Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2018 3 14 /03 /mars /2018 12:00
MONTESQUIEU-VOLVESTRE : ECHOS DU CONSEIL MUNICIPAL  (08 mars 2018 - 01)   BUDGET 2018

 

De toutes les séances du Conseil Municipal consacrées au vote du budget celle-ci est surement la pire que nous ayons connu. Aucun élément ne nous a été remis avant la séance, aucune réponse à nos questions pourtant légitimes, aucune explication fournies. Que des chiffres, des chiffres et encore des chiffres. Des chiffres qui, en eux-mêmes ne veulent rien dire surtout lorsque l’on présente des tableaux comparant les prévisions 2018 avec les prévisions 2017 !... . Le Maire s’est encore surpassé dans le « foutage de gueule » et la mauvaise foi. Montesquiviens réjouissez-vous !.. Les taux d’imposition n’augmentent pas !.. "Ils" n’ont tout de même pas osé. Mais vous ne saurez toujours pas où passe l’argent de vos impôts car puisque vous habitez une commune de moins de 3 500 habitants le Maire n’est pas obligé de vous le dire !..

Quatorze points de l’Ordre du Jour étaient consacrés au Budget et dès la première délibération j’ai tenté de faire une mise au point. Ce qui suit est la retranscription mot pour mot de l’enregistrement que j’ai fait en séance.

 

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « J’aurai une déclaration à faire globalement sur l’affaire budgétaire. Je peux la faire maintenant. »

Le Maire : « Vous la ferez plus tard ».

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Oui et bien vous me direz. »

Le Maire : « On va d’abord passer les délibérations et après….. »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Non, non ce n’est pas cela que j’ai demandé. »

Le Maire : « Il y a un ordonnancement dans le déroulement du Conseil Municipal. Donc là on va prendre la première délibération. »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Bon et bien on prend la première délibération et je pose une question relative à la première délibération et je dis ce que j’ai à dire. Voila, si vous voulez que l’on procède comme cela on peut procéder comme cela. Cela revient au même,… mais… Allez-y.. »

 

Monsieur Bouvier égrène ses chiffres relatifs aux points 1 et 2 de l’Ordre du Jour. Puis je redemande la parole.

 

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Mon intervention vaut pour les 14 premiers points de l’ordre du Jour. »

« Cela fait quatre fois que nous sommes invités à voter les budgets de la commune. Au fil des ans nous vous avons expliqué, clairement je crois, que votre méthode de présentation des choses n’était pas correcte. Elle est même, je le redis ici, contraire à la démocratie la plus élémentaire. Je ne sais pas quel est le niveau d’information de nos collègues de la majorité municipale sur les éléments de ce budget 2018. J’espère en tous cas qu’il est plus élevé que le mien qui est quasiment nul. »

« Nous allons devoir nous prononcer sur le sujet le plus important dans la vie d’une commune et nous n’avons eu aucun élément pour pouvoir préparer et réfléchir sur ce sujet. Je connais les explications que vous allez nous donner : les chiffres de la dotation sont venus tard, ..vous avez beaucoup travaillé..Vous y avez passé des jours et des nuits..etc.. Ce sont des explications mensongères que je ne veux même pas écouter et que vous nous servez tous les ans avec beaucoup d’aplomb comme si affirmer des mensonges avec force en faisait des vérités. Sachez tout de même Monsieur le Maire que l’ordre du Jour, soit disant commenté, qui semble être rédigé pour des débiles mentaux, que vous nous avez fait parvenir ou rien c’est absolument pareil. »

Le Maire : « Vous avez raison on ne vous l’enverra pas car on n’est pas obligé de le faire »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Et bien si vous ne l’envoyez pas vous envoyez les délibérations. »

Le Maire : « Non. On n’est pas obligé de vous les envoyer. On est dans une commune de moins de 3 500 habitants. »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Je vous fais également remarquer au passage que, dans la liste des documents que je vous ai réclamés à plusieurs reprises, oralement ou par écrit, figurent l’ensemble des documents budgétaires 2017 avec leurs annexes ainsi que la liste chiffrée des investissements 2017. Je ne les ai toujours pas reçus »

Le Maire : « Ce n’est pas vrai. »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Pourquoi est-ce que je le dirais ici si ce n‘était pas vrai. Quel intérêt aurais-je à demander des documents si je les avais reçus ? Mais dites clairement que je suis un menteur. »

Le Maire : « Cela vous arrive de dire des choses pas justes. »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Et bien vous aussi, vous aussi. Et puis c’est la deuxième fois que vous m’interrompez. Bon, la liste des investissements chiffrés pour 2017 je ne l’ai toujours pas eu. Mais je n’en ai plus besoin. Je vous demande maintenant les éléments 2018. Et je vous le demande officiellement ce soir. Je vous le demanderai par écrit, vous ne me répondrez pas, comme d’habitude, mais au moins ce sera clair. »

Le Maire : « Vous aurez le budget et c’est déjà pas mal. »

Jean-Pierre ECHAVIDRE :« Non. Non, ce n’est pas déjà pas mal. Ce n’est pas suffisant. »

Le Maire : « Les documents que vous devez avoir de façon règlementaire vous les avez. »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Si vous le voulez bien je poursuis mon intervention.  Alors faut-il que, comme les années précédentes, nous nous contentions de faire quelques remarques sur la forme ; remarques dont vous ne tenez d’ailleurs aucun compte. Faudra-t-il vous redire encore une fois que comparer les prévisions 2018 aux prévisions 2017 c’est peut être la règle mais que sur le plan de la pédagogie c’est strictement nul ? »

« Mais revenons au budget de la commune. Les chiffres que Monsieur Bouvier nous présente tous les ans ne sont qu’une mise en musique, si j’ose dire, de votre politique. Quelle est votre politique ? Si toutefois vous en avez une, il serait peut être intéressant que vous nous l’expliquiez. »

« Vous ne cessez de clamer à qui veut bien l’entendre que les dotations de l’Etat sont en diminution constante. Quelles sont les conséquences pour notre village ? Quelles solutions allez-vous mettre en œuvre ? Comment allez-vous palier aux suppressions des emplois aidés ? Quelles sont les perspectives que vous avez pour Montesquieu ? Comment voyez- vous notre village dans cinq ou dix ans ? Quelles sont vos projets à moyen terme ? Quels sont vos objectifs ? »

« C’est la réponse à toutes ces questions qui doit permettre d’établir un budget sérieux. C’est un débat que nous aurions du avoir, si nous étions dans une commune normale, il y a un mois ou deux, sans précipitation, sans avoir à voter le même soir 25 délibérations. »

« Mais voila nous ne sommes pas dans une commune normale. Le Maire méprise l’opposition. Il n’a aucun respect pour ses administrés à qui il doit pourtant la transparence sur beaucoup de sujets dont en premier lieu l’usage qu’il fait de l’argent public. Nous sommes dans une commune qui a le culte du secret avec sans doute des raisons qu’il serait bien en peine d’expliquer. »

« Dois-je vous rappeler que dans 95 ou même 98 % des communes de France il n’existe aucun sujet tabou. Tout peut être discuté, débattu ; le contenu des projets, les perspectives, les choix, les priorités. Tout est mis sur la table du Conseil Municipal. Tout peut faire l’objet d’une information aux élus ou d’une concertation avec les habitants. Mais nous ne sommes pas une commune comme celles là. Nous sommes soumis au bon vouloir de certains qui croient que leur majorité leur donne tous les pouvoirs y compris celui de ne pas respecter les autres. »

« Les électeurs qui ont voté pour une deuxième liste en 2014 l’ont fait pour que cela change. »

(Rires bruyants de Madame Faucheux)

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Vous pouvez rire Madame Faucheux. A votre place je me réjouirais un peu moins…Et bien je ne vous lâcherai pas Monsieur le Maire. Que cela vous plaise ou non j’obtiendrai réponse aux questions que je vous ai posées et auxquelles vous ne voulez pas répondre. Nous obtiendrons la transparence et nous ferons changer les méthodes peu orthodoxes que vous pratiquez abusivement depuis des décennies. »

Le Maire : « Les réponses par rapport aux orientations de la commune vous les avez dans le budget. C’est cela ma réponse. »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Vous savez très bien que ce que vous venez de dire n’est pas vrai. Les tableaux de chiffres que nous présente Monsieur BOUVIER sont tout juste utiles à faire les camemberts que vous présentez dans le bulletin municipal. Si vous continuez sur ce ton là  cela va se gâter. »

Le Maire :« C’est vous qui m’attaquez. Avez-vous terminé ? »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Non pas tout à fait.  Dans l’immédiat je voterai contre toutes les propositions de budget qui sont à l’ordre du jour ce soir car je trouve scandaleux que vous osiez même nous proposer de voter dans de telles conditions. J’en ai terminé. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens