Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 19:00
VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983

En 1970, c’est Jean Terramorsi qui est alors vice-président de Renault chargé de la production en petites séries. Il a réussi de manière brillante à concevoir la nouvelle génération de voitures de rallye à moteur central tout en restant fidèle à l’image des modèles de production du constructeur français. Il a débuté par la Renault 5 supermini, pour laquelle le moteur à quatre cylindres suralimenté par turbocompresseur est monté à la place du siège arrière de la voiture de série. Le résultat est baptisé Renault 5 Turbo et présenté pour la première fois au public au Salon de l'automobile de Paris de 1978 sous forme de concept. Terramorsi n'a jamais vu sa vision devenir réalité, car il était décédé en 1976.

L’affaire n’était bien sûr pas aussi simple que l’on pourrait le croire, car au moins 400 exemplaires de la nouvelle voiture doivent être construits pour l’homologation du groupe 4. Cependant, en utilisant de nombreux composants de série, la voiture doit pouvoir être mise à la vente publique à un prix relativement modeste tout en offrant des performances similaires à celles d'une supercar. Lors de la préparation de la version de production de la Renault 5 Turbo, l'un des prototypes, développé par Alpine, a déjà été utilisé dans la catégorie du groupe 5. Parmi les résultats les plus remarquables, citons une victoire au Critérium des Cévennes, où une Lancia Stratos a été battue.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983

Les ingénieurs François Bernard et Bernard Tetu, qui participent également au programme de Formule 1 de Renault, sont chargés du développement de la voiture. Bien que la nouvelle voiture de rallye soit basée sur la monocoque Renault 5, il restait encore la possibilité d’implanter une carrosserie spectaculaire afin de monter des roues beaucoup plus larges. À l'arrière, des volumineux élargissements d’ailes ont également servi à alimenter en air frais le moteur monté à mi-hauteur. Basé sur un moteur de production standard, de cylindrée 1 397 cc, il est équipé d’un turbocompresseur Garrett. En tenant compte du facteur d'équivalence 1,4, cela signifie que la Renault 5 Turbo peut être engagée dans la classe des moins de deux litres.

La production des voitures « clientèle » débute en 1980 et les 400 premiers exemplaires sont construits en septembre de la même année. Cela permet à la voiture de compétition, surnommée à juste titre les « Cévennes », de concourir dans la catégorie Groupe 4. Les débuts en Championnat du Monde ont lieu au Rallye de Monte-Carlo au début de 1981. Jean Ragnotti remporte une victoire impressionnante et confirme la réputation de Renault comme spécialiste du goudron. Il remporte également le Tour de Corse en 1982. Pendant ce temps, les voitures de compétition sont très demandées et jusqu'à cinq exemplaires sont construits par jour. En 1983, la Renault 5 Turbo 2 est présentée à la presse : on découvre des panneaux de carrosserie aux formes plus sages mais plus de puissance.

 

 

VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983

Il apparait une nouvelle catégorie en compétition : le groupe B. La Renault 5 Turbo adaptée à ces spécifications est développé et le modèle du « Tour de Corse » introduit en 1983. Comme son prédécesseur du groupe 4, la voiture est mieux adaptée aux rallyes sur circuits ou sur route, car les rivaux à quatre roues motrices s’avèrent supérieurs sur terre. De nombreuses victoires sont remportées dans les épreuves nationales, mais la meilleure position dans les rallyes du Championnat du Monde est une troisième place dans le Tour de Corse en 1984. Le développement ultime est venu sous la forme du « Maxi » développé pour la saison 1985. Il se caractérisait par une carrosserie plus large et un moteur plus puissant

La production de la 5 Turbo routière se poursuivra jusqu'en 1986 dans les usines françaises et belges de Renault. Parmi ces voitures, seules les 400 premières ont été produites par Alpine. Finalement, près de 5 000 exemplaires ont été fabriqués, soulignant à quel point l'idée originale de Terrarmorsi était brillante. Le hayon à moteur central a été relancé par Renault à la fin des années 90 avec la Clio V6, mais avec beaucoup moins de succès

 

 

 

VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983
VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983
VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983
VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983
VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983
VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983
VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983
VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983
VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983
VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983
VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983
VOITURES DE LEGENDE (837) : RENAULT 5  TURBO 2 - 1983

 

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules, tout aussi exceptionnels, dans la rubrique "VOITURES DE LEGENDE" de ce blog ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens