correspondent pas aux réalités des territoires". La rentrée scolaire du 11 mai sera "progressive, concertée avec les élus locaux et adaptée aux réalités locales", a ajouté l'Élysée, notamment en fonction de la taille des communes.

Priorité sera sans doute donnée aux "plus jeunes, ceux qui ne sont pas autonomes", ainsi qu'aux enfants "les plus en difficulté", mais quoi qu'il en soit sur la base du volontariat des parents, "sans obligation de retour à l'école", précise l'Élysée.

Dans les transports publics, "il faudra probablement imposer le port du masque", a en outre fait savoir l'Élysée, qui a évoque un "cahier des charges organisationnel et sanitaire pour la reprise".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – Déconfinement : "Le sport ne sera pas prioritaire", prévient Roxana Maracineanu :

La ministre des Sports s'est exprimée mercredi sur Eurosport sur la reprise des compétitions et la place du sport dans le plan de déconfinement du gouvernement.

«Ce qui est certain, c'est que le sport ne sera pas prioritaire, il n'est pas prioritaire dans notre société». La ministre des Sports Roxana Maracineanu, interrogée par Eurosport, a fait une mise au point mercredi sur les priorités du gouvernement dans le plan de déconfinement qui est élaboré et qui nécessite des arbitrages entre les secteurs. «Il a été clairement dit que jusqu’à la mi-juillet il n’y aura pas de rassemblement possible et je pense que ça va durer au moins à minima jusqu’en septembre», a-t-elle également précisé. La ministre a expliqué «que tous les événements qui pourront reprendre se feront de toute façon à huis clos ou avec des restrictions très strictes au niveau des spectateurs présents»

«Il va falloir penser et réinventer le sport de demain, voir quelles activités vont pouvoir être privilégiées si jamais on sort de là avec pas assez de masques pour tout le monde, pas encore de vaccin, pas encore de possibilité de se prémunir contre ce virus de manière certaine, voir les sports, les disciplines à privilégier par rapport à d’autres dès la rentrée et aussi une reprise petit à petit pour les autres sports».

Quant au Tour de France et Roland-Garros, maintenus mais décalés de leurs dates habituelles, ils pourront effectivement avoir lieu à ces nouvelles dates «dans le scénario optimum qu'on imagine», précise Roxana Maracineanu. Tout en laissant la porte ouverte à une annulation: «Si ça n'est pas possible, ça ne sera pas la fin du monde. Ca va sans doute être la fin de beaucoup de choses qui étaient soutenues par les revenus de ces tournois et du Tour de France. Il va falloir se réinventer si une année, on fait l'impasse».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1427) : 23 AVRIL 2020

Jeudi 23 avril 2020 – Coronavirus : La grande déstabilisation du monde agricole :

La crise du coronavirus entraîne à la fois de la surconsommation et de la surproduction, et déséquilibre des filières entières.

A Burcy, dans une ferme normande du bocage virois, la vie d’Hélène Destigny, de son mari, Jean-Louis, et de leur fils, Quentin, n’a guère changé avec le confinement. Si ce n’est qu’ils ne voient plus grand monde et surtout qu’ils s’inquiètent de la baisse du cours du lait. Celui de la poudre maigre a cédé 28% en six semaines, celui du beurre, 26%. Leurs 200 vaches prim’holstein produisent 1,9 million de litres de lait par an, collectés par Lactalis, et représentent 80% du chiffre d’affaires de l’exploitation. Le blé et les taurillons limousins assurent le reste. Ces derniers jours, le cours des taurillons s’est aussi mis à baisser, comme celui des veaux de trois semaines, que les négociants en bestiaux achètent en moins grande quantité.

«C’est agaçant de travailler autant pour gagner si peu», se désole l’éleveuse. Le nouveau tracteur attendra, les autres investissements aussi. Comme la profession le recommande, la famille a réduit sa production, de 3% : «Je crains que de ne traire les vaches qu’une fois par jour ou de changer brutalement leur alimentation ne perturbe leur santé. La lactation ne varie pas sur commande, alors on préfère allonger le tarissement, cette période pendant laquelle les vaches ne sont pas traites, et anticiper les départs pour l’abattoir.»

Les ventes de bouteilles de lait et de produits laitiers battent des records, mais cela ne suffit pas à faire vivre la filière. Les achats des ménages ne représentent que 42% de la collecte de lait française, contre 37% pour l’export qui, lui aussi, est affecté par la crise. «Les éleveurs vont être percutés soit par la baisse des volumes, soit par la baisse des prix, soit par les deux. Une crise du lait se profile», estime Gérard You, chef du service économie des filières à l’Institut de l’élevage. Seuls les fromages préemballés -l’emmental ou les buchettes de chèvre par exemple- se vendent, les autres, notamment ceux d’appellation d’origine protégée, voient la demande se rétracter de 25 à 60%, plongeant dans la tourmente les fruitières et les éleveurs de montagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens