Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 18:30
LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

2 octobre 2017 - Attaque à Marseille : les deux victimes sont cousines :

Deux vies brisées. Les deux jeunes femmes tuées dans une attaque au couteau à la gare Saint-Charles de Marseille dimanche sont deux cousines de 20 ans résidant dans la région lyonnaise pour l'une et dans les Bouches-du-Rhône pour l'autre. «Vous pensez bien que quelque chose qui arrive ici à une famille que l'on connaît vous imprègne d'une détresse que vous ressentez fortement. C'est arrivé à eux, ça peut nous arriver à nous, ça peut arriver à tout un chacun», a déclaré à des journalistes Robert Dagorne, le maire d'Eguilles (Bouches-du-Rhône), dont était originaire une des deux jeunes filles tuées dimanche. «Elle a frequenté l'école communale d'Eguilles. Elle avait les qualités d'une jeune fille intégrée dans un village, la gentillesse, l'amabilité», a rapporté Robert Dagorne. «C'est une famille bien rangée, une famille intégrée», a-t-il précisé, décrivant des proches très choqués.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

2 octobre 2017 - Décès d'Edmond Maire, ancien secrétaire général de la CFDT :

Edmond Maire, qui a profondément marqué de son empreinte la CFDT qu'il a dirigée de 1971 à 1988, est décédé dimanche à 86 ans, salué par la centrale de Laurent Berger comme «un immense syndicaliste» et «une référence incontournable». L'ancien secrétaire général, «entouré de sa famille, est décédé ce (dimanche) matin des suites d'une maladie, à l'âge de 86 ans», a annoncé sa famille dans un communiqué à l'AFP.

«C'est un jour très très triste», a réagi, très ému, Laurent Berger auprès de l'AFP. L'actuel dirigeant de la CFDT a perdu un «repère» et la CFDT pleure l'un «des fondateurs de (son) type de syndicalisme», a-t-il déclaré, rappelant qu'en début d'année, un autre ancien dirigeant, François Chérèque, avait disparu. Edmond Maire, «nous a appris à regarder un peu plus la réalité en face», a ajouté Laurent Berger, qui voit en lui «le père de ce qu'on essaye de faire depuis de nombreuses années, c'est-à-dire de recentrer sur le quotidien des travailleurs, de tenir notre place d'organisation syndicale, de ne pas être des commentateurs mais d'essayer de faire bouger les choses dans les entreprises, sur les lieux de travail, mais aussi au niveau de la société».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

2 octobre 2017 - Catalogne : la crise prend une dimension internationale :

Après les violences de dimanche en Catalogne, l'ONU et la Commission européenne ont été amenées à réagir, ainsi que plusieurs pays européens.

Les violences en Catalogne secouent une Europe déjà traversée par le doute. Alors que les partisans de l'indépendance de cette communauté autonome espagnole se revendiquent du «droit des peuples à disposer d'eux-mêmes» reconnu par la Charte des Nations unies, le président de Catalogne, Carles Puigdemont, a réclamé lundi une médiation internationale entre le pouvoir central de Madrid et la Catalogne. «Il nous faut la présence d'un tiers, elle doit être internationale pour être efficace», a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse à Barcelone, en souhaitant l'instauration d'un «climat plus détendu». Dimanche soir, après une journée marquée par les heurts entre participants au référendum interdit et la police, il avait estimé que les Catalans ont gagné «le droit d'avoir un Etat indépendant».

Le gouvernement espagnol, lui, refuse toute velléité d'indépendance. «Si quelqu'un prétend déclarer l'indépendance d'une partie du territoire par rapport à l'Espagne (...), il faudra faire tout ce que permet la loi pour que ce ne soit pas ainsi», a indiqué lundi le ministre espagnol de la Justice, Rafael Catala. Cette situation, d'une tension inédite, inquiète hors de l'Espagne. La Commission européenne et l'ONU se sont exprimées sur la question.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

2 octobre 2017 - Las Vegas : un homme tire dans la foule à un concert, au moins 50 morts :

 Au moins 50 personnes ont été tuées et 400 blessées quand un tireur a ouvert le feu dans un concert en plein air à Las Vegas. Il a été abattu par la police.

Durant le dernier concert du festival de musique country Route 91, celui du chanteur Jason Aldean, la fête s'est transformée en cauchemar. Dimanche soir, un homme a ouvert le feu, depuis sa chambre située au 32ème étage de l'hôtel Mandalay Bay, sur la foule de spectateurs réunis pour profiter de l'événement. Il a tué au moins 50 personnes et blessé plus de 400 autres, touchées par les multiples rafales d'arme semi-automatique.

Après l'avoir traqué dans l'hôtel, les policiers ont retrouvé le tireur, qui venait de se suicider. Il a été identifié comme étant Stephen Paddock, un habitant du Nevada âgé de 64 ans. Aucune information n'a été communiquée sur le motif de cette tuerie. Dans la chambre, les officiers ont retrouvé «au moins huit armes à feu». Marilou Danley, la femme au nom duquel la chambre avait été louée, a fait l'objet d'un avis de recherche par la police, qui pensait qu'elle était sa compagne. Mais selon les autorités, elle aurait pu être victime d'un vol d'identité car elle se trouve hors du territoire américain et «n'est plus considérée comme suspecte».

Le président américain Donald Trump a présenté ses «sincères condoléances» : «Mes pensées pour les victimes et les familles de la terrible fusillade de Las Vegas», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

2 octobre 2017 - Loin de la douleur de Porto Rico, Donald Trump profite du golf :

Donald Trump a renoué ce week-end, une nouvelle fois, avec ses premières amours. Le président américain a assisté, dimanche, à la President's Cup dans le New Jersey. Avant lui, ses prédécesseurs Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama avaient fait le déplacement, jeudi. Il a remis à l'équipe américaine le trophée de la victoire à cette compétition qui oppose une équipe composée de golfeurs venant du monde entier aux Américains. Il a dédicacé la victoire américaine à «ceux qui ont souffert» : «Au nom de tous les habitants du Texas et... si vous regardez ce qui se passe, à quel point c'est horrible mais sous un grand contrôle, à Porto Rico. Et les habitants de Floride qui ont vraiment souffert à cause des ouragans. Je veux juste qu'on se souvienne d'eux et nous allons dédier ce trophée à ceux qui ont tellement souffert, que nous aimons, qui font partie de notre grand Etat, de notre grande nation», a-t-il déclaré.

Mais si la présence de Donald Trump a tant provoqué de polémique, c'est car il est entré dans une nouvelle guerre des mots sur Twitter, cette fois à propos de Porto Rico. Le territoire américain de 3,4 millions d'habitants est encore en très mauvaise posture depuis le passage dévastateur de l'ouragan Maria, il y a dix jours. Donald Trump s'est notamment attaqué, sur Twitter, à Carmen Yulin Cruz, la maire de San Juan, qui avait déclaré vendredi : «Des gens meurent dans ce pays. Je vous en supplie, quiconque peut nous entendre, de nous sauver de la mort. Si quelqu'un nous écoute, nous sommes en train de mourir et vous nous tuez avec l'inefficacité et la bureaucratie.» «La maire de San Juan, qui ne tarissait pas d'éloges il y a quelques jours, a reçu l'ordre des Démocrates d'être méchante envers Trump», a-t-il écrit en réponse samedi, parlant de lui à la troisième personne.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

2 octobre 2017 - Gérard Larcher réélu président du Sénat dès le premier tour :

Pas de surprise au Sénat : Gérard Larcher (LR) a été réélu ce lundi pour un troisième mandat à la présidence du Sénat. Il a obtenu 223 voix dès le premier tour de scrutin, contre 79 au président du groupe socialiste, Didier Guillaume, et 15 à la présidente du groupe communiste, Éliane Assassi. Il y a eu 24 bulletins blancs et deux nuls.

Sorti renforcé des élections sénatoriales, ce politique chevronné de 68 ans avait déjà exercé cette fonction entre 2008 et 2011, avant de la retrouver en 2014. Pour son troisième mandat, il entend avoir un rôle de «contre-pouvoir exigeant», mais devra faire avec la recomposition politique.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

2 octobre 2017 - Pour Octobre Rose, la Maison Blanche change de couleur :

La Maison Rose pour un soir. Dimanche, de la lumière rose a illuminé la Maison Blanche à l'occasion du premier jour du mois d'Octobre Rose, le mois de sensibilisation au cancer du sein. Ce choix a été défendu par la First Lady Melania Trump, qui a déclaré dans un communiqué cité par NBC Washington : «En octobre, nous sensibilisons et encourageons les gens à prendre des mesures pour limiter le risque de cancer du sein. J'encourage toutes les femmes à parler à des professionnels de santé à propos de mammographies, d'autres méthodes de détection précoce et de ce qui peut être fait pour réduire ces risques. Plus de 250 000 Américaines et 2000 Américains seront probablement diagnostiqués avec une forme de cancer du sein en 2017. Grâce à la détection précoce et à l'amélioration des traitements, les décès dus au cancer du sein ont considérablement chuté ces dix dernières années, mais il y a encore du travail.»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

2 octobre 2017 - Fusillade de Las Vegas : Donald Trump observe une minute de silence :

Le président américain Donald Trump a observé lundi une minute de silence dans les jardins de la Maison Blanche en hommage aux victimes de la fusillade de Las Vegas qui a fait au moins 58 morts.

Accompagné de son épouse Melania et du vice-président Mike Pence et de son épouse Karen, M. Trump s'est recueilli en silence, sous un grand ciel bleu, au lendemain de cette fusillade qui est la plus meurtrière de l'histoire moderne des Etats-Unis. Il avait plus tôt dénoncé le "mal absolu" après la fusillade de Las Vegas qui a fait au moins 58 morts et 400 blessés, ne mentionnant à aucun moment le groupe Etat islamique qui a pourtant revendiqué cette attaque.

"Hier soir, un homme a ouvert le feu sur une large foule lors d'un concert de musique country à Las Vegas. Il a brutalement assassiné plus de 58 personnes dans un acte qui représente le mal absolu", a-t-il déclaré lors d'une allocution au ton grave. M. Trump a précisé qu'il se rendrait à Las Vegas mercredi.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

3 octobre 2017 - A Amiens, face-à-face entre Emmanuel Macron et François Ruffin :

 Le président de la République a tenu sa promesse en revenant sur le site de l'usine Whirlpool d'Amiens, mardi. Le député LFI François Ruffin était présent.

Accusé de favoriser les plus riches, Emmanuel Macron a réinvesti mardi le terrain social en retrouvant à Amiens les salariés de Whirlpool, mais aussi le député LFI François Ruffin, venu l'interpeller sur la question des intérimaires, oubliés du projet de reprise. Il y a cinq mois, dans l'entre-deux-tours de la présidentielle, le candidat Macron, qui avait eu droit à un accueil houleux, avait promis de revenir dans sa ville natale, au coeur du site du groupe d'électroménager Whirlpool.

Menacé de fermeture, Whirlpool a trouvé entre-temps un repreneur. La société WN du Picard Nicolas Decayeux a déposé une offre de reprise qui devrait créer 277 emplois sur ce site qui employait 300 CDI, 250 intérimaires en quasi-temps plein et une centaine de personnes chez le sous-traitant pour les plastiques Prima. Le président est arrivé vers 9h30, échangeant longuement avec des représentants des salariés mais aussi avec le député de la Somme. «Je n'ai pas envie de faire capoter le plan social et le projet actuel», a répondu Emmanuel Macron, interpellé par François Ruffin sur la question des intérimaires.

«Aller faire du contentieux aujourd'hui, alors que la priorité est de créer de l'emploi et de l'activité (...), non, je ne vais pas vous faire de la pipe, j'ai toujours dit la vérité. Donc, ça c'est une mauvaise idée», a-t-il souligné. Portant comme les autres visiteurs un gilet jaune, le chef de l'Etat a salué chez Whirlpool «un dialogue social qui fonctionne». «Moi je suis pour qu'il y ait plus de dialogue social dans l'entreprise. La réforme (du code du travail ndlr), qui peut être contestée, elle évite, (...) d'avoir le marché du travail tel qu'il est aujourd'hui : vous avez les gens dans l'entreprise qui ont la protection» et ceux qui n'ont pas d'emploi, a-t-il défendu. «Ici, c'est un bon exemple. Si vous êtes là, c'est grâce à vous ! Ici, il n'y a pas eu la politique du pire qui a été tenue par les salariés comme par les organisations syndicales. Ca paie !», a-t-il insisté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

3 octobre 2017 - La Catalogne dans la rue contre la répression policière :

Au cri de "dehors les forces d'occupation!", des centaines de milliers de personnes manifestaient mardi dans Barcelone sur fond de grève générale en Catalogne pour protester les violences policières lors du référendum d'autodétermination interdit par Madrid. Cette journée d'action dans l'une des plus riches régions du royaume illustre la crise dans laquelle l'Espagne est plongée - la plus grave depuis le retour de la démocratie en 1977. Des routes étaient bloquées, la Sagrada Familia d'Antoni Gaudi était fermée et le FC Barcelone ne s'entraînait pas.

Appelées par les principaux syndicats à paralyser cette région de 7,5 millions d'habitants, des centaines de milliers de personnes se sont mobilisées lors de manifestations d'étudiants, de pompiers ou de simples citoyens indignés par les violences de dimanche et la manière dont le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy gère la crise. Selon la police locale, un total de près de 300.000 personnes manifestaient dans différents défilés dans les rues de Barcelone.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

3 octobre 2017 - Revendications de l'EI: le doute s'installe :

Alors que l'Etat islamique a revendiqué l'attaque de Las Vegas, le FBI lui, assure que le tueur n'avait pas de lien avec l'organisation terroriste. Depuis plusieurs mois, les revendications laissent place au doute.

Le groupe État islamique a longtemps eu la réputation de ne revendiquer que des attentats qu'il avait organisés ou inspirés. Mais au cours des derniers mois, en déroute sur le terrain, sa fiabilité est mise en doute, assurent officiels et experts. L'affirmation de l'EI selon laquelle le tireur de Las Vegas Stephen Paddock, riche comptable à la retraite habitué des casinos, était en fait "Abou Abdelberr l'Américain", "soldat du califat" récemment converti à l'islam en mission vengeresse a été accueillie avec scepticisme par les enquêteurs et les services spécialisés. Le FBI s'est empressé de publier un communiqué dans lequel il déclarait n'avoir établi "aucun lien à ce stade" entre le tueur du Mandalay Bay "et un groupe terroriste international".

"Aujourd'hui Daech(acronyme en arabe de l'EI) a tendance à revendiquer tous les attentats, parce qu'ils se sont réduits militairement et donc il faut qu'ils continuent à avoir une affirmation dans l'espace médiatique" a déclaré mardi matin le ministre français de l'Intérieur Gérard Colomb. "Donc pour eux tout est bon à revendiquer". La procédure d'authentification d'une attaque ou d'une tentative, même déjouée ou avortée, a longtemps été immuable: avant de passer à l'action, voire pendant l'attentat si c'était possible, le jihadiste devait faire allégeance au chef du groupe, le "calife" autoproclamé Abou Bakr-al-Bagdadi et revendiquer son action au nom du jihad.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

3 octobre 2017 - Attaque à Marseille : toujours des zones d'ombre dans l'enquête :

Deux jours après l'assassinat de deux cousines de 20 ans sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille, l'heure était mardi au recueillement des proches, et aux investigations sur l'assaillant et son crime, revendiqué par l'EI. Sous la houlette de la justice antiterroriste, les enquêteurs cherchent à cerner la personnalité d'Ahmed H., l'auteur de l'attaque, abattu après avoir perpétré son crime au cri d'"Allah Akbar". "La violence des coups, leur nombre, montrent que l'auteur a fait preuve de détermination au moment de son passage à l'acte", a-t-on souligné de source proche du dossier auprès de l'AFP.

Pour autant, "la revendication par l'Etat islamique", quelques heures après l'attaque, "pose vraiment question car aucun élément ne relie l'assaillant à l'organisation" terroriste à ce stade, selon la même source. Mardi, "l'exploitation de son téléphone (était) toujours en cours", notamment pour savoir si Ahmed H. avait des connaissances en France, et était en lien avec la mouvance radicale, selon la même source. Aucune garde à vue n'était en cours mardi matin. Démêlant les sept identités différentes sous lesquelles l'assaillant était connu depuis 2005 de la police, pour des affaires de droit commun, les enquêteurs ont déjà établi qu'il était un étranger en situation irrégulière, détenteur d'un passeport tunisien.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

3 octobre 2017 - Affaire Levothyrox: perquisition du laboratoire Merck :

Le siège français du laboratoire Merck, fabricant du médicament Levothyrox dont la nouvelle formule fait l'objet de plaintes des patients, est aujourd'hui perquisitionné dans le cadre d'une enquête préliminaire.

Une perquisition était en cours mardi au siège français à Lyon du laboratoire allemand Merck, fabricant du médicament Levothyrox dont la nouvelle formule fait l'objet de plaintes concernant de lourds effets secondaires, a-t-on appris de source proche de l'enquête, confirmant une information du "Progrès". De son côté, Merck a assuré que cette perquisition était "attendue" et que le laboratoire y collaborait "activement".

Cette perquisition est menée depuis 09H00 par les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp) dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte pour "tromperie aggravée, atteintes involontaires à l'intégrité physique et mise en danger de la vie d'autrui". Fin septembre, 62 plaintes ont été déposées et confiées au pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Marseille.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

3 octobre 2017 - Après la tragédie, les larmes de Las Vegas :

 Des centaines d’anonymes se sont réunis lundi soir pour honorer la mémoire des personnes tuées dans l’attaque de Las Vegas. Au total, au moins 59 personnes ont perdu la vie dans cette fusillade alors que plus de 500 autres ont été blessées.

Ils n’ont pu retenir leurs larmes face à l’horreur qui s’est jouée ici quelques heures plus tôt. A Las Vegas, une veillée aux chandelles a été organisée lundi soir afin d’honorer la mémoire des 59 personnes tuées et 500 autres blessées dans une fusillade dans la nuit. La veille, un homme, depuis la fenêtre de l’hôtel Mandalay Bay, a tiré sur les participants au festival de musique country «Route 91 Harvest». Plus de 22.000 spectateurs écoutaient le chanteur Jason Aldean, quand vers 22H08 heure locale, les premiers tirs ont retenti. Après un moment d'incrédulité, la panique saisit la foule.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1053) : 2 & 3 OCTOBRE 2017

3 octobre 2017 - Les députés votent largement la loi antiterroriste :

L'Assemblée nationale a largement voté mardi le projet de loi antiterroriste, qui doit prendre le relais de l'état d'urgence au 1er novembre, en dépit des vives oppositions des Républicains et du FN d'un côté, et de la gauche de la gauche de l'autre. Le texte «renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme», dont l'adoption en première lecture intervient après le récent attentat de Marseille, a été approuvé en première lecture par 415 voix contre 127 et 19 abstentions. Les députés doivent maintenant trouver un compromis avec les sénateurs, qui avaient légèrement restreint le texte, en vue d'une adoption définitive d'ici la mi-octobre.

Parmi les soutiens du texte, l'ex-Premier ministre Manuel Valls, qui a déclaré mardi sur RTL que le projet de loi «renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme» est «équilibré». Tout en assurant qu'«on aurait pu rester dans l'état d'urgence», Manuel Valls a jugé que «le texte qui est présenté par Gérard Collomb et qui va être voté cet après-midi correspond à ce qu'il fallait faire, c'est-à-dire mettre dans le droit commun la plupart des mesures qui sont dans l'état d'urgence et qui sont utiles». Comme il l'avait fait dans l'hémicycle lors de l'examen du projet de loi, l'ex-chef du gouvernement a accusé les députés de la France Insoumise de tenir notamment «un discours islamo-gauchiste». «Une partie de la gauche est dans la complaisance vis-à-vis du communautarisme», de «l'islam politique» et est «irresponsable», a-t-il estimé.

La droite, elle, a jugé le texte insuffisant. Les députés LR Eric Ciotti et Guillaume Larrivé, opposés à un projet de loi «alibi» à leurs yeux, ont présenté mardi «une contre-proposition de loi renforçant l'état d'urgence», même si leur ligne ne fait pas l'unanimité au sein du groupe. «Le gouvernement a fait le choix d'un texte alibi avec des mesures inapplicables.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens