Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2018 4 11 /10 /octobre /2018 07:00
TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

 

 

EPERNAY   (MARNE)

 

 

Capitale du champagne, la ville d'Épernay est mondialement connue pour ses grandes maisons de champagne qui se succèdent le long de sa célèbre avenue de Champagne. Creusées dans la craie, les prestigieuses caves d'Épernay attirent de très nombreux visiteurs.

Coquette cité de 25 000 habitants, située entre Marne et Coteaux, au carrefour des circuits de la "Route Touristique du Champagne" qui traverse tous les crus réputés, Épernay est entourée de collines dont les pentes sont couvertes de la vigne qui produit le vin célèbre. Le cœur du vignoble, avec ses 30 000 hectares en production, bat à Épernay.

C’est une ville dynamique dont l'économie est très marquée par l'agroalimentaire et particulièrement la viticulture. Les vignes occupent plus de 30% de la surface utile de la région. Le commerce d'Épernay constitue un centre dont l'attraction s'étend sur environ 21 communes.

Le cœur de la ville est l’avenue de Champagne. Quartier des grandes maisons de production et du négoce du vin de renommée mondiale, l'Avenue de Champagne est ornée de nombreux immeubles du XIXe siècle d'apparence cossue de style Renaissance ou classique, et classée en 1994 parmi les 100 Sites Remarquables du Goût en France. Totalisant plus de 100 km de galeries creusées dans la craie où sont abritées des millions de bouteilles dans lesquelles s'élabore lentement le Champagne, les grandes caves y reçoivent chaque jour des visiteurs venus du monde entier.

Sur cette prestigieuse avenue on peut admirer quelques bâtiments remarquables tels que l'Hôtel de Ville : Ancien hôtel particulier de Monsieur Auban-Moët, construit en 1858 et cédé à la ville en 1919, il conserve le charme d'une demeure privée au centre d'un beau parc. A l'intérieur, de luxueux salons, notamment la salle des Mariages et la salle du Conseil, méritent l'attention des visiteurs. Devant la façade, une terrasse a été habilement utilisée comme contrefort du Monuments aux Morts, œuvre de M. Giraud, architecte, et de M. J. Dechin, Prix de Rome Sculpture. L'Hôtel de Ville s'élève dans un magnifique parc dessiné au siècle dernier par les Frères Bülher, créateurs du Parc de la Tête d'Or à Lyon.

L'Orangerie : Le Jardin de l'Orangerie des Établissements Moët et Chandon, fut dessiné au Premier Empire (1807) par le peintre lorrain Isabey. Il porte ce nom depuis que le bâtiment qui se reflète dans le bassin du jardin Français sert à abriter l'hiver les orangers de la Maison Chandon Moët.

Le château Perrier : Cet hôtel particulier de M. Charles Perrier est construit dans le style Louis XIII en pierre de taille. Pendant la seconde guerre mondiale ce bâtiment abrita le QG des armées allemandes de 1942 à 1944. Après la libération de Patton, les Américains se sont installés dans cette propriété.

 

 

 

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne, l’Hôtel des négociants en vins dit hôtel Auban-Moët, actuelle mairie L'hôtel est construit de 1857 à 1858 pour le négociant en vins de Champagne Victor Auban et Sidonie Rachel Moët de Romont, son épouse. La demeure est entourée d'un magnifique parc conçu sous le Second Empire par les frères Bühler, créateurs du Parc de la Tête d'Or à Lyon (qui feront aussi le jardin des Beaux-Arts à Tours). L'architecte rémois Gosset réaménagera le parc et y construira des dépendances. La propriété est cédée à la ville en 1919 pour remplacer l'ancienne mairie. Le 8 février 1920 l'Hôtel de Ville est inauguré par le Président de la République Raymond Poincaré, lors de la remise de la Croix de Guerre à la Ville d'Epernay.

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Hôtel de Ville. Façade sur l’Avenue de Champagne

(Photo SAND)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - L’Hôtel de ville et son parc

(Photo G.GARITAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - L’Hôtel de ville et son parc

(Photo October Ends)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Résidence de Trianon. La maison Moët et Chandon est installée à Epernay depuis 1743. En plus d'un vaste patrimoine industriel, la maison Moët et Chandon possède un riche patrimoine classique composé d'hôtels, d'une orangerie et d'un parc. La résidence de Trianon a été édifiée entre 1805 et 1817, par Jean-Rémy Moët. Elle est composée de deux pavillons identiques et d'une orangerie. Elle fut l'hôtel particulier de la famille Moët. Richard Wagner y séjourna en 1858.

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : L’Orangerie de Moët & Chandon

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de champagne : Parc de l’Orangerie Moët & Chandon

(Photo G. GARITAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Jardin à la française de l’orangerie Moët et Chandon

(Photo G. GARITAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Le Château de Pékin de la maison Comtesse Lafond.

(Photo G. GARITAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Le Château de Pékin de la maison Comtesse Lafond

(Photo G. GARITAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Lycée Stéphane-Hessel. La construction d’un nouveau lycée avec pensionnat, sur un terrain donné à la ville par Madame Victor Auban-Moët débute en 1914. Elle est confiée à l'architecte Henri Piquart qui est aussi l’architecte du collège de Châlons-sur-Marne (Châlons-en-Champagne), et des bâtiments de commerce de Moët et Chandon. Le chantier est interrompu par la guerre, puis reprend en 1922 pour être terminé en 1924. En 1977, les dortoirs du pensionnat sont transformés en salles de classe.

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Lycée Stéphane-Hessel.

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Le lycée Stéphane Hessel. Ses vitraux.

(Photo G. GARITAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : La Maison Gallice. En 1899, confiée à l’architecte Charles Blondel, la construction de la demeure familiale de Louis Henri Marcel Gallice (1854-1930) alors Président de la Maison Perrier-Jouët, est achevée. Cette maison accueille désormais, depuis 2014, le siège de la maison de Champagne de Venoge

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : La Maison Gallice. En 1899, confiée à l’architecte Charles Blondel, la construction de la demeure familiale de Louis Henri Marcel Gallice (1854-1930) alors Président de la Maison Perrier-Jouët, est achevée. Cette maison accueille désormais, depuis 2014, le siège de la maison de Champagne de Venoge

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : La Maison Gallice (détail de la façade). En 1899, confiée à l’architecte Charles Blondel, la construction de la demeure familiale de Louis Henri Marcel Gallice (1854-1930) alors Président de la Maison Perrier-Jouët, est achevée. Cette maison accueille désormais, depuis 2014, le siège de la maison de Champagne de Venoge

(Photo SAND)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de champagne : La Maison Gallice et son parc.

(Photo October Ends)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : La Villa Rose. La construction de la Villa Rose remonte à 1894. Elle ne fut pas, semble-t-il, utilisée à des fins commerciales. En 1904, la villa est cédée par la famille François-Wachter négociant en vin de Champagne. La maison aurait été habitée ensuite par le négociant Lucien Charles Durand, gendre de Eugène Mercier, et en 1928 par René François Lallier, époux de Hélène Marie Deutz, qui dirigeait depuis 1904, la maison Deutz, créée en 1938 à Ay. En 1984, la villa est vendue au Toit Champenois et divisée en sept appartements.

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Le Théâtre municipal Gabrielle Dorziat. Le théâtre de 850 places a été construit de 1900 à 1902, sur les plans de l'architecte parisien Stanislas Loison. Il remplaçe un ancien théâtre construit en 1810 et qui fut démoli en 1902. Il est baptisé le 30 novembre 1987 "Théâtre Gabrielle Dorziat" en souvenir de la comédienne de théâtre et de cinéma née à Epernay en 1880 et morte à Biarritz en 1979.

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Le Théâtre municipal Gabrielle Dorziat. Le théâtre de 850 places a été construit de 1900 à 1902, sur les plans de l'architecte parisien Stanislas Loison. Il remplaçe un ancien théâtre construit en 1810 et qui fut démoli en 1902. Il est baptisé le 30 novembre 1987 "Théâtre Gabrielle Dorziat" en souvenir de la comédienne de théâtre et de cinéma née à Epernay en 1880 et morte à Biarritz en 1979.

(Photo SAND)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Façade du théâtre Gabriel Dorziat .

(Photo October Ends)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Le Château-Perrier (façade sud), vu de l'avenue. Le château fut construit entre 1852 et 1857.

(Photo October Ends)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Le château Perrier et ses jardins.

(Photo SAND)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Le Château-Perrier, détail.

(Photo SAND)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Pavillon Est des communs du château Perrier. Le pavillon Est abritait autrefois les écuries puis le garage de Charles Perrier et de son neveu et héritier Henri Gallice.

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : Maison Elizabeth Vollereaux. Hôtel de Billy. Demeure de style néo-renaissance construite probablement fin XIXe siècle et qui appartenait, au début du XXe siècle, à Alphonse de Billy, directeur de l'usine à gaz d'Epernay. En 1987, la propriétaire du Champagne Vollereaux s'installait dans cet Hôtel. La Maison de Champagne Vollereaux possède l'appellation récoltant-manipulant. Il s'agit de vignerons qui élaborent et commercialisent eux-mêmes le produit de leurs vignes. La maison possède un vignoble à Pierry (Marne).

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne. Siège social de la maison Esterlin depuis 1994. Elle y accueille les visiteurs, mais les caves de cette coopérative viticole, qui existent depuis 1948, sont à Mancy.

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Avenue de Champagne : la maison Mercier

(Photo G. GARITAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Maison de Champagne De Castellane

(Photo October Ends)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - La Tour De Castellane. La tour a été construite au tout début du XXe siècle par Marius Toudoire, l'architecte de la gare de Lyon à Paris (et aussi de Bordeaux Saint-Jean, Toulouse Matabiau...). Le Champagne de Castellane est une maison de négoce qui fut créée en 1895 par le vicomte Florens de Castellane qui était un cousin du fameux dandy Boni de Castellane. Le "beau" Boni fera connaître la marque dans le "Tout-Paris". La maison Champagne de Castellane fut très tôt rachetée par Fernand Mérand qui dirigeait l'Union Champenoise. Fernand Mérand fit construire les bâtiments de style Art nouveau et garda le nom de la marque (1904). Aujourd'hui, la maison appartient au groupe Laurent-Perrier.

(Photo Daniel JOLIVET)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Vue du lion sur l’immeuble champagne de Castellane

(Photo G. GARITAN)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - L’institut de recherche viticole et œnologique Moët et Chandon dit « Fort Chabrol ».

(Photo SAND)

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Vue générale de la ville depuis le Mont Bernon.

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Le vignoble de Champagne à proximité d’Epernay

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Le vignoble de Champagne à proximité d’Epernay

 

 

 

TRESORS DU PATRIMOINE FRANCAIS : EPERNAY  (MARNE)

EPERNAY - Champagne

(Photo Stuart LOCKE)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens