Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2019 7 17 /11 /novembre /2019 08:00
TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

 

 

BAUME-LES-MESSIEURS  (JURA)

ABBAYE SAINT-PIERRE

 

 

L'Abbaye Saint-Pierre de Baume-les-Messieurs est une ancienne abbaye bénédictine située dans la région de Franche-Comté, sur le territoire de la commune de Baume-les-Messieurs, dans le département du Jura.

Les premières mentions de Baume datent du IXème siècle, au moment où se restaure un ancien monastère sous la direction de l'abbé Bernon venu de Gigny qui partira ensuite de Baume en 909-910 pour fonder la grande abbaye bourguignonne de Cluny. D'abord « Mère de Cluny », Baume en deviendra, non sans conflits, la fille au XIIème siècle.

Appelée « Baume-les-Moines » jusqu'au XVIIIème siècle et dédiée à Saint-Pierre, l'institution sera longtemps prospère et constituera l'une des plus importantes abbayes de Franche-Comté avant de tomber en commende au XVIème siècle et de décliner en se sécularisant au XVIIIème siècle puis de disparaître à la Révolution. Les bâtiments conservés (église, résidence de l'abbé, maisons canoniales, cours avec fontaine…) datent de différentes périodes et témoignent d'une implantation monastique marquante dans un site typiquement jurassien de reculée.

Les traditions attribuent la fondation de Baume soit à saint Lothain, l'un des Pères du Jura, ou à saint Colomban. Toutefois ces attributions sont erronées, la première attribution à saint Colomban nous vient de Pierre le Vénérable, abbé de Cluny au XIIème siècle. Cette attribution semble une invention tardive de Cluny, afin de donner des origines prestigieuses à Baume, qui est elle-même à l'origine de la fondation de Cluny de par son premier abbé : Bernon. Enfin l'attribution à saint Lothain ne remonte qu'au XIXème siècle et ne repose que sur le contexte géographique. Toutefois les recherches archéologiques menées dans le chœur de l'église abbatiale, ont mis au jour des vestiges de l'abbaye remontant à la période mérovingienne, mais il faut attendre 869 pour avoir la première mention, attestée, de Baume comme étant une « cella » (petit établissement monastique) qui est confiée en 890 par le roi de Provence Louis III l'Aveugle à l'abbaye de Château-Chalon

Le développement de l'abbaye de Baume-les-Messieurs est ensuite mal connu mais son importance est déjà grande à la fin du XIème siècle alors que l'église abbatiale (qui sera remaniée par la suite) est érigée sous les abbatiats de Bernard Ier (1067-1083) et Alberich (1104-1139). Au XIIème Baume, protégée par les comtes de Bourgogne, contrôle huit prieurés et soixante-cinq églises, surtout dans le sud-ouest du diocèse de Besançon mais aussi à Dole, Quingey et Besançon. Riche entre autres de possessions de vignes sur les coteaux du Jura, d'exploitations de sel à Lons-le-Saunier ou encore de moulins sur les rivières comme la Seille, l'abbaye reste prospère jusqu'au XVème siècle malgré des conflits avec l'ordre clunisien. Baume-les-Moines doit faire soumission à Cluny, elle est même réduite au rang de prieuré de Cluny en 1147 par le pape Eugène III. L'empereur Frédéric Barberousse accepte cette soumission en 1153 mais obtient plus tard le rétablissement de son rang d'abbaye et Baume portera de 1157 à 1186 le titre d’ « abbaye impériale ». Après les conflits d'autorité religieuse, la papauté réitère en 1189-1191 la soumission de Baume à Cluny en accordant quelques points de satisfaction à l'abbaye comme son rang éminent dans l'ordre clunisien ou une certaine liberté dans le choix de ses abbés et la confirmation en 1202-1204 du titre d'abbaye : L'abbaye toujours à la recherche d'une plus grande autonomie aura aussi par la suite des différends avec l'archevêque du diocèse de Besançon. Elle devient cependant l'une des plus importantes abbayes de Franche-Comté du XIIème au XVIème siècle.

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Et le village

(Photo Jean-Pol GRANDMONT)

 

 

 

Avec la fin de la période médiévale, le fonctionnement de l'abbaye évolue notablement. Dans un premier lieu, l'abbaye tombe en commende au XVème siècle. Mais c'est surtout au XVIIIème siècle, à la suite de la Guerre de Dix ans (épisode comtois de la Guerre de Trente ans) qu'un important chamboulement est apporté à la vie monastique. Certainement à la suite des dégâts causés par la guerre, plusieurs bâtiments communautaires de l'abbaye sont abandonnés, conduisant les religieux à vivre en indépendance dans des maisons individuelles. Parallèlement, l'abbaye devient aristocratique, 16 quartiers de noblesse sont exigés pour y être admis. Mais il faut attendre la sécularisation, par une bulle papale de 1759, pour officialiser la situation. Ainsi les moines, qui avaient jusque-là respecté la règle de saint Benoit, deviennent des chanoines, qui vivent en séculier (vie dans le siècle en opposition à régulier, suivant une règle monastique).

Cette évolution se répercute sur la toponymie du village, Baume-les-Moines devient alors Baume-les-Messieurs (En 1763 Jean-Joseph Expilly la nomme encore « Baume-les-Moines »). Les revenus de l'abbaye sont encore en place dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle comme la dîme dont se plaignent les habitants de Velesme (aujourd'hui Velesmes-Essarts près de Quingey, dans le département du Doubs).

Le chapitre de Baume est supprimé à la Révolution, les maisons canoniales, devenues Biens Nationaux, ont été vendues, en 1793, à des personnes privées, essentiellement des habitants du village, alors que la collégiale Saint-Pierre devient une église paroissiale. À la suite de ces bouleversements, plusieurs transformations ont été apportées aux différents bâtiments, les plus notables sont la disparition du cloître (démoli en 1806 et vers 1860) et la démolition partielle de l'escalier monumental du logis abbatial (seul le palier subsiste).

L'église Saint-Pierre fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1862. Certains autres bâtiments bénéficient de protections aux monuments historiques : Le logis abbatial bénéficie d'un classement depuis le 26 septembre 1929, les façades et toitures des bâtiments de l'ancienne abbaye d'une inscription depuis le 8 mars 1933, l'étage supérieur et le rez-de-chaussée des bâtiments de l'ancienne abbaye d'une inscription depuis le 2 août 1933.

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Et le village au milieu du site naturel du "cirque de Baume".

(Photo Jean-Pol GRANDMONT)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Et le village au milieu du site naturel du "cirque de Baume".

(Photo Jean-Pol GRANDMONT)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Et le village au milieu du site naturel du "cirque de Baume".

(Photo Jean-Pol GRANDMONT)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Et le village

(Photo Jean-Pol GRANDMONT)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Vue générale de la face sud de l'abbaye

(Photo Malebre)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Vue générale

(Photo Médard)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Eglise abbatiale

(Photo Jean-Pol GRANDMONT)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Clocher de l’église abbatiale

(Photo NemesisIII)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Eglise abbatiale

(Photo Stéphane MARTIN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Clocher de l’église abbatiale

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Portail de l’église abbatiale

(Photo Jean-Pol GRANDMONT)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Sculpture Dieu (Père ou fils) sur le trumeau du portail de l'église abbatiale (XVe siècle)

(Photo Malebre)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – La nef de l’église abbatiale

(Photo Christophe.FINOT)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – La nef de l’église abbatiale

(Photo Médard)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE

(Photo NemesisIII)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Le cloître et la fontaine

(Photo Jean-Pol GRANDMONT)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Logis des moines et cour intérieure

(Photo Jean-Pol GRANDMONT)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE – Cour intérieure

(Photo Médard)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE

(Photo Remi MATHIS)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE

(Photo Christophe.FINOT)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE

(Photo Remi MATHIS)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE

(Photo Remi MATHIS)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE - Fontaine de la cour du cloître de l'abbaye Saint-Pierre ; cuve du XVIe siècle et colonne du XVIIe siècle.

(Photo Malebre)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE - Tombeau et gisant de Renaud de Bourgogne, comte de Montbéliard (décédé en 1321), chapelle des tombeaux de l'abbaye de Baume-les-Messieurs

(Photo Malebre)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BAUME-LES-MESSIEURS - ABBAYE SAINT-PIERRE

BAUME-LES-MESSIEURS : ABBAYE SAINT-PIERRE - Vierge à l'Enfant dans l'église abbatiale.

(Photo Gloumouth1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens