Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2020 1 06 /01 /janvier /2020 19:00
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Vendredi 3 janvier 2019 - Mort de Soleimani : les républicains félicitent Trump, les démocrates prudents :

Après la frappe américaine qui a mené à la mort de Qassem Soleimani, les républicains ont félicité l'action de Donald Trump. Mais les démocrates s'inquiètent de la montée des tensions.

Un raid loin des promesses de campagne isolationnistes de Donald Trump, mais qui convainc les républicains. Jeudi soir, de nombreuses figures du parti conservateur ont félicité Donald Trump pour avoir approuvé la frappe menant à la mort du général iranien Qassem Soleimani, émissaire de la République islamique en Irak et dirigeant des Gardiens de la Révolution, et d'Abou Mehdi al-Mouhandis, numéro deux du Hachd al-Chaabi, la coalition de paramilitaires majoritairement pro-Iran intégrée à l'armée irakienne. Lindsey Graham, sénateur républicain de Caroline du Sud, a rapidement réagi dans une série de tweets : «Wow - le prix à payer pour avoir tué et blessé des Américains a drastiquement augmenté», a-t-il écrit, avant de procéder à une série de menaces envers les autorités iraniennes. «J'apprécie l'action courageuse du président Donald Trump contre l'agression iranienne. Au gouvernement iranien : si vous en voulez plus, vous en aurez plus. Si l'Iran continue d'attaquer l'Amérique et nos alliés, ils devraient payer le prix le plus élevé, ce qui inclut la destruction de leurs raffineries de pétrole.»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Vendredi 3 janvier 2019 - Retraites : Le Premier ministre Edouard Philippe veut aboutir à "un compromis" :

Le Premier ministre Edouard Philippe a réitéré "son souhait d'aboutir aussi vite que possible à un compromis" avec les partenaires sociaux sur les retraites et a précisé qu'il introduirait la réunion de reprise du "nouveau cycle de discussions" mardi, selon Matignon.

Il a également souligné, lors d'une réunion vendredi qui n'avait pas été annoncée avec les membres du gouvernement chargés de la réforme, que le gouvernement avait "mis avant les fêtes un bon compromis sur la table, qui ne revient pas sur le principe de la suppression des régimes spéciaux, mais qui assure un rythme de transition sans brutalité pour les personnels concernés".

Cette réunion a eu lieu avec les ministres du Travail Muriel Pénicaud, de la Transition écologique Elisabeth Borne, et de la Santé Agnès Buzyn, et les secrétaires d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari et aux retraites Laurent Pietraszewski. Le chef du gouvernement y a fait le point sur le nouveau cycle de discussions qui va s'ouvrir la semaine prochaine avec les organisations syndicales.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Vendredi 3 janvier 2019 - Attaque à Villejuif : au moins un mort et deux blessés, l'assaillant tué :

Un homme a poignardé vendredi plusieurs personnes dans un parc de Villejuif (Val-de-Marne), faisant au moins un mort et deux blessés, dont un grave, avant d'être tué par des policiers. L'attaque a eu lieu vers 14H00 dans le parc des Hautes-Bruyères de cette commune située dans la proche banlieue sud de Paris. Un homme a été tué, une autre personne se trouve dans un état grave et une troisième a été blessée légèrement, ont indiqué à l'AFP le parquet de Créteil et une source proche du dossier.

Selon le maire de Villejuif Franck Le Bohellec, l'homme tué est un Villejuifois de 56 ans. "Il se promenait avec sa femme lorsque l'agresseur s'est approché, il a voulu protéger sa femme et c'est lui qui a pris ce coup de couteau", a indiqué l'édile à l'AFP. Selon une source proche du dossier, le blessé grave est un homme, et le blessé léger une femme.

L'assaillant a tenté de prendre la fuite avant d'être tué par les policiers dans la commune voisine de l'Haÿ-les-Roses, selon des sources concordantes.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Vendredi 3 janvier 2019 - Pour Amélie de Montchalin, "l'affaire Carlos Ghosn n'est pas une affaire française" :

L'affaire Carlos Ghosn, qui a fui le Japon pour le Liban, "n'est pas une affaire française" mais concerne Beyrouth et Tokyo, a estimé vendredi la secrétaire d'État française aux Affaires européennes, Amélie de Montchalin.

De son côté, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire n'a souhaité faire "aucun commentaire particulier sur une affaire de justice". "Ce qui m'importe, c'est l'avenir de Renault et de faire en sorte que Renault, qui est une magnifique entreprise française, se porte bien, investisse dans les nouvelles technologies et reste le champion industriel automobile mondial qu'il est aujourd'hui", a-t-il affirmé aux journalistes lors d'une visite aux commerçants parisiens.

Aujourd'hui âgé de 65 ans, le Franco-libano-brésilien avait été arrêté en novembre 2018 au Japon puis inculpé pour diverses malversations financières présumées. L'ex-patron de Renault-Nissan a affirmé jeudi avoir organisé "seul" sa fuite rocambolesque au Liban, où il vit librement malgré une demande d'arrestation relayée par Interpol.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Vendredi 3 janvier 2019 - Des New-yorkais se jettent dans l’Atlantique glacée pour fêter 2020 :

La tradition a été respectée. Le 1er janvier, des milliers de courageux se sont jetés dans les eaux froides de leurs contrées pour participer au Polar Bear Plunge du Nouvel an. Organisé un peu partout au Canada et au nord des Etats-Unis, l’événement a pour but de récolter des fonds pour des associations caritatives, tout en fêtant le passage de la nouvelle année.

Dans le quartier résidentiel de Coney Island, à New York, des milliers de participants ont accepté le défi. Certains s’étaient glissés dans des tenues loufoques pour courir à toute vitesse dans l’Atlantique et ses eaux à environ 6 degrés.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Vendredi 3 janvier 2019 - Retraites : "un peu de cacophonie" au gouvernement selon Martinez :

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a jugé vendredi qu'il y avait «un peu de cacophonie au gouvernement» avec notamment l'entrée en scène de la ministre du Travail Muriel Pénicaud jusqu'alors peu associée à la réforme des retraites. «Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il y a un peu de cacophonie au gouvernement. Vous avez tous annoncé qu'il y avait une réunion mardi à Matignon, or il se trouve qu'il y a une réunion au ministère du Travail», a-t-il lancé à la presse à l'occasion d'une opération de tractage devant le grand magasin du Printemps à Paris.

«Je découvre que Mme Pénicaud qui n'a participé à aucune réunion depuis le début, d'un seul coup, c'est elle qui prend la main, donc il y a pour le moins quelques confusions gouvernementales», a-t-il ajouté. «Vous l'avez vu vous Mme Pénicaud à la multilatérale, aux bilatérales? Moi je ne l'ai pas vue et j'y étais», a-t-il insisté.

Le ministère du Travail a confirmé jeudi qu'une multilatérale se tiendrait mardi prochain dans ce ministère avec Muriel Pénicaud, Agnès Buzyn (Santé), Olivier Dussopt (Fontion publique) et Laurent Pietraszewski (Retraites). L'entourage d'Édouard Philippe a précisé vendredi que le Premier ministre introduirait cette réunion de reprise après 15 jours de pause. Matignon avait annoncé le 23 décembre que les partenaires sociaux seraient reçus le 7 janvier par plusieurs membres du gouvernement sur les questions de pénibilité et de gestion de fin de carrière. Matignon avait aussi indiqué que, la même semaine, Édouard Philippe «proposera (...) une méthode de travail» concernant l'équilibre financier du système. Il n'y avait pas eu de précisions sur le lieu, ni sur l'articulation des deux.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Samedi 4 janvier 2020 - "Mort à l'Amérique" : les obsèques de Soleimani sous le signe de la vengeance :

Une foule compacte entourait samedi à Bagdad les cercueils des Iraniens et des Irakiens tués par un drone américain dans la nuit de jeudi à vendredi. En éliminant le général iranien Qassem Soleimani et l'Irakien Abou Mehdi al-Mouhandis, son premier lieutenant dans le pays, les Etats-Unis ont surpris le monde entier et provoqué la colère de l'Iran.

A Bagdad, les partisans endeuillés des deux dirigeants ont laissé exploser la leur dans la rue. «Mort à l'Amérique», scandaient selon un photographe de l'AFP des milliers d'Irakiens présents dans le quartier de Kazimiya, qui abrite un lieu de pèlerinage chiite. Ils ont également réclamé «Vengeance pour Abou Mehdi al-Mouhandis», qui dirigeait les opérations du Hachd al-Chaabi, une coalitition de paramilitaires intégrés aux forces de sécurité irakiennes et dont un convoi aurait été visé par une nouvelle frappe samedi matin.

Plusieurs responsables irakiens ont participé aux obsèques. Le Premier ministre démissionnaire, Adel Abdel Mahdi, y a été aperçu par un photographe de l'AFP. Hadi al-Ameri, chef de file des pro-Iran au Parlement irakien, était présent, tout comme le chef officiel du Hachd al-Chaabi, Faleh al-Fayyadh. Nouri al-Maliki, ancien Premier ministre irakien, a lui aussi été repéré par le journaliste de l'agence de presse française.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Samedi 4 janvier 2020 - Téhéran assure que Washington a demandé des représailles "proportionnées" :

L'Iran a assuré samedi que les Etats-Unis l'avaient appelé à «se venger proportionnellement», après l'assassinat dans un raid américain du puissant général iranien Qassem Soleimani, l'architecte de la stratégie iranienne au Moyen-Orient.

La Suisse, qui représente les intérêts des Etats-Unis en Iran en l'absence de relations diplomatiques entre les deux pays, a affirmé vendredi que son représentant avait «transmis un message que les Etats-Unis l'ont chargé de remettre» à l'Iran, sans préciser sa teneur.

Vendredi près de l'aéroport de Bagdad, une attaque de drone américaine a tué Soleimani, le chef de la Force Qods des Gardiens de la révolution, chargée des opérations extérieures d'Iran, et Abou Mehdi al-Mouhandis, l'homme de l'Iran en Irak.

Cité par le site de la télévision d'Etat iranienne, le contre-amiral Ali Fadavi, commandant en chef adjoint des Gardiens de la Révolution (photo), l'armée idéologique d'Iran, a affirmé que Washington avait dit «"si vous voulez vous venger, vengez-vous proportionnellement à ce que nous avons fait"». Les Américains ne sont pas en position de «décider» de la réponse de l'Iran et «doivent s'attendre à une dure vengeance. Cette vengeance ne se limite pas à l’Iran», a-t-il dit, assurant que les alliés de l'Iran au Moyen-Orient sont «prêts à concrétiser cette vengeance». Le contre-amiral n'a pas précisé comment les Etats-Unis avaient communiqué ce message à l'Iran.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Samedi 4 janvier 2020 - Un avocat japonais de Ghosn se dit compréhensif, après s'être senti "trahi" :

Un avocat japonais de Carlos Ghosn a confié samedi s'être d'abord senti «trahi» par la fuite de son client au Liban, avant de comprendre son geste, provoqué selon lui par l'extrême sévérité du système judiciaire nippon. «J'ai d'abord été en proie à une forte colère. Je me sentais trahi» a écrit Takashi Takano sur son blog, assurant qu'il n'avait rien su des plans de fuite de son client. «Mais la colère a cédé la place à autre chose quand je me suis rappelé comment il était traité par le système judiciaire du pays», a-t-il ajouté. «Je peux facilement imaginer que si d'autres personnes avec des moyens financiers, des relations et la capacité d'agir vivaient la même expérience, elles feraient la même chose ou du moins l’envisageraient», a-t-il encore poursuivi.

Ancien patron de Renault et Nissan, Carlos Ghosn a fui dimanche dernier le Japon, où il était en liberté sous caution, après 130 jours de prison dans l'attente de son procès pour diverses malversations financières présumées. Depuis fin avril 2019, le Franco-libano-brésilien vivait en résidence surveillée à Tokyo, dont il pouvait toutefois s'absenter pour trois jours maximum sans autorisation spéciale de la justice. Il lui était en revanche formellement interdit de quitter le pays.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Samedi 4 janvier 2020 - Escalade avec l'Iran : les Etats-Unis critiquent les Européens :

 Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo (photo) a reproché aux Européens de ne pas avoir été «aussi utiles» qu'ils auraient dû l'être aux dans l'affaire du général iranien Qassem Soleimani tué lors d'un raid en Irak.

Dans une interview vendredi à la chaîne de télévision Fox News, Mike Pompeo a expliqué avoir été en contact téléphonique avec des dirigeants du monde entier pour évoqué avec eux cette attaque qui a provoqué la fureur des Iraniens. «J'ai parlé à nos partenaires dans la région pour leur expliquer ce que nous faisions, pourquoi nous le faisions, et pour leur demander leur assistance. Tous ont été fantastiques», a-t-il dit.

 «Mais mes discussions avec nos partenaires dans d'autres endroits n'ont pas été aussi bonnes. Franchement, les Européens n'ont pas été aussi utiles que j'aurais espéré qu'ils le soient», a-t-il ajouté. Selon lui, «les Britanniques, les Français, les Allemands, tous doivent comprendre que ce que nous avons fait, ce que les Américains ont fait, a permis également de sauver des vies en Europe». «C'était une bonne chose pour le monde entier et nous appelons chacun dans le monde à soutenir l'action des Etats-Unis pour faire en sorte que la République islamique d'Iran se comporte simplement comme une nation normale», a poursuivi Mike Pompeo.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Samedi 4 janvier 2020 - L'Australie se prépare à de nouveaux feux de forêt dévastateurs pour le week-end :

 L'Australie se prépare à une nouvelle aggravation des catastrophiques feux de forêt ce week-end, après l'évacuation vendredi par la marine nationale d'un millier de personnes cernées par les flammes dans une ville du sud-est. Depuis la ville de Mallacoota, des habitants et des touristes, pour certains réfugiés sur le front de mer depuis la Saint-Sylvestre pour se protéger du feu, ont été amenés à bord d'une chaloupe de débarquement, avec leurs animaux de compagnie et quelques effets personnels, jusqu'aux navires militaires HMAS Choules et MV Sycamore.

L'ampleur des feux en Australie a choqué le pays et le monde. Au moins 20 personnes sont mortes, des dizaines d'autres sont portées disparues et plus de 1.300 maisons ont été réduites en cendres depuis le début de la saison des incendies en septembre. Une surface équivalente à deux fois la Belgique a brûlé. Or les températures doivent remonter pour dépasser les 40°C samedi et les autorités ont décrété l'état d'urgence dans le sud-est du pays, la région la plus peuplée de l'île-continent.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Samedi 4 janvier 2020 - Mort du général iranien Qassem Soleimani, Trump assure avoir agi pour "arrêter" une guerre :

Le président américain Donald Trump a affirmé vendredi ne pas chercher de "changement de régime" à Téhéran après l'élimination du général iranien Qassem Soleimani, qu'il a qualifié de "terroriste numéro un" dans le monde.

Affirmant avoir agi pour "arrêter" une guerre, pas pour en commencer une, il a assuré que Qassem Soleimani préparait des attaques "imminentes" contre des diplomates et des militaires américains. "Soleimani avait fait de la mort d'innocents une passion répugnante", a-t-il martelé avant de lancer une mise en garde aux "terroristes" qui s'en prennent aux Américains.

"Nous vous trouverons. Nous vous éliminerons. Nous protégerons toujours nos diplomates, nos soldats, tous les Américains et nos alliés", a lancé le président américain qui s'exprimait depuis son club de Mar-a-Lago en Floride où il est en vacances. "J'ai un profond respect pour le peuple iranien", a-t-il ajouté. "Nous ne cherchons pas de changement de régime".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Samedi 4 janvier 2020 - Elizabeth II toujours au combat :

Dans un pays déboussolé, elle demeure un repère. Elle affronte la crise politique, les divisions familiales et les scandales. Elizabeth II reste imperturbable

Confusion, stupeur, colère, sentiment de haine parfois, lassitude souvent, les Britanniques n’en peuvent plus des tergiversations liées à ce fichu Brexit. Plus de trois ans de blocage politique, un feuilleton constitutionnel homérique. Theresa May, enlisée et incapable d’obtenir un vote en faveur de son accord, le bulldozer jovial Boris Johnson l’a remplacée à la tête du parti et du gouvernement. Il a d’abord tenté le passage en force, embringuant Elizabeth II dans une aventure trouble : qu’elle prononce la suspension du Parlement. Acte jugé illégal par la Cour suprême. On a pu la croire partisane, « la Reine a peu goûté l’erreur de son 14e Premier ministre, même si elle se doit de suivre les recommandations du sommet de l’exécutif », analyse Robert Palmer, royal watcher du « Daily Express ».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020
LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Samedi 4 janvier 2020 - Plusieurs milliers de manifestants contre la réforme des retraites à Paris :

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi à Paris, certaines revêtues d'un gilet jaune, pour demander le retrait de la réforme des retraites, à l'appel des unions départementales CGT, FO, Solidaires et FSU, a constaté une journaliste de l'AFP.

Derrière une banderole réclamant «Macron, retire ton projet, sauvegardons et améliorons nos retraites», le cortège s'est ébranlé peu après 13 heures de la Gare de Lyon et a atteint sa destination, Gare de l'Est vers 16 heures.

Place de la Bastille, les manifestants, parmi lesquels aussi quelques blouses blanches et des enseignants, ont salué l'Opéra en scandant «la clause du grand-père, on en veut pas!», en référence à la proposition qui a été faite aux danseurs de l'Opéra que seuls les nouveaux entrants ne bénéficient plus d'un départ à la retraite à 42 ans, proposition qu'ils ont rejetée. Beaucoup d'opposants portaient pancartes et boîtes en carton tentant de collecter de l'argent pour aider les grévistes. «RER B, aidez-nous», disait l'une d'entre elles. A Marseille également, quelques centaines de personnes ont manifesté au départ du Vieux Port. Des «gilets jaunes» ont pris la tête du cortège sous un grand soleil, suivis par des militants CGT et Solidaires principalement.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Dimanche 5 janvier 2020 - Trump menace de frapper 52 sites en Iran, la tension continue de monter :

Le président Donald Trump a menacé l'Iran l'Iran de fortes représailles en cas d'attaque.

Les Etats-Unis ont sélectionné 52 sites en Iran et les frapperont «très rapidement et très durement» si la République islamique attaque du personnel ou des sites américains, a averti samedi le président Donald Trump. Certains de ces sites iraniens «sont de très haut niveau et très importants pour l'Iran et pour la culture iranienne», a souligné M. Trump sur Twitter.

Si l'Iran se livre à des représailles anti-américaines comme il a menacé de le faire, «ces objectifs et l'Iran lui-même SERONT FRAPPES TRES RAPIDEMENT ET TRES DUREMENT», a prévenu M. Trump. «Les Etats-Unis ne veulent plus de menaces!»

L'Iran a promis de venger la mort du puissant général iranien Qassem Soleimani, tué vendredi par une frappe aérienne américaine à Bagdad.

M. Trump a souligné que le chiffre de 52 sites iraniens correspondait de manière symbolique au nombre des Américains qui avaient été retenus en otages pendant plus d'un an à partir de la fin de 1979 à l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran. Le président américain a réitéré peu après dans deux nouveaux tweets sa menace à l'adresse des dirigeants iraniens. «S'ils attaquent encore, ce que je leur conseille fortement de ne pas faire, nous les frapperons plus fort qu'ils n'ont jamais été frappés auparavant!», a écrit M. Trump. En cas d'attaque iranienne contre leurs intérêts, les forces américaines «utiliseront leur bel équipement tout neuf», et cela «sans hésitation», a insisté le président.

Une parlementaire démocrate américaine, Alexandria Ocasio-Cortez, a qualifié Donald Trump de «monstre» en l'accusant de «menacer de viser et de tuer des familles, des femmes et des enfants innocents». «C'est un crime de guerre», a-t-elle dénoncé dans un tweet.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1341) : DU 3 AU 5 JANVIER 2020

Dimanche 5 janvier 2020 - Le ministre iranien des Affaires étrangères invité à Bruxelles :

En pleine crise entre les Etats-Unis et l'Iran, le Haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère convie à Bruxelles le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a invité à Bruxelles le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, annonce dimanche un communiqué de l'UE, qui exhorte une nouvelle fois à la «désescalade» des tensions au Moyen-Orient.

Josep Borrell et Mohammad Javad Zarif ont évoqué «l'importance de préserver l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien (JCPOA en anglais, ndlr) qui reste crucial pour la sécurité mondiale». Le chef de la diplomatie européenne «a confirmé qu'il était résolu à continuer à jouer pleinement son rôle de coordonnateur et à maintenir l'unité des participants restants pour appuyer l'accord et sa pleine application par toutes les parties».

Conclu en 2015, l'accord de Vienne sur le nucléaire risque de voler en éclat depuis le retrait des Etats-Unis en 2018 et la réintroduction des sanctions américaines qui ont plongé l'économie irannienne dans une sévère récession. Paris a appelé samedi l'Iran à préserver l'accord de Vienne malgré l'assassinat en Irak du puissant général iranien Soleimani dans un raid américain et à la veille d'une possible annonce par Téhéran de mesures de relance de son programme nucléaire. Mais la mort vendredi à Bagdad dans une attaque de drone américaine du chef de la Force Qods des Gardiens de la révolution, chargée des opérations extérieures d'Iran, a, de l'avis de nombreux experts, quasiment torpillé toutes chances de sauver l'accord nucléaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens