Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2019 6 17 /08 /août /2019 07:00
TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

 

 

WANGEN

BAS-RHIN

 

 

Wangen (en alsacien Wonge) est une commune française, située dans le département du Bas-Rhin.

Les premières mentions connues du village de Wangen remontent au IXème siècle, lorsque certaines parcelles de terres sont données à l'abbaye féminine Saint-Étienne de Strasbourg. Cette dernière contrôle le village de Wangen jusqu'à la Révolution française, et permet à une noblesse locale de se former et de prospérer. La viticulture contribue ainsi à donner aux Von Wangen, nobles et défenseurs du village, une richesse et un socle économique permettant leur établissement. Ils construisent ainsi un château de base octogonale au cours du XIIIème siècle, dont ils restent propriétaires jusqu'en 1566, date à laquelle ils vendent l'édifice à l'abbaye Saint-Étienne. Le château est démembré par la suite pour permettre la construction et l'agrandissement de certaines maisons du village, notamment le Freihof, ensemble important de l'histoire de Wangen. En effet, après son accession au statut de cour colongère au IXème siècle, soit une organisation rurale spécifique, Wangen possède en seigneur de ses terres l'abbesse de l'abbaye Saint-Étienne. Quand cette dernière se rendait à Wangen, sa demeure était le Freihof, situé actuellement au 179, rue Basse. Cet ensemble de bâtiments lui permettait de faire valoir ses privilèges, notamment celui de justice. L'abbesse utilisait le tilleul, placé au milieu de la cour du Freihof, pour rendre justice auprès des gens de Wangen.

Pendant la période trouble du Moyen Âge, une enceinte est érigée tout autour de Wangen. Longue de 1 100 mètres, d'une hauteur pouvant aller jusqu'à 7 mètres et possédant une épaisseur entre 1,10 et 1,70 mètre, elle possède trois portes, la Niedertor, la Sommertor et la Motscheltor.

Mais les seigneurs du village n'oublient pas d'offrir un support religieux à leurs sujets. Ainsi est attestée la présence de l'église à sa place actuelle dès 1214, date inscrite sur le tympan roman de cette église à l'histoire chargée. Surélevée en 1581 à la demande de l'abbesse Odile de Dürmentz, elle devient une église dite simultanée à la fin du XVIIème siècle, suite à l'introduction du simultaneum en Alsace par Louis XIV. Cette utilisation de l'église par catholiques et protestants est visible aussi au cimetière. Déplacé du centre du village vers la périphérie au XVIIème siècle, le cimetière est divisé entre catholiques et protestants. Construit notamment grâce à d'anciennes pierres tombales, le mur du cimetière possède plusieurs pierres datant de 1648, date de la fin de la guerre de Trente Ans.

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN - Premier village fortifié sur le route des vins, Wangen est doté d'un mur d'enceinte de 1100 mètres défendu par les tours d'entrée du Niedertor (XIIème siècle).

 

 

 

Du fait de la Révolution et de la mise en place de la République, Wangen voit les différents privilèges touchés par les nobles supprimés, et est élu à sa tête un premier maire. Jean Adam Laugel, élu en 1792, alors vigneron, démontre à lui seul l'attachement de Wangen à sa viticulture, malgré les événements qui précipitent l'Alsace au centre des préoccupations, territoire français à la frontière entre le Saint-Empire romain germanique et la France. Dès 1819, et l'utilisation de l'établissement des jeunes aveugles de Paris pour se couvrir, le greffier du tribunal de commerce de Strasbourg, monsieur Martha, essaie de remettre en place le bodenzinßwin sur la commune de Wangen et demande 600 mesures de vin par an. Jugée une première fois par la cour royale de Colmar le 3 juillet 1827, puis arrêtée par la cour de cassation de Paris le 27 mai 1830, la rente en vin est jugée comme féodale et supprimée.

 

Grâce à ces deux jugements successifs, le conseil municipal de Wangen se réunit, avec à sa tête le maire Jean-Georges Strohl, le 10 mai 1830. Cette session met en avant la suppression de cette rente féodale comme un bienfait pour Wangen. Voulant perpétuer le souvenir de cet évènement, vécu comme une libération, est instaurée la fête de la Fontaine. Elle est mise en place dans un premier temps pour récompenser les défenseurs, monsieur Lauth, avocat à Strasbourg, messieurs Sandherr et Bletry, avocats à Colmar et monsieur Guichard père, avocat au Conseil d'État et à la cour de cassation de Paris. Les mandataires, monsieur Charles Moll, percepteur de Wangen, Georges Strohl, alors maire et Christian Ostermann, meunier, sont aussi à l'honneur. Il est décidé que la fête de la Fontaine doit être organisée le 3 juillet de chaque année selon une exécution programmée à l'avance. Il s'agit dans un premier temps de cérémonies religieuses pour les catholiques et les protestants du village. Suivent une distribution de prix d'encouragements aux écoliers et aux habitants méritants, ainsi que des réjouissances publiques. En 1834 voit le jour une fontaine monumentale près de l'église de Wangen pour célébrer la victoire lors du procès, et le conseil municipal du 15 mai 1836 établit les inscriptions qui doivent orner cette fontaine. Est aussi décidé que cette fontaine recevra un système pour permettre une distribution en vin, par le maire ou tout représentant de l'ordre, lors de la fête de la Fontaine, tradition tenue jusqu'à aujourd'hui.

 

 

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN - Hôtel de ville

(Photo Ralph HAMMANN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN - Hôtel de ville

(Photo Ralph HAMMANN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN - Porte historique du village

(Photo Jean-Marc GAIJEAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN - Porte historique du village

(Photo Ralph HAMMANN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN - Porte historique du village

(Photo Ralph HAMMANN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN - Puits

(Photo Jean-Marc GAIJEAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  La Mossig

(Photo Jean-Marc GAIJEAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  Dans le village

(Photo Jean-Marc GAIJEAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  Dans le village

(Photo Jean-Marc GAIJEAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  Dans le village

(Photo Jean-Marc GAIJEAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  Dans le village

(Photo Jean-Marc GAIJEAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  Corbeau sculpté au coin d'une maison, rue principale.

(Photo Ralph HAMMANN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  Dans le village

(Photo Ralph HAMMANN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  Dans le village

(Photo Ralph HAMMANN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  Maison, 90 rue du Général-Strohl.

(Photo Ralph HAMMANN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  Dans le village

(Photo Ralph HAMMANN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  Dans le village

(Photo Ralph HAMMANN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  Église simultanée Saint-Etienne

(Photo Ralph HAMMANN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  Église simultanée Saint-Etienne : Vue intérieure vers le chœur.

(Photo Ralph HAMMANN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : WANGEN  (BAS-RHIN)

WANGEN -  Sur la route des vins d'Alsace, est surplombé par son vignoble généreux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens