Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2019 6 14 /09 /septembre /2019 18:01
RETRAITES : LE REGIME (TRES) SPECIAL DE LA RATP

 

Si le gouvernement  reste volontairement évasif sur la question , la remise en cause des régimes spéciaux de retraite semble bien d'actualité. Le régime unique dont le Premier Ministre a fait la promotion au 20 Heures de TF1 récemment ne laisse pas beaucoup d’espoir aux bénéficiaires de ces régimes spéciaux. Et sans surprise, ce n'est pas vraiment de leur goût.

C’est à la RATP que la contestation s’est fait entendre. Les syndicats de l'entreprise veulent, évidemment, sauver leur régime spécifique. Celui-ci leur permet notamment de partir plus tôt à la retraite, et de bénéficier d'une méthode de calcul plus favorable que celle appliquée aux salariés des secteurs privés, et même à celle de la fonction publique classique.

Pour se faire bien comprendre les salariés de l’entreprise ont débrayé  vendredi 13 septembre  dernier. Bilan : un mouvement de grève que l'on n’avait pas connu depuis des lustres : 10 lignes de métro fermées, et le reste des transports franciliens extrêmement perturbés. Au coeur de leurs revendications, le maintien des avantages du régime spécifique de l'entreprise ferroviaire.

 

 

L’AGE DE DEPART A LA RETRAITE

 

Pour les salariés dépendant du régime général, soit la majorité des salariés du privé, l’âge de départ à la retraite est actuellement fixé à 62 ans. Du côté de la RATP, une partie des agents peut actuellement partir à 50 ans et 8 mois et une autre à 55 ans et 8 mois, pour cause de travail pénible. Le reste des troupes peut prétendre à un départ à 60 ans et 8 mois. Ce qui, dans les faits, se traduit par des départs en moyenne à 55,7 ans, contre 63 ans dans le secteur privé. Cette constatation a été établie officiellement par la  Cour des comptes .

Le régime de la RATP apparaissait tellement plus favorable que le régime général qu’une réforme de 2008 prévoyait que ces conditions soient progressivement durcies d'ici à 2024 et, qu’à terme, l'âge auquel il sera possible de liquider sa retraite soitrelevé de deux ans pour l'ensemble des employés de l'entreprise.

 

LA METHODE DE CALCUL DES PENSIONS

 

C’est le deuxième point de crispation : la méthode de calcul des pensions. Dans le privé, les retraités touchent actuellement 50 % de leur salaire moyen sur les 25 dernières années, ainsi qu'une retraite complémentaire dépendant des trajectoires de carrière.

À la RATP, le montant correspond à 75 % du salaire (au taux plein) sur les six derniers mois de carrière. Une méthode favorable aux (nombreux) salariés ayant gravi les échelons au sein de l'entreprise. Ce mode de calcul est également celui de la fonction publique. Mais, cerise sur le gâteau, en compensation de la réforme de 2008, certaines primes sont maintenant incluses dans le salaire de référence des agents RATP, ce qui a pour conséquence de gonfler le montant de leur pension.

Les syndicats estiment donc, et ils sont dans le vrai, que la réforme, qui devrait introduire un système à points et donc prendra en compte l'intégralité de la carrière, leur sera largement défavorable. Leur position est-elle défendable ?

 

Sources Les Echos.fr  13-09-2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens