Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2019 2 10 /09 /septembre /2019 07:00
TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

 

 

JOSSELIN  (MORBIHAN)

LE CHATEAU

 

 

Le château de Josselin est situé dans le département du Morbihan en Bretagne.

Réalisé entre 1490 et 1505 en reprenant bon nombre d'éléments issus du style Louis XII, il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 21 août 1928.

Il est une des pointes du triangle rohannais (trois grandes forteresses La Chèze, Josselin et Pontivy) qui a pour centre le village de Rohan, le fief nominal de la maison de Rohan dont le château est délaissé au profit des trois autres.

Guéthénoc, cadet de la maison ducale de Bretagne, vicomte de Porhoët, de Rohan et de Guémené, membre de la famille des comtes de Rennes, aurait quitté la motte féodale de Château-Tro en Guilliers pour construire en ce lieu un premier château en bois vers l'an 1008. Il exploite ainsi un site de haute valeur militaire et commerciale comprenant un surplomb rocheux qui domine en à-pic la rivière Oust et correspondant à l'intersection de deux voies romaines : Sipia - Castel-Noec et Vannes - Merdrignac. Son fils Goscelinus donne son nom à la nouvelle forteresse, Castellum Goscelini, d'où Château-Josselin puis Josselin, le bourg castral qui se développe au pied du château et offre une relative sécurité.

Le territoire est alors presque désert, mais connu par la chapelle Notre-Dame du Roncier où est vénérée une statue de la Vierge, découverte au IXème siècle et qui donne lieu à un pèlerinage, ce qui contribue à l'essor économique du village. Ce pèlerinage est d'ailleurs un des plus importants du Morbihan, après celui de Sainte-Anne-d'Auray. La pauvreté documentaire de cette période ne permet pas de bien saisir le rythme et les étapes de cet encellulement lié à la construction de ce château et au pardon de Notre-Dame du Roncier, mais il correspond à une entreprise des Rohan de défrichement, de concentration et de domination des hommes.

En 1154, Eudon de Porhoët, beau-père, régent et tuteur du jeune duc de Bretagne, Conan IV, rassemble des seigneurs bretons pour priver son beau-fils de ses droits. Il est défait par Henri II Plantagenêt, roi d'Angleterre et nouveau duc d'Anjou, auprès duquel s'est réfugié Conan IV. Vers 1170, Henri II vient en personne diriger la démolition du château et fait semer du sel afin de maintenir les murs en ruine.

La forteresse est relevée dès 1173 par le vicomte de Porhoët Eudon, allié du roi de France. Puis la châtellenie passe aux mains de plusieurs grandes familles étrangères à la Bretagne, dont les Lusignan, les comtes d'Alençon et du Perche. En 1370, ces derniers acceptent de céder Josselin, « château ville et châtellenie », à Olivier V de Clisson en échange de la baronnie du Thuit, près de Falaise. Cette acquisition coïncide avec le revirement de Clisson du côté français et amorce de manière délibérée sa brouille avec le souverain breton. À partir du château existant, Clisson fait édifier la forteresse la mieux armée de Bretagne : une enceinte féodale de 4 500 m2, avec un châtelet-résidence et des remparts de 25 m jalonnés de neuf tours et un énorme donjon de 26 m de diamètre et 32 m de hauteur. En 1389, Clisson est banni du royaume de France et est condamné à mort par le duc Jean IV. Il se réfugie dans sa place forte de Josselin mais Jean IV ne tarde pas à faire le siège du château. Parsemée de trêves, la lutte avec le duc de Bretagne continuera jusqu'à sa mort.

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU - Vu depuis le clocher de la basilique

(Photo Albin DENOOZ)

 

 

 

Après la mort d'Olivier de Clisson, le château devient alors la propriété d'Alain VIII de Rohan (héritier des vicomtes de Rohan, dont le château est à une vingtaine de kilomètre), qui a épousé Béatrice, fille d'Olivier de Clisson. Son fils Alain IX de Rohan commence à faire construire un logis qu'il adosse aux tours et à la courtine.

En 1488, le duc de Bretagne François II prend le château et le démolit partiellement afin de punir Jean II de Rohan de son soutien au parti français qui lui est opposé. Sa fille Anne de Bretagne le restitue à Jean II, qui, grâce aux revenus de la châtellenie de Dinan et de Léhon et du « billot » (produit d'une taxe sur les boissons pour cinq années) dont il est gratifié par Charles VIII en remerciement de son aide pour conquérir la main de la « petite duchesse », peut transformer le castel et construire dans l'enceinte un logis de plaisance, qui est doté de 1490 à 1510 d'une très belle façade de granit sculpté typique du style Louis XII (1495-1525/1530), formant la transition entre l'art gothique et la Première Renaissance. Malgré la présence d'artistes et d'ouvriers italiens, l'ornementation des façades témoignent des relations qui existent alors entre la production architecturale française et celle du plateresque espagnol. Parallèlement, la reconnaissance de Rohan se manifeste dans de nombreux A surmontés d'une cordelière, emblème de la Duchesse-Reine.

Bannis de Josselin du fait de leur adhésion au protestantisme, les Rohan doivent laisser le gouverneur de Bretagne, le duc de Mercœur, faire de leur château une base pour la Ligue opposée au nouveau roi Henri IV. L'histoire du château reste obscure pendant de longues années, mais la guerre de Succession de Bretagne lui rend son rôle militaire lors de l'épisode du combat des Trente en 1351 : de Josselin partent les trente partisans de Charles de Blois sous la conduite de Jean de Beaumanoir.

Le château passe aux mains des Rohan dont l'essor s'affirme au XVème siècle. En 1455, le vicomte de Rohan réaménage le château pour y installer de l'artillerie. Les travaux semblent montrer par la suite une inflexion des programmes. Le temps des préoccupations d'ordre militaire est passé. Jean II de Rohan entreprend d'importants travaux de restauration visant à améliorer le confort. Il fait reconstruire le manoir d'habitation et sa belle façade sur la cour nord-est.

En 1603, lors de l'érection de la vicomté de Rohan en duché-pairie par le roi Henri IV, Henri II de Rohan, général en chef des protestants, transfère le siège de son pouvoir au château de Pontivy. Lors des guerres de soumission des protestants conduites par Louis XIII, il conduit la révolte protestante contre le pouvoir royal. Pour le punir, le cardinal de Richelieu fait démanteler en mars 1629 le donjon (en deux temps, tant sa masse est imposante) et trois tours, mais épargne le bâtiment Renaissance. Richelieu annonce au duc Henri II, chef des insurgés protestants : « Monseigneur, je viens de jeter une bonne boule dans votre jeu de quilles ! ». En 1694, après la bataille de Camaret, le château sert de prison aux soldats anglais.

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU

(Photo Pline)

 

 

 

Au XVIIIème siècle, les Rohan, vivant à la Cour, ne résident plus au château qui est démeublé et délaissé. Le château redevient prison en 1758, après la bataille de Saint-Cast, et abrite alors près de 1 200 prisonniers de guerre. En 1760, devant le délabrement de la forteresse, Louis III de Rohan Chabot fait raser ce qui reste des deux grandes tours qui encadrent la première porte et le pont-levis.

En 1776, afin de procurer du travail aux enfants pauvres de la région, la duchesse de Rohan permet d'établir une filature de coton dans les salles du rez-de-chaussée.

Lors de la Révolution, la municipalité réquisitionne le château et s'y installe pour tenir ses séances. Une partie de l'habitation sert de dépôt de grains et, dans la tour isolée, les « ci-devants » sont emprisonnés dans des conditions dénoncées par le général Lazare Hoche dans un rapport à la Convention nationale.

En 1799, le château est rendu à la famille Rohan, dans un état très dégradé. Cette situation d'abandon du château se poursuivra jusque vers 1850. Vers 1835, Charles de Rohan-Chabot, dixième duc de Rohan, décide d'engager une restauration en bonne et due forme de sa demeure, très largement délabrée et où le toit s'écroule par endroits. Le chantier débute vers 1855, sous la direction de l'architecte Jules de La Morandière, élève de Viollet-le-Duc. L'extérieur est remis en état, l'intérieur décoré dans le style néo-gothique dit « Troubadour » alors en vogue et remeublé est presque totalement réaménagé. Le chantier est poursuivi par le blésois Henri Lafargue de 1880 à 1904 puis par Alain Lafargue en 1917, avant d'être ouvert au public vers 1930.

Il est actuellement habité par le quatorzième duc de Rohan, Josselin de Rohan, retiré après une carrière politique régionale et nationale, et sa famille.

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU – Façade surplombant la rivière Oust

(Photo Pline)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU – Façade surplombant la rivière Oust

(Photo Pline)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU – Façade surplombant la rivière Oust (détail)

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU – Façade surplombant la rivière Oust

(Photo Pline)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU

(Photo Pline)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU - Illuminations

(Photo Martin SELWAY)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU

(Photo Jeremy ATKINSON)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU – Dominant la rivière Oust

(Photo Giorgio GALEOTTI)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU – Dominant la rivière Oust

(Photo Giorgio GALEOTTI)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU – Depuis le pont de la rue du Général de Gaulle

(Photo LustyOMajo)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU – Façade de style renaissance côté jardin.

(Photo Linou74)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU – Vue aérienne de la façade renaissance

(Photo Pethrus)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU – Mur d’enceinte

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU –  Depuis le pont Sainte-Croix

(Photo Tsaag Valren)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU –  Côté jardin

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU –  Façade renaissance côté jardin

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU –  Jardins

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU –  Façade renaissance côté jardin

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : JOSSELIN  (MORBIHAN) - LE CHATEAU

JOSSELIN : LE CHATEAU –  Le jardin.

(Photo Chisloup)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens