Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2017 1 30 /10 /octobre /2017 08:00

.

 

LES ACTEURS DE LA REVOLUTION  :  DANTON (52 / 52)

 

Danton à la Conciergerie le jour de son exécution

 

 

 

LA GUILLOTINE : 5 AVRIL 1794

     

 

 

 

    Les condamnés sont ramenés dans leurs cellules à la Conciergerie en attente de leur exécution. Camille Desmoulins* sanglote, aussi inquiet pour son épouse Lucile et pour son jeune fils que pour son propre sort. Danton ne s’est pas calmé. Il continue à hurler et de tempêter. Le Comité a décidé d’aller vite aussi ce n’est que quelques instants plus tard que le greffier du tribunal révolutionnaire se présente pour lire le jugement aux condamnés.  Danton l’accueille par un mot resté célèbre : 

 

            « Ton jugement, je m’en fous !.. » (1) 

 

    Après lecture du jugement on enchaine aussitôt sur le rituel de la guillotine : découpage du col de la chemise et coupe des cheveux qui dépassent sur la nuque. Vers quatre heures, les condamnés sont conduits vers la charrette qui va les emmener à l’échafaud érigé sur la Place de la révolution. Lentement la charrette va traverser le Pont au Change, le quai de la Mégisserie puis la rue de la Monnaie. Tout au long du parcours une foule très dense s’est amassée. Une foule qui, il y a quelques semaines à peine applaudissait au passage des traîtres emmenés à la mort. Aujourd’hui la même foule, comme blasée, se tait. Pas de cris, pas d’applaudissements non plus. Danton fait preuve d’un courage que tous les contemporains ont salué. Il continue à jurer et à apostropher la foule, répétant avec sa voix de stentor : « J’entraîne Robespierre* ! Robespierre* me suit ! »

    Arrivés au pied de l’échafaud les quatorze condamnés vont l’un après l’autre monter l’échelle de bois et mettre leur tête sur la planche. Danton, vers six heures, sera le dernier comme si, on lui reconnaissait en ce jour, le titre de principal condamné. On lui prête alors ces mots adressés au bourreau Samson :

 

            « Tu montreras ma tête au peuple, elle en vaut la peine.. ! » (2)

 

    Dans trois mois la même guillotine tranchera la tête des Robespierre*, Couthon et Saint-Just* emportés à leur tour par la Révolution…

 

 

 

LES ACTEURS DE LA REVOLUTION  :  DANTON (52 / 52)

 

Exécution de Danton

 

 

(1)Cité par Frédéric BLUCHE « Danton » op. cit. Page 480

 

(2) Idem page 481

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

facon 31/10/2017 08:00

Toujours excellent l'histoire vue au travers de votre prisme. Il n'existe plus de nos jours d'hommes de convictions capable d'aller jusqu'au sacrifice. Aucune tête ne mérite actuellement d'être montrée au Peuple.

Merci encore

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens