Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2019 4 03 /10 /octobre /2019 07:00
TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

 

 

AMBRONAY  (AIN)

L'ABBAYE NOTRE-DAME

 

 

L'abbaye Notre-Dame d'Ambronay est une abbaye bénédictine, fondée au XIème siècle par Barnard de Romans, qui se dresse sur la commune d'Ambronay dans le département de l'Ain.

Au titre des monuments historiques, l'église Notre-Dame fait l’objet d’un classement par arrêté du 21 décembre 1889 ; le cloître et la salle capitulaire font l’objet d’un classement par arrêté du 27 décembre 1905, la tour des Archives fait l’objet d’une inscription par arrêté du 26 novembre 1928, les façades et toitures de la tour Dauphine font l’objet d'une inscription par arrêté du 16 novembre 1964, les parties non classées des bâtiments dits conventuels et des bâtiments de l'infirmerie font l’objet d'une inscription par arrêté du 26 mars 1991, et les bâtiments composant l'abbaye, bâtiments dits conventuels, bâtiments de l'infirmerie, logis abbatial, pigeonnier font l’objet d’un classement par arrêté du 14 décembre 1992.

 

L’abbaye fut originellement fondée à la fin du VIIIème siècle (en 797 selon le Gallia Christiana) par Saint Barnard, officier de Charlemagne. Par privilège papal, elle jouit d'une totale souveraineté, ne dépendant que du Vatican.

En 1282, l'abbé Jean Ier de La Baume place l'abbaye sous la protection du comte Philippe Ier de Savoie alors qu'elle était jusque-là libre de toute suzeraineté. Les revenus sont alors partagés entre l'abbé et le comte de Savoie qui fortifie la ville et en assure la défense.

En 1305, de fin août au 13 septembre, l'abbaye est assiégée par de nombreux soldats dauphinois et des troupes envoyées par l'archevêque de Lyon, Louis de Villars.

À la Révolution française en 1789, avec la mise à disposition de la nation des biens du clergé, l’abbatiale accueille les offices paroissiaux. L'église paroissiale Saint-Nicolas qui se trouvait sur l'actuel parvis, est peu à peu complètement détruite. Au plus fort du mouvement, elle est transformée en Temple de la Raison pour redevenir l’église que l’on connaît actuellement. Au fil du temps, les bâtiments conventuels connaissent de nouvelles destinations liées aux événements, grange, prison, école, bâtiment de garnison, logements sociaux, etc.

En 1889, le classement de l'église Notre-Dame aux monuments historiques amorce une politique de protection et de restauration qui prendra véritablement son essor après la Seconde Guerre mondiale. En 1980, l’association Art et Musique crée le festival d’Ambronay qui se tient chaque année en octobre et novembre autour de la diffusion puis de la production de concerts de musique ancienne et baroque. Le répertoire baroque, alors en pleine redécouverte, révèle les riches attraits acoustiques de l’abbatiale et en fait sa réputation. Labellisée Centre culturel de rencontre depuis 2003, l'abbaye d'Ambronay est devenu un lieu de concerts, de conférences et d'expositions.

En 2008 le conseil général, propriétaire d’une partie du site, lance une campagne de travaux de restauration en trois phases. Dans le cadre du contrat de projets État-région 2007-2013, l’État et la région Rhône-Alpes accompagnent la réalisation de ces travaux, notamment de la phase 1 (restauration de l’aile sud, du retour et de la tour des archives). Ces travaux permettront au site de bénéficier d’espaces d’accueil, de travail, d’hébergement et de restauration pour le centre culturel de rencontre. Ce programme est soutenu notamment par la Fondation du Crédit agricole - Pays de France.

 

 

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Façade de l’église abbatiale

(Photo Benoît PRIEUR)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Frise sculptée, au-dessus du grand portail de l'église abbatiale.

(Photo Espirat)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Grand portail de l'église abbatiale

(Photo Espirat)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Vue du lanternon de l’église abbatiale

(Photo Benoît PRIEUR)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Lanternon de l’église abbatiale avec son abat-son.

(Photo Espirat)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Statue de Vierge à l'Enfant, sur le grand portail de l'église abbatiale.

(Photo Espirat)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Lanternon sur le toit

(Photo Espirat)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Porche de gauche, de la façade de l'église abbatiale

(Photo Espirat)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – La nef de l'église abbatiale vue du chœur.

(Photo Espirat)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – La nef de l'église abbatiale vue côté chœur.

(Photo Benoît PRIEUR)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Détail des stalles du chœur

(Photo GFreihalter)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Détail des stalles du chœur

(Photo GFreihalter)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Détail des stalles du chœur

(Photo GFreihalter)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Gisant de Jacques de Mauvoisin, abbé d'Ambronay de 1425 à 1437, restaurateur de l'église abbatiale. Pierre, 3ème quart du XVème siècle, placé dans son enfeu d'origine.

(Photo Jlbaque)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Logis abbatial.

(Photo Chabe01)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Façade de l'abbaye et cloitre

(Photo Thierry de VILLEPIN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Le cloître

(Photo GFreihalter)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Le cloître

(Photo Benoît PRIEUR)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Vue extérieure de la galerie nord du cloître et de son cadran solaire.

(Photo Espirat)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Galerie supérieure du cloître.

(Photo Espirat)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Tour des archives

(Photo Chabe01)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Tour des archives

(Photo Chabe01)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : AMBRONAY  (AIN) - L'ABBAYE NOTRE-DAME

AMBRONAY : ABBAYE NOTRE-DAME – Escalier monumental de l'ancienne bibliothèque de l'abbaye

(Photo Benoît PRIEUR)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens