Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2018 6 08 /12 /décembre /2018 19:00
VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956

Pour le Championnat du monde de voitures de sport de 1956, Enzo Ferrari augmente ses chances en alignant les versions à moteur quatre et douze cylindres de la même voiture, baptisées respectivement 860 Monza et 290 MM. Les deux moteurs avaient une cylindrée similaire de 3,5 litres ; le quatre cylindres bénéficiait d'un couple à bas régime plus important tandis que le V12 délivrait plus de puissance à haut régime. Les deux modèles partageaient le dernier châssis de voiture de sport « Tipo 520 » et étaient carrossés par Scaglietti avec des carrosseries en aluminium similaires.

Le châssis Tipo 520 utilisé pour les deux nouvelles voitures est une évolution du châssis Tipo 510 que l'on retrouve dans les voitures à moteur quatre cylindres de 1955. Comme tous ses prédécesseurs, le châssis est toujours construit à partir de deux grands tubes ovales mais utilise également davantage de tubes de petits diamètres. La suspension à l’avant se fait par double triangulation, tandis que l’arrière comportait un essieu DeDion.

Le moteur Tipo 130 de la 290 MM est une évolution du V12 Colombo à « bloc court » bien connu. Le trio d'ingénieurs responsable du nouveau moteur travaille sous la supervision du grand Vittorio Jano, qui a récemment rejoint Ferrari en provenance de Lancia. Comparé à la version plus familière de 3 litres du V12 de Colombo, le Tipo 130 se caractérise par une course plus longue. Alimenté par trois carburateurs Weber, le moteur de 3,5 litres développe une puissance maxi d’environ 320 ch à plus de 7 000 tr / min. Les 860 Monza « quatre », de taille similaire, développent une puissance plus modeste de 280 ch.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956

Avant l’introduction des deux nouveaux modèles, Ferrari débute le championnat à Buenos Aires avec la 410 S. existante. Les deux voitures engagées échouent lamentablement dans la course dominée par leur rival Maserati, mais tout est vite oublié lorsque la 860 Monza fait ses débuts avec beaucoup de succès. Aux « 12 heures de Sebring » ; les deux voitures engagées terminent première et deuxième. La troisième manche du championnat est la course mythique des « Mille Miglia » où Ferrari a inscrit deux des 290 MM bien nommés, secondés par un duo de 860 Monza.

Les quatre Ferrari de l’usine sont pilotées par les pilotes F1 de la Scuderia, Juan Manuel Fangio, Luigi Musso, Eugenio Castellotti et Peter Collins. Sans surprise, les Ferrari dominent largement. Castellotti remporte la victoire avec sa 290 MM devant Collins et Musso en 860 Monza et Fangio dans l’autre voiture à moteur V12. Olivier Gendebien complète le top cinq au volant d’une Ferrari 250 GT.

Pour les « 24 Heures du Mans », qui ne font pas partie du Championnat cette année-là, Ferrari décide d’engager les 625 LM à quatre cylindres. Sur les « 1000 km du Nurburgring », c’est une Maserati 300 S qui gagne une nouvelle fois mais avec une seconde place pour une 860 Monza et une troisième pour la 290 MM, Ferrari réussi ainsi à marquer de précieux points. L'équipe italienne retrouve les moyens de l’emporter lors de la finale en Suède. Phil Hill et Maurice Trintignant remportent une belle victoire en 290 MM devant Wolfgang von Trips et Peter Collins dans une voiture sœur. Un 860 Monza termine troisième et deux Ferrari engagées par des écuries privée décrochent les quatrième et cinquième place. Avec trois victoires en cinq courses, Ferrari est, à juste titre, sacré champion du monde des constructeurs.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956

Sous la supervision de Jano, le moteur V12 est perfectionné et reçoit en 1957 deux arbres à cames en tête. Les 290 MM maintenant obsolètes sont été vendus à des pilotes privés. L’engagement de Temple Buell lors de la première course de la saison les 1000 km de Buenos Aires permet à la machine 3,5 litres V12 de remporter une nouvelle victoire. Plus tard dans l’année, Stirling Moss fête ses premiers succès avec une voiture Ferrari en remportant deux victoires au cours de la populaire Nassau Speed ​​Week. Les 290 MM qui remportent ces victoires de la saison 1957 ont été conçues à l’origine comme des 860 Monza. Trois de chaque ont été construites et cinq ont survécu.

La voiture présentée ici (châssis : 0628) est le sixième et dernier châssis Tipo 520 construit. Il était à l'origine équipé du moteur quatre cylindres 860 Monza et a été utilisé par l'équipe usine tout au long de la saison 1956. Le meilleur résultat de cette année-là a été une seconde place aux « Mille Miglia » derrière la victorieuse 290 MM et une troisième à la « Targa Florio ». En 1957, un moteur Tipo 130 V12 a été installé, transformant la voiture en 290 MM. Après deux autres sorties en tant que voiture d’usine, elle est vendue à Jan de Vroom à New York. Endommagé par un accident elle est reconstruite par l’usine avec un nez semblable à celui des derniers modèles 250 TR. Sous cette forme, Stirling Moss a remporté deux victoires à Nassau.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956

La 290 MM reste aux États-Unis et participe à quelques courses avant  d’être acquise par Luigi Chinetti. Il conserve la voiture pendant près de trois décennies avant de la vendre à Jon Shirley qui demande à Butch Dennison et à Pete Lovely de la remettre dans la configuration du début de 1957 dans laquelle elle avait couru à Buenos Aires et à Sebring. Après la restauration, la voiture est présentée à tous les grands salons américains et récompensée par de nombreux prix, notamment le très convoité Best in Class de Pebble Beach. Elle a été présentée lors du Goodwood Revival 2011 à l’occasion d'un hommage à Juan Manuel Fangio.

En 2018 elle sera au catalogue de la vente RM Sotheby's Petersen Museum avec une estimation de 22 à 26 Millions de Dollars

 

 

 

 

VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956
VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956
VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956
VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956
VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956
VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956
VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956
VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956
VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956
VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956
VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956
VOITURES DE LEGENDE (839) : FERRARI  290 MM SCAGLIETTI SPYDER - 1956

 

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules, tout aussi exceptionnels, dans la rubrique "VOITURES DE LEGENDE" de ce blog ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Candice 08/12/2018 21:10

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.

Candice 08/12/2018 21:09

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens