Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2020 5 13 /03 /mars /2020 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020

Jeudi 12 mars 2020 - Anne Hidalgo annonce 84 cas de coronavirus à Paris et appelle à la vigilance :

Le coronavirus se répand sur le territoire français qui comptait mercredi soir 2281 cas. Jeudi matin, interrogée sur France Inter, la maire de Paris a annoncé que 84 personnes avaient été contaminées dans la capitale. «On a une augmentation importante, quasiment un doublement chaque jour depuis trois ou quatre jours», a-t-elle fait savoir. Anne Hidalgo a ainsi appelé à être «très vigilant».

Alors qu’elle était interrogée sur les mesures à prendre en cas de fermeture des écoles ou de confinement plus drastique, elle a expliqué que les parents seraient accompagnés, de même que le sont les personnes âgées suivies grâce au plan Chalex, initialement prévu lors des canicules. «On appelle les personnes pour vérifier qu’elles vont bien, qu’elles n’ont pas de problèmes pour être approvisionnées ou qu’elles n’ont pas de problèmes de santé», a expliqué la candidate à sa réélection. Anne Hidalgo a également rappelé le dévouement et l’implication des fonctionnaires et «une organisation qui a surmonté beaucoup de crises». «Les Parisiens seront évidemment accompagnés et protégés», a-t-elle assuré.

Fin février, Anne Hidalgo avait déjà affirmé que la ville était prête à gérer cette crise. Attaquée par sa rivale Agnès Buzyn, elle avait notamment déclaré : «Au cours de ces six années, on a prouvé qu’on était responsables et que les Parisiens n’ont pas eu à souffrir de notre attitude ou de l’impréparation de la ville dans certains événements».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020

Jeudi 12 mars 2020 - Primaires démocrates : Sanders reste en lice, promet de "tout faire" pour battre Trump :

Bernie Sanders n'abandonne pas : le sénateur «socialiste» a annoncé mercredi qu'il restait en lice pour l'investiture démocrate en dépit d'une série de revers face à Joe Biden, grand favori pour affronter Donald Trump lors de la présidentielle de novembre. Après de nouvelles cuisantes défaites mardi soir lors des primaires, en particulier dans l'Etat du Michigan, la figure de proue de la gauche américaine a donc finalement décidé de poursuivre, au moins pour l'heure, l'aventure. «Nous gagnons le débat générationnel», a lancé, combatif, «Bernie», 78 ans, depuis sa ville de Burlington, dans l'Etat du Vermont, insistant sur les très bons scores qu'il enregistre auprès des jeunes Américains.

Si le sénateur, a, comme il y a quatre ans, su électriser les foules autour de ses promesses d'assurance-maladie universelle et d'études gratuites, il n'a pas réussi à transformer l'essai et en particulier à susciter l'adhésion auprès des Afro-Américains, un électorat-clé pour les démocrates. Les deux candidats septuagénaires se retrouveront donc dimanche pour un débat dans l'Arizona qui sera scruté avec une attention toute particulière.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020

Jeudi 12 mars 2020 - Athlètes contaminés, compétitions suspendues : le coronavirus met le sport à l’arrêt :

Déjà touché de plein fouet par les restrictions liées à l'épidémie de nouveau coronavirus, le sport mondial voit se profiler le spectre du chaos, avec les difficultés de déplacement des joueurs eux-mêmes.

Après les huis clos et les reports, les équipes en quarantaine dans leur pays. Déjà touché de plein fouet par les restrictions liées à l'épidémie de nouveau coronavirus, le sport mondial voit se profiler le spectre du chaos, avec les difficultés de déplacement des joueurs eux-mêmes. Le football européen commençait à peine à digérer les annonces de huis clos en pagaille pour limiter les déplacements de supporters qu'un nouveau problème est apparu mercredi à la veille des rencontres aller des 8es de finale de Ligue Europa.

Daniele Rugani, défenseur international de la Juventus, adversaire de Lyon en Ligue des Champions, a été testé positif au nouveau coronavirus, a annoncé mercredi soir le club champion d'Italie, qui a précisé que le joueur était "actuellement asymptomatique". "La Juventus active en ce moment toutes les procédures d'isolement prévues, y compris le recensement de tous ceux qui ont eu des contacts avec lui", a écrit le club dans un communiqué. Rugani, qui est âgé de 25 ans, est le premier footballeur de Serie A à être touché par la maladie, qui a fait 827 morts sur plus de 12.000 cas recensés en Italie. Plusieurs joueurs de Serie C (3e. div) ont déjà été victimes du virus. Alors que la Serie A a été suspendue lundi jusqu'au 3 avril, l'annonce de ce test positif complique encore un peu plus l'organisation du 8e de finale retour de Ligue des Champions entre la Juventus et Lyon.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020

Jeudi 12 mars 2020 - Coronavirus : Avant son allocution, Macron passe la journée à consulter :

Au cours de cette journée "entièrement consacrée" à la préparation de cette déclaration, la première solennelle pour le président depuis le début de la crise, le chef de l'Etat devait s'entretenir dans la matinée avec le ministre de la Santé Olivier Véran. Il rencontrera ensuite les acteurs du conseil scientifique mis en place mercredi pour guider la décision publique afin de répondre efficacement à la crise, en présence notamment du directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Emmanuel Macron réunira ensuite à déjeuner à l'Elysée les responsables habituellement présents au conseil de défense sur le coronavirus. Ces consultations "visent à préparer les prises de décisions de politique publique" avec la "volonté du président que ces décisions soient adossées à des expertises scientifiques", selon la même source.

Un nouveau bilan en France fait état de 2.281 personnes contaminées, dont 105 dans un état grave, et de 48 décès, soit 15 de plus en 24 heures et près de 500 nouvelles contaminations. Jérôme Salomon avait indiqué mercredi que le virus circulait "de plus en plus activement dans des territoires de plus en plus nombreux".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020

Jeudi 12 mars 2020 - "Le coronavirus, je l'ai sans doute attrapé à la buvette de l'Assemblée" :

Le 3 mars, dans un hémicycle bien rempli. La représentante de la Haute-Garonne, Elisabeth Toutut-Picard au centre, en blanc, est déjà contaminée, mais elle ne le sait pas encore.

Alors que le gouvernement est exposé à deux motions de censure, les députés de la majorité ne quittent guère leur poste de combat. Pour faire retomber la pression, on s’échappe dans le décor Art nouveau du bistro des parlementaires. Le long du bar recouvert de marbre vert, les élus se donnent des coups de coude en s’esclaffant, bravaches. Le nouveau salut de rigueur depuis que le Covid-19 est en embuscade…

« C’est sans doute là que j’ai attrapé le virus », confirme la députée de Haute-Garonne depuis l’appartement toulousain où elle s’est confinée. Deux jours plus tard, un serveur de la buvette est testé positif et hospitalisé. Et ce même jeudi 5 mars, alors qu’elle vient de rentrer dans sa circonscription, l’élue LREM se trouve mal : « Dans la nuit, j’ai des quintes de toux, je passe du chaud au froid. Je prends ma température, je suis à 38 °C. Vu le contexte, mon esprit est en alerte. »

Un coup de fil au 15 la met en relation avec l’équipe d’infectiologie du CHU de Toulouse. Rendez-vous est pris pour un prélèvement nasal à 11 heures du matin. Le soir, les résultats du dépistage tombent : positif ! « On se dit toujours que c’est pour les autres », rigole la patiente, voix claire et léger accent du Sud-Ouest.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020
LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020
LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020
LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020
LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020
LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020

Jeudi 12 mars 2020 - Japon : Commémorations modestes pour le tsunami de 2011 à cause du coronavirus :

Le Japon a sobrement commémoré mercredi le souvenir du grand tsunami du 11 mars 2011 qui a aussi entraîné la catastrophe nucléaire de Fukushima, l'épidémie de coronavirus ayant conduit à l'annulation des principaux hommages publics dans le pays. «C'est le moment de prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter la propagation du virus sur notre sol», a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe lors d'une petite cérémonie dans ses bureaux à Tokyo. Le Premier ministre a aussi exprimé ses condoléances aux victimes et renouvelé sa promesse de poursuivre la reconstruction des régions touchées par le désastre, toujours sinistrées neuf ans après.

La télévision japonaise a montré des images de familles venues se recueillir mercredi dans plusieurs endroits de la préfecture de Miyagi, particulièrement touchée par la catastrophe, qui a fait au total environ 18 500 morts et disparus dans le nord-est du Japon. Comme chaque année, le pays a observé une minute de silence à 14h46 (05h46 GMT). Le moment exact où, il y a neuf ans jour pour jour, un terrible séisme sous-marin de magnitude 9,0 a secoué l'archipel avant qu'un gigantesque raz-de-marée ne s'abatte sur les côtes nord-est du pays. Sous une pluie fine au parc Hibiya, dans le centre de Tokyo, des passants, pour la plupart arborant des masques chirurgicaux, se sont rassemblés pour prier en silence devant un autel entouré de fleurs de cerisiers.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020

Jeudi 12 mars 2020 - Coronavirus : la fac de Tolbiac fermée après la contamination d'un enseignant :

La faculté de Tolbiac à Paris, fréquentée par 10.000 étudiants et personnels, a été fermée jeudi matin après qu'un enseignant a été testé positif au coronavirus, a-t-on appris auprès de l'établissement supérieur.

Cette mesure, prise à titre conservatoire par le président de l'université Paris I dont dépend Tolbiac, entraîne la "fermeture du site jusqu'à nouvel ordre", a-t-il précisé. Selon la faculté de Tolbiac, le professeur, dont on ignore la matière enseignée, était présent dans l'établissement jusqu'à mercredi. En parallèle, "une réunion de travail se tiendra jeudi après-midi entre la faculté, le ministère de l'Enseignement supérieur et l'Agence régionale de santé (ARS) afin de préciser les directives à prendre", explique-t-on au ministère.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020
LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020
LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020
LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020
LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020
LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020

Jeudi 12 mars 2020 - Malgré le coronavirus, la flamme olympique s'allume en Grèce :

 La flamme olympique pour les JO de Tokyo a été allumée jeudi un peu après 12h00 (10h00 GMT) sur le site antique grec d'Olympie, en l'absence de spectateurs pour cause du coronavirus, alors que la Grèce a enregistré son premier mort le matin. Sur le site des premiers Jeux Olympiques de l’Antiquité à Olympie, l'actrice Xanthi Georgiou, vêtue en ancienne prêtresse grecque, a allumé la flamme de manière traditionnelle, grâce aux rayons d'un soleil radieux passant à travers un miroir parabolique.

La flamme va désormais être acheminée jusqu'au Japon, pour la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques à Tokyo le 24 juillet. Pour la première fois depuis 1984, la cérémonie s'est tenue sans spectateurs, seule une centaine d'invités avait pris place, sous un ciel sans nuage et le chant des oiseaux, dans le stade antique, recouvert de paquerettes et autres fleurs printanières. En 1984, la flamme avait été allumée sans cérémonie ni spectateurs. Les organisateurs grecs entendaient protester contre la commercialisation des Jeux olympiques de Los Angeles.

Cette fois, le Comité international olympique (CIO) et le Comité olympique hellénique ont pris des mesures drastiques pour cause de coronavirus, qui a contaminé 98 personnes en Grèce et fait un mort jeudi dans un hôpital de Patras, à quelque 120 km d'Olympie. "Pour cette cérémonie, nous avons à regret dû réduire la participation pour protéger la santé publique", a déclaré le président du Comité olympique hellénique Spyros Capralos, à l'ouverture de la cérémonie.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020

Jeudi 12 mars 2020 - Coronavirus : la réserve sanitaire, 21.000 personnes prêtes à aider :

Sollicitée déjà à sept reprises depuis le début de l'épidémie de coronavirus, la réserve sanitaire est composée de volontaires, soignants et non soignants, qui interviennent depuis une décennie en cas de crise sanitaire ou de catastrophe naturelle, en France comme à l'étranger.

Le "corps de réserve sanitaire" a été créé par la loi du 5 mars 2007 "en vue de répondre aux situations de catastrophe, d'urgence ou de menace sanitaires graves sur le territoire national". Il est ouvert en premier lieu aux professionnels de santé (médecins, infirmiers, aides-soignants...) en activité ou retraités depuis moins de cinq ans, ainsi qu'aux internes et à certains étudiants en santé. D'autres personnels non soignants (secrétaires médicaux, cadres hospitaliers, psychologues...) peuvent également y participer.

A ce jour, 21.000 personnes y sont inscrites, mais "seuls 3.600 sont réellement engagées", dont 240 mobilisées dans le cadre de l'épidémie de coronavirus, a indiqué sa responsable, l'ancienne députée socialiste Catherine Lemorton, mardi sur RMC. Les réservistes sont "volontaires et mobilisables à tout moment par le ministère ou les agences régionales de santé", mais ne sont "jamais contraints de partir", indique Santé publique France.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020

Jeudi 12 mars 2020 - Crèches et écoles fermées, élections maintenues... les principales annonces de Macron :

Le moment était grave. Emmanuel Macron a d'abord eu une pensée pour les proches des victimes du coronavirus. La France vit «la plus grave crise sanitaire depuis un siècle.» «Le virus peut avoir des conséquences très graves pour les personnes âgées ou affectées par des maladies chroniques», a-t-il expliqué. «En votre nom, je tiens à exprimer la reconnaissance de la Nation à ces héros en blouse blanche», a-t-il dit, rendant hommage au travail du personnel médical. S'adressant aux Français, il a tenu à saluer «une grande Nation» qui a adopté les bons gestes pour freiner la propagation. «Nous ne sommes qu'au début de l'épidémie», a-t-il ensuite déclaré. «Les plus grands spécialistes européens se sont exprimés ce matin», a-t-il décrit. «Nous avons en France les meilleurs virologues, des spécialistes de grand renom». «Tous nous ont dit que le virus continue de se propager.»

«Dans ce contexte, l'urgence est de protéger nos compatriotes les plus vulnérables. «Il nous faut gagner du temps», a-t-il encore ajouté. «C'est pourquoi je demande à toutes les personnes âgées de plus de 70 ans (...) de rester à domicile».

Le président, parfois accusé en France d'un excès de libéralisme, a également fait l'éloge de l'Etat-providence : «Ce que révèle d’ores et déjà cette pandémie, c'est que la santé gratuite, sans condition de revenus, de parcours ou de profession, notre État-providence, ne sont pas des coûts ou des charges, mais des biens précieux, des atouts indispensables quand le destin frappe. Ce que révèle cette pandémie, c'est qu'il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché. Déléguer notre alimentation, notre protection, notre capacité à soigner, notre cadre de vie au fond à d'autres, est une folie, a-t-il insisté. Nous devons en reprendre le contrôle, construire plus encore que nous ne le faisons déjà une France et une Europe souveraine, une France et une Europe qui tiennent fermement leur destin en main.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020

Jeudi 12 mars 2020 - Coronavirus : débâcle historique des Bourses européennes, Wall Street aux abois :

Des débâcles historiques à Paris, Londres, Francfort; Wall Street qui sombre et se reprend légèrement: les marchés ont cédé une nouvelle fois à la panique jeudi, ayant visiblement perdu l'espoir d'une réponse économique efficace à la pandémie.

L'une après l'autre, les places européennes ont affiché des chutes historiques: pire séance de l'histoire du CAC 40 à Paris (-12,28%), Francfort au plus mal depuis la Réunification (-12,24%), Londres qui n'avait jamais dévissé à ce point depuis octobre 1987. A Milan aussi, pire baisse jamais enregistrée: 16,92%. Madrid a lâché plus de 14%.

En données cumulées, la violence de la correction boursière apparaît encore mieux: les grandes places européennes ont perdu 30% ou plus depuis le début de l'année.

A Wall Street, vers 17H10 GMT, le Dow Jones était en recul de 4,71%, après avoir chuté de plus de 9% en séance. Une remontée consécutive à la décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) d'injecter 1500 milliards de dollars supplémentaires cette semaine sur le marché monétaire. L'indice le plus célèbre du monde a perdu 22% de sa valeur depuis janvier. En début de séance, la panique était telle que les échanges ont été suspendus pendant quinze minutes peu après l'ouverture.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1385) : 12 MARS 2020

Jeudi 12 mars 2020 - Coronavirus : le chef du service de presse de Bolsonaro, qui a rencontré Trump, diagnostiqué positif :

Le palais présidentiel brésilien a confirmé l'information : Fabio Wajngarten, le chef du service de presse de Jair Bolsonaro, «est porteur du nouveau coronavirus Covid-19» et se trouve confiné à domicile. Sans préciser si Jair Bolsonaro, qui a récemment annoncé qu'il devrait subir une nouvelle opération liée à la tentative d'assassinat dont il a été victime en septembre 2018, a fait un test, «toutes les mesures préventives ont été prises pour préserver la santé du président», écrit le communiqué. Jair Bolsonaro, dont le pays ne compte que 60 contaminations et aucun décès, a assuré en début de semaine que la gravité du virus était «surestimée» -le bilan, ce jeudi, est à plus de 4600 morts dans le monde.

Fabio Wajngarten faisait partie de la délégation qui a rencontré Donald Trump le week-end dernier, lorsqu'il a convié le président brésilien à dîner à Mar-a-Lago, sa demeure floridienne. «Le gouvernement brésilien a déjà communiqué cette information aux autorités nord-américaines pour qu'elles prennent toutes les mesures préventives nécessaires», a précisé le palais du Planalto.

Interrogé sur la question, Donald Trump a fait preuve de la désinvolture qui le caractérise depuis le début de l'épidémie : «J'ai entendu quelque chose à ce sujet. Nous avons eu un dîner ensemble en Floride, à Mar-a-Lago, avec toute la délégation. S'il y était, il y était. Mais on n'a rien fait d'inhabituel», a assuré le président américain, qui a pourtant posé pour une photo avec Fabio Wajngarten, tenant entre ses mains une casquette «Make Brazil Great Again», déformation du slogan de sa première campagne. Le vice-président américain Mike Pence, chargé de diriger la réponse de l'administration Trump à la pandémie, se trouve également sur la photo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens