Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 08:00
TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

 

 

ILE DE BREHAT

COTE d'ARMOR

 

 

Bréhat vient peut-être de « briga » (mot gaulois signifiant « hauteur »). Saint-Budoc baptisa l'île de Bréhat "Breiz Coat" (Bretagne des Bois) d'où vient, dit-on aussi, le nom de Bréhat.

L'Ile-de-Bréhat est un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Ploubazlannec. Elle est formée de deux îles reliées par le Pont-Vauban et une digue construite au XVIIIème siècle. A la fin du Vème siècle (en 470), un monastère est fondé par Saint-Budoc (venu de Grande-Bretagne) dans l'île Lavret, proche de Bréhat. Ce monastère est occupé jusqu’au VIIIème siècle. Dans une île voisine, l'île Sauvage, un autre moine, venu d'Irlande, et disciple de saint Tugdual, fonde vers 550 un monastère dont il subsiste des ruines et une cellule, la sienne : l'île porte aujourd'hui son nom : l'île Maudez.

La première mention de l'île de Bréhat se trouve dans une charte de fondation du prieuré de Saint-Martin de Lamballe par Geoffroi, comte des Bretons, qui est datée de 1083 (archives des Côtes d'Armor) : « L'an de l'Incarnation du Seigneur 1083 et le premier de l'ordination de l'abbé dom Bernard, successeur de Barthélémy, d'heureuse mémoire, ledit dom Bernard poursuit sa route en Bretagne pour l'intérêt de l'abbaye de Marmoutier. Là donna par ses mains le comte Geffroy, fils du comte Eon, à Saint-Martin de Marmoutier et aux moines qui servent Dieu en ce lieu : deux métairies avec leurs bœufs et leurs cultivateurs, dans l'île que l'on appelle Bréhat (Brihiacum). ».

En 1148, Eude de Pontius et son fils Tréhen donnent à Saint-Magloire de Châtelaudren l'église de Bréhat et le village de Kerrien. En 1181, l'église de Bréhat est une dépendance du monastère de Marmoutier, qui se voit octroyer les possessions du prieuré de Saint-Magloire de Léhon, dont "l'église de Bréhat", avec toute sa dîme et la ferme de Saint-Rion. Ce prieuré avait déjà reçu en 1148 la ferme de Kerrien. Entre 1184 et 1198, les églises de Bréhat et de Béniguet sont données à l'abbaye de Saint-Rion (ou Saint-Riom), puis en 1202, à l'abbaye de Beauport (en Kérity). En 1198, le Pape Innocent III, énumérant les possessions de Saint-Riom, cite les églises de Bréhat et de l'île Béniguet, proche de Bréhat. En 1214, ces deux îles sont encore nommées dans l'aumône" faite par Conan, frère du duc Alain, et par sa femme Aliénor, à la même abbaye. On dit même qu'il y avait à cette époque six chapelles ou églises (l'une d'elles, Sainte Barbe semble-t-il, fut convertie en poudrière au XIXème siècle et deux autres tombaient en ruines).

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT

(Photo Maëlick)

 

 

 

Bréhat est mentionnée comme paroisse dès 1219, date à laquelle l'évêque de Dol accorde à ses paroissiens d'avoir un prêtre résidant dans l'île. Il s’agit jusqu'à la Révolution d’un prieuré-cure dépendant de l’abbaye de Beauport et appartenant au diocèse de Dol. Au Moyen Age, la paroisse de Bréhat avait pour subdélégation Paimpol et ressortissait au siège royal de Saint-Brieuc. La cure était présentée par l'abbé de Beauport. Elle faisait partie du duché de Penthièvre et du comté de Goëlo. Jusqu'à la Révolution, le "recteur" du prieuré de Bréhat touchait la portion "congrue" et le tiers de la dîme que le duc de Penthièvre percevait à la "douzième gerbe". Le recteur de Bréhat avait, de plus, une chapellenie, Kéranroux (île nord), dépendant de l'évêché de Dol. Sa paroisse embrassait en outre l'île Béniguet. Elle avait le titre de châtellenie. La haute justice appartenait au duc de Penthièvre et s'exerçait à Paimpol.

Bréhat est mentionné aussi en 1244, lorsque le 18 mai 1244, les habitants de Bréhats (Bréhatins) font l'objet d'une sentence d'interdit et d'excommunication par les évêques de Dol et de Saint-Brieuc pour refus de paiement de la dîme.

L'île-de-Bréhat est ravagée par les troupes anglaises, débarquées sur l'île Lavret et commandées par l'amiral anglais Edmond, Comte de Kent (agissant pour le duc de Bretagne, Jean V, qui est en conflit avec Marguerite de Clisson), en 1409. Les maisons sont incendiées, les gens sont massacrés et les défenseurs de l'île pendus aux ailes du moulin du Nord, Creac'h ar Pot (1409). " Un accord fut passé au Châtelet le 8 août 1410 entre le roi de Navarre, Jean de Malestroit, évêque de Saint-Brieuc, chancelier du duc de Bretagne, au nom de ce duc, et le duc de Bourgogne, beau-père et curateur d'Olivier de Blois, comte de Penthièvre, confirmé par lettres royales du 9 août et homologué au Parlement le 4 septembre suivant ; il terminait un conflit fort grave qui avait même dégénéré en guerre ouverte ; les officiers de Jean, duc de Bretagne, ayant été battus et injuriés à Lamballe, ce prince avait occupé la châtellenie de Moncontour, dévasté l'île de Bréhat et ruiné plusieurs forteresses appartenant à Marguerite de Clisson, comtesse de Penthièvre. Aux termes de l'accord du 8 août, le comte de Penthièvre abandonnait au duc de Bretagne tous ses droits sur les château et châtellenie de Moncontour ; le duc de Bretagne, de son côté, cédait et transportait à son neveu 2.000 livres de rente sur ses terres de Champagne, de Brie et de Gâtinais, et devait lui rendre les châteaux de la Roche-Derrien et Châteaulin, les terres du Gavre et d'Avaugour. Son château, établi au nord-est du bourg et propriété de la Comtesse de Penthièvre, est confisqué et rasé par le duc vers 1422 et la seigneurie qui fait jusque-là partie du comté de Penthièvre devient alors l'apanage de la famille ducale (Arthur de Bretagne, frère du duc).

Durant la Révolution, la paroisse de Bréhat dépend du doyenné de Paimpol. La paroisse de Bréhat (ou de l'isle de Bréhat) est érigée en commune en 1790. Elle élit sa première municipalité le 8 février 1790. Le nom « Ile-de-Bréhat » est officialisé le 31 décembre 1886.

 

 

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT - Calvaire sur l'ile

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – Vue de la Chapelle Saint-Michel vers le nord-ouest

(Photo JPLC)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – La côte de granite rose à la Pointe du Paon

(Photo JPLC)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – Vue sur la baie de Port-Clos

(Photo JPLC)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – Le Phare du Paon, vue côté mer

(Photo Koalanouk)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT - Crique

(Photo Abxbay)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – La côte

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – La côte

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – La côte

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT - Crique

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT - Crique

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – La côte

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – La côte

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – La côte

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – La côte

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – Le littoral de l'ile

(Photo Pierre ANDRE)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – Le littoral de l'ile

(Photo Pierre ANDRE)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – Le littoral de l'ile

(Photo Pierre ANDRE)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – Le littoral de l'ile vu depuis la chapelle Saint-Michel

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – La Recouvrange en mouillage près de l'île

(Photo Vichenze)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT

(Photo LAURET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT – Panorama de l'île.

(Photo Tsaag Valren)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT

(Photo Chisloup)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT- Constructions sur l’Île

(Photo Pierre ANDRE)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT- Constructions sur l’Île

(Photo Pierre ANDRE)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT- Le Moulin à marée de Birlot

(Photo DenisH)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : ILE DE BREHAT  (COTE d'ARMOR)

L’ILE DE BREHAT- Le Moulin à marée de Birlot

(Photo Pierre André LECLERCQ)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens