Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2019 3 09 /10 /octobre /2019 11:00
VOITURES DE LEGENDE (1038) : BUGATTI  TYPE 55  FIGONI ROADSTER - 1932

Au milieu des années 1920, la huitième modèle Bugatti, le Type 35, domine toutes les courses automobiles en remportant littéralement des milliers de victoires. Simple, mais très efficace, le Type 35 est disponible avec un certain nombre de cylindrées de moteur, avec une alimentation soit par aspiration naturelle soit par suralimentation, ce qui permet à Bugatti d’engager ses voitures dans presque toutes les classes. Capitalisant sur les succès remportés sur les circuits automobile, Bugatti décide de lancer une version route de son modèle de course en 1927. Baptisée Type 43 Grand Sport, la voiture de route est équipée d’un moteur suralimenté de type 35B de 2,3 litres de cylindrée, installé dans un châssis allongé et élargi pour accueillir quatre passagers. Malgré son prix élevé, le bien nommé Grand Sport connait un grand succès commercial pour l’époque avec 160 voitures produites entre 1927 et 1932.

En 1930, les concurrents de Bugatti sur les circuits automobiles ont finalement rattrapé le petit constructeur français ; il est donc temps de remplacer le Type 35 vieillissant et ses dérivés. Un nouveau moteur est étudié pour répondre à la demande accrue. Il est  très similaire au groupe Miller qu’Ettore Bugatti a acquis quelques années plus tôt. Après avoir été présenté au Mondial de l’Automobile de Paris à la fin de 1930, le nouveau modèle Type 51 reprend la compétition là où le « 35 » s’est arrêté en accumulant également de nombreuses victoires. Après le succès du Type 43, il n’était pas surprenant qu’une version route du nouveau Grand Prix soit à nouveau produite.  Annoncé à la fin de 1931, le Type 55 « Super Sport » était similaire dans l’esprit au Type 43, mais très différent dans la conception.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (1038) : BUGATTI  TYPE 55  FIGONI ROADSTER - 1932

Alors que le quatre places Type 43 a été un grand succès, Jean Bugatti qui a une influence croissante sur son père Ettore, persuade celui-ci de faire quelque chose de différent pour la voiture routière Type 51. Le moteur est repris de la nouvelle voiture de course, mais monté dans un châssis  similaire à celui utilisé pour les seize cylindres Type 45/47 et le 4,9 litres Type 54 Grand Prix. Le châssis est légèrement plus large et beaucoup plus rigide, ce qui le rend idéal pour la route. Dans la bonne tradition Bugatti, le châssis était suspendu par des essieux rigides à l’avant comme à l’arrière et des ressorts à lames. Légèrement « dégonflé » pour des raisons de fiabilité, le huit cylindres en ligne de 2 262 cc de cylindrée alimenté par un carburateur Zénith 48K et boosté par un supercharger de type Roots développe environ 145 ch. Il est accouplé à la même boîte de vitesses à quatre rapports utilisée sur le Type 43.

Jean Bugatti, qui n’a que 22 ans à l’époque, ajoute sa touche magique à la nouvelle voiture en dessinant une carrosserie Roadster deux places absolument magnifique qui est entrée dans l’histoire comme l’un des plus beaux modèles automobiles. Ses lignes très pures sont accentuées par une finition bicolore. Les roues à huit branches en fonte d’aluminium munies de tambours de frein intégrés ont été dérivées directement de celles du type 51 pour renforcer les racines sportives de la voiture. En plus de la carrosserie Roadster, le catalogue Type 55 propose également un design Coupé aux lignes similaires. La plupart de ces carrosseries ont été construites par l’usine à l’exception de quelques Roadsters qui ont été fabriqués par Gangloff pour soulager la charge de travail de l’usine de Molsheim. Avec un design aussi spectaculaire en « standard », il n’est pas surprenant que moins d’une poignée de modèle Type 55 aient été habillées par d’autres carrossiers-constructeurs.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (1038) : BUGATTI  TYPE 55  FIGONI ROADSTER - 1932

Même si le dernier exemplaire du Type 55 sort d’usine en 1935, plus de la moitié des voitures ont été construites en 1932. Comparé au Type 43, le chiffre de production du Type 55 qui est seulement de 38 exemplaires peut sembler décevant. Cependant, considérant qu’il s’agissait d’une voiture sensiblement différente et destinée aux clients les plus riches, le nombre construit et vendu est encore relativement élevé, surtout après la faillite commerciale du Type 41 Royale. Véritable supercar à son époque, la Type 55 Super Sport reste une voiture très recherchée grâce à son design et ses excellentes caractéristiques mécaniques.

La voiture présentée ici (Châssis : 55221) a été achevé en 1932 et engagé aux 24 Heures du Mans avec Louis Chiron et le Comte Guy Bouriat-Quintart au volant. L’effort du Mans n’a pas duré longtemps puisque le réservoir s’est fissuré après seulement trois heures de course. La voiture  a ensuite été vendue par le comte Bouriat à l’éditeur du magazine français Jacques Dupuy. Celui-ci la fait équiper avec une carrosserie de roadster unique conçue et construite par le carrossier parisien Figoni. Avec sa nouvelle carrosserie, la voiture est engagée dans le Rallye Paris-Nice et est également présentée dans plusieurs Concours d’Elégance où elle recueille un vif succès. Elle a survécu à la guerre en France et a finalement été vendue en l’Angleterre au début des années 1960. En 1963, elle rejoint l’écurie du collectionneur renommé, le regretté Geoffrey St John qui la fait restaurer en 1966. Elle devra à nouveau être réparée une trentaine d’années plus tard après avoir subi des dommages lors d’un accident de la route. Durant les 50 années pendant lesquelles il a été propriétaire de cette voiture St John l’a largement utilisée la voiture des deux côtés de la Manche. Après son décès, elle a été remise par son domaine à la vente de Bonhams du Grand Palais en 2020.

 

 

 

VOITURES DE LEGENDE (1038) : BUGATTI  TYPE 55  FIGONI ROADSTER - 1932
VOITURES DE LEGENDE (1038) : BUGATTI  TYPE 55  FIGONI ROADSTER - 1932
VOITURES DE LEGENDE (1038) : BUGATTI  TYPE 55  FIGONI ROADSTER - 1932
VOITURES DE LEGENDE (1038) : BUGATTI  TYPE 55  FIGONI ROADSTER - 1932
VOITURES DE LEGENDE (1038) : BUGATTI  TYPE 55  FIGONI ROADSTER - 1932
VOITURES DE LEGENDE (1038) : BUGATTI  TYPE 55  FIGONI ROADSTER - 1932
VOITURES DE LEGENDE (1038) : BUGATTI  TYPE 55  FIGONI ROADSTER - 1932
VOITURES DE LEGENDE (1038) : BUGATTI  TYPE 55  FIGONI ROADSTER - 1932
VOITURES DE LEGENDE (1038) : BUGATTI  TYPE 55  FIGONI ROADSTER - 1932

 

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

netcarshow.com

favcars.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules, tout aussi exceptionnels, dans la rubrique "VOITURES DE LEGENDE" de ce blog ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens