Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2017 5 20 /10 /octobre /2017 18:30
LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

18 octobre 2017 - Emmanuel Macron retourne à la crèche pour parler enfance et lutte contre la pauvreté :

Le président de la République Emmanuel Macron s'est rendu mardi à crèche "Les petits chaperons rouges" de Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Il a également rencontré mardi les principales associations liées à la petite enfance.

La lutte contre la pauvreté doit d’abord cibler les enfants et passera par l’éducation : c’est le credo d’Emmanuel Macron, qui a réuni mardi à l'Elysée les principales associations concernées et a visité une crèche en banlieue parisienne. Avant l'arrivée du chef de l'Etat, quelques dizaines de personnes s'étaient rassemblées devant la crèche "Les petits chaperons rouges" de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), qui accueille une forte proportion d'enfants de familles défavorisées, pour protester notamment contre la baisse des APL, avant d'être repoussées par des CRS.

A l'Elysée, l'ambiance était beaucoup plus policée. A leur sortie d'un déjeuner autour du président de la République et de quatre ministres (Solidarités, Education, Travail, Egalité femmes-hommes), plusieurs représentants d'associations ont salué "une réunion positive". La plupart se sont cependant interrogés sur les moyens qui seront alloués à la politique de lutte contre la pauvreté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

18 octobre 2017 - Pour François Hollande, Emmanuel Macron mène "une politique brutale" :

 Le ton continue de monter entre Emmanuel Macron et François Hollande. L'ancien président de la République a qualifié de "brutale" la politique menée par l'actuel chef de l'Etat devant les caméras de TF1.

Budget "insincère" contre politique "brutale": les couteaux sont tirés entre Emmanuel Macron et ses "prédécesseurs" socialistes, au premier chef François Hollande, qui n'hésitent plus à répliquer, y compris depuis l'étranger, aux mises en cause du chef de l'Etat. C'est sur le terrain fiscal que la brouille s'envenime, au moment où s'engage à l'Assemblée l'examen du premier budget du quinquennat Macron.

Dimanche sur TF1, le chef de l'Etat a âprement défendu sa réforme de l'ISF, tentant de décoller cette étiquette de "président des riches" que lui attribue la gauche et brocardant les "jalousies" françaises envers les plus fortunés, ces "premiers de cordée".

M. Macron, qui a depuis son élection convié à dîner Nicolas Sarkozy mais pas François Hollande, a également critiqué à plusieurs reprises, sans jamais le nommer, la "présidence bavarde" et la politique fiscale de son "prédécesseur", dont la taxe à 75%.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

18 octobre 2017 - Projet d'attentat contre des mosquées : Dix personnes arrêtées et placées en garde à vue :

Dix personnes - neuf hommes et une femme - ont été arrêtées mardi. Elles sont en garde à vue pour "association de malfaiteurs terroriste", en lien avec Logan Alexandre Nisin.

Dix personnes de 17 à 25 ans, gravitant dans la mouvance d'ultra droite, ont été arrêtées mardi dans une enquête portant sur un projet d'attentat visant notamment des hommes politiques et des mosquées, dont l'initiateur présumé a été arrêté en juin, a-t-on appris de sources concordantes.

Ces personnes, neuf hommes et une femme, sont actuellement en garde à vue pour "association de malfaiteurs terroriste". Elles "étaient en lien" avec Logan Alexandre Nisin, un ancien militant de l'Action Française Provence, organisation qui avait multiplié les provocations musclées autour de Marseille et d'Aix-en-Provence avant l'été, a précisé une source proche de l'enquête.

Plusieurs cibles avaient été évoquées: des migrants, des mosquées et des hommes politiques, a expliqué une source proche du dossier, soulignant qu'"il s'agissait à ce stade d'ébauches de projet".

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

18 octobre 2017 - Airbus en pleines turbulences :

Le fleuron – et le symbole – de la réussite industrielle européenne est en pleine crise.

Côté français, des membres du gouvernement évoquent depuis quelques semaines « un problème de gouvernance » chez l’avionneur, numéro deux mondial derrière l’américain Boeing. Mais ce n’est pas le seul. Si la gestion qualifiée par certains d’« autocratique » du P-DG Tom Enders est effectivement remise en question, Airbus fait également face à de graves accusations de corruption, avec deux procédures ouvertes en France et en Grande-Bretagne. Qui pourraient donner lieu au paiement d’amendes très lourdes, de plusieurs milliards d’euros – comme pour BNP Paribas ou Alcatel.

Elles seraient d’autant plus pénalisantes que le groupe de 134 000 salariés (67 milliards d’euros de chiffre d’affaires) connaît des difficultés dans le domaine militaire et que les ventes de l’Airbus A380 sont en panne. Tom Enders, qui a considérablement recentré le groupe du côté allemand depuis plusieurs années, a d’ores et déjà annoncé qu’il ne s’« accrocherait pas » à son poste.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

18 octobre 2017 - Les mots de Trump à la veuve d’un soldat : "Il savait à quoi s’attendre" : 

 Alors qu’elle était sur le chemin de l’aéroport pour retrouver la dépouille de son mari, une femme s’est vue dire par Donald Trump que son époux, mort au combat, «savait à quoi s’attendre». Des mots qui provoquent aujourd’hui le scandale.

Lundi en conférence de presse, Donald Trump expliquait à quel point téléphoner aux familles de soldats tués au combat était important pour lui. Il affirmait qu’aucun de ses prédécesseurs n’avaient pris le temps de s’intéresser à celles-ci et assurait que lui était différent. Pourtant, les mots tenus mardi par le président américain à la veuve d’un militaire provoquent aujourd’hui un véritable scandale. Myeshia Johnson était sur le chemin de l’aéroport international de Miami lorsqu’elle a reçu un coup de téléphone de Donald Trump. La jeune femme venait retrouver la dépouille de son mari, le sergent La David T. Johnson, tué avec trois autres camarades au Niger le 3 octobre dernier.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

18 octobre 2017 - Xi Jinping promet "une nouvelle ère" à la Chine :

Xi Jinping a appelé mercredi les communistes chinois à combattre tout ce qui pourrait menacer l'autorité du parti au pouvoir, à l'ouverture d'un congrès qui doit offrir à l'homme fort de Pékin un nouveau sacre à la tête du pays le plus peuplé du monde.  Promettant "une nouvelle ère" socialiste à son pays, dont il a brossé le tableau jusqu'en 2050, le président chinois n'a laissé aucun espoir de libéralisation du régime, dans un discours dépassant trois heures, devant le symbole géant de la faucille et du marteau sur fond de drapeaux rouges.

"Chacun d'entre nous doit en faire davantage pour défendre l'autorité du parti et le système socialiste chinois et s'opposer résolument à toute parole et action de nature à les saper", a martelé le président chinois, devant les quelque 2.300 membres réunis pour la grand messe quinquennale du parti au pouvoir. Presque tous en costume sombre et cravate rouge, les délégués du "plus grand parti du monde" (89 millions de membres) écoutaient religieusement le discours de M. Xi dans le cadre ultra-sécurisé du Palais du peuple à Pékin, après avoir applaudi comme un seul homme lorsqu'il a fait son entrée, souriant, aux côtés de ses deux prédécesseurs, les anciens présidents Jiang Zemin et Hu Jintao. En direction du reste du monde, M. Xi a assuré que son pays allait "s'ouvrir encore davantage" et promis un traitement "équitable" aux entreprises étrangères. Matches de foot interdits, boîtes de nuit fermées, police omniprésente: la capitale est sous haute surveillance pour assurer un déroulement sans accroc du grand rendez-vous quinquennal du pouvoir chinois, qui doit durer une semaine.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

18 octobre 2017 - FN : "Il y a des dossiers plus importants que le harcèlement" :

Le Front national a plaidé mardi pour que la future police de sécurité du quotidien souhaitée par Emmanuel Macron se concentre d'abord sur les «problèmes les plus prédominants dans le pays» : «deal», «cambriolages» et «invasion migratoire», avant le harcèlement des femmes. Alors que le chef de l'Etat a annoncé dimanche que la future police de sécurité du quotidien «aura dans ses priorités la lutte contre le harcèlement et en particulier dans les transports», Julien Sanchez, l'un des porte-parole du FN, a estimé lors d'une conférence de presse au siège du parti à Nanterre qu'il «faudrait d'abord qu'elle agisse sur les problèmes les plus prédominants dans le pays».

Julien Sanchez a listé le «deal» de drogue, les cambriolages «c'est aussi comme un viol, car quand on rentre chez soi, on n'a plus rien, et ça c'est un vrai sujet en matière de sécurité», et «l'invasion migratoire organisée par le gouvernement». «Ca, c’est de la proximité, ça, ce sont des problèmes du quotidien pour les Français aujourd'hui» a lancé le porte-parole. «Le harcèlement de rue existe pour beaucoup de femmes aujourd'hui en France, donc une police de proximité peut avoir un sens sur ces questions si on se pose les bonnes questions sur qui sont les agresseurs» a-t-il annoncé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

18 octobre 2017 - Des surfeurs ont défié la tempête Ophelia :

Pendant le passage de le tempête Ophelia, des surfeurs ont pris leur planche pour braver les vagues de plusieurs mètres qui ont frappé les côtes anglaises et irlandaises.

Alors que s’achevait samedi le Quiksilver Pro France 2017, une compétition de surf qui a eu lieu sur le spot de La Gravière à Hossegor, les Britanniques rentrés bredouilles ont pu continuer à glisser…chez eux. Grâce à la tempête Ophelia, qui a balayé l’Irlande avec des vents soufflants jusqu’à 150 km/h, des vagues d’une hauteur inhabituelle ont frappé les côtés anglaises et irlandaises lundi.

Plusieurs surfeurs, kitesurfeurs et véliplanchistes ont alors saisi l’occasion pour aller prendre des vagues de plusieurs mètres. Comme à Lahinch, une petite ville située dans le Compté de Clare (Irlande), de jeunes riders ont été photographiés en train de réaliser des tricks à Langland Bay, un spot situé près de Swansea (sud du Pays-de-Galles).

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

19 octobre 2017 - Après Charlottesville, l'extrême droite américaine se rassemble en Floride :

Deux mois après le rassemblement de plusieurs mouvements d'extrême droite et de suprématistes blancs à Charlottesville (Virginie), nouvelle réunion de haine. Cette fois-ci, c'était à l'Université de Floride à Gainesville, où le discours prononcé jeudi par Richard Spencer, un des patrons de l'«alt right», un mouvement de l’extrême droite américaine, a provoqué l'afflux de spectateurs et de manifestants anti-racistes.

Richard Spencer est bien connu dans la politique américaine : en novembre 2016, ce partisan du président américain avait choqué en scandant «Heil Trump» durant une conférence à Washington, cri auquel une partie de la foule avait répondu en levant le bras à la manière d’un salut nazi. A ses opposants, il a répondu, selon le «Tampa Bay Times» : «On dirait des enfants de maternelle immatures. [...] Vers qui criez-vous? Qu'est-ce que vous essayez de faire? Le monde entier regarde. Ils ne vous entendent rien dire. Tout ce qu'ils entendent, c'est un groupe d'abrutis criant et grognant.»

Ce discours devait initialement avoir lieu le 12 septembre dernier, mais le rassemblement de Charlottesville, au cours duquel un homme aperçu avec les suprématistes blancs a tué une contre-manifestante en fonçant dans la foule avec sa voiture, a changé la donne : «Nous vantons la liberté d'expression, mais quelqu'un doit payer le prix quand cette liberté est mise en action. Nous sommes en quelque sorte cooptés et pris en otage», a expliqué le président de l'Université Kent Fuchs. Le leader de l'alt right a bien payé 10 500 dollars de location de la salle de conférence et pour la sécurité à l'intérieur, mais l'Université n'a pu le faire payer pour les 600 000 dollars dépensés pour faire venir des policiers de tout le comté autour de l'établissement dans la crainte de violences.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

19 octobre 2017 - Sur fond d'explosion de la demande, des "pénuries ponctuelles" de beurre :

Alors que le beurre suscite toujours plus d'engouement jusqu'en Chine, l'industrie agroalimentaire voit ses coûts exploser et des pénuries se produisent.

«En raison d'une pénurie de lait français, nos fournisseurs ne sont pas en mesure d'honorer nos commandes de beurre», annonce une affichette dans un supermarché normand. Les professionnels le prédisaient depuis le printemps dernier, et ça y est, la pénurie de beurre est arrivée. «Il y a une pénurie de beurre depuis un bon mois», explique la responsable de caisse de l'Intermarché de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) où est placardé ce panneau. «Nous avons toujours en rayon les produits les plus chers, mais plus de marques de distributeurs», explique-t-elle.

En cause, une hausse de la demande dans les pays développés comme dans les pays en développement due à un retour en grâce de la matière grasse animale, après 30 ans de dédain de la part des nutritionnistes, mais aussi un goût prononcé pour les viennoiseries françaises au beurre, notamment en Chine.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

19 octobre 2017 - Egalité salariale : les footballeuses danoises en grève depuis plusieurs jours :

L'équipe de football féminin du Danemark pourrait ne pas participer à la prochaine coupe du monde 2019. Les joueuses en grève ne joueront pas leur prochain match qualificatif contre la Suède, annulé par la Fédération danoise de football faute d'accord sur leurs salaires.

Faute d'accord salarial avec les joueuses, en grève, la Fédération danoise de football a annoncé mercredi l'annulation du match contre la Suède, qualificatif pour le Mondial-2019 dont l'équipe scandinave pourrait être privée. Dans un communiqué, la fédération danoise (DBU) a indiqué avoir prévenu son homologue suédoise que "les joueuses de la sélection nationale ne souhaitent pas se présenter au match de vendredi (20 octobre à Göteborg), qui ne peut donc pas se disputer".

Un désaccord financier oppose les footballeuses, vice-championnes d'Europe, à leur fédération. Après avoir disputé un match contre la Hongrie, elles ont entamé une grève et ne se sont pas entraînées lundi et mardi. Selon leur syndicat, elles reprochent à la fédération de ne pas leur faire d'"offre financière raisonnable" pour couvrir leur engagement en sélection et réclament la signature d'une convention collective. En moyenne, elles touchent 14.000 couronnes par mois (1.460 euros). Le salaire de leurs homologues masculins n'a lui pas été révélé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

19 octobre 2017 - "Mémorial pour une espèce", la photo lauréate qui dénonce l'horreur :

 "Mémorial pour une espèce" par Brent Stirton. Ce rhinocéros noir est mort dans le parc africain d’Hluhluwe Imfolozi moins de huit heures avant que la scène ne soit immortalisée. Les braconniers lui ont tendu une embuscade à un point d’eau et l’ont abattu à l’aide d’un fusil muni d’un silencieux. L’autopsie a révélé que la balle a causé d’importants dégâts internes sans toutefois entraîner la mort. Le rhinocéros a couru sur une courte distance, est tombé à genoux puis a été achevé d’un tir dans la tête à bout portant. Cette image souligne le massacre des populations de rhinocéros en Afrique dont l’essentiel émane du trafic des cornes, toujours en expansion. Autrefois l’espèce de rhinocéros la plus nombreuse, le rhinocéros noir est aujourd’hui en danger critique d’extinction, moins de 4 000 individus survivent encore dans la nature.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

19 octobre 2017 - En 30 ans, 75% des insectes ont disparu en Europe :

C’est un déclin qui en dit long sur l’état de la planète. La biomasse des insectes volants, essentiels aux écosystèmes, a diminué de plus de 75% en près de trente ans en Europe sans que les scientifiques ne parviennent à en déterminer la cause avec certitude. Les chercheurs, qui ont mené leur étude dans des zones protégées en Allemagne depuis 1989, suspectent que les pesticides agricoles soient responsables de cette hécatombe préoccupante. Selon leurs conclusions publiées mercredi dans la revue Plos One, ce fort déclin a été observé quels que soient les changements météorologiques, l'utilisation des sols ou les caractéristiques de l'habitat.

Les entomologistes ont avancé que des facteurs à grande échelle devaient être impliqués, nécessitant des recherches supplémentaires pour les identifier. Ils ont également plaidé pour une évaluation géographique de ce déclin et de son impact potentiel sur l'écosystème. Les insectes volants jouent en effet un rôle crucial dans la pollinisation de 80% des plantes sauvages et dans l'alimentation de 60% des espèces d'oiseaux. De précédentes études avaient révélé un déclin inquiétant de la diversité et de la population de certaines espèces (abeilles, papillons, etc) en Europe et en Amérique du Nord mais pas de la biomasse des insectes ailés sur une longue période.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

19 octobre 2017 - Marine Le Pen revient sur son débat raté d'entre-deux-tours :

Invitée jeudi soir de France 2, Marine Le Pen a admis avoir «raté un rendez-vous avec les Français» lors du débat présidentiel d'entre-deux-tours, en mai dernier.

Oui, le très agité débat d'entre-deux-tours de l'élection présidentiellea bien été un échec pour Marine Le Pen. La présidente du Front national l'a admis elle-même, jeudi soir, sur France 2. «Je l'ai dit de manière sincère : j'ai raté un rendez-vous avec les Français pendant le débat de second tour», a-t-elle déclaré. «Ça a suscité de la déception. Les Français attendaient que je présente mon projet, nous avons considéré qu'il était plus efficace de dénoncer la politique qu'Emmanuel Macron» allait faire, a estimé la présidente du Front national, qui avait déjà évoqué un débat «raté» quelques jours après le second tour. Interrogée sur l'une de ses interventions pendant le débat, jugée déroutante, où elle imitait la série «Les envahisseurs» et ironisait sur ceux qui «sont là, ils sont dans les campagnes, dans les villes, ils sont sur les réseaux sociaux», mouvements de bras planants à l'appui, Marine Le Pen a admis jeudi soir que «c'était peut-être maladroit, oui, effectivement». «On était au bout de trois heures de débat. On avait vu, de la manière dont (Emmanuel Macron) parlait des électeurs du FN, du mépris tout au long de la campagne. Il méprisait ceux qui se révéleront être 11 millions», a expliqué la présidente du FN, en référence au nombre de voix qu'elle a recueillies au second tour de la présidentielle. La députée a semblé évoquer une erreur collective dans l'approche du débat, abordé comme une occasion de critiquer le programme d'Emmanuel Macron plutôt que comme une opportunité d'exposer son programme. Mais elle a ensuite précisé : «J’assume l’intégralité des responsabilités parce que je suis le chef.»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

19 octobre 2017 - Dans les camps Rohingyas, le solaire comme seule source d’énergie :

Les Rohingyas utilisent des panneaux solaires pour vivre dans les camps au Bangladesh, là où tout manque.

Dans les miséreux camps de tentes des Rohingyas au Bangladesh, dépourvus d'eau courante ou d'infrastructures, la brûlure de la chaleur est astucieusement convertie en électricité par nombre de réfugiés grâce à l'installation de panneaux solaires. À l'entrée du camp de Balukhali, l'une de ces ubiquitaires plaques bleu irisé chauffe au-dessus de l'épicerie de fortune de Kabir Ahmed. Travaillant dans un élevage de crevettes en Birmanie, cet homme de 46 ans s'est improvisé commerçant depuis son arrivée fin août au Bangladesh pour fuir les violences considérées par l'ONU comme une épuration ethnique. Le dispositif solaire, relié à une batterie, lui fournit assez d'énergie pour faire fonctionner quatre ampoules et deux petits ventilateurs portatifs.

 «Maintenant nous pouvons avoir de la lumière pendant la nuit, et quand il fait vraiment chaud le ventilateur nous procure un peu de soulagement», explique-t-il à l'AFP vêtu d'un simple pagne, épongeant les litres de sueur sur son torse nu à l'aide d'un linge. Le premier ventilateur est installé au-dessus du comptoir de son échoppe. Malgré la chaleur de bête de la mi-journée, ses pales restent immobiles. Le second, alimenté via un fil qui part vers la tente d'à-côté et se faufile au travers d'un trou dans la bâche noire, est fixé en surplomb de la modeste natte qui lui sert de couche. L'ensemble de l'équipement a coûté 7500 takas (77 euros) à Kabir, financés à l'en croire par le don d'un de ses amis au Bangladesh.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1060) : 18 & 19 OCTOBRE 2017

19 octobre 2017 - Danielle Darrieux, la mort d'une icône centenaire du cinéma français :

L'actrice centenaire Danielle Darrieux, artiste multiple et icône féminine du cinéma français d'après-guerre, est morte mardi, a-t-on appris jeudi.:

Paris a perdu sa fiancée. Danielle Darrieux est morte mardi à son domicile de Bois-le-Roi (Eure), à l'âge de 100 ans et cinq mois. Son état s'était "un peu dégradé récemment, après une petite chute", a indiqué à l'AFP son compagnon, Jacques Jenvrin, de 20 ans son cadet. Mardi "elle s'est endormie, on peut dire", a-t-il ajouté. L'inoubliable "Madame de", ce rôle de comtesse qui avait fait d'elle une icône du cinéma mondial après la guerre,  a vécu un siècle, tourné près de 150 films - en comptant les œuvres de télévision - , joué dans une quarantaine de pièces, enregistré 57 titres qui ont fait danser la France entière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens