Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2019 2 01 /10 /octobre /2019 07:00
TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

 

 

PARIS

LE QUARTIER DE LA DEFENSE

 

 

La Défense est un quartier d'affaires situé dans la métropole du Grand Paris en Île-de-France, le premier en Europe par l'étendue de son parc de bureaux. Il est situé en banlieue nord-ouest de Paris, dans le département des Hauts-de-Seine, sur les territoires des communes de Puteaux, Courbevoie, Nanterre et La Garenne-Colombes, à l'extrémité occidentale de l'axe historique qui commence au palais du Louvre et se poursuit par l'avenue des Champs-Élysées, l'Arc de triomphe de l'Étoile et au-delà jusqu'au pont de Neuilly et l'Arche de la Défense.

Érigée depuis les années 1960, la Défense est majoritairement constituée d'immeubles de grande hauteur, regroupant principalement des bureaux (environ trois millions de mètres carrés). La Défense est cependant un quartier mixte : elle accueille 600 000 m2 de logements et l'ouverture du centre commercial Les Quatre Temps en 1981 en a fait un pôle commercial majeur en Île-de-France. En 2009, le quartier compte 2 500 entreprises, environ 180 000 salariés et 20 000 habitants répartis dans 71 tours.

La présence humaine sur cette petite colline de l'ouest parisien est très ancienne car on y a trouvé des traces d'habitation des hommes préhistorique de type levalloisien qui sera traversée plus tard par l'ancienne voie romaine, la chaussée Jules César, qui reliait Lutèce à Rotomagus et où elle forme un coude.

C'est avec l'aménagement du jardin des Tuileries, en 1664, puis la naissance des Champs-Élysées en 1667 que l'axe historique commence à prendre forme.

En 1766, Jean-Rodolphe Perronet s'adonne à son tour au tracé de la voie dans la continuité des Champs-Élysées et dessine sur ses plans une perspective ou depuis la colline du Roule, (future place Charles-de-Gaulle), et les premières maisons de Neuilly, qui porte alors le nom de chemin du Cours, il la prolonge jusqu'à la colline de Chantecoq. À cet endroit, il dessine une place ronde sur le même modèle que la place de l'Étoile, qu'il nomme place de l'Étoile-de-Chantecoq sur laquelle il implante un obélisque de 40 mètres de haut.

Sur proposition de l'inspecteur des bâtiments du roi Ange Gabriel, la colline du Roule est écrêtée (de 5 mètres) « afin que le chemin fût d'une égale pente depuis la place Louis XV jusqu'au pont de Neuilly ». L'aplanissement fut effectué par Perronet de 1768 à 1774 qui employa tous les pauvres valides de Paris. La butte fut abaissée de 5 mètres et les terres enlevées furent employées à remblayer les Champs-Élysées et à former les pentes des actuelles rues Balzac et Washington et le pont de bois de Neuilly est reconstruit en pierre. Ainsi est aménagée la future Nationale 13 jusqu'à la Seine.

Durant le second empire, il était envisagé de prolonger cette voie vers la plaine de Montesson et Saint-Germain. En 1863, la statue de Napoléon Ier installée sur la colonne Vendôme est déplacée sur la place de la Demi-Lune qui est à cette occasion rebaptisée rond-point de l'Empereur. Elle y restera jusqu'au siège de Paris en 1870, où elle sera déboulonnée et mise en sécurité.

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – Parvis de La Défense. Vu de la grande arche

(Photo Jean-Pierre ECHAVIDRE)

 

 

 

Durant le siège de Paris de 1870-1871, le rond-point de Courbevoie est fortifié par la construction de la redoute de Courbevoie. Le lieu sera mis en défense, le 21 septembre 1870 par le 19e régiment de marche après l’apparition des Prussiens à la Malmaison. Le rond-point sera un point de passage obligatoire pour les troupes Françaises lors de la préparation des batailles de Buzenval de 1870 puis de 1871.

Après la bataille de Courbevoie, le 2 avril 1871, durant la Commune de Paris, les troupes versaillaises, installèrent au rond-point de Courbevoie une batterie qui mitraillait le pont de Neuilly tenu par les fédérés.

En 1878, le Conseil général de la Seine organise un concours pour le choix d'une sculpture rendant hommage aux défenseurs de la capitale lors du siège de 1870-1871. Le 12 août 1883, la statue La Défense de Paris de Louis Ernest Barrias est inaugurée. Le rond-point de Courbevoie devient alors le rond-point de La Défense-de-Paris qui deviendra au fil du temps plus simplement le rond-point de La Défense.

Au début du XXème siècle, avec l'explosion de l'industrialisation, les prairies et les fermes disparaissent laissant la place à une multitude d'usines en tout genre : blanchisseries, maroquineries, aviation, automobile (usine De Dion-Bouton), métallurgie, textiles tandis que l'avenue de La Défense, qui relie le rond-point au pont de Neuilly se couvre de brasseries, guinguettes et ateliers d'artistes. La ligne no 9 de la Compagnie des tramways de Paris et du département de la Seine dessert le lieu.

En septembre 1958, l'Établissement public pour l'aménagement de la Défense (EPAD) est créé par l'État pour construire, gérer et animer le quartier. La Défense commence à se dessiner.

Un premier plan d'aménagement est approuvé par l'État en 1964. Les premiers immeubles dont la tour Esso et la tour Nobel sont construits et viennent remplacer petit à petit les usines (liées à la mécanique et à l'automobile), les bidonvilles voisins et quelques fermes. Le Centre des Nouvelles Industries et Technologies (CNIT) dessiné par les architectes Robert Camelot, Jean de Mailly et Bernard Zehrfuss, prévu dès 1956 avant l'EPAD, est inauguré en 1958 par le général de Gaulle à l'occasion de l'exposition Les Floralies. Les tours obéissant à ce premier plan, dites de première génération, sont toutes d'un gabarit identique : une base de 42 mètres sur 24, limitées à une hauteur de 100 mètres et d'une surface de 30 000 m2. En 1966, la tour Nobel (architecte Jean de Mailly) est la deuxième tour à se dresser à la Défense.

Au début des années 1970, les tours de deuxième génération font leur apparition pour répondre à une forte demande. Le plan de 1964 est modifié pour augmenter la surface des immeubles. Des tours de plus de 100 000 m2 voient le jour comme la tour Fiat (aujourd'hui Areva), culminant à 184 m avec ses 44 étages. En 1970, la gare de la Défense est inaugurée et un projet de liaison par Aérotrain devant transporter 160 passagers à 200 km/h entre la Défense et la ville nouvelle de Cergy-Pontoise dans le Val-d'Oise est dévoilé. Ce projet sera finalement abandonné le 17 juillet 1974, et la ligne du RER A entre pleinement en service en 1977. À partir de 1973, la crise économique ralentit fortement le développement de ce quartier qui est au plus mal : pas un mètre carré de bureau ne se vend pendant quatre ans.

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE

(Photo David MONNIAUX)

 

 

 

Dès le début des années 1980, pour relancer la construction de la Défense, des tours de troisième génération sont érigées, sur un modèle plus économique : moins larges et moins hautes comme les tour Pascal, tour Voltaire et tout le quartier Michelet. Le plus grand centre commercial d'Europe de l'époque (100 000 m2), Les Quatre Temps, est créé en 1981. En 1982, l'EPAD, sous l'impulsion du président François Mitterrand, lance le concours « Tête Défense » qui conduira à la construction de la Grande Arche. Durant cette même période, des hôtels sont bâtis, le CNIT est remodelé (1989) et le prolongement de la ligne 1 du métro de Paris, inauguré le 1er avril 1992, rapproche davantage la Défense de Paris intra-muros.

En 1991 est prévue la construction de la tour sans fins de Jean Nouvel, second plus haut gratte-ciel du monde à l'époque avec ses 426 mètres après la Sears Tower de Chicago, pour une livraison en 1993. Le projet fut abandonné.

En 1993, la Défense connaît sa seconde crise. Il faut attendre 1997 pour qu'un redémarrage spectaculaire surgisse, illustré par la construction des tours de Cœur Défense, par Jean Paul Viguier architecte, alors le plus grand projet de ce type construit en Europe ; les tours jumelles de Cœur Défense seront livrées en 2001.

Aujourd'hui, la Défense est le premier quartier d'affaires d'Europe.

De nouvelles tours, appelées Tour T1 (185 mètres) des architectes Valode et Pistre et Tour Granite (184 mètres) par Christian de Portzamparc ont été achevées en 2008. La plus grande tour est la Tour First (231 mètres), qui est aussi le plus haut gratte-ciel de France.

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE - Le-bassin-de-Takis

(Photo Jean-Pierre ECHAVIDRE)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – Vue de l’Arc de Triomphe de l’Etoile à travers le bassin de Takis

(Photo Felipe de la FUENTE DIAZ)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – La-fontaine-d-agam

(Photo Jean-Pierre ECHAVIDRE)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – Décorations de Noël sous la Grande Arche

(Photo Jakub SZYPULKA)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – La Grande Arche.

(Photo Cristian BORTES)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – La Grande Arche et à droite le Palais du CNIT

(Photo Jean-Pierre ECHAVIDRE)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – La Grande Arche illuminée

 (Photo Patrick ROCK)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE

(Photo Guilhem VELLUT)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – Les escaliers de la Grande Arche.

(Photo Frédérik VUILE)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – Une passerelle.

(Photo  getfunky)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – Le Parvis la nuit. A gauche le Palis du CNIT

(Photo Jean-Pierre ECHAVIDRE)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – Le parvis vu de la Grande Arche

(Photo Martin FALBISONER)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – L’araignée rouge

(Photo Kimon)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – Au centre, une œuvre constituée de tubes multicolores de 32 mètres de hauteur, appelée La Cheminée Moretti.

(Photo Magnus MANSKE)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – Ensemble de jardinières sculptées en 1982 par Shelomo Selinger . Ces sculptures sont baptisées 'LA DANSE'.

(Photo Magnus MANSKE)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE

(Photo Jean-Pierre ECHAVIDRE)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE -  L'ensemble Immobilier qui se reflète dans la tour qui lui fait face est appelé Cœur Défense, il a été conçu par l’architecte français Jean-Paul Viguier (2001)

(Photo Jean-Pierre DALBERA)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE

(Photo Myriam THYES)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – Jardins au sommet de la Tour D2

(Photo Mario Roberto DURAN ORTIZ)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – A gauche la Tour Opus 12, au centre la Tour Atlantique et la Tour EDF à droite.

(Photo Nikolai KARANESCHEV)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE –  Vu depuis le Bois de Boulogne

(Photo GFreihalter)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE

(Photo Pline)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : PARIS - LE QUARTIER DE LA DEFENSE

PARIS : QUARTIER DE LA DEFENSE – La pause de midi sur les marches de la Grande Arche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens