Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 07:00
TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

 

 

BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE)

LE CHATEAU

 

 

Le château de Blandy-les-Tours est un château fort médiéval situé sur la commune de Blandy-les-Tours dans le département de Seine-et-Marne, à 70 km de Paris, et non loin du château de Vaux-le-Vicomte. Cet édifice fut construit entre le XIIIème et la seconde moitié du XIVème siècle.

Du simple manoir fortifié au château fort de la guerre de Cent Ans, du château résidentiel à la Ferme des Tours, le château de Blandy-les-Tours a connu une longue histoire et a été la propriété de familles prestigieuses.

À l’aube du XIème siècle et sous la nouvelle dynastie des capétiens, le pouvoir royal est très affaibli. À partir de 1016, le comté de Melun où se situe Blandy, appartient au domaine royal. Mais celui-ci reste exigüe et ne couvre que de façon discontinue le bassin parisien. En effet, le territoire s’émiette entre les ducs et les comtes qui font construire des châteaux sur leur terre comme symbole de leur domination.

Parce qu’il est situé à la frontière avec le comté de Champagne, le comté de Melun est une position stratégique de premier ordre, et c’est pour cette raison que le Roi y place des représentants de son pouvoir, nommés les « vicomtes de Melun ». Les vicomtes Guillaume II et Adam III de Melun, descendants directs d’Adam II de Melun, compagnon d’armes de Philippe Auguste à Bouvines, seraient les bâtisseurs du château dès 1220.

Ce premier édifice se réduit à un manoir fortifié et une enceinte irrégulière, flanqué de plusieurs tours : la tour Carré (porte d’entrée), la tour Nord, la tour de Justice, et la tour maîtresse (premier donjon).

Au XIVème siècle, pendant la guerre de Cent Ans et grâce à des mandements successifs des Rois Charles V et Charles VI, les comtes de Tancarville Jean II et Guillaume IV réalisent les aménagements du château-fort. Le château est fortement modifié avec de nouvelles fortifications et structures de défense : le fossé est agrandi, une nouvelle tour-porte avec pont-levis à flèche est percée dans le mur d’enceinte, trois tours sont édifiés (la tour des Gardes, le nouveau Donjon, la tour des Archives), un chemin de ronde est construit en haut des courtines.

Pendant deux siècles et demi après la guerre de Cent Ans, le château appartient aux plus illustres familles du royaume : ses propriétaires sont alliés aux familles d'Orléans-Longueville, de Bourbon-Soissons, de Savoie, de Nemours. La résidence est aménagée au goût de l'époque : galerie, jeu de paume, aménagements de confort, décoration des logis, jardin d'agrément. Mais le tracé de l'enceinte n'évolue pas de façon significative.

Le XVIIIème siècle marque un tournant majeur dans l’histoire de Blandy cristallisé autour d’un personnage : le maréchal Claude-Louis-Hector de Villars (1652-1734). Ce dernier, élevé au rang de duc en 1705 et devant acquérir des terres pour légitimer l’accès à son nouveau rang, achète à l’héritier de la duchesse de Nemours le comté de Melun et la seigneurie de Blandy. Son nouveau titre est alors attaché aux terres de Vaux-le-Vicomte, dont il acquiert le château la même année.

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU - La tour carrée vue du fossé. A noter la barbacane sommaire, formée par un couloir d'entrée dont l'accès est défendu du haut des murailles.

(Photo Daniel VILLAFRUELA)

 

 

 

Du symbole d’une puissance féodale héréditaire installée depuis le Moyen Âge, Blandy devint une demeure inutile et coûteuse qui portait même ombrage par son ancienneté à l’identité nouvelle et voisine du maréchal. Dès 1707, le Maréchal transforme le château de Blandy en une simple ferme agricole. De nombreux bâtiments intérieurs sont modifiés ou détruits pour satisfaire cette nouvelle fonction. Aussi, il fait retirer les toitures des tours du château, éventrer la porte d’entrée et combler le fossé. Cependant, et malgré ces multiples transformations, on remarque une volonté de conservation : la vente des pierres aurait pu rapporter beaucoup au Maréchal de Villard, décrit à son époque comme un personnage pingre.

L’édifice sera petit à petit abandonné et ses fortes détériorations vont le conduire dans un état de ruine avancée. Néanmoins, ce changement radical de fonction a permis de sauvegarder l’édifice pendant la période révolutionnaire. À l’inverse de nombreux biens aristocratiques, le château n’est pas vendu comme bien national et démantelé tant par sa silhouette et sa vocation dépourvue de tout signe de féodalité.

C’est à la fin du XIXème siècle qu’il entame sa plus grande période de destruction. Racheté au comte de Choiseul-Praslin par la commune en 1883, il fut classé en 1889 au titre de monuments historiques. Le classement à cette époque souligne la volonté de conserver l’édifice et démontre également une volonté didactique. Cependant, les logis seigneuriaux ne semblant pas dater de l’époque médiévale ont été détruits avant 1900 car ils menaçaient de s’écrouler et dévalorisaient l’ensemble de la forteresse. L’ensemble de l’édifice est resté dans cet état de ruine jusqu’à susciter l’intérêt de bénévoles dans les années 1980. Un projet de restauration est élaboré en 1986. Le rachat du château au franc symbolique par le Conseil départemental de Seine-et-Marne en 1992 va permettre la mise en œuvre de ce projet dirigé par Jacques Moulin, architecte en chef des monuments historiques.

Depuis son inauguration en 2007, de nombreux visiteurs gravissent les marches du Donjon, arpentent le chemin de ronde des courtines, admirent les innombrables teintes de lumières qui rayonnent sur les remparts.

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU - Cour intérieure

(Photo Daniel VILLAFRUELA)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU - Le donjon vue de la cour.

(Photo Daniel VILLAFRUELA)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU - Le donjon vue de la cour.

(Photo Daniel VILLAFRUELA)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU - Cour du Château de la courtine nord.

(Photo Daniel VILLAFRUELA)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Le donjon

(Photo Simon STREUX)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Le donjon vue du fossé.

 (Photo Daniel VILLAFRUELA)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Le donjon

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Tour carrée et châtelet.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Entrée de la tour de Justice et four à pain.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Tour de Justice.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Tour des Archives.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Tour des Archives.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Tour des Archives.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Tour des Gardes.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Tour des Gardes.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Tour Nord.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Tour Nord.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Tour Nord.

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Escalier d’accès au cellier.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Le cellier

(Photo Daniel VILLAFRUELA)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Chemin de ronde entre tour Carrée et tour Nord.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Donjon, clé de voûte du rez-de-chaussée.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Tour carrée.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Tour des Archives, étage.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : BLANDY-LES-TOURS  (SEINE-ET-MARNE) - LE CHATEAU

BLANDY-LES-TOURS : LE CHATEAU – Tour nord, intérieur.

(Photo Pierre POSCHADEL)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens