Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2018 1 11 /06 /juin /2018 18:30
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

8 juin 2018 - Le défi Trump : comment Macron parle du président américain :

Donald Trump est un défi pour Emmanuel Macron. Les échanges tendus qui ont précédé l’ouverture du sommet du G7 ce vendredi ont rappelé que les démonstrations d’amitié ne permettent pas toujours de surmonter les divergences politiques.

Durant le débat de l’entre-deux-tours en mai 2017, le candidat Macron avait affiché son ambition : convaincre Donald Trump de travailler avec la France et l’Europe, notamment sur les questions de sécurité, mais aussi sur des sujets où l’hostilité du républicain était déjà manifeste. «Je veux aussi poursuivre avec Monsieur Trump le travail qui a été commencé sur le climat. (...) Je lui propose de le faire parce que sa société civile n'a pas le même avis que lui, parce qu'il va vite comprendre que ce n'est pas son intérêt et donc je proposerai à Monsieur Trump de continuer de travailler ensemble sur le plan économique.» Economie et environnement : sur ces deux questions, l’Amérique de Trump a depuis montré qu’elle n’avait pas l’intention d’écouter ses alliés, notifiant son intention de quitter l’accord de Paris sur le climat dès juin 2017 et imposant depuis peu des droits de douane sur l’acier et l’aluminium européens et canadiens.

Le président Macron, lui, a joué la carte de la relation personnelle avec son homologue de Washington. Passées les premières rudes poignées de mains, Emmanuel Macron a choisi de faire de Donald Trump l’invité d’honneur des cérémonies du 14-juillet. Sur les Champs-Elysées, Trump s’était enthousiasmé pour le défilé militaire... au point de réclamer un événement similaire, selon le «Washington Post». Cette invitation avait surpris, quelques semaines après l’appel «Make Our Planet Great Again», retentissant coup de communication anti-Trump en faveur de l’accord de Paris.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

8 juin 2018 - L'allemand Bayer absorbe l'américain Monsanto :

L'allemand Bayer s'est mué jeudi en géant mondial des pesticides, engrais et semences en bouclant le rachat du spécialiste américain Monsanto, pour fournir une agriculture toujours plus stimulée par les biotechnologies. Deux ans après avoir annoncé cette emplette à 63 milliards de dollars (54 milliards d'euros), la plus importante d'un groupe allemand à l'étranger, Bayer a acheté les titres Monsanto pour 128 dollars par action et les a retirés de la cote à Wall Street. Si l'intégration formelle ne débutera que dans "deux mois", Bayer enterre dès maintenant le nom sulfureux de sa cible, synonyme pour ses détracteurs des dérives de l'agrochimie, et associé à une cascade de procédures judiciaires.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

8 juin 2018 - Afrique du Sud : le procès de l'ancien président Jacob Zuma ajourné :

 Le procès de l'ancien président sud-africain Jacob Zuma, poursuivi pour corruption dans une rocambolesque affaire de ventes d'armes vieille de près de vingt ans, a été renvoyé vendredi au 27 juillet, a annoncé le juge.

M. Zuma, vêtu d'un costume sombre relevé d'une cravate rouge à pois blancs, a comparu brièvement dans le box des accusés de la Haute Cour de Durban (nord-est), la capitale politique de la province du KwaZulu-Natal.

"Ce dossier est ajourné au 27 juillet 2018 à Pietermaritzburg" (nord-est), capitale judiciaire du KwaZulu-Natal, où le tribunal aura "plus de place" pour accueillir le public, a déclaré le juge Mjabuliseni Madondo.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

8 juin 2018 - Un cadre présumé de l'Etat islamique réfugié politique en France mis en examen :

Réfugié politique en France et possiblement ancien cadre du groupe Etat islamique (EI): un Irakien a été arrêté et mis en examen en mars à Paris, soupçonné notamment d'avoir participé à un massacre dans son pays pour le compte de l'organisation jihadiste. Arrivé en France à l'été 2016, Ahmed H. avait obtenu en juin 2017 le statut de réfugié politique auprès de l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) lui donnant ainsi une carte de résident de 10 ans, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier. L'Etat lui a retiré ce statut protecteur dans la foulée de son incarcération.

Sa mise en cause par la justice pour ses liens présumés avec l'EI illustre de nouveau le fait que des jihadistes ont pu profiter de la crise migratoire pour pénétrer en Europe, une des plus grandes craintes des services de renseignement occidentaux. Cet homme de 33 ans est soupçonné par la justice antiterroriste française d'avoir participé en juin 2014 au massacre du camp militaire de Speicher, à Tikrit, au nord de Bagdad. Des hommes armés avaient alors enlevé des centaines de jeunes recrues de l'armée, essentiellement chiites, qu'ils avaient exécutées un par un, tuant jusqu'à 1.700 personnes dans cette ville alors occupée par les jihadistes de l'EI.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

8 juin 2018 - Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan se sont longuement rencontrés mercredi :

Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan, qui a refusé pour l'heure de figurer sur une liste commune avec la présidente du RN (ex FN) aux élections européennes, se sont rencontrés près de deux heures mercredi à l'Assemblée nationale, a appris l'AFP vendredi auprès du président de Debout la France. "Je l'ai vue (Mme Le Pen). Cela faisait longtemps qu'on ne s'était pas parlé longuement", a déclaré à l'AFP Nicolas Dupont-Aignan, confirmant une information du "Figaro".

Nicolas Dupont-Aignan n'a pas confirmé en revanche si c'était lui qui était à l'initiative de cette rencontre, comme l'affirme le quotidien. Marine Le Pen n'était pas immédiatement joignable. La finaliste de la présidentielle de 2017, qui s'était alliée au président de DLF entre les deux tours et lui avait proposé le poste de Premier ministre en cas de victoire, et Nicolas Dupont-Aignan se sont rencontrés à l'issue d'une réunion de la commission des Affaires étrangères, dont ils sont tous les deux membres.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

8 juin 2018 - G7 : Macron, Merkel, May et Conte disent non à Trump :

France, Italie, Allemagne et Grande-Bretagne, les quatre pays européens présents au G7, sont tombés d'accord vendredi pour refuser le retour dans le cénacle de la Russie, réclamé quelques heures plus tôt par Donald Trump. Les dirigeants Emmanuel Macron, Angela Merkel, Theresa May et Giuseppe Conte, réunis juste avant le début du sommet au Canada à l'initiative du président français, ont convenu que "la position européenne n'est pas un retour de la Russie" tout en rappelant la "vigilance du G7" face à Moscou et en évoquant "la possibilité d'établir un dialogue", selon les conseillers d'Emmanuel Macron.

"Avant que des conversations ne commencent sur ce sujet, nous devons être certains que la Russie change de comportement et emprunte une nouvelle voie", a également déclaré la Première ministre britannique, Theresa May, sur Sky News. La mention de la possibilité d'un "dialogue" avec Moscou est une concession faite à Rome, le nouveau président du conseil italien ayant affirmé plus tôt sur Twitter être favorable au retour de la Russie dans le groupe. Mais "la Russie avait été écartée en 2014 suite à l'annexion de la Crimée.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

8 juin 2018 - Du glyphosate retrouvé dans du miel : des apiculteurs portent plainte contre Bayer :

Le syndicat apicole de l'Aisne a porté plainte mercredi contre Bayer, qui vient de boucler le rachat de Monsanto, après la découverte de glyphosate dans le miel d'un de ses adhérents, a-t-on appris vendredi de sources concordantes. Le syndicat, qui réunit 200 apiculteurs pour la plupart amateurs, a reçu l'alerte d'un de ses membres qui vend ses excédents au groupe Famille Michaud Apiculteurs, le plus gros acteur du miel en France notamment avec sa marque Lune de Miel. "Lorsqu'ils reçoivent le miel, ils le font systématiquement analyser et là ils ont trouvé du glyphosate", explique à l'AFP Jean-Marie Camus, président du syndicat apicole de l'Aisne, confirmant une information du quotidien Le Parisien-Aujourd'hui en France.

Interrogée par l'AFP, Famille Michaud Apiculteurs a confirmé avoir refusé trois fûts de miel toutes fleurs après y avoir détecté des traces de l'herbicide le plus utilisé en France et jugé cancérogène probable par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'apiculteur en question habite près de Laon, une région de grandes cultures (colza, betterave, tournesol, luzerne). "Mais il ne faut pas non plus oublier le jardinier du dimanche et sa propension à utiliser facilement le Roundup" (nom commercial de l'herbicide), souligne l'avocat du syndicat, Me Emmanuel Ludot, du barreau de Reims.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

8 juin 2018 - Sur Mars, le robot Curiosity a découvert des mystérieuses traces de matières organiques :

La Nasa a détecté la matière organique la plus complexe jamais trouvée à la surface de Mars, une avancée dans l'étude de traces de vie potentielles sur la planète rouge, ont révélé jeudi des scientifiques. Le véhicule Curiosity a également découvert des preuves de variations saisonnières dans les émanations de méthane, indiquant que la source de ce gaz - qui est souvent le signe d'activités biologiques - vient de la planète elle-même. Le méthane pourrait être stocké dans des plaques de glace sous la surface. Les échantillons de matière organique, provenant de rochers vieux de 3,5 milliards d'années, ont été prélevés sur 5 cm de profondeur à la base du mont Sharp, à l'intérieur du cratère Gale, considéré comme un ancien lac.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

9 juin 2018 - Air France : nouvelle grève pour les salaires du 23 au 26 juin :

L'intersyndicale d'Air France a annoncé vendredi, un mois jour pour jour après la quinzième et dernière journée de grève pour les salaires, un appel à la grève du 23 au 26 juin inclus, susceptible d'être "levé ou renforcé" selon les annonces de la direction.

Les dix syndicats qui composent l'intersyndicale estiment, dans un communiqué intitulé "Stop ou encore ?!", que le vote +non+ "majoritairement exprimé" lors du référendum organisé auprès des salariés de la compagnie, "doit être entendu". "Les salarié(e)s et l'intersyndicale ont su faire preuve de responsabilité et de patience", soulignent-ils.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

9 juin 2018 - Au G7, poignée de main très vigoureuse entre Emmanuel Macron et Donald Trump. :

La relation particulière entre Emmanuel Macron et Donald Trump s'est rafraîchie dans les jours précédant le sommet du G7 au Canada, sur fond d'échanges de tweets abrupts sur la guerre commerciale, mais le courant passe toujours. Pour le prouver, dès son arrivée au sommet, le président américain a voulu rencontrer le Français pour un bref tête-à-tête, avant un G7 où il s'oppose à tous ses partenaires sur la question des tarifs douaniers. Les deux hommes ont ainsi bavardé pendant dix bonnes minutes dans un salon du palace qui accueille le sommet, parlant notamment commerce et Corée du Nord. Une rencontre "pour se coordonner", a indiqué l'Elysée, qui a posté sur Twitter une vidéo les montrant tous les deux discutant sur un canapé.

Quelques minutes avant la discussion, les deux chefs d’Etat ont échangé une traditionnelle poignée de main. Plusieurs médias britanniques ont remarqué l’intensité de celle-ci en pointant du doigt la trace qu’a laissé Emmanuel Macron sur le dessus de la main de Donald Trump. Le 45eme président des Etats-Unis avait par le passé mis mal à l’aise plusieurs de ses interlocuteurs après avoir échangé une poignée de main.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

9 juin 2018 - Au sommet du G7, sourires sur la forme, tensions sur le fond :

Les leaders les plus importants de la planète étaient réunis vendredi 8 juin à Malbaie au Québec (Canada) à l’occasion du début du sommet du G7. Du commerce au retour de la Russie dans le club, Donald Trump a défié vendredi ses alliés du G7 au Canada mais, sourires et accolades à l'appui, tous ont voulu donner l'image d'une franche explication entre amis. Les dirigeants passent vendredi et une partie de samedi dans un manoir de la petite ville de La Malbaie, au Québec, leur première confrontation à sept depuis l'imposition par Washington de tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium étrangers. Le président américain a strictement respecté le protocole du sommet, même s'il le quittera samedi quelques heures avant les autres dirigeants pour rallier Singapour où se déroulera le 12 juin son sommet historique avec Kim Jong Un, sa priorité affichée depuis des semaines.

Il a participé avec le sourire à la traditionnelle photo de famille et on l'a vu bavarder avec les autres dirigeants, dont Angela Merkel, et le nouveau président du Conseil italien Giuseppe Conte, qu'il a félicité pour sa "grande victoire". Aux côtés de Justin Trudeau, il a affirmé --contre toute évidence-- que la relation américano-canadienne n'avait "jamais été aussi bonne" et qu'il pensait que les sept se mettraient d'accord sur un communiqué conjoint, sans donner aucune indication spécifique sur un éventuel terrain d'entente. Même ton positif et mêmes propos vagues lors du tête-à-tête avec Emmanuel Macron. "Les choses avancent dans ce G7", a affirmé le président français, se félicitant que le dialogue ne soit pas rompu. "C'est mon ami", a dit Donald Trump, qui a là encore promis un mystérieux résultat "positif".

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

10 juin 2018 - L’arrivée, sous très haute sécurité, de Kim Jong-Un à Singapour :

Kim Jong Un est arrivé dimanche à Singapour à deux jours de son sommet historique avec Donald Trump, dont l'issue s'annonce incertaine après des décennies de défiance et de tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. L'arsenal nucléaire nord-coréen, qui a valu à Pyongyang une impressionnante série de sanctions de l'ONU au fil des ans, sera au coeur de toutes les discussions. Le ministre singapourien des Affaires étrangères Vivian Balakrishnan a tweeté une photo du dirigeant nord-coréen, dont les apparitions en dehors de son pays reclus sont rarissimes, à sa descente d'avion. Premier président américain en exercice à négocier en direct avec un héritier de la dynastie des Kim, Donald Trump doit quant à lui atterrir à Singapour à bord d'Air Force One vers 20H30 (12H30 GMT).

Le comportement de Donald Trump au G7 au Canada, où il a - à la stupeur générale - torpillé d'un tweet rageur l'accord final avec ses alliés, renforce les interrogations sur sa stratégie diplomatique et sa capacité à mener de négociations internationales de haut-vol, a fortiori avec un ennemi de longue date. Au-delà de la photo du président américain, 71 ans, et du dirigeant nord-coréen, de plus de 30 ans son cadet, inimaginable il y a quelques mois encore lorsqu'ils étaient engagés dans une inquiétante surenchère verbale, un énorme point d'interrogation pèse sur l'issue de ce tête-à-tête que le monde entier observera mardi à la loupe.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

10 juin 2018 - Le G7 vire au fiasco avec un tweet de Trump qui torpille l’accord final :

 À peine a-t-il quitté le G7 que le président américain a tweeté, depuis Air Force One: «En raison des fausses déclarations de Justin [Trudeau, ndlr] à sa conférence de presse, et du fait que le Canada impose des taxes massives sur nos agriculteurs, travailleurs et entreprises américains, j'ai demandé à nos représentants américains de retirer le soutien au communiqué, tandis que nous envisageons des tarifs sur les automobiles qui inondent le marché américain!». La volte-face est spectaculaire. Déjà parti au moment de la publication de ce fameux communiqué, Donald Trump avait fait savoir à la presse voyageant avec lui à bord d'Air Force One qu'il y souscrivait. Avant de changer d'avis quelques heures plus tard après avoir pris connaissance des propos de Justin Trudeau. Un haut responsable de la Maison Blanche a confirmé que le président était «en colère».

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018
LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

10 juin 2018 - Le 92ème anniversaire de la reine Elizabeth :

Londres était en fête samedi. La reine Elizabeth a célébré, depuis le Palais de Buckingham, ses 92 ans sous un soleil de plomb. Pour l’occasion, elle a assisté comme chaque année à une grande parade militaire, baptisée «Trooping the Colour», organisée en son honneur. Son anniversaire tombe en réalité le 21 avril, mais le monarque le célèbre traditionnellement le second samedi de juin, comptant sur une météo britannique plus clémente. Pari gagnant.

Toute la famille royale britannique s’était réunie autour de la reine pour contempler le passage des Red Arrows au-dessus du palais ainsi que le défilé du premier bataillon des Coldstream Guards. Pendant le spectacle, le prince George et sa sœur, la princesse Charlotte, ont beaucoup amusé les spectateurs et les internautes qui regardaient l’événement en direct sur la BBC. Les enfants de Kate et William ont fait des grimaces au premier rang en compagnie de Savannah Philips, l’arrière petite-fille de la reine.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1131) : DU 8 AU 10 JUIN 2018

10 juin 2018 - G7 : une photo pour l'Histoire :

Les négociations du G7 se remportent aussi sur le plan de la communication... Et c'est l'image d'Angela Merkel, pugnace, face à Donald Trump, assis les bras croisés qui a fait le tour du monde.

Ultimes négociations samedi matin au G7 : Donald Trump, assis face à Angela Merkel et Emmanuel Macron debout, entourés des autres dirigeants, discutent du communiqué final. Un instant-clé fermé à la presse, mais capturé par les entourages des leaders, dont chacun raconte différemment le rapport de force.

La porte-parole de la Maison Blanche Sarah Sanders publie sur Twitter la première photo de ce moment, vers 10H45, dans un coin d'une salle de l'hôtel Manoir Richelieu, à La Malbaie, où un petit-déjeuner de travail a eu lieu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens