Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2018 1 26 /02 /février /2018 19:30
LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

23 février 2018 - Syrie : l'UE appelle à la trêve, Macron et Merkel interpellent Poutine :

L'Union européenne a appelé vendredi à la fin du "massacre" perpétré dans le fief rebelle syrien de la Ghouta orientale, à quelques heures d'un vote du Conseil de sécurité de l'ONU sur une trêve. Parallèlement, le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont adressé un courrier commun au président russe Vladimir Poutine pour lui demander d'approuver la résolution qui doit débattue à partir de 16H00 GMT à New York, a indiqué l'Elysée. "A cette heure, nous ne savons pas quelle sera l'attitude de la Russie", a précisé la présidence française.

"L'UE est à court de mots pour décrire l'horreur que vivent les habitants de la Ghouta orientale (...) Le massacre doit cesser maintenant", a affirmé la représentante de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, en marge d'un sommet informel de l'UE à Bruxelles. "Un accès humanitaire inconditionnel et la protection des populations civiles est un devoir moral et une urgence", a-t-elle ajouté.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

23 février 2018 - Armes à feu : Barack et Michelle Obama saluent la révolte de la jeunesse :

Après la tuerie de Parkland, la jeunesse américaine s'est engagée contre les armes. Et bénéficie d'un appui populaire important, qui sera mesuré le 24 mars prochain à l'occasion de la «Marche pour nos vies». En attendant cette manifestation, l'ancien président Barack Obama apporté son soutien aux militants : «Les jeunes ont aidé à bâtir tous nos mouvements majeurs. C'est exaltant de voir à nouveau des étudiants brillants et courageux se mobiliser pour leur droit à être en sécurité, à défiler et s'organiser pour re-batîr le monde comme il devrait l'être. Nous vous attendions. Et nous vous soutenons.» Son tweet a été «aimé» par plus de 1,2 million d'utilisateurs.

Quelques heures plus tôt, son épouse Michelle Obama avait publié un message similaire sur Twitter : «Je suis complètement épatée par ces incroyables élèves en Floride. Comme tous les mouvements en faveur du progrès dans notre histoire, la réforme de la législation sur les armes demandera un courage sans faille et de l'endurance. Mais @barackobama et moi avons foi en vous, nous sommes fiers de vous, et nous vous soutenons à chaque étape.»

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

23 février 2018 - Jeux Olympiques : critiques sur la venue d'un "criminel de guerre diabolique" nord-coréen :

Le général Kim Yong Chol dirigera la délégation officielle nord-coréenne de huit membres attendue dimanche pour la cérémonie de clôture des JO de Pyeongchang qui, après deux années de tensions sur la péninsule, ont favorisé une amorce de détente entre Pyongyang et Séoul.

Est également annoncée à cette cérémonie la fille aînée du président américain, Ivanka Trump, ce qui provoque un casse-tête protocolaire pour les organisateurs puisque cette dernière n'entend pas rencontrer la délégation du Nord.Kim Yong Chol est soupçonné d'avoir un temps dirigé le Bureau général de reconnaissance gérant les opérations nord-coréennes d'espionnage et d'avoir ordonné notamment le torpillage de la corvette sud-coréenne Cheonan en 2010 qui avait fait 46 morts.

Environ 70 parlementaires du Parti de la liberté de Corée, l'opposition conservatrice, ont manifesté vendredi devant la Maison bleue -siège de la présidence sud-coréenne- pour demander au chef de l'Etat Moon Jae-in de ne pas autoriser la venue de la délégation nord-coréenne."Kim Yong Chol est un criminel de guerre diabolique qui a attaqué le Sud. Il mérite d'être pendu dans la rue", a déclaré dans un communiqué le chef de file du parti à l'Assemblée, Kim Sung-tae."Nous ne pouvons admettre qu'un criminel aussi atroce, qui doit être découpé en morceaux, soit invité à la cérémonie de clôture des jeux Olympiques", a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

23 février 2018 - Prisons, éducation: Philippe présente un nouveau plan contre la radicalisation djihadiste :

Edouard Philippe a présenté vendredi un nouveau plan de 60 mesures contre la radicalisation djihadiste.

Isolement renforcé des détenus radicalisés, contrôle accru des écoles hors contrat... Edouard Philippe a présenté vendredi à Lille un nouveau plan de 60 mesures contre la radicalisation djihadiste, un domaine où les autorités avancent encore à tâtons trois ans après les attentats de janvier 2015. "Cette radicalisation islamiste menace notre société", a insisté le Premier ministre en présentant son plan, flanqué d'une dizaine de membres du gouvernement, dont Nicole Belloubet (Justice), Gérard Collomb (Intérieur) ou encore Jean-Michel Blanquer (Education).

Le volet le plus attendu concernait les prisons; c'est la violente agression de surveillants par un détenu radicalisé à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) qui avait déclenché le vaste mouvement de protestation des gardiens en janvier. 1.500 places vont être créées "dans des quartiers étanches, exclusivement dévolus aux détenus radicalisés", dont 450 "d'ici la fin de l'année", a annoncé Edouard Philippe.Les quartiers d'évaluation de la radicalisation (QER), où la dangerosité des prisonniers est évaluée pendant plusieurs mois, passeront de trois à sept. Et deux quartiers de prise en charge des personnes radicalisées (QPR) doivent être créés en 2018, sur le modèle de celui existant dans la prison de Lille-Annoeulin, visitée vendredi matin par Nicole Belloubet.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

23 février 2018 - Il n’y a plus de chevaux sauvages sur Terre :

Il n'existe plus de chevaux sauvages sur Terre ont annoncé jeudi des chercheurs, une découverte basée sur une nouvelle analyse ADN qui redessine l'arbre généalogique de la famille de ces équidés. Il s'est avéré que ceux que l'on croyait être les derniers chevaux à l'état sauvage de notre planète - les chevaux de Przewalski - étaient en réalité des animaux domestiqués ayant échappé à leurs propriétaires, selon cette étude publiée dans la revue Science. "C'était une énorme surprise", a confié Sandra Olsen, co-auteure de l'étude et conservatrice à l'institut de la biodiversité et du musée d'histoire naturelle de l'Université du Kansas. "Cela signifie qu'il n'y a plus de chevaux sauvages sur Terre --et c'est ça qui est triste", s'est-elle désolée.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

23 février 2018 - Nord Coréennes en uniforme :

On pense voir trouble : des dizaines de cheerladers nord-coréennes, toutes vêtues de rouges, lunettes de soleil sur les yeux et bonnet sur la tête, attendent le lancement de l'épreuve masculine de slalom au centre alpin de Yongpyong à laquelle la France n'est arrivée qu'en 4ème, 5ème et 6ème place avec le trio composé de Clément Noël, Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

23 février 2018 - A cœur des étoiles :  

Le cosmonaute russe Oleg Artemyev, membre de l'équipage de la station internationale de l'espace (ISS), attend avec les astronautes de la NASA, Richard Arnold et Andrew Feustel, le début de l'entrainement pour les qualifications finales concernant la prochaine mission dans l'espace.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

23 février 2018 - Indonésie : Châtiments corporels :  

Devant la mosquée de Lhokseumawe, un homme vêtu de blanc reçoit tête basse les coups de fouet administrés par son bourreau pour avoir enfreint la Charia, la loi islamique régissant la vie religieuse, politique, sociale et individuelle. La région d'Aceh, en Indonésie, est la seule à autoriser de telles pratiques depuis qu'elle a obtenu son indépendance en 2001. Selon un rapport du 20 février, trois Acehnais ont été jugés et condamnés à recevoir entre 31 et 107 coups de fouet pour des abus sexuels sur mineur et des jeux d'argent.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

23 février 2018 - C’est un fameux trois mats :

L'Hermione, la célèbre réplique du trois mats utilisée par La Fayette en 1780 pour rejoindre l'Amérique et soutenir les indépendantistes américains face à la couronne britannique, a quitté le port de La Rochelle pour un voyage en Méditerranée qui comptera douze escales. Il s'agit de son second voyage. En 2015, le navire s'était rendu aux Etats-Unis en mémoire du voyage du Général français. Elle rejoindra la Rochelle le 16 juin au terme d'un périple de 4 mois.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

23 février 2018 - Le voyage de l’éléphant :  

Des gardes du Kenya Wildlife Service (KWS) chargent un éléphant anesthésié sur un camion lors d'un exercice de transport au camp d'Ithumba dans le parc national de Tsavo East au Kenya. Cette société d'Etat a pour but de conserver et gérer la faune du pays, c'est donc à elle que revient la mission de protéger les éléphants, très recherchés pour leur défense en Ivoire, qui sont décimés par le braconnage. Selon l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), 30 000 pachydermes disparaissent tous les ans.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

24 février 2018 - L'improbable retour de Silvio Berlusconi :

Silvio s’énerve. Il n’apprécie pas une question du journaliste américain Alan Friedman pour son livre « My Way » : « Avec tous les milliards que tu possèdes, avec tous les problèmes que tu as, pourquoi ne t’arrêtes-tu pas ? » Berlusconi a toujours un carnet sur lui. Il l’ouvre, griffonne puis jette la feuille. Il se tait. Sa phrase est pourtant parlante : « Je m’en irai quand j’aurai gagné une dernière fois. » Il était cuit, fini. Un pied déjà dans la tombe – un mausolée de style Egypte ancienne dans le parc de sa villa San Martino d’Arcore –, l’autre qui y glissait lentement.

La liste de ses casseroles donne le tournis. Condamné pour fraude fiscale, Silvio a été exclu du Sénat italien, dépouillé du droit d’avoir un rôle public jusqu’en 2019. Le crépuscule du « dieu », englouti par la justice et la jeunesse du fringant Matteo Renzi. Et puis… les ultimes sondages traduisent en chiffres l’éternel retour du Cavaliere qui s’entête. Sa coalition avec les populistes de la Ligue du Nord et l’extrême droite de Giorgia Meloni ne serait qu’à un souffle de la majorité absolue. Matteo Renzi patine ; le comique Beppe Grillo, qui s’était fait connaître pour ses saillies antisystème, est devancé. En votant Berlusconi, les électeurs choisissent un homme inéligible ! Imbroglio typique de la péninsule.

Selon Massimo Giannini, éditorialiste de « La Repubblica », deux raisons expliquent l’étonnante possibilité du triomphe de Berlusconi : « L’Italie est à droite et les Italiens n’ont pas de mémoire. On a oublié les scandales sexuels, la quasi-faillite économique et, pire, ses liens possibles avec la Mafia. » La tambouille du cuisinier Silvio ? Une pincée de crise économique, une classe moyenne qui s’appauvrit, des adversaires indigents et décevants, la peur de la globalisation, l’effroi distillé face à des flux migratoires « incontrôlés ».

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

24 février 2018 - Salon de l’Agriculture : chahuté, Macron défend son action bec et ongles :

Le président de la République a tenté de rassurer un monde agricole inquiet, ce samedi 24 février, au Salon de l'agriculture.

«Ça va secouer», avait prédit l’entourage d’Emmanuel Macron quelques jours avant l’ouverture du 55e Salon international de l’Agriculture (SIA). Dans le mille. Arrivé peu avant 8h à la plus grande ferme de France, dans le sud de Paris, le chef de l’Etat a eu droit à une entrée en matière plutôt agitée pour son tout premier Salon. Non loin du stand de la filière bovine, le cortège présidentiel a été inondé de sifflets par de nombreux agriculteurs de la FNSEA (principal syndicat du secteur) équipés de t-shirt et pancartes aux mots d’ordre protestataire. Un ramdam éphémère mais frappant.

«On ne sait plus quoi croire. Entre les promesses de campagne d’Emmanuel Macron et ce qu’il fait, il y a un gouffre !», critiquait Thibault Guilvert, jeune exploitant de Seine-et-Marne, pour justifier ce comité d’accueil peu enthousiaste. Parmi ses motifs de colère, partagés par une partie de la profession : le développement de normes jugées paralysantes, la fin d’un allègement de cotisations maladies voté sous François Hollande ou la négociation de l’accord de libre-échange entre l’UE et le Mercosur (marché commun entre plusieurs pays d’Amérique du sud), «la goutte d’eau qui fait déborder le vase».

Face à ces récriminations bruyantes, le président a d’abord poursuivi sa déambulation, protégé par un impressionnant dispositif de sécurité et encouragé par les applaudissements et autres «Macron ! Macron !» d’une partie du public. Plusieurs militants locaux de LREM s’étaient d’ailleurs mêlés à la foule pour soutenir le chef de l’Etat. Mais l’on pouvait sentir Emmanuel Macron bouillant d’aller lui-même «au contact» de ses contempteurs, quitte à donner des sueurs froides à son service de protection. Ce qu’il a finalement fait après un seconde salve de sifflets.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

25 février 2018 - Deux projets d'attentats déjoués en France depuis début janvier :

 Deux projets d'attentats, contre un "grand équipement sportif" et contre des militaires de l'opération "Sentinelle", ont été déjoués depuis le 1er janvier en France, a révélé dimanche le ministre de l'Intérieur. "Depuis le 1er janvier, nous avons déjoué deux projets d'attentats, qui n'étaient pas encore totalement finalisés mais où un certain nombre de gens étaient en train de vouloir commettre des attentats", a déclaré Gérard Collomb lors du Grand Rendez-vous Europe 1-CNews-Les Échos, précisant ensuite que ces projets avaient été empêchés "dans le Sud" et "dans l'Ouest".

"La jeunesse était visée", a ajouté le ministre, en se référant au projet d'attaque contre le "grand équipement sportif". Les personnes interpellées sont désormais "en prison" et étaient "suivies", a-t-il ajouté, "c'est comme ça d'ailleurs qu'on a pu déjouer les projets d'attentats", a ajouté le ministre, se refusant à donner plus de précisions sur les lieux d'arrestation et la localisation précise des cibles visées. "C'est pas des fichés S mais des fichés FSPRT (Fichier des signalés pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste, NDLR), ceux qui visent la radicalisation", a-t-il expliqué.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1100) : DU 23 AU 25 FEVRIER 2018

25 février 2018 - Les Jeux Olympiques de Pyeongchang se terminent ce dimanche en Corée du Sud.

Et voilà, c'est fini, la flamme olympique va s'éteindre à Pyeongchang. Après deux semaines de compétition, les Jeux Olympiques d'hiver se clôturent ce dimanche en Corée du Sud. Comme le veut la tradition, la cérémonie de clôture a permis de passer le flambeau au prochain pays organisateur. Et c'est à Pékin que skieurs, patineurs et snowboarders se retrouveront dans quatre ans. En attendant, les champions ont défiléune dernière fois dans le stade olympique. Martin Fourcade n'a pas porté le drapeau cette fois-ci. En accord avec le comité français olympique, le héros du biathlon a décidé de rendre hommage à Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, médaillés d'argent en danse sur glace. Les Français ont pu y défiler sereinement, nantis de leurs 15 médailles, record historique égalé. Les Russes, moins.

Car au plan international, le dernier suspense a été levé dimanche matin, avec le maintien par le CIO de la suspension de la Russie. Le drapeau russe ne pourra donc pas être déployé au stade olympique. Le maintien de la suspension a été voté à l'unanimité et les deux cas de dopage constatés durant les Jeux ont pesé lourd dans la balance pour une Russie qui espérait, au moins partiellement, revenir dans le giron sportif.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens