Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020

Mardi 14 avril 2020 – point sur le  Coronavirus le 13 avril au soir :

La France se rapproche du cap des 15.000 décès depuis le début de l'épidémie du coronavirus, avec 14.967 morts, le pays se situant dans "une phase de haut plateau", a indiqué lundi la Direction générale de le Santé dans un communiqué.

Il y a eu 335 décès de plus en un jour dans les hôpitaux. Par ailleurs, 239 morts supplémentaires ont été signalées dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux, soit un total de 574 décès de plus en 24h. Le "solde des admissions en réanimation" est pour "le cinquième jour consécutif négatif de 24 patients", note encore la DGS.

Par ailleurs, 98.076 cas ont été recensés au total depuis le début de l'épidémie (1er mars) soit 2673 cas confirmés de plus que dimanche.Au total, depuis le début de l'épidémie, 32.113 personnes ont été hospitalisées en raison du Covid-19, soit 287 de plus que dimanche.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020

Mardi 14 avril 2020 – Le confinement prolongé jusqu’au 11 mai :

Lors de son allocution, très attendue, lundi soir, Emmanuel Macron a annoncé la prolongation du confinement jusqu’au 11 mai. «L’épidémie commence à marquer le pas», «l’espoir renaît», a-t-il d’abord introduit. «L’espoir renaît, oui mais rien n’est acquis», a-t-il tempéré, évoquant la situation saturée des hôpitaux du Grand Est et de l'Ile de France. «Le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu'au lundi 11 mai», a-t-il annoncé. Quant aux règles de confinement , elles continueront à s'appliquer, elle ne seront «ni renforcées, ni allégées mais pleinement appliquées».

Le chef de l'Etat a également évoqué la réouverture progressive des crèches, écoles, collèges, lycées ce lundi 11 mai. Mais concernant l'enseignement supérieur, les cours physiques ne reprendront «pas avant l'été».

«Trop d'enfants notamment dans les quartiers populaires, dans nos campagnes sont privés d'école sans avoir accès au numérique et ne peuvent être aidés de la même manière par les parents, c'est pourquoi nos enfants doivent pouvoir retrouver le chemin des classes», a-t-il expliqué, en faisant valoir que «le gouvernement aura à aménager des règles particulières, organiser différemment le temps et l'espace, bien protéger nos enseignants et nos enfants avec le matériel nécessaire».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020

Mardi 14 avril 2020 – A partir du 11 mai, un masque pour chaque français et des tests pour les malades :

Emmanuel Macron, qui a annoncé la prolongation du confinement jusqu'au lundi 11 mai, a précisé qu'à partir de cette date toutes les personnes présentant des symptômes du coronavirus pourront être testées et chaque Français pourra être équipé d'un masque grand public.

Le confinement de la France, qui a débuté le 17 mars, va se prolonger jusqu'au lundi 11 mai, a annoncé lundi soir Emmanuel Macron, depuis l'Elysée. A partir de cette date, le confinement strict commencera à être allégé, des réouvertures progressives vont avoir lieu, notamment les écoles et les crèches...

Le chef de l'Etat a précisé qu'à partir de cette date, qu'il a répété à plusieurs reprises, "l'Etat devra permettre à chaque Français de se procurer un masque grand public", pour se protéger du coronavirus. Cela se fera en "lien avec les maires". "Pour les professions les plus exposées et pour certaines situations comme dans les transports en commun, son usage pourrait devenir systématique", a-t-il précisé, insistant sur l'obligation continue de respecter les gestes barrières.

En outre, à partir du 11 mai, la France pourra "tester toute personne présentant des symptômes". "Nous n'allons pas tester toutes les Françaises et tous les Français, ça n'aurait aucun sens. Mais toute personne ayant un symptôme doit pouvoir être testée. Les personnes ayant le virus pourront ainsi être mises en quarantaine, prises en charge et suivies par un médecin", a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020

Mardi 14 avril 2020 – Coronavirus : une "aide exceptionnelle" pour familles et étudiants précaires :

Emmanuel Macron, qui a annoncé lundi soir un prolongement d'un mois du confinement de la France, a indiqué qu'une "aide exceptionnelle" sera versée "aux familles les plus modestes", et pour "les étudiants les plus précaires", affectés par la crise du coronavirus.

Le président a demandé au gouvernement de "verser sans délai" cette "aide exceptionnelle aux familles les plus modestes avec des enfants afin de leur permettre de faire face à leurs besoins essentiels"."Les étudiants les plus précaires vivant parfois loin de leur famille, en particulier lorsque celles-ci viennent d'outre-mer seront aussi aidés", a ajouté le chef de l'Etat dans son allocution télévisée.

A partir du 11 mai, le confinement strict commencera à être allégé. Ainsi débutera la réouverture progressive des crèches, écoles, collèges, lycées. Mais concernant l'enseignement supérieur, les cours physiques ne reprendront "pas avant l'été", a indiqué le président.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020

Mardi 14 avril 2020 – La classe politique réagit à l'allocution d'Emmanuel Macron :

Voici les principales réactions de la classe politique à l'allocution d'Emmanuel Macron, qui a annoncé la prolongation jusqu'au 11 mai du confinement de la France.  Evidemment les avis sont très partagés.. L’union nationale, même devant le virus, n’est pas pour demain..

 

Christian Jacob, président des Républicains : "Emmanuel Macron s'est livré à un exercice pédagogique indispensable, il a esquissé un calendrier sur le déconfinement sur la base de données scientifiques, il va falloir maintenant que l'intendance et la logistique suivent. Tout cela va dépendre de sa capacité a réellement sonner la mobilisation générale. Les mots ne suffiront plus. On voit le retard que l'on a pris sur les masques, les équipements, les tests... Il faut maintenant anticiper le rédémarrage de l'économie, secteur d'activité par secteur d'activité", a-t-il déclaré.

 

Jean-Luc Mélenchon, chef de file des députés LFI : "Il vient d'annoncer un déconfinement à la date du 11 mai mais un déconfinement sans planifier les conditions du déconfinement, c'est extrêmement dangereux! Ma première réaction c'est de dire aux gens: surtout restez confinés", a déclaré Jean-Luc Mélenchon sur TF1. Il a poursuivi sur les réseaux sociaux, pointant la "stratégie hasardeuse" du président.

 

Olivier Faure, premier secrétaire du PS : "Sur le 11 mai, il faut des garanties de faisabilité, nous verrons, c'est un objectif ambitieux, qu'il faut partager, il faut mettre tous nos efforts conjoints pour y parvenir, mais c'est un objectif ambitieux et il faut effectivement avoir la logistique qui va avec", a-t-il déclaré sur TF1.

 

Manuel Valls, ex-Premier ministre : Sur Twitter, il a estimé que Macron, dont il poste l'allocution, a été "A la hauteur du défi, proche des Français, les mobilisant, traçant le chemin avec ses étapes et d’abord le 11 mai , avec les difficultés, les doutes, ce qu’ il faut encore accomplir comme effort collectif pour gagner la guerre contre le virus. Avec l’ espoir et l’unité.

 

Gilles Le Gendre, patron des députés LREM : "Les députés LREM saluent les jalons du déconfinement COVID19 posés par Emmanuel Macron à partir 11 mai qui concilient sécurité sanitaire, redémarrage économique et justice sociale. Ils seront à ses côtés pour bâtir le 'projet de concorde' et de 'refondation de l'après'."

 

Stanislas Guerini, numéro un de LREM : "Le président a prononcé le discours que l’on attendait, parce qu’il a répondu très concrètement aux questions qui préoccupent les Français, avec beaucoup d’humilité et de lucidité. Il a tenu un discours de vérité sans rien masquer des difficultés que nous avions eues et en disant exactement ce que nous savons à ce stade et ce que nous ignorons encore", a-t-il déclaré dans un communiqué.

 

Cédric Villani, député LREM: "Discours du président de la République humble et direct, à la hauteur des enjeux de la crise. Volonté de solidarité européenne, de s'engager pour nos voisins africains, nous réinventer en fondant les distinctions sociales sur l’utilité commune, faire de l’écologie et la recherche des piliers d'avenir."

 

Christian Estrosi, maire de Nice : "Le Président Emmanuel Macron a utilisé les mots justes. En reconnaissant les carences de l’Etat, il a fait preuve d’une grande sincérité. Sa préoccupation sur la situation des familles modestes est légitime et son discours en phase avec la réalité de la situation", a t-il écrit sur Twitter avant de faire part dans un autre tweet de sa "déception" : "un manque de lisibilité sur les masques et les dépistages pour tous. Nous ferons tout à Nice pour aller plus vite".

 

 

Sébastien Chenu, porte-parole du RN : L'autojustification d'Emmanuel Macron nous plonge dans le flou sanitaire et économique, ne remet rien en cause de l'UE et ne répond pas aux vraies questions (retards commandes de test et masques, annulations de charges pour PME, tests en Ehpad..)...Brouillon et pas à la hauteur."

 

Jordan Bardella, vice-président du RN : "Le chef de l'État a indiqué qu'il rendrait possible le test pour toutes les personnes qui ont des symptômes, or on sait que 50 % des individus qui sont contaminés par le coronavirus sont asymptomatiques, et parmi ces asymptomatiques, il y a beaucoup d'enfants, donc commencer le déconfinement par remettre dans les classes d'école plusieurs milliers d'enfants, je trouve ça extrêmement dangereux, je trouve que c'est une mauvaise décision", a-t-il déclaré sur BFMTV.

 

Florian Philippot, président des Patriotes : "La réouverture des écoles, collèges, lycées le 11 mai vise simplement à remettre les parents au boulot. Le MEDEF et Bruno Le Maire avaient prévenu : les Français vont devoir bosser, et plutôt deux fois qu’une !... Ce n’est pas responsable. Surtout sans tests systématiques".

 

Manon Aubry, eurodéputée LFI : "Le gouvernement a tellement bien géré la crise jusqu'à présent qu'il garde la même stratégie: adapter les consignes sanitaires à la pénurie. Résultat: pas de dépistage massif et 5 mois pour tester uniquement les malades. On continuera donc de naviguer à l'aveugle."

 

Julien Bayou, patron d'EELV : "Macron décide de prolonger le confinement jusqu'à la date du 11 mai. Pourquoi prendre seul une décision si lourde, pourquoi l'Assemblée n'a-t-elle pas son mot à dire ? Macron : "tester tous les Français n'auraient pas de sens". Et les asymptomatiques ? Et les personnes qui pensent avoir eu le coronavirus ? Caler les consignes sanitaires sur les capacités de tests est une folie."

 

Jean-Pierre Chevènement, ex-ministre de l'Intérieur: "Le président de la République a souligné à juste titre la nécessité du rassemblement et du dépassement des points de vue idéologiques. Il a marqué son souci d'inscrire son action dans une perspective à long terme et je l'ai trouvé convaincant" ,a-t-il dit à l'AFP.

 

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France : "Sans frontières nationales, sans masques ni tests suffisants, le déconfinement d'E. Macron avec les écoles ouvertes dès le 11 mai, met en danger les Français ! A l'inverse, je propose un déconfinement progressif pour ceux qui seront testés et protégés de masques."

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020

Mardi 14 avril 2020 – Coronavirus : A New York, le "pire est passé" :

L'Etat de New York a franchi lundi le cap des 10.000 morts du Covid-19, a indiqué le gouverneur Andrew Cuomo (photo), qui a néamoins estimé que "le pire" de la crise "(était) passé".

"Le pire est passé, si nous continuons à être intelligents" et à suivre les mesures de confinement, a-t-il néanmoins nuancé. "Si nous faisons quelque chose de stupide, vous verrez ces chiffres remonter dès demain".

De loin la région la plus touchée des Etats-Unis, l'Etat de New York a enregistré 10.056 décès des suites du coronavirus depuis le début de la pandémie. L'Etat de New York, et la seule ville de New York, ont enregistré plus de décès liés au coronavirus que la plupart des pays du monde, à l'exception de l'Italie, de l'Espagne, de la France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis.

Pour autant, le nombre d'hospitalisation nette (différence entre admissions et sorties) est en net ralentissement. Il était de 118 sur les dernières 24 heures contre plus de 1.000 le 3 avril et les jours précédents. S'il est encore considérable, avec 671 décès, le bilan des dernières 24 heures est le moins élevé depuis une semaine (5 avril). "Nous sommes en train de contrôler la propagation" du virus, a estimé le gouverneur.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020

Mardi 14 avril 2020 – Coronavirus : Olivier Véran annonce "200 000 tests par semaine" :

 Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est dit confiant mardi sur "la multiplication des points de dépistage" à partir du 11 mai pour les personnes présentant les symptômes du coronavirus. "La multiplication des points de dépistage, nous saurons faire", a assuré le ministre sur RTL.

"Nous sommes plus de 60 millions dans ce pays, aucun pays au monde n'a jamais été capable et ne sera jamais capable de tester tout le monde. Il y a des pays qui prennent l'engagement de tester toute personne qui présente des symptômes, de manière à isoler ces personnes", a-t-il poursuivi. C'est le cas de la France, à partir du 11 mai, quand le confinement pourrait être allégé, comme l'a annoncé Emmanuel Macron lundi soir. Le ministre souhaite "qu'on innove, qu'on mobilise toutes les bonnes volontés, toutes les forces vives de la nation", qu'il y ait des tests "dans les hôpitaux, les laboratoires - quel que ce soit leur statut", y compris ceux consacrés "à la recherche". Il veut aussi "s'appuyer sur les collectivités", "mettre en place des équipes mobiles, des drive-tests, procéder à partir des pharmacies, d'officines volontaires".

Quant à l'isolement des personnes testées positives au nouveau coronavirus, Olivier Véran a indiqué que "toutes les possibilités sont à l'étude, nous n'excluons rien", notamment une éventuelle réquisition d'hôtels. « On fait, à peu près, aujourd'hui, 150.000 tests et au-delà par semaine, nous sommes en train d'aller vers les 200.000 tests par semaine", avec "l'objectif d'être capable de tester" actuellement "dans les Ehpad les publics les plus fragiles, les malades hospitalisés, les soignants", a-t-il détaillé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020

Mardi 14 avril 2020 – L'allocution d'Emmanuel Macron bat tous les records d'audience :

 Jamais aucune diffusion télévisée n'avait été aussi suivie. L'allocution du président de la République lundi soir, peu après 20 heures, a été regardée par 36,7 millions de téléspectateurs, un «record absolu» selon un responsable de Médiamétrie cité par l'AFP. Le précédent record avait été établi le 16 mars, lors d'une autre allocution présidentielle, avec 35,4 millions de téléspectateurs.

Onze chaînes de télévision ont diffusé le discours d'Emmanuel Macron : TF1, France 2, France 3, Canal+, M6, C8, TMC, BFMTV, LCI, CNews et franceinfo. De 20h02 à 20h30, la quasi-totalité des personnes devant leur téléviseur (94,4%) ont regardé le président.

Selon les données de Médiamétrie, c'est TF1 qui a attiré le plus de téléspectateurs, avec 14,6 millions de personnes pour 37,6% de part d'audience. France 2 suit, avec 11,1 millions (28,5%), puis M6, avec 4,4 millions (11,4%) et France 3 (2 millions, 5,3%).

Le record d'audience pour une déclaration officielle remonte à fin 2018, en pleine crise des «gilets jaunes» : un discours présidentiel, le 10 décembre 2018, avait rassemblé 23 millions de téléspectateurs. A titre de comparaison, la finale de la coupe du monde de football, la même année, avait réuni plus de 26 millions de téléspectateurs.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020

Mardi 14 avril 2020 – La Corée du Nord a tiré des missiles de croisière :

La Corée du Nord a tiré mardi plusieurs missiles de croisière présumés en direction de la mer du Japon ou mer de l'Est, a indiqué l'armée sud-coréenne à la veille d'élections législatives en Corée du Sud.

"Plusieurs projectiles" qui seraient "des missiles de croisière à courte portée" ont été tirés depuis la ville de Munchon, dans l'Est du pays, a déclaré l'état-major de l'armée sud-coréenne dans un communiqué.

Ces essais interviennent à la veille du 108e anniversaire du fondateur du régime, Kim Il Sung, le grand-père de l'actuel dirigeant Kim Jong Un, ainsi que d'élections législatives en Corée du Sud. Ils ont été effectués alors que l'attention de la communauté internationale se focalise sur la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus. Pyongyang affirme être exempt de tout cas de Covid-19.

Ces dernières années, la Corée du Nord, pays doté de la bombe atomique, a procédé à de nombreux tirs de missiles balistiques, des engins propulsés très haut dans les airs et qui retombent à une vitesse très rapide vers leur cible en raison de la gravité. Le pays possède également des ICBM (missile balistique intercontinental) capables d'atteindre l'intégralité du territoire continental des Etats-Unis.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020

Mardi 14 avril 2020 – Sanders soutient Biden : les démocrates déjà unis contre Trump :

 Cette fois, Bernie Sanders n'a pas attendu pour apporter un soutien sans ambages au candidat du parti démocrate. Lundi, le sénateur du Vermont, représentant d'un courant très à gauche qui a gagné en influence depuis 2016, a appelé à voter pour l'ancien vice-président Joe Biden, moins d'une semaine après avoir abandonné sa campagne. Lors de la dernière présidentielle, Sanders avait entretenu le suspense jusqu'à la mi-juillet avant de soutenir Hillary Clinton. Pour l'élection de novembre 2020, toutefois, Bernie Sanders a donné la priorité à un objectif : «Faire en sorte que Trump n'ait pas de second mandat.»

Lors d'une diffusion en direct, Bernie Sanders a rejoint Joe Biden par visioconférence. «Toi et moi, nous discutions il y a quelques mois, jamais, au grand jamais, nous n'aurions cru que nous échangerions depuis nos domiciles, que nous ne pourrions plus faire de meetings ou sortir de la maison», a commencé Sanders. Il a ensuite lancé un appel direct : «Aujourd'hui, je demande à tous les Américains, à tous les démocrates, à tous les indépendants, à bon nombre de républicains : rassemblons-nous dans cette campagne, supportons ta candidature, que je soutiens.» Bernie Sanders a poursuivi avec un réquisitoire contre Donald Trump, «quelqu'un qui, à mes yeux, est le président le plus dangereux de l'histoire récente de ce pays», accusant notamment le milliardaire d'avoir minimisé la pandémie de coronavirus, de n'avoir «jamais lu la Constitution» et d'être «un raciste, un sexiste, un xénophobe, un homophobe et un extrémiste religieux». S'adressant à Joe Bien, il a martelé : «Nous avons besoin de toi à la Maison-Blanche et je vais faire tout ce que je peux pour que ça arrive, Joe.»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020

Mardi 14 avril 2020 – Coronavirus : le drame en Equateur, débordé par les morts :

Guayaquil est devenue le symbole du chaos provoqué par la pandémie en Equateur. La capitale économique est devenue l'une des villes d'Amérique latine les plus affectées par la pandémie.

Des jours durant, des centaines de cadavres ont été délaissés chez eux, voire dans les rues, enveloppés de plastique noir. Les services funéraires ont été dépassés et le secteur sanitaire, en manque de fonds et de personnel, s'est effondré. La puanteur de la mort flotte aux abords des hôpitaux. Devant les cimetières se forment de longues files de véhicules chargés de cercueils en carton.

Un responsable a annoncé dimanche que près de 800 cadavres avaient été retirés de logements de Guayaquil par une force spéciale formée de policiers et de militaires et créée par le gouvernement. «Le nombre (de corps) que nous avons recueillis dans les habitations avec la force spéciale a dépassé les 700», a déclaré le chef de cette force, Jorge Wated. Peu après, ce responsable a indiqué sur son compte Twitter que le nombre de cadavres recueillis dans des habitations était désormais de 771, auxquels s'ajoutent 631 corps qui se trouvaient dans les hôpitaux, dont les morgues sont pleines.

Et le pire est à venir : les autorités de ce petit pays de 17,5 millions d'habitants prévoient jusqu'à 3.500 morts du Covid-19. La province de Guayas, dont Guayaquil est le chef-lieu, concentre 73% des près de 7.500 cas, dont au moins 333 morts confirmés dimanche au niveau national depuis le 29 février. «Les erreurs commises ne peuvent se répéter!», a lancé le vice-président Otto Sonnenholzner, originaire de cette ville de 2,7 millions d'habitants, et qui dirige la lutte du gouvernement contre le virus.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020

Mardi 14 avril 2020 – Fermeture au-delà du 11 mai : l'hôtellerie-restauration anticipe une "catastrophe" :

Le maintien de la fermeture des cafés, hôtels et restaurants au delà du 11 mai, date de réouverture progressive des crèches, écoles et lycées en France, constitue le «pire des scénarios possible» et une «catastrophe économique» a estimé lundi soir le principal syndicat du secteur, l'Umih. «Le président de la République a annoncé le pire des scénarios possible pour notre secteur. Pour nos entreprises, la catastrophe économique est confirmée et si nous avions un doute, l’année 2020 est une année perdue pour les cafés, hôtels, restaurants et discothèques», souligne l’Union des métiers et des industries de l'hôtellerie dans un communiqué.

L'Umih a néanmoins salué la «porte ouverte» du président à «des annulations totales» des charges de la restauration «qui s'expliquent aisément par les zéro recettes du secteur». «Nous saluons l'annonce d’un plan sectoriel pour la restauration, l'hôtellerie, et le tourisme. Nous y travaillons déjà», ajoute l'organisation, regrettant néanmoins «d'être l'un des seuls secteurs sans effet d'horizon».

L'Umih se félicite aussi des propos du président invitant les assureurs à «être au rendez-vous de cette mobilisation économique». «Le monde de l'assurance va peut-être prochainement être aux côtés des entreprises», espère Roland Héguy, président confédéral de l'Umih, cité dans le communiqué.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020
LA MARCHE DU MONDE (1418) : 14 AVRIL 2020

Mardi 14 avril 2020 – A Tchernobyl, l'incendie se rapproche de la centrale :

 L'incendie qui sévit dans la zone d'exclusion de Tchernobyl ne serait plus très loin de la centrale, mais les autorités ukrainiennes se veulent rassurantes.

Les efforts des pompiers semblent payer à Tchernobyl. Les autorités ukrainiennes ont fait savoir mardi qu'il «n'y a plus de feu ouvert» mais des «foyers isolés» et des «feux couvant» dans la zone d'exclusion entourant dans un rayon de 30 kilomètres la centrale accidentée de Tchernobyl. La pluie aurait également aidé les quelque 400 pompiers mobilisés depuis le 4 avril, départ du feu, pour maîtriser les flammes.

Le Sergiy Zibtsev, directeur du Centre régional de suivi des incendies en Europe de l'Est, avait lui qualifié le feu de forêt de «gigantesque» et «imprévisible», auprès de l'AFP. «Dans l'ouest de la zone d'exclusion, il a déjà couvert 20 000 hectares selon nos estimations».

De son côté Greenpeace affirme qu'il s'agit du pire incendie qui a sévi dans la zone pratiquement inhabitée et estime que le feu s'est rapproché à «environ 1,5 kilomètre» de la centrale. «La centrale nucléaire de Tchernobyl, les lieux de stockage de déchets radioactifs et les autres infrastructures cruciales de la zone d'exclusion ne sont pas menacés», a de son côté indiqué Volodymyr Demtchouk, un haut-responsable des services d'urgence ukrainien, dans une vidéo publiée lundi sur Facebook.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens