Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2018 2 27 /11 /novembre /2018 12:00
TAXER LE KEROSENE DES AVIONS ? PAS FORCEMENT UNE BONNE IDEE !..

 

C’est une idée qui a fait son chemin dans les rangs des « gilets jaunes » ce Week end : pourquoi ne pas taxer le kérosène des avions comme le carburant des automobilistes ? C'est Nicolas Hulot, qui, pendant « L'Emission politique » jeudi 22 novembre dernier sur France 2, a remis le sujet sur la table : « Les gens savent que le kérosène des avions n'est pas taxé, que le fioul lourd des cargos n'est pas taxé. Pas besoin d'être un gilet jaune pour s'en indigner ! ». Oui mais il faut être un écologiste un peu obtus ou de mauvaise foi pour laisser croire que la mise en œuvre d’une idée si simple pourrait se faire du jour au lendemain !..

Néanmoins le gouvernement a fait évoluer son discours, mais en renvoyant le débat à l'échelon européen. Dans une interview dimanche au JDD, la ministre des Transports Elisabeth Borne s'est ainsi dit « prête à taxer le kérosène »... mais, a-t-elle aussitôt ajouté, le débat relève selon elle « d'accords internationaux ».

Dimanche, lors du grand jury RTL-Le Figaro, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a évoqué de lui-même le sujet, estimant qu'il fallait que « l'Europe taxe le kérosène ». « Vous savez bien comment ça va se passer sinon : les avions volant de pays en pays vont faire le plein de carburant dans le pays d'à côté sans payer la fiscalité en France », a-t-il justifié.

En effet on peut voir depuis plusieurs mois déjà des centaines de camions de transports internationaux équipés de gros réservoirs faire le plein de gas oil en Espagne ou au Luxembourg et traverser la France sans s’acquitter de la moindre taxe..

 

Le gouvernement "se bat" sur le sujet

Face à Nicolas Hulot, qui souhaitait déjà mettre en place cette taxation du kérosène à l'échelle nationale quand il était ministre de l'Ecologie, le gouvernement semble donc se tenir à un argumentaire en deux temps :

1/ L'ancien ministre a raison et il faut taxer le fioul lourd des avions mais...

2/ ... cela est inefficace de le faire à la seule échelle nationale.

Vendredi 23 novembre, sur France info, la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Brune Poirson avait également expliqué qu'il ne serait « pas efficace » de mettre en place une telle fiscalité à l'échelle nationale : « Les vols intérieurs, ça représente 4% du trafic aérien. Ce sont des mesures que nous devons prendre au niveau européen. La France se bat là-dessus. On va continuer à se battre. » A l'échelle communautaire, des quotas carbones existent déjà depuis 2012, mais ils n'ont pas l'efficacité d'une véritable taxe carbone.

 

Une taxe à la suédoise ou à la néerlandaise ?

Les partisans de cette mesure dénoncent toutefois la pirouette du gouvernement : il est possible, selon eux, de taxer les vols intérieurs en s'inspirant du modèle suédois.

Stockholm a en effet trouvé le moyen d'éviter l'effet pervers qui pousserait les compagnies aériennes à faire leur plein à l'étranger, dans un pays à la fiscalité plus avantageuse. Depuis le 1er avril dernier, la Suède a mis en place une « contribution écologique » au décollage sur les vols intérieurs métropolitains. Tout voyageur – hormis les enfants de deux ans – d'un vol Lulea-Malmö, respectivement dans le Nord et tout au sud du pays, doit ainsi payer entre 5,8 et 38,8 euros (entre 60 et 400 couronnes suédoises) selon la destination.

Selon les experts, la démarche ne serait pas anodine pour la France : la seule taxation des vols intérieurs pourrait rapporter jusqu'à 400 millions d'euros à l'Etat. Si on élargit le calcul à tous les vols au départ et à l'arrivée du territoire français, le chiffre s'élève à 3 milliards d'euros, estimait « Le Figaro » mi-novembre.

Pour éviter de taxer davantage la population, le gouvernement pourrait toutefois opter pour le modèle néerlandais. Les Pays-Bas, tout comme la Norvège et la Suisse, ont en effet adapté leur taxe sur les carburants pour mettre à contribution les compagnies aériennes. Mais on sait très bien qu’Air France est sur le fil du rasoir depuis plusieurs années et confronté à une concurrence sévère venant des compagnies du Golfe ou des compagnies Low Cost. Il est donc évident que toute taxation supplémentaire serait en grande partie répercutée suer le prix des billets et entrainerait une nouvelle perte de compétitivité.

Non Monsieur Hulot, le problème n’est pas aussi simple que vous voulez bien le dire !..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens